Chapitre 4 Intimité

Jack regarda La Nouvelle Orléans se dérouler devant eux sans plaisir.

« On devrait aller aux Indes. » Marmonna-t-il.

Gibbs coula un regard vers lui. Depuis le moment où Jack avait ressenti sa fameuse douleur au bras, il ne parlait que des Indes et il devait sans cesse lui rappeler qu’il avait lui-même dit que c’était à La Nouvelle Orléans qu’il trouverait une personne capable de sortir le Pearl de la bouteille.

«  Capitaine ?

- Quoi ?

- Qu’est-ce qu’on fait ? »

 

Jack le regarda avec lassitude.

« Et bien, on prend les bouteilles et on débarque, qu’est-ce que tu crois ? »

Gibbs ne répondit pas. Quelque chose ne tournait pas rond avec Jack. Pas rond du tout…

 

()()

 

Angelica dormait depuis quelques heures lorsqu’elle sentit le matelas s’affaisser sous elle. Immédiatement réveillée, la jeune femme tendit le bras pour attraper l’arme qu’elle gardait d’ordinaire à portée de main mais ses doigts ne rencontrèrent que du vide et il lui fallut plusieurs secondes pour se rappeler qu’elle était à terre.

 

Butler, torse nu, s’allongea à ses côtés et soupira.

« Cessez donc de craindre sans cesse que l’on vient pour vous violer ou je ne sais quel autre raffinement de la pitoyable existence que vous menez d’ordinaire… »

Angelica se raidit et se retourna vers lui.

 

La lune baignait la pièce et laissait entrevoir les traits racés de l’homme.

« Je vous attendais plus tôt.

- Il me semble que lors de notre dernière conversation vous avez plutôt laissé entendre qu’il vous déplaisait de m’accueillir dans votre lit. »

Angelica soupira et regarda autour d’elle. Tout était si calme, si paisible, si luxueux… Avec un homme comme Butler dans sa vie, elle n’aurait plus jamais besoin de se soucier de mutins. Plus jamais besoin de ferrailler. Elle pourrait enfin prier sans craindre qu’on ne vienne l’assommer par derrière.

 

«  Et si j’avais changé d’avis ? » Murmura-t-elle d’un ton séducteur.

Butler ne put retenir un sourire et se tourna vers elle.

« Est-ce le cas ?

- Peut-être, souffla Angelica en glissant une main sur son torse.

- Faites attention ma chère, ne jouez pas trop avec moi. Dois-je vous rappeler que vous êtes dans ma demeure et que mes gardes sont partout ici. Aucun d’eux ne lèverait le petit doigt s’ils vous entendaient crier.

- Mais dans ce cas vous renonceriez à votre vengeance, » murmura Angelica.

 

La main d’acier de Butler se referma sur la sienne et il la toisa.

« Ne surestimez pas votre valeur Angelica… Je possède la poupée et Sparrow est en route pour la rejoindre. Je pourrais me passer de vous pour la suite. »

Angelica soutint son regard.

« Dans ce cas, pourquoi ne pas m’avoir encore chassée ou mieux, enfermée dans l’une de vos geôles ?

- C’est une suggestion ? » Ironisa Butler.

 

Angelica sourit et s’approcha de lui.

« Qui me dit que vous ne le ferez pas une fois que je vous aurais offert mes faveurs ?

- Le simple fait que je ne suis pas Sparrow. » Rétorqua Butler.

A ces mots, Angelica s’assombrit et il soupira.

« Allons que décidez-vous ? Je n’ai nulle intention d’attendre votre bon plaisir pour dormir. »

La jeune femme tiqua et il se retourna.

«  Bonne nuit Angelica. »

 

Médusée, elle regarda le dos qu’il lui offrait et frissonna à la vue de la longue cicatrice boursouflée qui s’étendait sur ce dernier comme elle l’avait soupçonné.

« Où avez eu ça ? » Souffla-t-elle.

Butler soupira avec agacement.

« Si c’est de ma cicatrice dont vous parlez c’est le résultat de ma dernière rencontre avec Sparrow. Le feu a brûlé mon dos mais j’ai eu la chance d’être expulsé à temps du brasier. »

Angelica fixa la cicatrice.

« Maintenant je comprends pourquoi vous le haïssez, » murmura-t-elle.

 

Sans attendre la réponse de Butler, Angelica glissa ses lèvres le long de la boursouflure et il frissonna à son contact.

«  C’est donc cela qui vous plait, siffla t’il entre ses dents tandis qu’elle l’agaçait du bout de la langue.

- Pas seulement, » répondit Angelica.

Un sourire aux lèvres, Butler se retourna vers elle et l’attira à lui pour un long baiser. Angelica frissonna alors qu’il lui ôtait sa longue chemise de nuit et il soupesa l’un de ses seins.

« Sparrow avait au moins raison pour une chose, c’eut été du gâchis que vous preniez le voile. »

Angelica se crispa à la mention de Jack mais il la bâillonna d’un baiser tandis qu’il caressait lentement son entrejambe.

 

Son doigt se glissa en elle alors qu’il la basculait sous lui et il libéra sa bouche.

« Douce Angelica, » murmura t’il d’un ton étrange.

La jeune femme le fixa, éperdue, et il caressa à nouveau ses seins.

« Vous êtes très belle. »

Angelica se sentit ronronner sous ses doigts et il se glissa soudain en elle, son sexe remplaçant ses doigts dans son antre humide. La jeune femme se cambra sous l’assaut, submergée par le plaisir de connaitre un homme qu’elle n’avait pas éprouvé depuis longtemps et il s’enfonça lentement en elle.

« Regarde-moi, » ordonna t’il.

Angelica obéit et ses yeux rencontrèrent ceux, bleus, de son amant sans y voir la lueur triomphante qui venait de s’y allumer…

 

()()

 

Gibbs suivait Jack depuis une bonne heure dans les rues de La Nouvelle Orléans lorsqu’il se décida enfin à lui poser la question qui le taraudait depuis de longues minutes.

« Dites Jack, vous savez vraiment où on va ? 

- Hein ? Oui bien sûr nous devons aller dans les Indes. »

 

Gibbs soupira lourdement.

«  Je croyais qu’on devait trouver la sorcière que vous connaissez, rappela t’il.

- La sorcière ? Tatia tu veux dire, c’est par là. » Déclara Jack.

Gibbs le regarda d’un air surpris et lui emboita le pas.

« Jack on est déjà passé par ici. Trois fois… 

- C’est là. Déclara Jack avec un grand sourire en s’arrêtant devant une maison cossue.

- Là ?!

- Puisque je te le dis. »

 

Sans attendre, Jack avança vers la porte et Gibbs n’eut pas d’autre choix que de le suivre en renâclant sous le poids de ses bouteilles.

 

()()

 

« Blah… Toujours aussi peu douée pour le ménage, grimaça Jack en balayant de la main une toile d’araignée immense.

- Venant de toi… » Ironisa une voix venue des ténèbres.

Gibbs regarda avec méfiance autour de lui tandis que Jack, un immense sourire aux lèvres, s’approchait.

«  Tatia ! Comment vas-tu ma be »

Une gifle coupa la fin de sa phrase et Gibbs leva les yeux au ciel. Pas besoin d’être devin pour savoir ce qui avait dû se produire…

 

«  Ca fait cinq ans que je t’attends Jack !!!

- Déjà ? Ça m’avait paru moins long… Je t’avais promis quoi déjà ?

- Tu le sais très bien ! Tu m’avais promis le sang d’une sirène !

- T’es sûre ?? »

Gibbs recula prudemment tandis que Tatia soupirait.

« Bon qu’est-ce que tu veux cette fois ?

- Gibbs ! »

Gibbs approcha avec des réserves et Jack sortit la bouteille contenant le Pearl.

« Comment on le sort de là ? » Demanda-t-il avec un grand sourire.

Tatia se pencha sur la bouteille.

« C’est ton Black Pearl ! Comment est-il arrivé là ?

- C’est pas le plus important, rétorqua Jack. Tu peux le faire sortir ou pas ? »

 

Tatia se pencha sur la bouteille et Jack le singe se jeta vers les parois en crachant.

«  Oh !

- Désolé, pas moyen de venir à bout de cette fichue bestiole, marmonna Jack.

- Tu serais prêt à me la céder ? » Demanda Tatia avec vivacité.

Jack écarquilla les yeux.

«  Qui ça, le singe ?

- Oui, le singe immortel,  souffla Tatia qui ne détachait pas les yeux du petit animal.

- Oh bah vous savez, » commença Gibbs avant de se taire sous le regard mauvais de Jack.

 

Le pirate grimaça.

« Bah tu sais, je sais pas trop, le singe a une grande valeur sentimentale et…

- Le singe et je sors ton bateau de là. Le coupa Tatia.

- Vendu ! » S’exclama Jack avant de lui taper dans la main.

Tatia sourit.

« Prend la bouteille et suivez-moi.

- Comment tu comptes t’y prendre ? Demanda Jack.

- Et bien il me faudrait trois chèvres et aussi faire ça, commença t’elle en agitant les mains.

- Hein ?! S’exclamèrent en même temps Jack et Gibbs.

- Tu ne croyais quand même pas que j’allais te dire comment faire ! » Pesta Tatia.

Jack haussa les épaules.

« On a le droit d’espérer… »

 

Tatia les mena jusqu’à une crique et se tourna vers eux.

« Restez là et ne bougez pas… 

- Tu es sûre ma belle, d’ordinaire tu aimes bien que je bouge, souffla Jack.

- Pas cette fois, » lâcha Tatia d’un ton sans équivoque.

Jack prit l’air chagriné et s’assit.

« On aurait du aller aux Indes, » marmonna t’il.

 

()()

 

Lorsqu’Angelica ouvrit les yeux, elle était seule dans la chambre. La jeune femme étira son corps endolori par la nuit passée à faire l’amour avec Butler et tira d’un coup sec sur le cordon qui lui permettait d’appeler les domestiques. La servante qui lui avait été dévolue apparut immédiatement.

«  Miss ?

- Fais moi couler un bain, bien chaud et apporte moi à manger, » ordonna Angelica.

La servante s’inclina et Angelica se laissa aller en arrière. Elle commençait vraiment à prendre gout à cette existence.


()()

 

Butler était à son bureau lorsqu’elle apparut, vêtue d’une audacieuse robe de soie jaune.

«  Oh Angelica, bien dormi ? » Ironisa-t-il.

Angelica le fixa et sourit.

«  Peu.

- Vous m’en voyez navré, » répondit Butler en paraphant un parchemin.

 

Vexée par son manque d’intérêt, Angelica s’approcha de lui.

« Que faites-vous ?

- Je travaille à ma fortune ma chère, » répondit Butler.

Angelica passa derrière lui et son regard accrocha le parchemin. Elle blêmit.

«  Vous êtes un marchand d’esclaves ?

- Une denrée comme une autre, Angelica.

- Mais… ce sont des êtres humains ! »

Butler soupira avec ennui.

«  Votre père n’avait-il pas quelques-unes de ces choses que l’on nomme zombies à bord de son navire ?

- Oui, mais c’est différent, commença Angelica.

- En quoi je vous prie ? »

 

Angelica rougit.

« Et bien…

- On dit également que Blackbeard avait pour habitude de faire des rafles dans les villages qui bordent les côtes et d’y enrôler de force les hommes robustes et dotés d’une habileté particulière. Quant aux femmes, et bien il s’en servait pour assouvir les besoins de ses hommes non ? »

Cette fois Angelica déglutit et passa ses doigts sur le crucifix qu’elle portait toujours autour de son cou. Butler lui adressa un regard narquois.

«  Et bien ? Vous ne trouvez rien à répondre Angelica ? Ou alors considérez-vous que les actes de votre père étaient moins répréhensibles que ceux d’un honnête marchand ? »

 

Angelica se troubla.

«  Je l’ignore, je, n’avais jamais pensé à cela.

- Personne ne vous demande de penser ma chère, » rétorqua Butler.

Furieuse, Angelica tourna les talons mais il la rattrapa avant qu’elle soit arrivée à la porte.

«  Allons Angelica, vous ne pouvez être à la fois nonne, putain et pirate… »

Elle rougit violemment.

«  Je ne suis rien de tout cela ! S’énerva-t-elle.

- Non, pour l’instant vous êtes ma maitresse, » sourit Butler.

 

Angelica frissonna alors qu’il l’embrassait avec avidité avant de la plaquer contre le mur, sa main sous sa jupe pour la remonter.

«  Teckett…. Pas ici, murmura-t-elle.

- Si ici, je veux que tout le monde sache et vous entende gémir, » rétorqua l’autre.

Angelica gémit alors qu’il léchait ses seins et ferma les yeux.

 

()()

 

«  Vous croyez que ça va durer encore longtemps ? » Murmura Gibbs à Jack tandis que Tatia continuait le rituel qu’elle avait commencé plusieurs heures plus tôt.

Jack le regarda avec ignorance et Gibbs soupira avant de prendre sa flasque de rhum. Il n’eut même pas le temps de la déboucher que déjà Jack la lui arrachait des mains.

« Merci l’ami…

- Mais !! »

 

Tatia se retourna vers eux, furieuse et Jack désigna Gibbs.

« C’est lui ! »

La sorcière secoua la tête et avança vers l’océan.

«  Venez… »

 

Jack et Gibbs la suivirent sans hésiter et Tatia psalmodia encore quelques minutes.

« Prend ça, ordonna-t-elle à Gibbs en lui donnant une bougie de cire sombre.

- Pourquoi lui ? S’affola Jack.

- Pas toi. » Lui renvoya Tatia d’un ton rude.

Les mains tremblantes, Gibbs s’empara de la bougie sombre tandis que Jack s’inquiétait.

« Dis, ça va pas faire de lui le capitaine du Pearl ou quelque chose dans le genre hein ?

- Non. Répondit Tatia. Mais tu ne poses pas les bonnes questions Jack. »

 

Le pirate réfléchit quelques secondes à ce qu’elle venait de dire puis le Black Pearl glissa soudain dans l’eau et grossit à mesure que Tatia psalmodiait, sa voix enflant de plus en plus.

«  Le Pearl, » souffla Jack.

 

()()

 

Angelica, échevelée, se laissa tomber sur le fauteuil le plus proche tandis que Butler remontait son fut.

«  Allez donc demander à votre domestique d’arranger votre tenue, j’ai l’intention de vous exhiber aujourd’hui. »

Angelica releva les yeux et rencontra le regard froid de son amant.

«  M’exhiber ?

- Allons, auriez-vous oublié notre plan ? Nous ignorons combien de temps Sparrow mettra pour se rendre ici, en attendant, je compte bien faire de vous la femme la plus connue de cette ville. »

Angelica frissonna, flattée et s’empressa de se lever.

 

Elle était à la porte lorsque Butler la rejoignit. Là, il plaqua un long baiser sur ses lèvres.

« Je suis heureux que nous nous soyons compris Angelica. » Déclara-t-il avant de la relâcher.

 

()()

 

Le singe poussa un glapissement terrifié alors que Tatia le faisait entrer dans la bouteille qui avait contenu le Pearl.

«  Ah bah j’y avais jamais pensé ! » S’exclama Gibbs.

Jack dédaigna la remarque et se tourna vers la sorcière.

«  Voilà tu as ton paiement. »

 

La femme hésita un instant. Jack, déjà tout à la joie de retrouver son navire se tourna vers Gibbs.

« On hisse les voiles et on… Va chercher les hommes de l’autre bateau, vite !

- Oui capitaine ! » Répondit Gibbs avec enthousiasme.

 

Sans même un mot d’adieu pour Tatia, Jack se précipita sur son précieux navire. Furieuse, la sorcière grinça des dents. Puisque c’était ainsi, elle ne lui dirait pas un mot du sort qui pesait sur lui. Sa décision prise, Tatia jeta un dernier regard à Jack et ne put s’empêcher de frissonner à la vue de l’aura noire et haineuse qui l’entourait. Pendant une fraction de seconde elle envisagea de tout lui révéler mais Jack se tourna vers elle.

« Tu peux partir, lui lança t’il.

- Comme tu veux Jack, » murmura Tatia.

 

()()

 

Un sourire aux lèvres, Jack referma sa main sur la barre du Pearl.

«  Te voilà enfin ma belle, souffla t’il tandis que son équipage s’affairait autour de lui.

- Jack ? Demanda joyeusement Gibbs. On a un cap ? 

- Les Indes, répondit Jack. Nous devons aller dans les Indes. »

Gibbs soupira lourdement et céda.

« C’est vous le capitaine…

- Oui, c’est moi le capitaine du Black Pearl, » murmura Jack.

 

Gibbs tiqua et s’écarta. Il ne savait pas ce qui attirait tellement Jack dans les Indes mais cela ne lui disait rien de bon. Rien de bon du tout…

 

()()

 

Fascinée, Angelica dévorait la ville des yeux tandis qu’à ses côtés, Butler souriait.

«  On dirait que c’est la première fois que vous voyez ceci.

- Oh mais ça l’est, répondit Angelica. Je n’ai jamais eu l’occasion de venir, Jack avait promis de m’y emmener mais…

- Mais comme toutes les promesses que ce pirate fait, il ne l’a pas tenue, » compléta Butler.

 

Angelica grimaça et son cœur se serra.

« Non il ne l’a pas tenue.

- Vous pourrez bientôt vous venger de ceci Angelica, » lui souffla Butler en refermant sa main sur la sienne.

La rage au cœur à la pensée de tout ce dont Jack l’avait privée, Angelica se tourna vers lui, un sourire aux lèvres.

«  C’est mon plus cher désir Teckett. »

 

 

 

Chapitre 3                                                                                              Chapitre 5

Écrire commentaire

Commentaires : 8
  • #1

    emeline (mercredi, 14 novembre 2012 14:23)

    laaaaaaaaaaa suuuuuuuuuuuuuuiiiiiiiiiiiiiiteeeeeeeeeeeeee

  • #2

    JessSwann (mercredi, 14 novembre 2012 14:30)

    Lol la semaine prochaine comme d'hab^^

  • #3

    emeline (vendredi, 16 novembre 2012 18:43)

    bouhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh :(

  • #4

    JessSwann (vendredi, 16 novembre 2012 18:56)

    Ouch en plus j'ai beaucoup écrit cette semaine mais pas du tout avancé sur celle ci ahem ( mais j'ai plus d'un mois d'avance, je te rassure ^^)

  • #5

    Ladypirate (jeudi, 22 novembre 2012 00:57)

    Mdr pendant une fraction de seconde j'ai vraiment cru que Tatia avait besoin de trois chèvres et du mouvement des mains ^^
    En tout cas les passages chez elle m'ont beaucoup faite rire :D
    Angie et Teckett sont pas mal ensemble mais je doute qu'il ait des sentiments sincères pour elle alors qu'en ce qui la concerne, ça pourrait arriver !!

  • #6

    JessSwann (jeudi, 22 novembre 2012 09:02)

    Lol c'était le but, contente que ça t'ai plu ^^
    Ah Angie et Teckett ça va être amusant mdrrr

    Merciiii

  • #7

    Angie Cruz (samedi, 22 décembre 2012 19:52)

    super

  • #8

    JessSwann (samedi, 22 décembre 2012 20:07)

    Mdrrr