Chapitre 7 : Héros

POV Elizabeth Swann Turner

 

Alors que notre chaloupe s'éloigne du Pearl pour nous emmener sur l'île où Jack prétend pouvoir trouver le moyen de libérer le père de Will je lutte contre le besoin irrépressible de me retourner pour regarder mon époux. Je suis animée d'un sentiment étrange, comme un pressentiment que bientôt tout sera différent même si je ne sais pas pourquoi ... Jack m'adresse la parole, me sortant de mes réflexions.

« Vous êtes bien silencieuse mon ange ... Que vous arrive-t-il ? Auriez-vous peur de ce qui vous attend sur cette île ? » Plaisante-t-il.

 

Agacée, je me retourne vers lui et je croise son regard invariablement moqueur, comme s'il savait quelque chose que j'ignore. Comme si je ne m'étais pas rendue compte que toutes les explications qu'il avait données à Will n'étaient que des mensonges destinés à couvrir et à favoriser l'une de ses minables tentatives de séduction. Qu'espère-t-il donc ? Croit-il vraiment qu'il suffit de me séparer de Will pendant quelques heures pour que je l'oublie ?

« Pourquoi aurais-je peur ? »

Je le défie de recommencer son petit manège devant Marty et Gibbs !

 

Jack ne répond tout d'abord pas puis me fait un sourire étrange, ses yeux rivés aux miens.

« Qui sait trésor ... Parfois le plus dur à affronter ce n'est pas les autres mais soi-même. »

Comment ... comment ose-t-il recommencer avec ses sous-entendus... Comme si je pouvais éprouver du désir pour un homme tel que lui ! Il n'a donc pas compris que je ne voulais pas de lui ? Que je ne peux pas me donner à lui et me vautrer dans ses draps comme la dernière des putains alors que sur le Black Pearl, Will m'attend !

« Soi-même ? C'est possible. »

J'ai la satisfaction de lire la surprise dans le regard du pirate et je poursuis.

« Le danger est de se persuader qu'une chose est possible alors qu'on est le seul à penser ainsi...

- Nous verrons... Susurre Jack avant de se tourner vers Gibbs. Si vous pouviez ramer plus vite ... J'ai hâte d'être sur cette île.

- On se demande pourquoi... » Grommèle Gibbs avec une mauvaise humeur qui me déride.

 

Finalement nous arrivons sur l'île et j'ignore la main que Jack me tend pour m'aider à aborder... Comme si j'avais besoin de son aide ! Pourquoi fallait-il donc que les hommes me considèrent comme une chose fragile et incapable de prendre soin d'elle-même ?

« Bien. Mieux vaut ne pas perdre de temps... Déclare Jack. Nous avons une île à explorer. »

Explorer ? Cette fois c’est le bouquet !

« Je croyais que vous saviez où se trouvait le plan !

- Bien sûr que je le sais trésor... Mais pour cela il faut marcher. Répond Jack en me fixant.

- Et bien en route dans ce cas ! J'ai hâte de retrouver Will. » Ne puis je m'empêcher d'ajouter, espérant que cette fois il comprendrait enfin.

 

Loin de se démonter, le pirate me fait l'un de ses grands sourires ironiques qui commencent à me taper sur les nerfs.

« Pressée jusqu'à quel point ? » Susurre-t-il.

Agacée, je ne réponds pas et m'engage résolument dans la forêt dense et inhospitalière qui s'étend devant nous, le cœur serré par une angoisse inexplicable.

 

()()

 

Nous marchons des heures durant, Jack nous régale du récit de ses improbables exploits... Comme si quiconque pouvait être dupe des fadaises qu'il raconte ! Ses histoires sont toutes plus ridicules les unes que les autres, le pirate va jusqu'à se vanter de sa fameuse évasion à dos de tortues alors que je sais de son propre aveu que rien n'était vrai... Peut-être a-t-il oublié que je connaissais son secret ... Après tout, il avait bu jusqu'à s'écrouler par terre ce jour-là... tout comme aujourd'hui si j'en juge par la fréquence à laquelle il s'empare de la bouteille de rhum dont il s'est muni pour notre marche. J'entends Gibbs souffler bruyamment derrière moi et je me retourne, partageant l'agacement du vieil homme.

« Serons-nous bientôt arrivés ? » Ne puis je m'empêcher de demander.

Jack se retourne vers moi, un léger sourire aux lèvres.

« Seriez-vous déjà fatiguée Miss Swann ? Je vous aurais pensé plus endurante... »

 

Je ne relève pas le sous-entendu évident de sa phrase et je me retourne, agacée.

« C'est Madame Turner Jack, ne l'oubliez pas.

- Comment le pourrais-je alors que vous me le répéter à longueur de temps trésor... »

Ignorant les regards perplexes de Marty et de Gibbs, je me prépare à lui répondre vertement lorsqu'un craquement sec retentit derrière nous. Les yeux de Jack s'étrécissent brutalement et sa jovialité laisse place à une expression sans pitié que je lui ai rarement vue.

« Vous avez dit que vous saviez vous battre non ? Me jette Jack. Et bien voilà le moment de le prouver. » Ajoute-t-il en me lançant une épée.

 

Je reste quelques instants sans bouger avant de sentir une vague d'effroi me remonter le long de l'échine en voyant une horde de soldats se ruer vers nous, l'arme au poing. A mes côtés, les trois hommes se lancent sans hésiter dans le combat et je me surprends à faire de même, croisant le fer avec des hommes qui, s'ils ont stationnés à Port Royal, m'ont peut être invitée à danser à l'occasion d'un bal quelques semaines plus tôt. Je sens mes muscles s'échauffer alors que je me défends, consciente que contrairement à mes joutes avec Will, ce combat n'a rien d'un entraînement et que la moindre erreur pourrait m'être fatale. Finalement, je me retrouve face au capitaine de la colonne, reconnaissable aux galons qui ornaient sa veste. L'homme frappe dur et je cherche à voir les traits de son visage sous le tricorne qui le couvre. Une nouvelle fois nos lames s'entrechoquent et sans comprendre comment ça a pu arriver je sens mon épée m'échapper et je me retrouve à terre.

« Sale chienne. » Crache l'homme, sa voix remplie d'inflexions dures qui tranchent désagréablement avec le ton habituellement galant et policé des soldats que je fréquente.

 

Sa lame se pose sur ma gorge et je pousse un cri d'effroi en comprenant son intention. Il ne fera pas de prisonniers. Il compte me, nous, tuer, ici et maintenant. Je cherche désespérément une issue de secours lorsque l'épée du capitaine s'écarte brutalement de ma gorge.

« Je ne te le conseille pas l'ami. Déclare Jack, me faisant pousser un soupir de soulagement.

- Tu crois ça ? Lui jette le soldat avec un détestable sourire. Dis adieu à ta putain, pirate. »

 

Ensuite tout va très vite, tétanisée par la peur je vois la gueule béante du pistolet de l'homme pointée sur moi et un fracas assourdissant retentit alors qu'il me semble décoller du sol. Ainsi c'est ça la mort ? Une sensation de chaleur et l'impression d'être en sécurité ?

« Ça va ? Elizabeth ça va ? » Entends-je soudain.

 

J'ouvre les yeux et je découvre avec stupeur le visage inquiet de Jack à quelques millimètres du mien, tandis que je me retrouve incapable de faire un mouvement, bloquée par un poids lourd sur mon corps. Il me faut quelques secondes supplémentaires pour réaliser que loin d'être morte, je me trouve à quelques mètres du cadavre du capitaine, dans le corps duquel est fichée l'épée de Jack.

« J'aurais préféré me retrouver sur vous dans d'autres circonstances. » Me souffle Jack avant de se relever.

Encore sous le choc, je ne réagis pas, je le vois tirer son pistolet de sa ceinture et se placer devant moi.

« Votre capitaine est mort. Grince Jack. Est ce qu'il y a encore des volontaires ? »

 

Saisie, je vois Marty et Gibbs se rapprocher de Jack et donc de moi tandis qu'un soldat fait un pas dans notre direction. Un cri d'effroi m'échappe alors que Jack tire froidement sur l'homme le plus proche qui s'écroule dans une mare de sang.

« Vous devriez partir. Leur intime Jack d'un ton assuré. Le reste de mon équipage arrive et les choses pourraient mal tourner pour vous. » Ajoute-t-il d'un ton inquiétant en désignant d'un mouvement de tête l'homme à terre.

Le cœur battant à tout rompre je me relève et note du coin de l'œil que Marty se tient la cuisse, sa main se teintant de rouge. Jack se tourne impatiemment vers les soldats et pointe son arme vers le plus proche.

« Alors ? Que décidez-vous ? Voulez-vous finir comme votre chef sous les balles du Capitaine Sparrow ou bien un sera-t-il suffisant ? »

Aucune réponse à nouveau et je commence à trembler à l'idée qu'ils ne choisissent de poursuivre le combat.

« Dépêchez on a pas toute la journée... » Grince Jack en nous faisant lentement mais sûrement reculer sous le couvert des arbres.

 

Finalement, les soldats durent décider d'abandonner la partie car aucun d'entre eux ne nous suivit. Jack se retourne vers nous et prend la parole d'un ton pressé.

« Nous devons prévenir le Pearl. Annonce-t-il. Gibbs, Marty vous retournez au navire et vous organisez la riposte. Madame Turner et moi nous continuons. Si nous ne sommes rentrés demain à midi envoyez des hommes à notre recherche.

- A vos ordres Jack. » Répond Gibbs avec empressement.

Je sors de la torpeur causée par le choc de l'attaque du capitaine en les voyant s'éloigner.

« Quoi ! Mais non... Enfin nous ne pouvons pas rester ici ! »

 

Jack soupire d'un air las et se retourne vers moi.

« Et pourquoi cela ?

- Mais parce que... »

Je bafouille, cherchant comment justifier le fait que je ne veux absolument pas rester seule avec Jack.

« Will va s'inquiéter. » Finis-je piteusement.

Jack me regarde longuement et je me sens rougir en comprenant qu'il n'est pas dupe de mes hésitations.

«  Je devrais rentrer… » Dis-je faiblement en jetant un coup d'œil vers Marty et Gibbs qui se sont immobilisés.

Jack prend une longue inspiration et me fixe.

« Donc vous voulez abandonner. Laisser le malheureux Bill à son triste sort.

- Non ! Bien sur que non mais … Gibbs pourrait rester avec vous pendant que Marty et moi nous irons avertir le Pearl.

- Et ainsi vous permettre à Will et à vous de prendre le large avec mon navire ? Ironise Jack. Sûrement pas trésor. »

Je réprime mal un soupir agacé. Qu'est-ce qu'il croit ce stupide pirate ? Que nous voulons son navire ?

« Je vous donne ma parole que nous vous attendrons.

- Désolé trésor mais j'ai peur que votre « parole » ne soit pas suffisante. Tranche Jack. D'autant plus qu'il est curieux que les soldats nous soient tombés dessus alors que vous et votre mari êtes précisément à mon bord… »

 

Quoi ? Il, il nous soupçonne de ? Alors que nous avons tout fait pour le sauver de la corde !

« Enfin jamais nous n'aurions fait ça !

- Vous peut être…. »

Quoi ? Il ose accuser Will ? Will qui est l'honnêteté même ! Cette fois c'est trop.

« Will ne ferait jamais ça ! Et il ne prendrait pas le risque de me mettre en danger !

- Qui sait….. Quand à vos promesses, Barbossa aussi disait cela. Répond Jack d'une voix sombre. Mais puisque vous ne voulez pas continuer nous rentrons tous. Tant pis pour la carte. »Déclare Jack en rejoignant Gibbs et Marty qui semble souffrir le calvaire.

 

Impuissante, je le fixe alors qu'il se remet en route… Si je ne réagis pas nos chances de sauver le père de Will fondront comme neige au soleil et notre voyage n'aura servi à rien… Je ne peux pas laisser faire ça.

« Non ! Attendez ! Je … D'accord Jack je continue avec vous. »

Le sourire que Jack m'adresse me fait instantanément regretter ma décision mais il est trop tard pour reculer. Et puis après tout je suis de taille à me défendre quand à Jack il ne prendrait pas le risque de me… de me violenter… Du moins je le crois.

« Suivez-moi Elizabeth nous avons encore une longue route et je doute que l'armada en reste là. Ils vont revenir et il faudrait mieux pour nous que nous ne soyons plus là quand ils le feront. » S'empresse Jack en se dirigeant vers la forêt.

 

Résignée, je regarde quelques instants Gibbs et Marty qui partent dans l'autre sens avant de me décider à suivre Jack non sans avoir demandé à Gibbs de rassurer Will.

Je reste silencieuse quelques temps et pour une fois Jack m'imite, ce dont je lui suis reconnaissante. J'ai besoin de réfléchir à ce qui s'est passé… Le capitaine a failli me tuer et sans Jack… Je serais morte. Pourtant la scène est confuse dans mon esprit, je ne réussis pas à comprendre comment Jack a réussi à me protéger et à tuer l'homme…

 

« Ça va Lizzie ? » Me demande finalement Jack.

Quoi ? Troublée, je me décide à répondre avec franchise.

« Je … Non j'ai failli mourir et j'ai beau faire, je n'arrive pas à me souvenir de … Comment avez-vous fait ? »

Jack sourit légèrement.

« Très simplement trésor, je me suis placé entre le capitaine et vous et je vous ai écartée. Mon épée a fait le reste et a dévié son tir. »

Choquée, je m'arrête.

« Vous vous êtes mis entre son arme et moi ? Mais … mais si vous ne l'aviez pas tué ?

- Vous auriez du expliquer à mes hommes les circonstances de ma mort. » Répond Jack avec simplicité.

 

J'ai du mal à réaliser… Il… Il a risqué sa vie pour moi… Et ça m'émeut plus que je ne l'aurais voulu… C'est étrange… J'ai toujours pensé que Jack était un égoïste qui ne se souciait que de ses propres intérêts et voilà qu'il agissait en héros… Non pas à la faveur d'un de ses contes abracadabrants mais vraiment… Il a agi comme un homme bien. Ce qui est rigoureusement incompatible avec ce que je sais de lui…Je me mords nerveusement les lèvres à cette révélation et Jack s'approche légèrement de moi, les yeux ironiques.

« Que vous arrive-t-il trésor ? Est-ce donc si surprenant que je sois capable de veiller sur vous comme je l'ai promis à ce cher Will ? Vous savez il n'est pas le seul à se soucier de vous. »

Je ne répondis pas, saisie par ses paroles. Quoique que je puisse penser de lui, Jack m'a sauvé la vie … Une fois de plus.

« Que se passe-t-il ? C'est si dur à admettre ? Ironise une nouvelle fois Jack.

- Je … Je ne sais pas quoi dire Jack. Je … Comment vous remercier ?

- J'ai bien une idée mais je ne suis pas certain que vous soyez d'accord … » Me glisse Jack.

 

Il est si proche à présent que je peux sentir la chaleur de son souffle sur mon visage et ses yeux sont fixés sur ma bouche comme si … comme si … Non impossible ! Je me dégage plus brutalement que je ne l'ai voulu et je commence à avancer.

« Je crois que nous avons encore du chemin à faire non ? » Lui dis-je, stupéfaite d'entendre ma propre voix trembler.

Derrière moi j'entends Jack pousser un petit soupir de déception et je me sens rougir. Je me trouve brusquement ingrate. Il a agi comme un héros, m'a sauvé la vie et tout ce que je trouve à faire c'était de lui tourner le dos… Mais je ne peux tout de même pas trahir Will pour le remercier ça serait… Ignoble.

« Venez Elizabeth. Me déclare Jack d'un ton froid. Et tâchez de regarder où vous mettez les pieds la forêt est infestée de serpents. »

 

Cette annonce chasse sur le champ toutes mes autres préoccupations et je déglutis… Des serpents… J'ai une sainte horreur de ces bestioles depuis mon arrivée dans les Caraïbes… Pire, elles me terrifient même si je ne l'aurais jamais admis. J'écoute donc d'une oreille distraite le bavardage de Jack, concentrée sur mes pas.

 

La nuit commence à tomber lorsque nous arrivons devant une grotte et je frissonne en voyant Jack s'y engager sans hésitation.

« Vous êtes certain que c'est la bonne route ? Ne puis je m'empêcher de lui demander.

- Auriez-vous peur Miss Swann? Ironise Jack. Suivez-moi… Vous ne le regretterez pas. »

Peu rassurée, je m'engage derrière lui et me rapproche imperceptiblement du pirate alors que les ténèbres nous enveloppent.

« Donnez votre main. » M'ordonne Jack.

 

Reconnaissante, j'obéis et je sens la main robuste et couverte de bagues du pirate se refermer sur la mienne tandis qu'il me guide dans la grotte. Finalement nous débouchons dans une sorte de clairière à ciel ouvert dont le paysage est d'une beauté à couper le souffle. Les couleurs éclatantes des arbres et des fleurs me laissent sans voix et je note la lumière rosée du soleil qui, lentement, disparait à l'horizon. C'est magnifique… Jamais je n'ai vu de si beau paysage et je regrette un instant que Will ne soit pas à mes côtés pour admirer ça….

«  Impressionnant n'est-ce pas ? » Me glisse Jack en resserrant légèrement sa main sur la mienne.

 

Charmée par le spectacle, je réponds à son innocente étreinte et je me retourne vers lui. Son visage se détache dans la lumière du couchant et je sens mon cœur battre brusquement plus rapidement. Il est beau. Comme si il appartenait à cet endroit envoûtant… Je sens le poids de ses yeux sombres sur moi mais pour la première fois je ne les trouve pas pesants… J'ai le sentiment d'être dans un autre monde… Un monde irréel et magnifique. Rien de mal ne peut arriver ici … Émerveillée je le regarde, cherchant comment exprimer ce que je ressens.

« Oh Jack… »

 

Je m'interromps, à court de mots. Jack me sourit légèrement, un sourire cette fois dépourvu d'ironie.

« J'étais certain que ça vous plairait… »

Sans attendre ma réponse, il me relâche et je me surprends à regretter la chaleur de sa main sur la mienne tandis qu'il s'active pour faire un feu.

« La carte est dans la grotte. M'annonce-t-il. Pour l'instant, nous allons nous installer pour la nuit. »

La nuit ? Cette nouvelle tempère brusquement mon enthousiasme… Il a l'intention de … que nous dormions ici ? Mais c'est insensé ! Impossible ! Que dira Will ? Pire, que pensera-t-il ?

« Nous ne pouvons pas rester ici ! »

 

Jack se retourne brièvement avant de reprendre sa tâche.

« Pourquoi cela ? Je croyais que cet endroit vous plaisait … Si c'est à cause des serpents, je peux vous assurer qu'il y en a plus dans la grotte. »

Mais quelle éducation a-t-il donc reçu pour ne pas voir ce qu'il y a de … de déshonorant dans le fait de passer la nuit ici seuls tous les deux.

« Mais Will va s'inquiéter ! Et je …

- Vous ? »

Je renonce à faire preuve de subtilité.

« Enfin rester ici tous les deux c'est, c'est indécent ! »

 

Au lieu de la compréhension que j'avais espérée, Jack me regarde d'un air amusé.

« Que craignez-vous au juste Lizzie ? Ce que je pourrais vous faire … ou alors ce que vous désirez que je vous fasse ? »

Mufle ! Comment ose-t-il !

« Vous êtes immonde !

- Vous changez vite d'avis trésor. Tout à l'heure j'étais votre héros, à présent me voilà un moins que rien. Savez-vous au moins ce que vous voulez ?

- Bien sûr… Ce que je veux c'est retrouver Will… »

 

Je réalise avec un choc que ma réponse est plus dictée par l'habitude que par un réel désir. Bien entendu, je veux retrouver Will… Mais je sais déjà comment nos retrouvailles se dérouleront. Sa tendre inquiétude. Puis il me guidera jusqu'à notre cabine et me laissera seule pour que je puisse me reposer. Seulement, j'ai frôlé la mort et la dernière des choses dont j'ai envie c'est de dormir. Non, ce que je veux c'est me sentir en vie … aimer … et ...

« Vous aimeriez vous en convaincre et m'en persuader mais vous mentez. M'assène brutalement Jack.

- Oh alors qu'est-ce que je veux dans ce cas ? »

Je pose ma question avec hargne, agacée par cette habitude qu'il a prise de toujours prétendre savoir mieux que moi ce que je ressens.

 

Jack attise le feu et je me rapproche des flammes tandis qu'il me répond d'un ton sentencieux.

« Vous avez failli mourir … A présent vous avez envie de profiter de la vie, de la sentir… Sauf que si vous retrouvez Will maintenant, la seule chose qu'il fera sera de vous border comme une gentille petite fille. Ironise Jack.

- Comment … »

Je m'interromps, furieuse après moi-même de lui avoir ainsi offert la satisfaction d'avoir raison à mon sujet.

« Je vous l'ai dit trésor. Deux gouttes d'eau… » Susurre Jack.

Je ne réponds pas et je sens mes joues s’enflammer ce qui n'est pas du uniquement à la chaleur du feu.

 

Jack se laisse tomber au sol et sort nos maigres provisions.

« Allons mangez Elizabeth… Parce que nous ne bougerons pas d'ici avant demain matin ou alors il vous faudra être très persuasive. »

Oh vraiment ? Rageant intérieurement alors que j'imagine parfaitement quel type de persuasion ce sale pirate attend je m'empare du morceau de poisson séché qu'il me tend avec un air faussement innocent qui me donne envie d'hurler. Sans lui faire le plaisir de lui répondre, je me jette sur la nourriture et pousse un soupir alors que je réalise à quel point j'avais faim.

 

Au bout d'un long moment, Jack se décide à parler alors que je me laissais bercer par la chaleur du feu et le plaisir d'avoir le ventre plein.

«  Finalement c'est une chance pour nous que les soldats nous aient attaqués. Si j'avais su que vous aviez un tel appétit j'aurais doublé les rations. » Ironise Jack en dévoilant les provisions où il ne subsiste que deux petits morceaux de poisson.

Je me sens rougir. Je n'avais pas réalisé que j'avais mangé autant tant la marche avait aiguisé mon appétit.

« Je .. Excusez-moi Jack. Avez-vous … avez-vous ce qu'il vous faut ? »

Je suis inquiète à l'idée de l'avoir affamé en plus de l'avoir mis en danger, même si je ne suis pas entièrement responsable.

« Presque… Me répond Jack en m'enveloppant d'un regard… un regard… que je n'ai jamais vu chez aucun homme de bien. Voulez-vous du rhum ? » Me demande-t-il en me tendant la bouteille.

 

Le rhum… Me croit-il donc assez stupide pour ne pas voir où il veut en venir ? Avec un léger sourire je réponds à son défi muet et je m'empresse de boire une large lampée, le liquide me brûle la gorge alors que je me retiens de ne pas tousser.

« Dites-moi Lizzie, que ferez-vous une fois que ce cher Will aura libéré son paternel ? »

Surprise par sa question, je me retourne vers lui tandis qu'il me reprend la bouteille et boit à son tour.

« Et bien… Je suppose que nous retournerons tous les trois à Port Royal… »

Je réponds sans enthousiasme, déjà lasse à cette idée.

« Oh et ainsi vous fonderez la charmante petite famille dont rêve votre époux… Surtout gardez moi un de vos marmots. Ironise Jack. Le troisième par exemple. »

Trois ? Mais c'est hors de question ! Je … non !

 

Ma mine doit être éloquente parce que Jack ricane de plus belle.

« Qu'avez-vous donc Lizzie ? N'est-ce pas ce dont vous rêvez ? Une vie calme et heureuse auprès de votre forgeron de mari et des enfants qu'il mettra dans votre ventre tous les ans. Du moins s'il y parvient. » Glisse Jack.

Je frémis en me représentant la scène, les enfants qui se succéderaient les uns aux autres, occupant notre vie avant de grandir et de devenir parents à leur tour ainsi qu'il se doit dans une existence toute tracée. Je n'avais jamais pensé à cela… Du moins je n'avais jamais réalisé à quel point cela serait ennuyeux… Honteuse de cette pensée, je m'empare de la bouteille et boit une nouvelle rasade, ravie cette fois de la brûlure du rhum qui chasse cette perspective effrayante.

 

«  Et vous Jack ? Comptez-vous continuer encore longtemps ainsi ? Je veux dire, écumer les mers, passer de ports en ports sans jamais construire quoi que ce soit ?

- Pourquoi construire lorsque l'on peut être libre ? Pourquoi se contenter d'une place lorsque le monde nous ouvre les bras ? Connaissez-vous Singapour ? »

Je secoue négativement la tête et l'observe tandis que son visage s'anime brutalement.

« Là-bas tout est différent Lizzie.. Les odeurs, les usages, les gens … les femmes même sont différentes. Tout y est si … Commence-t-il.

- Si quoi ? Ne puis je m'empêcher de demander.

- Oh et bien différent. Ça vous plairait je pense. Singapour vibre de vie … »

Je souris légèrement devant son enthousiasme d'enfant avant de songer que jamais je ne verrais Singapour…. Une fois que nous serions rentrés, jamais plus je n'irais nulle part. Will reprendra la forge et nous resterons à Port Royal.

 

Cette réalisation me déprime encore plus et je me jette sur la bouteille de rhum.

« Dites-moi Jack. Pourquoi m'avez-vous sauvée ? »

Je suis curieuse de connaître sa réponse.

 

Un sourire désabusé échappe au pirate et il regarde le rhum d'un air songeur

« Peut-être parce que comme la plupart des hommes je suis prêt à tout pour obtenir ce que je désire. »

Le sang me monte brutalement à la tête et j'admire son profil éclairé par les flammes avant de répondre sans pouvoir m'en empêcher.

« Et que désirez-vous obtenir ?

- Vous le savez très bien… Rétorque Jack à mi-voix, en se retournant vers moi.

- Jack... »

 

Une fois de plus je m'interromps, incapable de détacher mon regard du sien.

« Une seule fois Lizzie, une seule. J'ai envie de savoir ce que ça fait, d'être aimé, d'être récompensé… D'être un homme bien dans le regard de quelqu'un. » Souffle-t-il en approchant ses lèvres des miennes.

Je déglutis nerveusement, la bouche sèche alors que je me découvre incapable de me reculer ainsi que je devrais le faire.

« Un baiser Lizzie… Murmure Jack. Un baiser de remerciement rien de plus. »

 

Les battements de mon cœur redoublent dans ma poitrine et je me sens flancher devant le regard du pirate… C'est mal je le sais … Mais après tout … l'endroit est si magique… L'instant même est si magique que j'approche instinctivement mes lèvres des siennes, oubliant tout le reste.

 

La bouche de Jack prend possession de la mienne et je sens sa main se poser sur ma nuque tandis qu'il approche mon visage du sien, ses lèvres goûtent les miennes tandis que sa langue explore délicatement ma bouche. C'est bon…. Je ferme les yeux et je noue instinctivement mes bras autour de son cou, pressant mon corps contre le sien.

 

Le temps s'est arrêté. Tout a disparu.

 

Je me surprends à glisser ma langue dans sa bouche et j’éprouve un remord délicieux à l'explorer tandis que je pars en arrière, le bras de Jack atténuant ma chute. Comme dans un rêve je sens sa main remonter le long de ma jambe et j'écarte instinctivement les cuisses tandis que son bras continue sa course jusqu'à mes hanches, puis il caresse avec légèreté mes seins à travers l'étoffe fine de mon chemisier. Je desserre mon étreinte autour de son cou, mes doigts se plongent machinalement dans ses cheveux sombres. Jack halète et libère brusquement ma bouche.

 

« Lizzie… » Murmure-t-il en pressant son bas ventre contre le mien, ce qui me permet de sentir clairement ce que je lui inspire.

Un désir quasi animal monte en moi à son contact et je panique, consciente que je suis au bord d'une limite à ne pas plus franchir.

« Laisse-moi t'embrasser encore… Souffle Jack en glissant ses lèvres dans mon cou. Juste pour cette nuit… Personne. Personne ne le saura… »

 

La bouche sèche je ne réponds pas, je me sens chavirer sous la douceur des baisers qu'il dépose sur ma peau à mesure qu'il me débarrasse de l'étoffe qui me couvre. Sur mon sein, sa main continue son ballet délicat, enflammant mes sens et j'oublie tout…


Je ne me rends compte que je suis nue jusqu'à la taille que lorsque sa bouche chaude se referme sur mon sein. Jack l'aspire avec délicatesse pendant que sa langue caresse mon bouton durci. C'est délicieux …. Je sens mon bas ventre s'enflammer plus encore, mes reins presque douloureux alors que je me tends vers lui. C'est mal… Il devrait s'arrêter. JE devrais l'arrêter mais j'en suis incapable… Jamais encore je n'ai ressenti quelque chose d'aussi bon… Trop bon pour que ça s'arrête… Je ne réagis pas lorsque sa main baguée défait la fermeture de mon pantalon, exhibant à son regard mon endroit le plus intime. Sur moi, Jack se relève légèrement et me débarrasse de mes bottes avant de faire glisser mon fut. Instinctivement je me soulève légèrement pour l'aider avant de réaliser ce que je suis en train de faire. Seigneur comment pouvais-je faire ça ! Comment … Je n'ai pas le droit ! J'ouvre la bouche pour protester mais au lieu de la juste réprimande que j'avais eu l'intention de dire je m'entends émettre un râle rauque qui m'effraie et me surprends à la fois.

 

Sur moi, Jack soupire et glisse sa bouche sur mon ventre.

« Juste un baiser Lizzie… Laisse-moi … Laisse-moi te montrer ce que tu me fais… »

Perdue, je me mords les lèvres alors que sa bouche descend inexorablement. Je dois l'arrêter, je dois …

« Un baiser… » Souffle Jack en posant sa bouche sur mon intimité.

 

Je … non… on embrasse pas. Là… C'est .. Dégoûtant… Pourtant sa langue glisse lentement sur mon sexe et je ne peux retenir un gémissement… C'est bon. Meilleur que tout ce que j'ai jamais vécu. J'écarte instinctivement les cuisses et avance sans honte mon bassin vers cette bouche dont la langue me pénètre brusquement, brûlant mes reins. Je suis perdue… Incapable de penser. Incapable de réagir alors qu'une chaleur diffuse monte en moi et se propage dans mon corps que je n'arrive plus à maîtriser et que je sens trembler tandis que mes reins se tendent douloureusement vers … vers… La libération est aussi brutale que surprenante et un soulagement intense m'envahit alors qu'il me semble que quelque chose se rompt en moi sous la bouche de Jack et je ne peux retenir un cri dont la violence m’effraie.

 

Le cœur battant à tout rompre, j'ai vaguement conscience de la bouche de Jack qui, plaquée sur moi, me lèche maintenant avec douceur tandis que je me sens à la fois épuisée et plus heureuse que je ne l'avais jamais été.

« Tu es délicieuse. » Murmure Jack en remontant son visage vers le mien.

 

Une vague de honte me saisit en voyant une légère écume blanche au coin de ses lèvres et je me rappelle la « rupture » que j'ai sentie un peu plus tôt. Tremblante, je le regarde sans savoir quoi dire pour excuser ce qui m'a échappé et je me mords les lèvres.

« Je .. Suis désolée… Dis-je tandis que Jack m’embrasse légèrement sur le coin des lèvres.

- Désolée de quoi trésor ? Souffle Jack en glissant sa main entre mes cuisses, ravivant brusquement le feu de mes reins que j'avais cru éteint.

- De .. Cette chose… dans .. sur … »

 

Je n’arrive pas à définir ce que je veux dire. Les doigts de Jack s'agitent lentement en moi et je me mords les lèvres, oubliant ce que j'avais eu l'intention de dire.

« Dans ma bouche ? » Suggère Jack d'un ton amusé.

Honteuse mais incapable pour autant de me soustraire à ses caresses j'hoche la tête.

« C'est la première fois que ça t'arrive ? » Me demande Jack avec amusement en continuant à me caresser.

Je rougis violemment à la pensée qu'il puisse croire que j'étais du genre à … à … je ne savais pas quoi.

« Et tu y as ressenti beaucoup de plaisir n'est-ce pas ? » Souffle Jack d'une voix rauque en se penchant à mon oreille.

 

Mais comment sait il … je …

 

Paniquée en sentant une nouvelle vague de chaleur monter en moi sous ses doigts je le fixe et Jack se relève légèrement, il défaisait son propre pantalon et exhibe un sexe à la peau claire et largement nervurée.

« N'aie pas peur … Murmure-t-il. Quand à ce qui s'est passé c'est normal. C'est-ce qui se passe quand une femme prend beaucoup beaucoup de plaisir … »

Quoi ? Je ….

« Tu as joui. » Précise crûment Jack avec un sourire tendre qui affole un peu plus mon cœur.

 

Sans me laisser le temps de comprendre complètement ce qui vient de se produire, Jack commence à frotter son sexe rouge et brûlant contre mon intimité et le désir familier m'envahit. J'ai envie d'être prise.. Envie d'être sienne, complètement… Rien d'autre ne compte plus.

« Jack… »

Je suis un peu surprise par la facilité avec laquelle son prénom jaillit de ma bouche.

 

Sans paraître m'entendre, il continue ses mouvements, son sexe effleure mes parois internes avant de ressortir brutalement. C'est … frustrant … Je pose mes mains sur ses épaules et je m'entends grogner alors qu'il se retire une fois de plus.

« Laisse Jackie te faire plaisir ma belle… » Souffle Jack à mon oreille avant de me posséder entièrement.

Je ne peux retenir un cri alors qu'il m'emplit entièrement. Je peux sentir sa chaleur palpitante à l'intérieur de moi et quelque chose explose dans ma tête alors qu'il commence à aller et venir doucement.

« Oh seigneur … Souffle-t-il, sa voix me ramenant à lui. Tu es si étroite … »

Étroite ? Mais était ce …

«  C'est bon. » Grogne Jack avant de prendre ma bouche avec passion tandis que son sexe s'enfonce plus profondément en moi et me fait perdre la tête pour de bon.

 

Je ne sais plus où j’en suis… Tout mon corps n'est plus que sensation et je suis douloureusement consciente de sa bouche, de ses mains, de son sexe … De lui qui m'emplit toute entière. J'entends ses gémissements, (ou est-ce les miens ?) alors que j'explose à nouveau, manquant d'air sous sa bouche. Jack se retire prestement et j'inspire brutalement alors que mon cœur ne parvient pas à se calmer.

« Lizzie. » Gémit Jack.

L'instant d'après un liquide chaud inonde mon ventre tandis qu'un râle échappe à Jack.

 

Heureuse, je sens ses bras se refermer autour de moi et je me blottis contre lui, ma tête trouve sa place contre son torse alors qu'il embrasse légèrement ma tempe.

« Tu es parfaite… » Me souffle-t-il.

Je ne peux m'empêcher de sourire à cette affirmation et je ferme les yeux, plongeant dans un sommeil lourd et sans rêves.

 

()()

 

Le matin me surprend dans les bras de Jack et alors que je réalise avec effroi que je suis nue, la nuit dernière me revient en mémoire…. J'ai fait l'amour avec Jack… Pire, j'ai trahi Will de la plus odieuse façon qui soit ! J'ai envie de pleurer tellement je me sens misérable et immonde … Détestable… Comment ai-je pu faire une chose pareille ? Comment pourrais-je encore regarder mon mari en face après ça ? Je ne me suis pas comportée différemment de ces catins que j'ai appris à mépriser et je me déteste … Je sens une bile amère remonter dans ma gorge et je me dégage des bras de Jack.

 

Le cœur soulevé, je me penche pour vomir, écœurée par moi-même et je sens des larmes mouiller mes joues. Je suis ignoble ….

« Allons Lizzie… Ce n'est rien. Déclare soudain Jack en embrassant mon épaule. Personne n'a besoin de savoir.

- Taisez-vous… »

Je ne sais si c'est à lui ou à moi que j'en veux le plus.

 

Non c'est à moi. Définitivement. Jack est libre, lui…. Pas moi. Et je me suis offerte à lui alors que …

« Lizzie… Regarde-moi. Murmure Jack en prenant mon menton entre ses doigts. Tu n'as pas à t'en vouloir… Tu es … Si brûlante… si … délicieuse… »

Non ! Non ! Ça n'est pas moi ! Je ne peux pas être. Je n'ai pas le droit, c'est …

« Lâchez-moi. »

Jack recule comme si je l'avais giflé et une nouvelle vague de culpabilité me terrasse. Seigneur qu'ai-je fait ….

« Je comprends trésor. Mais je ne regrette rien… Glisse Jack. Et comme je vous l'ai déjà dit, ma cabine vous est ouverte … A n’importe quelle heure du jour ou de la nuit.

- N'y comptez pas. »

Sur ces mots, je me dépêche de m’habiller.

 

()()

 

Nous faisons la marche du retour en silence et je ne cesse de ruminer ce qui s’est passé. En vérité, je ne peux pas en vouloir à Jack… Mais à moi-même et à ce stupide corps dépravé qui a aimé plus que toute autre chose ses caresses… Oh seigneur les caresses de Jack… C'était si … bon … Si…

 

Je me force à chasser résolument ces pensées alors que nous arrivons sur la plage, la carte soigneusement pliée dans ma poche. Le cœur lourd, je reçois l'étreinte soulagée de Will et je sens ses lèvres se poser légèrement sur les miennes alors qu'il balbutie.

« Tu vas bien… Si tu savais à quel point j'étais inquiet. »

Incapable de lui répondre je me contente d'un sourire et Will me serre contre lui.

« Mon Elizabeth… Pardon… Je n'aurais pas dû t'entraîner là-dedans. Souffle-t-il à mon oreille. Si je t'avais perdue… je, je ne me le serais jamais pardonné. »

 

Le cœur lourd de remords je lui rends son étreinte. Ma décision est prise. Je ne lui dirais rien. Je ne veux pas le blesser par le poids de ma honte et de ma luxure. Alors que je me serre contre Will je croise le regard ironique de Jack et mon cœur se serre alors que le sentiment d'être perdue m’envahit.

 

Chapitre 6                                                                                              Chapitre 8

Écrire commentaire

Commentaires : 0