Chapitre 20 : Retour au port

POV Capitaine Jack Sparrow

 

 

Elle ne m'a pas regardé une seule fois.

 

Pas une seule.

 

Comme si, comme si je ne représentais rien à ses yeux, comme si je n'avais été qu'un jouet pour elle.

 

Impossible.

 

Elle ne peut pas, elle ne doit pas penser ça !! Ce n'est pas comme ça que les choses devaient se passer. Turner ne devait pas l'apprendre comme ça. Enfin si, mais pas maintenant. Pas avant que je me sois assuré de la tenir complètement.

 

Deux jours. Il me reste deux jours pour la convaincre, pour faire en sorte qu'elle succombe à nouveau. Seulement ce stupide forgeron ne semble pas décidé à la laisser. Et je dois la voir seule.

 

Stupide Elizabeth !! Comment peut-elle être aussi bête ? Comment peut-elle choisir Turner alors qu'elle pourrait m'avoir moi ou moins croire m'avoir … Où ai-je donc commis une erreur ?

 

J'ai beau chercher, je ne vois pas. Elle était à moi, elle se consumait dans mes bras. Si ardente… si chaude… Déli…

 

Non je ne dois pas penser à ça. Je dois garder les idées claires. Je dois la récupérer. C'est mon âme, ma liberté et ma vie qui sont en jeu. Je n'ai pas le droit d'échouer. Le Capitaine Sparrow n'échoue jamais.

 

()()

 

Une demi-journée est déjà passée sans que je n'ai réussi à voir ni Lizzie ni son chien de garde de mari. Il ne peut tout de même pas la cloîtrer tout le reste du voyage ainsi ! Je dois la voir. Même une minute. Cela suffira pour qu'elle retombe dans mes bras, je sais comment la prendre cette petite garce. Elle n'attend que ça et ce maudit Turner n'est pas à la hauteur, il ne le sera jamais.

 

Mais pour cela il me faut gagner du temps. Les forcer à sortir de leur retranchement. Mettre Turner à la cale et l'y enchaîner ? Mmmm après tout pourquoi pas ? Ce sale rat m'a pratiquement cassé le nez. Ça les séparerait et ça me laisserait le temps nécessaire pour convaincre Lizzie que je suis le meilleur choix, en fait le seul…

 

Sauf qu'elle m'a supplié de ne pas le faire. Mais c'est sans doute sa culpabilité qui la pousse à agir. Fichu prétendu « sens de l'honneur et de la décence » comme elle dit. Quelle hypocrisie de la part d'une femme qui hier encore me suppliait de la baiser ! Où était-il son sens de la décence ? Non, je dois agir. Je ne peux pas laisser Turner faire sa loi stupide sur mon navire. Après tout c'est moi le capitaine.

 

Ma décision est prise. Je me tourne vers Gibbs.

« Monsieur Gibbs. Changez de cap.

- Changer de cap Capitaine ? Mais vous avez dit à Turner que…

- Peu importe ce que j'ai dit. Turner n'est pas le capitaine du Black Pearl que je sache !

- Oui mais vous avez dit …

- J'ai dit on change de cap !!!! »

 

Bugger mais pourquoi faut-il sans cesse que ce maudit équipage argumente !! Je suis capitaine et ma fonction de capitaine m'autorise à changer de cap tout de même !!

« Oui. Mais on va vers où ? Demande Gibbs.

- Je ne sais pas … Loin des terres. »

Pourquoi faut-il toujours que Gibbs pose autant de questions ??? Barbossa n'en posait pas … Oui certes l'exemple n'est pas très bien choisi. Hector ne m'a posé qu'une seule question, à laquelle j'ai répondu, et …

«  Mais où loin des terres ? »

 

Bugger ! Il insiste … Une destination, une destination, une destina… !

« Mettez le cap vers Port Royal Monsieur Gibbs. Nous allons nous assurer que Mr et Madame Turner rentrent sains et saufs dans leur foyer. C'est la moindre des choses après tout… »

Et Port Royal est au moins à un mois de navigation d'ici, ce qui me laisse tout le temps de récupérer ma Lizzie….

 

()()

 

J'ai passé une nuit atroce. Je ne sais même pas pourquoi le sommeil s'est refusé à moi. Enfin si. Tout ça c'est la faute de cette maudite donzelle qui se refuse à moi et que je n'arrive même plus à approcher…. Mais cette fois cela suffit. Puisque Turner a décidé qu'ils resteraient terrés comme des rats dans leur « chambre » (comme si on parlait de chambre à bord d'un navire, ce gamin est ridicule !) et bien c'est moi qui vais m'y rendre.

 

La main sur mon épée, je descends vers leur repaire. Ce n'est pas que Turner me fasse peur mais je me méfie de ses réactions. Il a tendance à ne pas beaucoup réfléchir…

 

Là, voilà, j'y suis… Je m'approche et….

« Oh Will…. »

Pas bon ça. Pas bon du tout.

 

J'écarte la voile qui les cache, après tout le Pearl est mon bâtiment. J'ai un droit de regard sur tout ce qu'il contient.

 

Elle est là. Évidemment.

 

Elle est allongée sur le lit, son visage tendu par une expression que je connais bien : le plaisir. Entre ses cuisses, la tête de Turner. Bugger !! Ce maudit, ce sale… Il utilise ce que je lui ai dit !!!Le corps de ma Lizzie se cambre, elle tremble et appuie la tête de l'autre contre son cul. Si seulement elle pouvait l'étouffer !! Non, non, ne surtout pas l'étouffer, j'ai besoin d'une âme en vie pour Jones. D'où je me trouve je vois ses seins que je devine durs tout comme ce qui monte dans mon fut. Bugger… Si je m'écoutais je rentrerais et je la prendrais, là maintenant, tout de suite. Il me la faut !!

 

Ma main glisse vers mon pantalon. Je dois, je dois calmer mon bas ventre. Ses petits soupirs m'excitent. Ses yeux sont fermés. Oh oui Lizzie… Oui ma petite hypocrite. T'imagines que c'est moi hein … Ne t'en fais pas ma belle, bientôt tu oublieras jusqu'à l'existence même de Turner.

« Ooooooh … oui, oui … continue… »

Bugger… Si seulement elle ne m'excitait pas autant ! Je râle sans retenue. Après tout si la dame s'aperçoit de l'effet qu'elle me fait elle prendra ça pour une déclaration d'amour. Ses yeux sont toujours fermés… Elle pense à moi je le sais, à ma langue en train de goûter son jus, à mes doigts, à …

 

Dommage pour la voile…

 

Lizzie arrive elle aussi au plaisir si j'en crois par ses halètements. J'adore quand elle est comme ça. Comme elle crie mon nom, comme elle…

« OUI WILL !!! »

 

………………..

 

Maudit rat !!! Sale petite fouine, je vais …

 

Will remonte sa bouche vers elle et l'embrasse. Il me dégoûte…

« Je t'aime tellement Elizabeth. »

Quel sale petit … Le visage de ma Lizzie parle pour elle. Ses mains se posent dans les cheveux de l'autre.

«  Ne dis pas ça. Pas après le mal que je t'ai fait…

- Ce n'était pas ta faute… C'est-ce Sparrow. Et puis on s'était promis de ne plus parler de tout ça non ? »

Air désolé de ma Lizzie.

«  Oui je sais mais…

- Chut. Tant que je sais que c'est moi que tu aimes, ça me suffit.

- Oh Will… »

 

J'ai envie de vomir. Je vais vomir je le sens… Leurs bouches se rejoignent et d'ici je peux voir leurs langues se lier. Blahhhhhh je n'ai jamais rien vu d'aussi… aussi indécent !!!

 

Turner monte sur elle… C'est … J'ai besoin de rhum…

 

()()

 

Le rhum est excellent. Il glisse tout seul dans ma gorge, il me faudra bien ça pour chasser la vision immonde de ma Lizzie dans les bras de l'idiot. Maudit Turner, qu'il en profite tant qu'il le peut … Bientôt il aura rejoint son paternel et si j'avais eu des scrupules avant je n'en ai plus maintenant.

 

()()

 

«  Le spectacle t'a plu Jack ? »

Turner…

«  J'ai vu mieux… Elle était plutôt absente non ? »

Les poings de l'autre se referment quelques instants puis il se détend et m'adresse un sourire que j'ai envie de lui faire ravaler à coups de poings.

« Elle dort, elle est épuisée…

- Je le serais aussi si je devais passer mes journées à te supporter. »

Nouveau sourire. Ce que je déteste ce type !!!

« Quand arrivons nous ? Je n'arrive pas encore à voir le port où tu nous emmènes. »

Je ne peux retenir un sourire. Ce que la vengeance est douce parfois. Je me penche vers Will et je susurre.

« Oh pas avant quelques semaines. »

J'ai la satisfaction de le voir blêmir.

 

« Comment ça quelques semaines ??? Nous avions un accord Sparrow !!!

- Non. Tu avais un accord. Pas moi. Et je ne tiens pas à abandonner ma jolie Lizzie dans un quelconque port inconnu avec un incapable dans ton genre. Tu sais à quel point elle m'est précieuse non ?

- Ne l'appelle pas comme ça.

- Comment ? Ma Lizzie ? Pourtant c'est-ce qu'elle est Turner. Peu importe ce que tu lui as fait dire c'est ma Lizzie. »

Il est de plus en plus pâle… Je pense qu'il va se trouver mal.

« Elle ne l'est pas Sparrow. Et j'exige que tu nous débarques immédiatement dans un port ! »

 

Voyez-vous ça. Le petit forgeron s'énerve…

« Pourquoi cela ? Est-ce que tu as peur qu'elle ne t'ait pas dit la vérité… Ou de découvrir que c'est à moi qu'elle pense pendant les quelques secondes où tu la prends ? Pauvre Lizzie … Mariée à un homme incapable de la faire jouir autrement qu'avec sa langue.

- Tais-toi… »

Oh … pauvre petit Will… On dirait bien qu'il a du mal à admettre.

 

«  Moi je lui fais l'amour pendant des heures et des heures. Et elle crie… Tellement elle aime ça … Dis moi Turner, est-ce qu'elle crie avec toi ?

- Tais-toi… Elizabeth elle n'est pas … pas comme ça. »

Non mais il est aveugle ou complètement idiot ???

«  Pourtant elle adore ça… Me sentir en elle… Ce n'est qu'une question de temps avant qu'elle comprenne qu'elle ne peut pas s'en passer Turner. »

Le poing de Turner s'écrase sur mon visage. Bugger mais pourquoi faut-il toujours qu'il vise mon nez !!!

«  J'ai dit… Tais-toi Sparrow.

- Pourquoi ça ? C'est si dur à ad… »

 

Il est sur moi. Tant mieux. Je lui file un bon coup dans les bijoux de famille. Celui là non plus il ne l'a pas volé, de toute manière il est déjà à demi eunuque…

Il est plié en deux…. Derrière moi Gibbs.

 

«  Jack mais bon sang que se passe t'il ? »

Ce qui se passe ? Il se passe que ce rat couche avec ma Lizzie et m'empêche de la voir !!!

«  Rien, rien du tout … Met le aux fers. »

Turner essaie de se débattre mais il a trop mal pour se relever, j'y ai veillé.

« Sparrow tu n'as pas le droit !!

- Je suis capitaine petit. J'ai tous les droits. Gibbs emmène le … »

 

Turner hurle comme un cochon qu'on égorge alors qu'on l'emmène. Tant mieux. Tout ça mérite bien une petite lampée de rhum ou deux … Je ramasse ma bouteille et je rejoins ma cabine. La cale est vraiment trop bruyante et puis je dois me préparer à recevoir ma Lizzie comme elle le mérite.

 

()()

 

Un coup léger ébranle la porte de ma cabine. Oui…. C'est elle, je reconnaîtrais sa façon de cogner à la porte n'importe où. A la fois hésitante et décidée. Je lisse mes moustaches (je dois paraître à mon avantage !) et je lui dis d'entrer.

 

Elle est là.

 

Son visage porte encore quelques traces de larmes et sa poitrine se soulève rapidement. Elle n'est qu'angoisse. Tant mieux. Elle n'en sera que plus malléable.

« Trésor, il était inutile de frapper, tu peux entrer quand tu veux ici. C'est chez toi… »

Les femmes adorent ça. Se sentir importante je veux dire.

 

Elle se mord nerveusement les lèvres. J'adore quand elle fait ça. La voir aussi troublée… A cause de moi

« Jack s'il vous plait. Laissez Will sortir … Ce, c'est injuste …

- Injuste ? Trésor, il m'a frappé à deux reprises…

- Je sais mais … Jack… S'il vous plait … Il… vous ne nous verrez plus, nous resterons dans notre cabine et puis…

- Je veux te voir. Tu me manques Lizzie. »

 

Le pire c'est que je le pense vraiment. Elle me manque. Elle et ses petits cris de plaisir, la manière dont sa croupe s'écarte sous mes coups de boutoirs, ses ….

«  Je… C'est fini Jack. »

Bugger… C'était pas prévu comme ça !! Je m'approche lentement d'elle.

«  Tu ne le penses pas… »

Ma main glisse vers sa peau. J'ai tellement envie de la toucher.

 

Elle se dérobe à ma caresse.

 

Ses yeux sont troublés. Elle n'ose pas me regarder en face. Évidemment…Elle me désire encore je le sais.

«  S'il vous plait Jack… Ne rendez pas les choses plus difficiles.

- Il ne tient qu'à toi que ce soit simple Lizzie… »

Encore un pas vers elle.

«  Jack non… S'il vous plait… Je… J'ai promis à Will.

- Il n'est pas là Lizzie. Il n'y a que toi et moi. Moi et toi. Nous… »

 

Je la frôle en parlant. Je sens son corps se tendre désespérément vers le mien. Elle me veut. Je le sais.

« Laisse-moi te faire l'amour ma Lizzie… »

Bugger. J'en ai tellement envie que je crois que mon fut va exploser…

«  Non Jack. Je… j'aime Will. »

J'ai l'impression que cette garce vient de me jeter un seau d'eau glacé au visage. Bon dieu depuis quand a-t-elle des scrupules !!!

«  Mais tu as envie de moi, de me sentir, tu as envie que je te touche… que je te fasse jouir … »

 

Ses joues se colorent à mesure que je parle. Elle est troublée. Je ne peux retenir un sourire en la voyant humecter ses lèvres. Elle est si nerveuse. Je peux presque entendre les battements désordonnés de son cœur tandis que je me rapproche.

« J'ai promis à Will. »

Bugger !!!

« Cesse de résister Lizzie. Je sais que toi aussi tu en as envie… »

 

Pour la première fois depuis des jours elle me regarde en face. J'avais presque oublié à quel point elle est jolie comme ça…

« Oui j'en ai envie… »

Gagné !

« Mais je … je ne peux pas faire ça à Will. Pas après qu'il m'ait pardonné. Je n'ai pas le droit d'être aussi égoïste. »

Dommage…

« Bien sur que si trésor… »

 

Mes lèvres frôlent les siennes, je sens son parfum. Si doux, si délicieux.

« Lizzie….. »

Ma bouche se referme sur le vide.

«  Je suis désolée Jack. Mais je ne peux pas trahir Will à nouveau pour, juste pour assouvir un désir … Je … Il m'aime !! »

Oh évidemment… La donzelle attend que je …

« S'il vous plait Jack. Laissez Will sortir… »

 

Je ne l'écoute plus. Je … Les mots qu'elle attend sont si simples. Les mêmes que ceux qu'attendent toutes les putains pour s'offrir totalement à vrai dire. Mais … je ... J'arrive pas… Je … peux pas. Le dire. A elle.

Sa voix se fait pressante.

«  Jack … S'il te plait …

- Lizzie je … Je… »

 

Bugger. J'y arrive pas !!! Je me retrouve à bredouiller comme le dernier des crétins et j'ai beau faire, j'arrive pas à le dire. Je … Ça suffit !!!Mes mains se referment sur elle et je la plaque contre le mur. Elle crie je crois mais ma bouche la bâillonne avec fièvre. Oh oui… oui ces lèvres, cette bouche, ce….

 

Elle m'a mordu.

 

Je sens le sang couler de ma bouche et je la relâche. Je. Je ne comprends pas. Elle, je l'ai sentie s'abandonner puis …

«  Je suis désolée… Je, c'était leur seul moyen, je … »

Maudite petite garce !!!

 

Ses yeux sont remplis de larmes à présent. Je dois rêver là. C'est elle qui me repousse et en plus elle pleure !!!

« Jack… s'il te plait… Ne, ne rend pas les choses plus difficiles. Je, c'est Will que j'aime. Plus que tout au monde. »

Non !!! Non Bugger mais si elle l'aimait sa voix ne serait pas aussi, aussi terne…

« Lizzie…. Laisse-moi encore… une dernière fois. »

Bugger j'en suis presque à la supplier alors que ce devrait être elle qui …

«  Je ne peux pas Jack… Je suis juste venue te demander de laisser sortir Will. »

 

J'ai envie de l'étrangler … Comment peut-elle rester comme ça avec sa main sagement posée sur son ventre comme une de ces matrones auxquelles cet imbécile croit qu'elle ressemble !!!

« Qu’offres-tu en échange ? »

Mauvais calcul. Son visage se ferme totalement cette fois. Bugger mais qu'est-ce que cette maudite fille m'a fait pour que je sois aussi stupide !!!

« Dois-je en conclure que votre réponse est non Capitaine Sparrow ?

- Quel intérêt aurais-je à laisser sortir des geôles un abruti qui cherche à me tuer ?

- Bien. »

 

Elle passe devant moi sans me regarder et se dirige vers la porte. Mais …. Comment comment ose t'elle ? Elle, elle ???

«  Lizzie attend !!

- Je vous l'ai dit Jack. Ce que vous me proposez ne m'intéresse pas. Je préfère rejoindre Will dans la prison où vous l'avez mis. »

 

Bugger c'est le moment … Le moment où je dois lui dire, l'embobiner, la….

 

Elle est partie sans un regard.

 

()()

 

Lizzie a fait comme elle me l'avait dit. Elle s'est installée à la cale et passe son temps à tenir la main de l'abruti à travers les barreaux. J'ai été stupide de la croire différente des autres petites aristocrates gâtées, de croire qu'elle avait l'âme d'un pirate. Si elle l'avait, elle ne s'accrocherait pas aussi bêtement ce Turner qui ne lui offre rien d'autre que la perspective d'une vie longue et ennuyeuse. Sans parler de la fadeur de ses étreintes !

 

Je n'arrive pas à croire qu'elle puisse être aussi stupide !! Pas plus que je ne comprends pourquoi j'ai été incapable de lui dire le mensonge qui m'est d'habitude le plus facile. Qu'ils aillent au diable elle et ses mines de sainte nitouche !!! Je n'ai pas besoin d'elle. Ni pour trouver du plaisir ni pour trouver une âme pour Jones.

 

Puisqu'elle choisit Turner et bien qu'elle crève étouffée par ses regrets. Parce qu'elle me regrettera c'est certain… Mais ce sera trop tard. D'ici là j'aurais trouvé deux autres âmes plus malléables et je serais définitivement et pleinement libre ! J'aurais oublié jusqu'au nom d'Elizabeth Swann lorsqu'elle passera des nuits blanches à se caresser en pensant à moi ! D'ailleurs puisqu'ils ne me sont plus d'aucune utilité il est idiot de les garder à bord. Ou plutôt non, je les garde et je les ramène à Port Royal comme prévu. Après tout il me reste largement assez de temps pour contenter Jones. N'importe quelle oie blanche et son amoureux feront l'affaire pour me sortir de là. Sans compter qu'il me reste un atout dans la manche. Un atout non négligeable. Je ne sais pas pourquoi je n'y ai pas pensé avant. Sans doute parce que l'imbécillité de Turner est trop évidente pour ne pas penser à lui pour un tel projet…

 

()()

 

J'ai fait libérer Turner. Une faiblesse que je regrette à présent si j'en crois les gémissements qui s'échappent de leur coin. C'est insupportable…

« Gibbs, il nous faut une voile, prenez donc celle des Turner.

- Mais Jack vous aviez dit que…

- Pas de mais !!! Tu vas à l'entrepont tu récupères la voile et je veux la voir flotter dans le ciel d'ici une heure. Pigé ???? »

 

()()

 

La réaction de Turner ne se fait pas attendre…

 

Je ne peux retenir un sourire en le voyant débouler comme un fou sur le pont, suivi de près par Elizabeth qui tente vainement de le raisonner. Comme si on pouvait attendre du bon sens de la part d'un crétin.

«  Tu n'as pas le droit de faire ça !!!

- Je suis capitaine, j'ai tous les droits. Y compris celui de te tuer si l'envie m'en prend.

- Jack !! Non !!! »

Lizzie bien entendu…

 

Je ne la regarde pas. Elle n'a aucune importance pour moi puisqu'elle ne peut pas me servir.

«  Retournez dans vos quartiers Madame Turner.

- Tu te venges parce qu'Elizabeth a refusé ton odieux marché !!!! »

Me venger ? Moi ??? Comme si elle comptait pour moi… pff

« Qui te dit qu'elle a refusé ? Tu es libre non ? Et il me semble que la donzelle a toujours été plus que consentante…. »

L'eunuque lève la main pour me frapper. Ça devient une habitude décidemment…

« Will non !!! »

Elizabeth encore. Elle s'interpose. Je ne la regarde pas. Je ne veux pas la regarder.

« Ne l'approche plus jamais. Rage Will en se détournant.

- Tu es odieux… je me demande comment j'ai pu être assez bête pour … » Commence Elizabeth.

 

Je l’interromps.

« Vous devriez rejoindre celui que vous avez choisi Madame Turner. »

Elle hésite… Jette un regard vers Will qui s'est éloigné.

«  Jack…. S'il te plait… ne ... Regarde-moi… »

Oh… des regrets dans sa voix. Tant mieux.

«  Comme vous l'avez dit c'est fini. Laissez-moi seul Madame Turner.

- Oh Jack… » Souffle t'elle avant de se retourner une fois de plus vers l'autre.

 

J'ai l'impression que mon cœur va exploser. Est-ce mon imagination ou alors ….. Non… Mieux vaut chercher un autre couple à briser. Cette fille est trop égoïste pour servir mes projets.

«  Je ne vous retiens pas Madame Turner. Je n'ai pas envie de subir à nouveau une des attaques de votre époux. »

Du coin de l'œil je la vois ébaucher un geste vers moi avant de s'interrompre, la main sur l'estomac.

«  Je… oui c'est mieux comme ça. »

Je ne la regarde pas. Je sais qu'elle est partie rejoindre Will.

 

Chapitre 19                                                                                           Chapitre 21

Écrire commentaire

Commentaires : 0