Chapitre 8 Evasion

Secouée par la scène de torture à laquelle elle venait de participer, Angelica se laissa tomber sur le premier coussin venu tandis que Beckett la suivait des yeux, un sourire cynique aux lèvres.

« Seigneur, cessez donc d’arborer cette mine Angelica. Vous avez toujours su que cela se passerait ainsi. »

La jeune femme leva les yeux sur son allié et secoua la tête.

« Non, non, je ne pensais pas que vous, avec cette canne. » Souffla-t-elle, le cœur soulevé.

Beckett haussa les épaules.

« Je l’admets cela est peu conventionnel cependant cette méthode à l’avantage de faire souffrir Sparrow sans pour autant le tuer trop vite. J’aurais beaucoup de déplaisir à le voir mourir trop tôt. »

 

Angelica inspira longuement et le fixa.

«  Mais peut être que…

- Oh, songeriez-vous à demander sa grâce ? Se moqua Beckett. Je vous avertis Angelica, je ne compte pas vous offrir la liberté de Sparrow en guise de cadeau de mariage. Non, c’est de sa tête dont je vous ferais présent à cette occasion, le reste de son corps finira dans mes geôles. »

Le cœur d’Angelica rata un battement.

« Est on obligés de le tuer ? Pourquoi ne pas le garder ici tout simplement ?

- Allons ma chère, rassurez-vous, je vous laisserai vous amuser de nouveau avec ma canne avant que Sparrow ne perde la vie. »

 

Angelica refoula une nouvelle nausée à cette pensée et frémit alors que Beckett s’approchait d’elle.

«  Tout cela m’a mis en appétit… »

La main du Lord se perdit dans ses cheveux dans une invite peu subtile et Angelica renâcla.

« Vous m’avez menti. »

Beckett soupira avec agacement.

« Angelica, il est établi que si je vous avais révélé la vérité, vous vous seriez empressée de faire une erreur qui vous aurait conduite dans la position qu’occupe Sparrow en ce moment même. Au lieu de ça, vous voici promise à un grand avenir à mes côtés. »

 

Angelica leva les yeux d’un air de doute.

« Rien ne prouve que vous ayez dit la vérité pour le reste. »

Beckett soupira de nouveau.

«  Voilà ce que je craignais, une fois de plus vous préférez croire Sparrow qui vous a pourtant abusée à de nombreuses reprises. Je ne suis pas le monstre qu’il a cru bon de vous dépeindre Angelica. Mon seul objectif en ce monde et de faire régner la justice et l’ordre.

- En tuant des pirates !!!

- Oh… Je croyais que vous ne vouliez plus de cette existence, que vous reprochiez à Sparrow de vous avoir entrainée dans sa perversion. Me serais-je trompé ? »

Angelica déglutit devant l’acier froid du regard de Beckett. Si elle le rejetait maintenant, elle risquait de ne plus avoir de chances de survie.

« Angelica, c’est votre chance, ne la gaspillez pas pour un homme qui vous a trahie à chaque fois qu’il en avait l’occasion. » Souffla Beckett.

 

Angelica ne bougea pas et Beckett soupira lourdement.

« Croyez-le ou non mais je vous aime Angelica. Vous voir enchainée à votre tour dans cette geôle me déplairait souverainement. »

La simplicité de sa déclaration toucha Angelica. Certes, Butler n’était pas Butler, mais Cutler Beckett et elle était choquée par ses méthodes, cependant… Elle était tombée amoureuse de lui. Et pour une fois, elle était aimée en retour. Jack quant à lui s’était toujours conduit comme un porc à son égard. Son esprit la ramena au colifichet qu’elle avait vu sur le sol de la geôle mais elle l’ignora. Tremblante, elle referma ses bras autour du cou de Beckett et ses doigts caressèrent la marque boursouflée dont elle savait Jack responsable.

« Voilà qui est mieux, » commenta Beckett d’un ton satisfait.

 

Sans plus parler, il poussa son visage vers son entrejambe et soupira.

«  Libérez moi donc Angelica. »

La jeune femme retint un hoquet devant la dureté du membre qu’il lui présentait. Le désir de Beckett était visible mais pendant une seconde elle se demanda si c’était elle la responsable…. Ou alors le traitement infligé à Jack.

 

Angelica n’eut pas beaucoup de temps pour se poser la question, un liquide amer se déversant dans sa gorge au bout de quelques minutes.

 

()()

 

Jack poussa un gémissement de souffrance tandis qu’il tâchait de trouver une position moins douloureuse sous les regards moqueurs des gardes.

«  Deux pour moi tout seul, Beckett a donc si peur de moi ? » Ironisa-t-il faiblement.

Aucun des gardes ne répondit et Jack gémit à nouveau. Il avait déjà connu pire mais guère plus. Pour un peu, il aurait presque préféré le Purgatoire de Jones à sa situation présente.

 

()()

 

Foam pénétra dans le bureau de Beckett avec inquiétude. Son maître l’avait convoqué et il ne pouvait s’empêcher de redouter un peu ses tête à tête avec le lord.

«  Bien Mr Foam, j’ai besoin de vos services.

- Oui Earl Butler.

- C’est Lord Beckett désormais, tâchez de vous en souvenir. Bien, je souhaite arranger l’évasion de notre ami commun. Angelica ne sera pas longue à revenir à la fange dont elle est issue et j’aimerai que rien ne vienne contrecarrer ses plans. »

 

Cette fois Foam marqua un temps d’arrêt. Eberlué, l’homme cligna des yeux sous le regard moqueur de Beckett.

« Mais…

- Pas de mais Mr Foam. Sparrow doit quitter ces geôles avec Angelica. Ensuite, grâce à la poupée qui est en notre possession, je l’amènerai là où je souhaite le voir. »

Complétement perdu, Foam fixa Beckett, la bouche ouverte.

« Personne n’attend de vous que vous compreniez Mr Foam. Contentez-vous de vous conformer à mes ordres. »

 

()()

 

Jack leva les yeux alors qu’Angelica et Beckett pénétraient dans sa cellule.

«  Voyez donc ma chère Angelica, j’ai enfin retrouvé la canne que j’avais égarée. » S’exclama Beckett avant d’en libérer Jack d’une brusque secousse.

Le pirate ne put retenir un cri de douleur et Angelica détourna les yeux.

 

Beckett l’essuya copieusement sur les effets de Jack et se tourna vers Angelica.

«  A mon grand regret des affaires urgentes m’attendent. Je vous laisse la jouissance de notre prisonnier ma chère. Faites-lui ce que bon vous semblera, veillez juste à ne pas le tuer voulez-vous ? »

Angelica le regarda avec surprise, mais Beckett l’embrassa avec ardeur avant qu’elle ait eu le temps de réagir.

« Je vous laisse entre de bonnes mains Sparrow… Criez tant que vous le voudrez. »

 

Sur ces mots, Beckett sortit, les laissant seuls.

 

()()

 

Angelica grimaça à la vue de Jack et examina la pièce du regard.

« Alors trésor, c’est quoi le programme maintenant ? Ironisa Jack. Qu’est-ce que ton Lord de pacotille t’a ordonné de faire ?

- Cutler ne me donne aucun ordre, il m’aime. »

Jack grimaça un sourire ironique.

«  Je pensais que ton père t’avait guérie de ta naïveté Angelica. »

 

La mention de Blackbeard réveilla la colère de la jeune femme et elle avança vers l’homme enchainé.

«  Tu l’as tué !!!

- Non. Répliqua Jack. C’est son égoïsme qui l’a tué. S’il avait agi en père, il t’aurait donné la coupe qui offrait la vie. »

Angelica grinça des dents.

« Tu l’as trompé !!! »

 

Perclus de souffrance, Jack la fixa.

« Je ne pouvais pas te laisser mourir Angelica, mais crois-moi si le même choix se représentait aujourd’hui, je ne tromperais pas ton père. »

Angelica recula comme s’il venait de la gifler.

« Jack, écoute…

- Tu es un peu longue mon ange, allons les tisons, tout ça. »

 

Angelica baissa les yeux sur le corps supplicié de son amant et son cœur se serra de nouveau à la vue du colifichet qui gisait sur le sol.

« Jack, je ne voulais pas que ça se passe ainsi.

- Non tu voulais juste me faire souffrir comme je t’ai fait souffrir, je crois que j’ai assez bien compris l’idée, ricana Jack. Maintenant si tu voulais… »

Angelica saisit un tison sans réfléchir et Jack ironisa.

« La parfaite fiancée, désolée trésor mais Beckett en a déjà usé sur moi, trouve mieux. »

 

Angelica soupira et relâcha l’objet. Elle avait beau faire, elle se sentait incapable de le blesser à nouveau. Elle le haïssait oui, mais une part d’elle l’aimait encore, désespérément.

« Jack….

- Quoi ? Tu veux que je te supplie de me laisser tranquille ? D’accord : Angelica, il y a un trésor, je sais où il est.

- Jack…

- Oh non mieux, bien plus mieux, Angelica, je porte ton enfant ! S’exclama Jack d’une voix de fausset avant de s’interrompre pour tousser. Oh non c’est vrai c’est pas possible… »

 

Les larmes aux yeux, Angelica détourna le regard.

«  Tu m’as menti.

- Toi aussi.

- Jack tu m’as abandonnée sur cette île !!!

- Je suis revenu !! Hurla Jack. Mais toi tu étais déjà occupée à écarter les cuisses pour Beckett hein ? Bugger Angelica je t’aimais mais… »

 

Le cœur d’Angelica rata un battement et elle s’approcha de lui.

« Quoi ?

- C’est la vérité, marmonna Jack. Seulement ça n’a jamais été possible entre nous, tu n’es qu’une menteuse, tricheuse, perverse…

- Mais tu m’aimes, » souffla Angelica.

Jack leva les yeux vers elle.

« Pour cela j’étais sincère et je pensais que toi aussi, que tu comprenais. Je croyais te connaitre Angelica mais je me trompais. »

 

La jeune femme déglutit, mal à l’aise.

« Tu m’as abandonnée sur cette île.

- Et toi tu m’as enlevé à Londres pour me livrer à Teach. Ensuite, tu m’as trainé jusqu’à cette Fontaine !!! »

Angelica ne répondit pas et Jack ricana.

« Allez trésor, fais ce que tu as à faire, fais-moi payer pour t’avoir sauvé la vie. »

Les larmes aux yeux Angelica s’approcha de lui.

« Jack, je n’ai jamais voulu de cette vie, Beckett, il est ce qu’il est mais il est prêt à m’offrir une chance d’être une autre, une chance d’être aimée et respectée. »

Jack toussa douloureusement et secoua la tête.

« Souviens en toi en lorsqu’il te fera monter sur la potence.

- Non, il ne fera jamais ça !!! »

 

Jack, las, ferma les yeux.

« Bien sûr que si il le fera, la seule raison pour laquelle tu es toujours en vie est parce qu’il cherche à me blesser à travers toi. »

Le cœur d’Angelica frémit et elle se pencha vers le pirate.

« Et y parvient-il ?

- Tu sais bien que oui, » souffla Jack.

 

Le regard de la jeune femme se posa de nouveau sur le colifichet puis revint sur le corps torturé de Jack.

« Je vais te libérer, » lâcha-t-elle.

Jack frissonna longuement.

« Quoi ?

- Je vais te libérer, » répéta Angelica d’une voix plus ferme.

Sans attendre, la jeune femme avança vers les chaines qu’il portait et entreprit de le détacher. Les poignets libres, Jack tomba sur le sol avec un gémissement.

« Habille toi et part d’ici. Ordonna Angelica. Tu n’auras qu’à m’assommer avant de décamper. »

Jack se releva avec peine, le fondement douloureux.

« Hors de question, je te laisse pas ici. »

 

Angelica lui adressa un regard noir.

« Tu avais moins de scrupules la dernière fois.

- La dernière fois tu n’étais pas aux mains d’un fou. »

Angelica se mordit la lèvre.

« Jack, il veut m’épouser. »

Le pirate soupira.

« Lorsqu’il verra ce que tu as fait, il n’en aura plus envie, tu peux croire. »

 

Angelica garda le silence et Jack la prit par les épaules.

« Angelica, si ça avait été un autre que Beckett, peut être que ce plan aurait marché mais il n’a qu’une seule idée en tête, nous détruire. Détruire les pirates.

- Et si je ne veux plus être un pirate !

- Ca ne fait aucune différence pour lui, maintenant viens. »

Angelica s’arracha à sa poigne.

« Pourquoi devrais je te croire ? »

Cette fois Jack s’impatienta.

« Angelica, t’as t’on déjà parlé du Gouverneur de Port Royal ?

- Je ne vois pas le rapport…

- Il l’a tué uniquement parce que sa fille était un pirate, la coupa Jack. Maintenant viens. »

 

La jeune femme hésita encore quelques secondes puis lui emboita le pas.

 

Sur leurs gardes, les deux complices montèrent les escaliers menant à l’étage et Jack plissa le front.

«  Comment se fait il qu’il n’y ait personne ?

- Beckett me fait confiance, rétorqua Angelica.

- Dans ce cas c’est qu’il est plus bête que je ne le pensais, » marmonna Jack.

 

Ils étaient arrivés à la porte lorsqu’un garde avança droit sur eux.

« Bugger, » marmonna Jack.

Sans hésiter, le pirate planta son épée dans le ventre de l’homme qui s’écroula au sol.

« Ca ne t’était pas destiné, » souffla Jack avec remord.

 

Une fois hors de la maison, Jack plissa les yeux.

« C’est beaucoup trop facile. On ferait mieux de se dépêcher. Cours. »

Sans réfléchir, Angelica saisit la main qu’il lui tendait et le suivit sous les regards des passants surpris par la course de Jack que le traitement infligé par Beckett avait rendue encore plus bizarre que d’habitude.

 

()()

 

A bout de forces, Jack s’écroula sur le pont du Pearl.

«  Jack ! Bon sang où étiez-vous ! » Le salua Gibbs.

Jack haleta.

« Pas le temps, Beckett. Lève l’ancre.

- Quoi ? Beckett mais

- LEVE L’ANCRE !!!! »

 

Alors que le Pearl quittait la baie, Angelica posa un regard rempli de regrets sur cette dernière.

 

Derrière elle, Gibbs toussota.

« Jack aimerait vous voir Miss. »

Angelica hocha tristement la tête et le suivit jusqu’à la cabine du pirate.

 

()()

 

Affalé dans son lit, une bouteille à portée de main, Jack la regarda approcher.

« Tu n’imagines pas à quel point cela m’avait manqué, déclara t’il avant de s’octroyer une longue lampée de rhum.

- Que vas-tu faire de moi Jack ? » Demanda Angelica, une boule dans la gorge.

 

Le pirate la considéra longuement.

« Tu m’as attiré dans un piège, une fois de plus, tu as comploté pour me faire enfermer et tu m’as même torturé. »

Angelica retint son souffle tandis qu’il buvait.

«  Quand à moi j’ai abusé ton père pour le tuer, je t’ai laissée sur une île et je t’ai arrachée à ton couvent. »

 

Angelica ouvrit la bouche pour répondre avec fougue mais Jack lui imposa le silence d’un geste impérieux.

« Ne dit rien Angelica. »

Elle le fixa, les poings serrés et Jack l’attira brusquement à lui.

«  Je crois qu’on est quitte non ? » Souffla-t-il contre ses lèvres.

Le sourire revint sur le visage d’Angelica tandis qu’il l’enlaçait.

« Tu veux recommencer ?

- Pourquoi pas ? » Répondit Jack avant de l’embrasser.

 

Angelica soupira alors qu’il approfondissait leur baiser et son cœur s’affola lorsque Jack glissa ses mains sous sa robe pour caresser sa poitrine.

« J’en ai eu envie dès que je t’ai revue, » murmura Jack.

Angelica se contenta de sourire tandis qu’il la débarrassait de sa robe. Jack glissa lentement ses doigts sur sa peau à présent nue et l’embrassa à nouveau. Sous ses lèvres, Angelica frissonna.

« Est-ce que c’est un rêve ? » Murmura-t-elle.

Les doigts de Jack cueillirent ses cheveux et il sourit.

« Si c’était un rêve est ce que je ferais ça ? » Demanda-t-il avant de saisir l’un de ses mamelons entre ses lèvres.

Angelica poussa un long gémissement alors qu’il l’aspirait.

« Oh Jack… »

 

Les lèvres du pirate relâchèrent son sein puis il sourit.

«  Doucement, on a le temps. » Susurra-t-il avant de passer à l’autre sein.

L’entrejambe d’Angelica se couvrit d’humidité et elle réalisa que cela faisait des semaines qu’on ne l’avait pas touchée avec autant de tendresse.

« Allonge-toi. » Ordonna Jack d’une voix rauque.

Le cœur battant la chamade, Angelica obéit et frissonna alors qu’il versait du rhum sur son ventre. Elle écarta les cuisses tandis que la langue de Jack lapait le rhum sur sa peau et elle poussa son bassin vers lui.

«  Qui te dis que j’ai envie de te faire plaisir Angelica ? » Râla Jack.

 

La jeune femme ouvrit les yeux, furieuse de s’être laissée avoir une fois de plus mais Jack, le visage entre ses cuisses, siffla.

«  A ta place je fermerais les yeux…

- Tu vas me faire mal ? Demanda Angelica partagée entre l’envie de fuir et le désir qu’il lui inspirait.

- Juste te faire crier ma belle. » Répondit Jack.

Avant qu’elle ait eu le temps de réagir, la bouche de Jack s’écrasa entre ses cuisses et Angelica gémit alors que sa langue du pirate effleurait son bouton.

« Humide. » Commenta Jack.

Tremblante, Angelica ne répondit pas et Jack poursuivit ses caresses, sa langue glissant sur toutes les parties intimes qu’elle lui offrait. Lorsqu’il arriva à son œillet, Jack sourit et Angelica poussa un cri en sentant sa langue darder en elle tandis qu’il enfonçait ses doigts dans son temple de femme.

 

Au bout d’un moment de ce traitement, Angelica finit par pousser un hurlement alors qu’il la faisait jouir.

«  C’est tout ce que tu mérites, » souffla Jack avant de venir sur elle.

Perdue dans son plaisir, Angelica gémit alors qu’il s’enfonçait en elle et elle caressa le torse brulé de son amant.

« Oh Jack…

- Rien de plus que des cicatrices, » grogna Jack avant de s’immobiliser en elle.

 

Une fois assouvi, le pirate glissa sur le côté du lit et Angelica soupira.

« Dois-je en conclure que tu m’as pardonné ?

- Non. Répondit Jack. Il faudra que tu fasses mieux que ça… »

Contre son torse Angelica sourit. Elle avait été folle de croire un instant qu’il y avait une vie plus belle que celle que Jack lui avait fait connaitre. Folle de croire qu’elle pourrait être heureuse avec Beckett ou Butler ou quel que soit son nom. Jack était tout ce dont elle avait toujours eu besoin.

«  Je t’aime Jack, souffla-t-elle.

- La dernière fois que tu as dit ça tu m’as tiré dessus, grogna le pirate.

- Ca n’empêche, je peux faire les deux.

- Si tu te contentais de dormir cette fois, » suggéra Jack avant de fermer les yeux.

 

()()

 

Foam fixa Beckett.

«  Ils se sont enfuis ainsi que vous l’aviez prévu Lord Beckett.

- Je n’en doutais pas… Avez-vous fait le nécessaire avec la sorcière ?

- Oui, Sparrow sera sur l’île que vous m’avez indiquée dans trois jours. 

- Parfait, susurra Beckett en prenant la poupée à l’effigie du pirate. Vous allez regretter de m’avoir connu Jack… Le souvenir des geôles vous paraitra bien doux après ce que je vous réserve. »

 

Foam ne broncha pas et songea qu’il ne prendrait jamais le risque de mécontenter son employeur…

 

 

Chapitre 7                                                                                              Epilogue

Écrire commentaire

Commentaires : 7
  • #1

    Ladypirate (jeudi, 13 décembre 2012 16:36)

    Blah je déteste Beckett !!
    J'ai du mal à imaginer que Jack puisse courir d'ue façon encore plus bizarre mdrr
    Je sens que ça ne va pas finir par "Ils vécurent heureux et piratèrent ensemble" ^^

  • #2

    Marie (jeudi, 13 décembre 2012 17:20)

    Euh c'est moi où Angelica est vraiment encore plus niaise que je l'avais imaginé ? O.o
    Punaise Jack peut en faire ce qu'il veut, quelques belles paroles et hop elle oublie tout et se (re ?)fait mener par le bout du nez xD

    Oh le pauvre Jack xD ça doit être marrant comment il court maintenant ^^'

    Vivement la suite !!

  • #3

    JessSwann (jeudi, 13 décembre 2012 17:39)

    Merci les filles ^^
    @ Lady : comment peux tu imaginer une fin tragique ??? Mdrrr
    @ Marie : ah ça pour être niaise... Et pour une fois Jack est sincère mdrrr
    La fin la semaine prochaine ^^

  • #4

    emeline (jeudi, 13 décembre 2012 20:50)

    ooooooohhhhhhhhh la suite vite vite vite vite vite vite

  • #5

    JessSwann (jeudi, 13 décembre 2012 21:03)

    Lol la semaine prochaine comme toujours ^^

  • #6

    Angie Cruz (lundi, 24 décembre 2012 12:37)

    j'ai peut être loupé un chap mais je ne me souviens pas qu'Angie est tiré sur Sparrow.trés bon de tte maniére

  • #7

    JessSwann (lundi, 24 décembre 2012 12:58)

    Sur l'île à la fin d'OST, elle le manque ^^