Chapitre 9 : Envole moi

POV Elizabeth Swann Turner

 

Je ne sais plus où j'en suis... La main de Will, chaude, tendre, rassurante repose sagement sur ma hanche tandis qu'il m'entraîne vers notre cabine et je lutte pour ne pas me retourner vers Jack, pour ne pas croiser son regard. Je me force à regarder droit devant moi et la voix de Will me parvient comme à travers un bourdonnement. Je ne l'écoute pas. Je ne l'écoute plus. Je ne peux pas penser à autre chose qu'à la nuit prochaine. La nuit où Will sera ailleurs et où je serais ici. Avec Jack.

 

Le repas a été une torture... A chaque bouchée je pensais à ce qui était arrivé un peu plus tôt entre Jack et moi. A la manière dont il m'a soumise, renversée, séduite... Encore. Ce que j'ai honte. Comment ai-je pu faire ça ? Comment pourrais-je encore me regarder dans un miroir ou, pire, regarder Will après ça ? J'ai l'impression que mon visage, que ma peau brûle de ma traîtrise.

 

Infidèle.

 

Je ne peux même pas prétendre qu'il m'a forcée. Non je ne le peux pas car dès l'instant où ses mains se sont refermées sur ma taille, où sa bouche a frôlé la mienne, j'étais perdue... Je suis perdue... Jamais je n'aurais imaginé qu'une telle volupté, qu'un tel plaisir étaient possibles... Ni qu'on pouvait éprouver un tel désir... Je me sens comme envoûtée, charmée. J'en suis venue à craindre Jack Sparrow, avec raison semble-t-il si j'en juge pas ce qui s'est produit il y a de cela quelques heures. Jamais je n'aurais du lui céder, jamais je n'aurais du m'approcher de lui, jamais je n'aurais du tromper Will.

 

« Elizabeth ? Tu vas bien ? »

Will ! Je ne peux même pas le regarder en face, pas après ça, pas après

« Elizabeth ? »

Cette fois sa voix est inquiète. Une réponse, vite.

« Ça va, c'est juste que je me sens un peu fatiguée. »

Je sens les lèvres de Will se poser tendrement sur ma tempe tandis qu'il me guide jusqu'à notre lit. Pourquoi ... pourquoi faut-il qu'il soit aussi gentil, aussi parfait, aussi…

« Nous n'aurions pas du venir ici. Je n'aurais pas du te laisser partir sur cette île. J'aurais du insister pour accompagner Jack. Quand je pense que j'ai failli te perdre. »

La voix de Will est pleine de remords et ça ne fait qu'augmenter les miens.

« Non Will, ne dis pas ça tu n'as rien à te reprocher. »

 

Au contraire de moi.

 

Les mains de Will glissent sur mon visage et je sens la caresse de ses doigts sur mes lèvres, légère, douce… Rien de commun avec les gestes pressés de Jack. Non ne pas penser à Jack ne pas

«  Jack m'a tout dit tu sais... » Murmure Will.

Mon cœur s'arrête net... Déjà je sens des larmes de regret ou de désespoir ou peut être les deux monter à mes cils... Jack lui a tout dit. Il sait, il sait quel genre de femme je

« Will, je suis désolée... »

J'entends ma voix trembler et je cherche désespérément une justification ou pour le moins une explication mais comment expliquer l'impardonnable ?

« Pourquoi ? Tu n'es pas responsable. Ce n'est pas ta faute si, si cet homme a failli te tuer. C'est la mienne ! J'aurais du être là ! »

Quoi ? Il parle, il parle de ...

« Ce n'était pas ta faute Will. Et puis, il n'est rien arrivé non ? Je vais bien. »

 

Will me lance un regard bouleversé et j'ai l'impression que les remords m'écrasent encore plus...

« Non tu ne vas pas bien. Ce soir tu as à peine touché à ton assiette, tu passes tes journées à regarder l'océan, tu t'éloignes et je ne supporte pas de ne pas pouvoir t'aider. »

 

C'est horrible. Affreux. Comment puis-je être aussi vile, comment je peux le laisser se torturer pour une chose dont je suis la seule coupable ? Je cherche mes mots. Lui dire ou garder mon secret odieux ? Will me regarde et mon cœur se tord en voyant son visage triste.

« Elizabeth… Si tu veux rentrer, si, si ton père te manque, tu n'as qu'un mot à dire et nous quitterons ce navire sur le champ. »

 

Rentrer... Partir d'ici, partir loin de Jack et de ses caresses, de ses insinuations, de sa séduction. Partir et ne plus jamais le revoir... Oui ! Mais partir c'est aussi forcer Will à se sacrifier pour moi, à laisser son père aux mains de Davy Jones. Il me suffit d'un seul mot pour me sauver... mais un seul mot qui condamnerait aussi Will à ne jamais revoir son père.

« Et ton père ? »

Cette fois c'est au tour de Will d'éviter mon regard.

« Entre lui et toi mon choix est fait. »

 

Oh Will ... Comment pourrais je te demander ça ? Comment exiger de toi que tu renonces à la seule famille qu'il te reste, et que je sais tu as cherché des années durant, pour moi alors que cet après midi encore je te trahissais dans les bras d'un homme que je n'aime pas, qui me révulse autant qu'il m’attire. Je me force à sourire et à regarder Will dans les yeux. Tandis que je lui parle j'ai l'impression que ma honte brûle mon visage mais je ne peux pas lui dire, je ne peux pas lui avouer ce que j'ai fait. J'ai trop peur de le perdre.

 

« Non, ne fait pas ça Will. Après tout nous y sommes presque et je sais à quel point c'est important pour toi. »

Les mains de Will se referment sur les miennes et je me force à soutenir son regard.

« Rien n'est plus important que toi à mes yeux. »

Je sens des larmes de regrets couler sur mes joues et je baisse la tête rapidement pour ne pas qu'il les voit.

« Et pour moi c'est toi qui es important Will. »

Et c'est vrai. Comment ai je pu être aussi stupide ? Comment ai je pu m'offrir à ce maudit Jack ? Mais ça n'arrivera plus, plus jamais... Je ne peux pas prendre le risque de blesser Will, de le décevoir.

«  Je t'aime Elizabeth. »

Oh Will... Je me serre contre lui pour qu'il ne voie pas mes larmes.

«  Je t'aime aussi. »

 

A travers un brouillard de larmes, je sens Will s'écarter tandis que sa main essuie doucement mes joues.

« Pourquoi pleures-tu ? »

Une fois de plus le remords, les regrets montent irrépressiblement en moi... Comment ai je pu trahir un homme aussi bon, aussi tendre ?

« Parce que je ne veux pas te perdre. »

La réponse s'impose à moi au moment où je la lui donne. Je ne veux pas perdre Will, jamais. C'est pour ça que je ne dois rien lui dire. Et que je dois éviter Jack.

« Tu ne me perdras pas. Souffle Will en réponse.

- Serre-moi... »

 

Ses bras se referment autour de moi et même s'il n'en dit rien je comprends sa surprise. Il ne comprend pas pourquoi j'agis ainsi parce qu'il ne sait pas ce que j'ai fait. Et il ne faut pas qu'il l'apprenne, jamais. Je me jure de ne plus succomber, de ne pas commettre la folie de risquer de tout perdre pour quelques minutes d'une satisfaction qui me semble odieuse à présent. J'ai Will. Comment désirer autre chose lorsqu'on a déjà tout ? Le désir familier monte dans mes reins et je cherche les lèvres de Will, soudant nos bouches dans un long baiser. J'ai soif de lui, envie de le sentir, envie qu'il me fasse l'amour. Besoin qu'il me rassure.

 

Will répond à mon baiser avec tendresse mais j'en veux plus... Il ne voit donc pas à quel point j'ai envie de lui ?

« Je te croyais fatiguée. » Murmure Will.

A cet instant j'ai envie de l'envoyer au diable. Non, je ne suis pas fatiguée, je veux, je veux... Je LE veux. La main de Will effleure mon front et le regard qu'il pose sur moi est plein de ...sollicitude ?

« Tu es fiévreuse. Tu devrais te reposer. »

 

NON ! Je ne veux pas me reposer, je veux être à lui, je veux qu'il me prenne comme un homme prend sa femme, comme Jack me

 

La caresse légère de ses lèvres sur mon front me ramène au présent.

« Dors, je vais prendre mon quart. »

Non !

«  Tu es vraiment obligé d'y aller maintenant ? »

Tandis que je lui parle, je laisse mes doigts défaire sa chemise et exposer son torse glabre et puissant. Ma main caresse sa peau et j'ai l'impression d'être fiévreuse. Mais pas le genre de fièvre qu'il imagine.

« Elizabeth ! »

Le ton de Will est un mélange de surprise et d'inquiétude mais je ne peux pas reculer. Je dois assouvir ce qui me dévore les reins et qui me pousse dans les bras de Jack Sparrow.

«  Will... »

Mes lèvres cherchent les siennes et je sens sa bouche s'entrouvrir sous mon insistance. Mes mains défont sa ceinture et je me laisse aller en arrière dans une invitation que j'espère évidente.

 

« Elizabeth... On m'attend. »

Et bien qu'ils attendent bon sang !

« Viens Will...

- Elizabeth, pas comme ça... prenons le temps de… »

Si justement, comme ça. Ma bouche le bâillonne et je glisse une main dans son pantalon, espérant le faire réagir. Un long soupir me répond et je sens enfin ses mains glisser sous ma chemise pour caresser ma peau. Oui ...

 

La bouche de Will est sur la mienne et ses mains descendent jusqu'à mon pantalon, enlèvent un par un les boutons. Plus vite... Je me tortille pour lui permettre de l'enlever plus facilement et enfin je suis nue dans ses bras.

« Tu es tellement belle, tellement parfaite. » Souffle Will.

Tais-toi ! Ce n'est pas de ça dont j'ai besoin mais d'être avec toi, complètement.

« Viens Will... »

Un regard incertain me répond et j'écarte mes cuisses, collant mon bassin au sien. L'instant d'après il est en moi. Enfin.

 

Nos doigts se nouent et il commence à aller et venir en moi, lentement, doucement. Trop doucement. Ses lèvres tendres effleurent les miennes, le baiser se prolonge pendant que mon corps s'ouvre et que je cherche désespérément les sensations dont Jack m'a révélé l'existence. Sur moi, Will gémit et je sens son cœur battre contre ma poitrine, un battement fort, rapide...

« Je t'aime. » Souffle Will contre mes lèvres avant de s'immobiliser.

 

C'est fini.

 

Ses gestes sont toujours aussi tendres alors qu'il se relève lentement, me laissant étendue dans les draps et insatisfaite...

« Je dois y aller... Pardonne-moi. » Murmure Will en m'embrassant sur le front.

 

Tremblante je ne réponds pas et de nouvelles larmes montent alors que je regarde Will partir. Je l'aime. Alors pourquoi ça ne suffit pas à me faire éprouver le plaisir que je ressens dans les bras de Jack ? Non, je ne dois pas penser à ça. Plus jamais. Ce que j'aimerais oublier jusqu'à l'existence de Jack Sparrow ! Je ne dois plus le voir, je ne dois plus rester seule avec lui. Plus jamais.

 

()()

 

La nuit a été difficile. Longue. Trop lâche pour affronter encore le regard de Will j'ai fait mine de dormir lorsqu'il est venu reprendre sa place à mes côtés au milieu de la nuit. J'ai écouté longtemps sa respiration calme et régulière pendant que le sommeil se refusait à moi et que je cherchais une solution pour partir, pour fuir Jack sans blesser Will. Je n'en ai pas trouvé. La seule chose à faire est de l'ignorer durant le reste de notre voyage, ce qui devrait être facile après tout nous sommes près du but. Il ne me reste que quelques semaines à tenir avant de retrouver le confort de notre vie routinière qui m'ennuyait tellement. Quelle idiote... Je ne me rendais pas compte alors de mon bonheur. J'étais encore une femme respectable, attendant sagement son mari sans éprouver cette chose qui me dévore maintenant les reins. Quelques semaines puis je pourrais dire adieu à tout cela, reprendre ma vie avec Will et me persuader que rien n'est arrivé. Bien sur moi je saurais. Mais pas Will. Jamais. Et je compte faire en sorte de le rendre plus heureux qu'il ne l'a jamais été… peut être que cela me rachètera un peu à mes yeux.

 

Un frôlement de tissu derrière moi, une odeur de rhum. Non. Je ne dois pas me retourner. Ou si, je dois le faire, l'affronter une dernière fois pour qu'il me laisse tranquille.

« A quoi penses-tu ? » Me demande Jack à voix basse.

Je sens mon bas ventre durcir rien qu'au son de ses inflexions chaudes, caressantes, presque tendres. Non.

« Ça ne vous regarde pas Capitaine Sparrow. Cessez de m'importuner je vous prie, j'aimerais rester seule.

- Tu es sûre ? Il me semble au contraire que tu aurais aimé avoir de la compagnie cette nuit. » Susurre-t-il d'un ton charmeur.

 

Cette fois c'en est trop. Je me retourne et croise son regard. Seigneur... aucun homme n'a jamais osé me regarder comme il le fait, comme si j'étais toute nue devant lui. Et au lieu de me sentir offensée, je me sens, j'ai envie de… Non !

 

« C'est vrai, j'aurais préféré dormir dans les bras de mon époux plutôt que de le savoir de quart. »

Dieu merci ma voix ne tremble pas. Peut-être va t'il comprendre cette fois !

« Oh il m'avait semblé que la tentative n'avait pas été très concluante. Ironise Jack. Ni très plaisante si j'en juge par ton absence évidente de gémissements. »

QUOI ! Il a osé, il nous espionne, il ! Ma main part avant que j'ai eu le temps de réfléchir et j'ai la satisfaction d'entendre le claquement sec qu'elle fait en s'écrasant sur la joue de ce sale pirate.

 

«  Tu es sûre que je l'ai méritée celle-là ? » Me demande Jack.

Ses yeux brillent de rage mais je suis moi-même trop excédée pour y prendre garde. Il est allé trop loin cette fois.

« Vous êtes méprisable.

- Mais tu adores ça. Susurre Jack. C'est pour ça que tu finiras par revenir vers moi... »

Mon cœur s'affole... Il a raison... il a raison, j'aime ce qu'il me fait et comment il le fait. J'aime qu'il me regarde, non pas comme une femme parfaite, mais comme une femme tout court. Je me dégoûte.

« Laissez-moi tranquille Jack. Je ne suis pas ce genre de femme. »

Ma voix tremble cette fois… J'en ai assez, assez qu'il me suive ainsi, de ses regards, de ses frôlements qui font battre mon cœur plus fort.

« C'est ce que nous verrons trésor... » Susurre Jack d'un ton rempli de promesses avant de s'éloigner.

 

Je reste seule et j'étreins le bastingage, je voudrais pouvoir l'arracher ou me fondre dans le bois, disparaître... Je voudrais avoir un endroit où fuir avant qu'il ne soit trop tard... J'ai besoin de Will... Je cours jusqu'à notre cabine et il me reçoit dans ses bras.

« Will, ne part pas... »

Je balbutie, je ne sais plus quoi dire, je ne sais pas comment faire pour chasser ce désir de mon corps.

« Voyons je suis là Elizabeth et si tu t'inquiètes pour ce soir, ne t'en fait pas, je ne laisserais jamais aucun barreau me séparer de toi. » Promets Will.

 

Ce soir, cette nuit, un instant je l'avais oubliée... Mais je ne peux rien dire, je ne peux pas inquiéter Will. Ce n'est pas sa croix mais la mienne. Et je ne commettrais pas de nouvelle erreur.

« Je sais. J'ai confiance en toi Will.

- Moi aussi. » Répond-il et ses mots sont un crève-cœur...

 

J'ai à peine vu passer la journée, restant le plus proche possible de Will en dépit des nombreuses corvées que Jack lui a assignées et auxquelles il ne veut, ni ne peut se dérober que déjà le soir est arrivé. Will vient de partir, encadré par Gibbs et quelques hommes. Un effectif réduit pour être le plus discret possible. Je fixe la chaloupe et je la regarde jusqu'à ce qu'elle ait totalement disparu de ma vue. Derrière moi, je sens déjà peser le regard de Jack. Ce même regard qu'il a toujours pour moi et qui me remplit à la fois de peur et de plaisir. Ne pas le regarder, ne pas lui parler.

 

Sans attendre qu'il s'adresse à moi je tourne les talons et je cours presque jusqu'à ma cabine improvisée, le cœur battant à l'idée qu'il me suive. Il ne le fait pas.

 

()()

 

Les heures passent... La nuit est tombée à présent et je suis seule dans mon lit, enveloppée dans la longue chemise de nuit que j'ai emportée avec moi. Tout est calme sur le Pearl et j'entends ça et là le ronflement des marins. A quelques encablures, la prison dans laquelle a pénétré Will. J'espère qu'il réussira.

 

()()

 

J'ai beau me tourner et me retourner dans mon lit, je ne trouve pas le sommeil. J'ai presque peur que Jack ne se glisse dans mon réduit et pourtant je sens qu'une partie de moi le désire. Ça ne peut plus durer. Ce petit jeu auquel il s'adonne et auquel je réponds malgré moi a assez duré. Je dois lui dire de me laisser tranquille, être ferme. Cette nuit Will n'est pas ici. C'est peut-être le moment de m'expliquer avec Jack, peut-être même que ce sera le seul. Je dois lui parler. Si je ne le fais pas maintenant je laisserais s'envoler ma chance de finir ce voyage en étant tranquille. Oui, il me suffit de lui dire clairement de me laisser. Plus j'y pense, plus ça me parait être une bonne solution. Meilleure en tout cas que de me terrer ici comme si j'avais peur de lui. J'ai répondu à ses avances. Je lui ai laissé croire que je... Non décidemment il faut que je lui parle. Pour qu'enfin il me laisse tranquille.

 

Devant la porte de sa cabine j'hésite. Est-ce vraiment une bonne idée ? Si Will, si quelqu'un me voyait ici, en robe de nuit, sans doute se méprendrait-il sur mes intentions. Un coup d'œil autour de moi me rassure. Le pont est désert personne ne m'a vue. Que faire ? Entrer ou attendre demain et prendre le risque de ne jamais pouvoir parler ?

 

J'hésite encore et la porte s'ouvre brusquement. Devant moi Jack et son stupide sourire narquois. J'ai envie de le gifler.

« Je savais que tu viendrais Lizzie. » Murmure Jack en s'effaçant pour me laisser entrer.

J'ai VRAIMENT envie de le gifler.

«  Je suis venue pour vous parler Jack. »

Ma voix est calme, distante. Comme je le voulais et comme il se doit.

« Dans ce cas nous serons mieux dans ma cabine non ? Suggère Jack. A moins que tu ne préfères le pont de ce navire... »

 

Je ne me donne pas la peine de répondre et je pénètre dans la pièce, je note la bouteille de rhum à demi entamée dans un coin et le lit défait. Seigneur comment peut-on vivre dans un tel désordre ...

 

Jack referme la porte sur moi et sa voix s'élève, brisant mes réflexions.

« Je vois que tu as retenu ce que je t'ai dit... »

Quoi ?

« De quoi parlez-vous ?

- De porter une robe ou rien du tout. J'aurais préféré rien du tout... » Souffle Jack en avançant vers moi.

Je recule instinctivement.

« Vous vous méprenez Jack, je ne suis pas venue trouver auprès de vous je ne sais quelle satisfaction perverse ! Je suis venue vous demander pour la dernière fois de me laisser tranquille, je suis la femme de Will et je

- Jusqu'à quel point ? » M'interrompt Jack avec un sourire.

?

«  Jusqu'à quel point quoi ?

- La satisfaction "perverse". » Me répond Jack en avançant encore.

Non, non je ne dois pas le laisser…

« Arrêtez ça Jack. »

Cette fois encore ma voix tremble et je déteste ça.

 

«  Pourquoi tu ne réponds pas ?

- Parce que ce, ça n'a rien à voir ! Je veux, je veux que vous me laissiez tranquille Jack.

- Est ce moi qui t'ai rejoint dans ta cabine ? »

Oh il croit que je, que !

« Je suis venue pour vous parler !

- Tu aimerais t'en convaincre. Mais ce n'est pas ça que tu es venue chercher Lizzie. Tu es venue parce que tu veux encore savoir quel goût ça a. De faire l'amour avec un homme. »

 

NON ! Non, non, non.

 

Jack me fixe, un léger sourire au coin des lèvres et je sens mes jambes flageoler. Pourquoi faut-il qu'il soit si beau ? Si... attirant. Je devrais répondre, le remettre à sa place mais les mots m'échappent.

« Arrêtez de me regarder ainsi. »

Mon dieu je le supplie presque...

« Pourquoi ? Parce que tu aimes ça ? Parce que tu devines tout ce que j'ai envie de te faire ? »

 

Tout ce qu'il a envie de me ... sa main saisit la mienne et je sens la caresse de son pouce sur mon poignet. Le sang bout dans mes veines à ce simple contact... Seigneur comment fait-il ça ?

 

« Laissez-moi… »

Ma voix sonne désagréablement à mes oreilles, comme un coassement faible et Jack sourit. Il n'a pas lâché ma main.

« Persuade-moi…

- Je veux que vous me laissiez tranquille ! Et cessez de me tutoyer ! »

Sur ma peau, son pouce continue sa caresse presque négligente.

«  J'ai dit persuade moi. Répète-t-il d'une voix rauque.

- Jack… j'ai fait une erreur… Je regrette mais je, j'aime Will. »

Même à mes propres oreilles, mes mots sonnent creux…

« Menteuse. Tu ne regrettes pas. Si c'était le cas tu ne serais pas là… Cette nuit, seule, dans ma cabine… »

Si, si je regrette ! D'avoir pris le risque de blesser Will, de …

 

Jack m'attire brusquement contre lui et à travers les morceaux de tissu qui nous séparent, je sens son entrejambe dur contre mon bassin.

« Tu sens ce que tu me fais ? » Murmure Jack à mon oreille.

Seigneur. Contre ma poitrine je sens son cœur battre à coups redoublés avant de réaliser que ce sont mes propres battements qui résonnent ainsi.

« Prends ce que tu es venue chercher … » Me souffle Jack.

Ses lèvres frôlent les miennes. Il me suffit d'avancer un peu vers lui et …

« Je ne suis rien venue chercher. Je voulais juste que vous me laissiez tranquille. »

 

Les lèvres de Jack s'étirent en un sourire tandis que ses prunelles sombres ne lâchent pas les miennes.

« Lâche. » Souffle-t-il.

Lâche ! Non je ne suis pas lâche ! Je lève le bras pour le gifler et sa main intercepte la mienne.

« Pas deux fois Lizzie. »

Pendant qu'il parle, son autre main dessine des arabesques sur ma hanche… Je le désire.

« Viens … » Murmure Jack d'un ton tentateur.

 

C'est trop dur … Mon corps proteste à l'idée de partir et … je n'en ai pas envie. Je franchis la distance qui sépare nos bouches et je sens la langue de Jack caresser mes lèvres, les forçant à s'ouvrir. Oh oui … C'est bon, c'est tellement bon. Puis je sens ses bras autour de moi tandis qu'il me soulève. J'ai l'impression de voler… D'être libre enfin… Mes bras trouvent leur place autour de son cou sans rompre notre baiser et j'ai à demi conscience que nous nous déplaçons. Oui Jack. Envole-moi. Emmène-moi…

 

Sous mon dos, la dureté de son matelas. Sur mon corps ses mains qui me débarrassent de mon encombrante chemise. Ses lèvres partout sur moi, mes mains dans ses cheveux sombres. Je brûle… Contre moi je le sens encore durcir et je me relève. Mes mains défont sa chemise, vite. Les boutons s'échappent de mes doigts pressés et les siens se glissent en moi, soulageant en partie le vide qui dévore mes reins.

« Oui … » Gémit Jack alors que je défais son pantalon.

Simple. Tellement simple. Il est sur moi à présent et je sens son sexe chaud effleurer mon humidité. Vite !

 

Ses mains sont partout, en moi, sur moi, dans mes cheveux et brusquement il nous bascule tous les deux. Je suis sur lui. Ses mains guident mes hanches.

« Fais-moi l'amour Lizzie… »

 

Oui… Mes hanches s'abaissent et nos corps s'épousent enfin. C'est bon. Sur mes hanches, ses mains me guident avant de remonter vers ma poitrine pour agacer mes seins. Oh oui ! J'accélère sur lui, je savoure le plaisir de le sentir en moi. Il s'enfonce encore avant que je ne me soulève puis je m'empale sur lui… C'est tellement bon. J'aime ça. Pouvoir faire ce que je veux de lui. Un gémissement me répond et je souris.

Les mains de Jack se glissent dans mon dos et il se redresse légèrement sans rompre notre étreinte. Il pousse en moi. Il m'emplit entièrement. C'est … Sa main remonte jusqu'à ma nuque, nous nous faisons face à présent.

«  J'ai envie de te sentir jouir ma Lizzie… » Murmure-t-il avant de m'embrasser à nouveau.

 

Sa bouche dévore la mienne, ma langue force la sienne. Mes hanches ondulent et il grossit encore en moi. J'ai chaud… Je tremble… Et le monde explose alors que le plaisir déferle à nouveau en moi. Je l'entends à peine alors qu'il déserte ma bouche pour souffler à mon oreille et il jaillit à son tour, m'inondant toute entière.

 

Nos corps se séparent et je me laisse retomber sur le lit. Je suis en nage mais mon cœur cogne encore dans ma poitrine. C'était bon si bon… J'en veux encore … La main de Jack saisit la mienne et il me guide jusqu'à son sexe humide de mon plaisir.

« Si tu caresses Jackie il te fera encore plaisir trésor… » Souffle Jack d'un ton séducteur.

Sous mes doigts, une palpitation. La main de Jack reste sur la mienne et guide mes mouvements. Son sexe grossit. Il durcit …

« Nous avons toute la nuit. » Annonce Jack en déposant un baiser dans mon cou.

 

Oui… Toute la nuit …

 

Un remord. Un instant. Les lèvres de Jack se referment sur un mes seins. Délicieux…Le désir inonde mon corps à nouveau. J'oublie tout…

Chapitre 8                                                                                            Chapitre 10

Écrire commentaire

Commentaires : 0