Chapitre 19 : Rouge

POV Elizabeth Swann Turner

 

 

Je crois que cette fois je vais mourir. Vraiment.

 

Les mains de Jack passent et repassent sur mon corps. Il ne me laisse aucun répit. Ce n'est pas de l'amour. Du moins pas comme il est décrit dans les livres. C'est autre chose, autre chose de plus, de moins…

« Ma Lizzie… Souffle Jack contre mes lèvres.

- Dis-le encore. »

Oh oui encore et encore et encore.

Les yeux de Jack. Pourquoi faut-il qu'ils soient si beaux ?

« Lizzie… »

J'ai la gorge nouée. Je n'arrive même plus à parler. Je suffoque de plaisir. Je me noie dans ses yeux. Je suis à lui. Entièrement. S'il me demandait de mourir je crois que mon cœur s'arrêterait là, maintenant, tout de suite.

« Jouis pour moi ma Lizzie… »

 

Le plaisir. Mon corps n'est plus que plaisir. Le plaisir me consume, me dévore, me brûle de l'intérieur. Jack sourit. Il caresse ma joue et je m'aperçois que je pleure. C'est trop fort. C'est trop bon.

 

Ses lèvres sur ma peau, sa langue qui goûte mes larmes. J'ai encore envie de lui. Je n'en ai pas assez. Je crois que je n'en aurais jamais assez.

« Pourquoi tu pleures Lizzie ?

- Je ne sais pas… »

C'est vrai. Je ne sais pas pourquoi je pleure alors que je me sens si heureuse, si … Je ne sais plus.

 

Ses doigts qui se nouent aux miens. Nos mains l'une dans l'autre, étreinte sage après la folie qui vient de nous consumer.

« Tu es parfaite. » Souffle Jack.

Parfaite ? Je ne sais pas si je le suis mais je me sens légère… J'ai l'impression de flotter.

«  Tu le penses vraiment ? »

Je ne peux pas m'empêcher de m'inquiéter. Tout est tellement beau. Tellement parfait. Trop beau pour être vrai.

« Tu n'imagines pas à quel point trésor. »

Il m'embrasse. Je sens sa respiration accélérer. Mes mains parcourent son corps. J'ai encore envie d'être à lui.

«  Oh c'est pas vrai… » Souffle-t-il en me hissant sur lui.

 

Nous sommes face à face. Nos yeux se croisent. Nos corps reprennent leur danse. Plus lentement. Ses mains dans mes cheveux. J'ai l'impression qu'il va me briser les os tellement il me serre fort contre lui. Je n'ai pas mal. Il peut bien m'étouffer je ne lutterais pas. Je ne veux pas m'éloigner de lui. Je veux qu'il reste en moi.

 

Nous faisons l'amour lentement. Longuement. Les yeux dans les yeux. Le plaisir n'en est pas altéré pour autant. J'observe son visage renversé par la jouissance. Celle que JE lui donne. Il ouvre la bouche pour parler mais se ravise pour m'embrasser. C'est encore meilleur.

 

Nous restons exténués, l'un contre l'autre. Lui à l'intérieur de moi, moi la tête dans son cou. Dehors le vent se lève. Il faut nous séparer.

 

Nous nous rhabillons en silence. Toujours. Comme si ne pas en parler rendait la séparation plus facile.

«  Je dois y aller.

- Oui… Turner doit avoir fini l'inventaire. »

Je ne réponds pas. Après la liberté du plaisir, le remords qui vrille le cœur. Toujours. Je pars sans un mot.

 

()()

 

Sur le pont, Gibbs se précipite vers moi.

« Je vous ai cherchée partout ! »

Sauf dans la cabine de Jack apparemment…

« Que se passe-t-il ?

- C'est votre mari Miss enfin Madame. Je crois qu'il est malade. »

Mon sang se fige dans mes veines. Will ???? Malade … Mais … Il, il allait bien il…

«  Il est dans votre cabine. »

Je n'en écoute pas plus. Will a besoin de moi. Et je m'en veux de ne pas avoir été là plus tôt.

 

()()

 

Il est assis sur le lit. Il est encore tout habillé. Il ne s'est pas couché apparemment. Il ne bouge pas. Comme s'il était mort…

 

Je m'approche. Depuis combien de temps m'attend t'il ? Combien de temps au juste suis-je restée avec Jack … Non je ne dois pas penser à Jack. Je suis ici maintenant. Avec Will. A ma place.

 

Il ne se retourne pas. Ses yeux fixent le vide. Est-ce qu'il m'a entendue entrer ? J'ai peur…

 

Il m'a entendue. Sa voix claque brutalement. Méconnaissable. Brisée.

«  Depuis quand ? »

Qu… quoi… Non c'est impossible il ne peut pas…

« Depuis quand Elizabeth. »

J'ai mal à la poitrine. Mon cœur se serre… Je … Non…

 

Il se tourne vers moi. Je lis dans ses yeux rougis de larmes qu'il sait.

« Dis-moi !! Depuis combien de temps ça dure !!! Combien !!! Un mois ? Deux ? Plus longtemps ??? Ça commencé quand ? Ici ? A Port Royal ? Avant ça ? »

Je ... Je… j'ai froid… je …

 

Will se lève. J'ai l'impression d'être dans un cauchemar. Ses mains agrippent mes épaules.

«  REPONDS !!! Dis quelque chose !!! Ou alors tu vas mentir ? Tu vas prétendre que tu ne sais pas de quoi je parle peut être ??? »

Je n'arrive pas à parler… Je ... Ne sais pas comment … expliquer... Je vais me réveiller… sûrement.

«  Non ? Tu ne sais pas ? Il faut que je le dise, n'est-ce pas Elizabeth ? »

NON !!!! J'ai envie d'hurler mais je n'y arrive pas.

 

Will me relâche brutalement le regard fou.

« Mais répond !!! Depuis quand baises tu avec Sparrow !!! »

La vérité. Nue. Crue. Dévoilée de la plus odieuse des façons. Je suis coupable pourtant je me sens blessée presque offensée par ses mots qui salissent irrémédiablement ces instants si précieux.

«  Je ne …

- ARRETE DE MENTIR !!! Je vous ai vus !! Vautrés l'un dans l'autre pendant que tu te tortillais comme la dernière des putains en le suppliant de te baiser !! »

Mes mains se portent à mon ventre. J'ai mal…

 

Will arpente la pièce, le regard fou.

«  Pourquoi !! POURQUOI !! Je veux savoir !! Qu'est-ce qu'il te donne que je ne te donne pas !!! »

Il faut que je parle, que je m'explique que … Mais les mots refusent de franchir mes lèvres.

«  C'est parce que je n'arrive pas à te donner un bébé c'est pour ça ?

- Non. »

Pourquoi faut-il que les premiers mots que je réussis à dire soient ceux-là ?

 

Will s'immobilise, l'air brusquement fatigué. Fragile.

« Est-ce que ... Est-ce que tu l'aimes ? »

Sa question me fait l'effet d'un coup dans l'estomac. Est-ce que je l'aime ? Je ne me suis jamais posé la question… je n'ai …

«  Elizabeth j'en supplie … Répond moi…

- Je ne sais pas. »

Will recule comme si je l'avais frappé.

 

Ses épaules s'affaissent et il se laisse tomber sur le lit, le visage entre ses mains. C'est insupportable. Les mots sortent de ma bouche sans que je les contrôle, un réflexe.

« Will, non ... Je ... Ce n'est pas ... De …

- Tais-toi. »

Cette fois je pleure sans réussir à m'arrêter. Je ne supporte pas de le voir comme ça aussi malheureux, vulnérable. A cause de moi.

« Je suis désolée, je suis désolée … »

A travers mon brouillard de larmes je le vois se relever brutalement, rouge de colère.

« Tu es désolée ??? C'est tout ce que tu trouves à dire ? Et de quoi es-tu désolée au juste Elizabeth ? De m'avoir menti ? De m'avoir trahi ? De baiser avec Jack ? »

Je m'étouffe à demi dans mes larmes.

« Ne dis pas ça.

- Quoi ? Baiser ? C'est ça qui te déplait ??? Pourtant c'est-ce que tu lui dis-toi pour qu'il te prenne !!! »

 

Mes sanglots redoublent. A travers ses paroles je nous vois, Jack et moi, dans tout le sordide de notre histoire. J'ai à la fois envie de m'excuser et de lui dire que ce n'est pas ça que …

« Comment as-tu pu me faire ça. Me prendre pour un demeuré alors que pendant que … que je te faisais confiance toi tu … Tu te vautrais avec ce sale bâtard !!! »

Je ne peux pas le laisser dire ça … Non.

«  Non Will tu te trompes, je … nous …

- Quoi, vous traduisiez de l'espagnol ? » Se moque brusquement Will.

Je n'aurais jamais cru qu'il puisse être si cruel.

 

Will se retourne vers moi. Son bras se lève et je gémis. Il va me frapper. Et je ne peux pas lui en vouloir.

«  C'est pas vrai !! »

Son poing s'écrase dans le mur à côté de moi. Son visage est bouleversé.

« Will… je … »

J'aimerais trouver les mots. Pouvoir le rassurer. Le consoler. Mais comment pourrais-je le faire alors que c'est à cause de moi qu'il est si malheureux.

 

Il sanglote. Son poing est toujours contre le mur.

« Je t'aime… »

Ces trois petits mots sont comme un coup de poignard en plein cœur. J'aurais préféré qu'il me frappe.

«  Je t'en prie Elizabeth, je t'en prie dis-moi… quand … »

Je ne peux pas me dérober. Je ne peux plus lui mentir. Pas après ça. Pas après lui avoir fait tant de mal. Les mots sortent tous seuls de ma bouche. Froids. Précis.

«  Sur l'île. Lorsque nous avons trouvé la carte. Après qu'il m'ait sauvé la vie. »

J'entends Will respirer lourdement.

«  Pourquoi ? Il te plaisait ? Tu en avais envie ? Ou alors tu es tombée amoureuse de lui ?

- Je … Je ne sais pas … C'est arrivé comme ça.

- Comme ça… » Répète Will d'une voix blanche.

 

J'essaie d'expliquer ce que je ne comprends pas moi-même…

« Je, j'ai cru que j'allais mourir et ... Il … Il m'a sauvé et ...

- Et pour le remercier tu as baisé avec lui. » Complète Will.

Je vais devenir folle si je l'entends encore prononcer ce mot.

« Non !!! Je ... C'était pas calculé … on a bu du rhum et puis. Et puis il m'a embrassée et … »

 

Le cri de rage de Will m'arrête net.

« SPARROW !! » Hurle-t-il en s'élançant vers le pont, vers la cabine de Jack, vers…

 

Mon cœur s'arrête net.

 

Puis repart alors que je cours sur ses talons. Plus rien ne compte à part le rattraper.

 

()()

 

Je le rejoins au moment où il ouvre la porte de la cabine de Jack.

 

Torse nu, Jack se retourne vers lui, mécontent.

« On t'a jamais appris à frap… »

Le poing de Will s'écrase sur son visage. J'entends un craquement atroce. Jack retombe sur le sol.

« Je crois que tu m'as cassé le nez… » Marmonne-t-il en se le tenant.

Un flot de sang coule sur sa main. Will tire son épée.

« RELEVE TOI !!! »

Jack ne bouge pas.

« Relève-toi !!! Je ne tuerai pas alors que tu es à terre !! Même si c'est tout ce que tu mérites sale voleur !!! »

 

Le regard de Jack se pose sur moi.

« Oh… Je vois… » Murmure t'il en se levant.

Quoi ? Que voit-il ? Est-ce qu'il pense que je …

«  Et bien les choses sont claires non ? » Déclare Jack.

Comment, comment fait-il pour être aussi calme aussi… La main de Will tremble sur son épée.

« Pose ça petit tu vas te faire mal.

- NE ME DIS PAS CE QUE JE DOIS FAIRE !!! » Hurle Will, ivre de rage, en se précipitant vers lui, l'arme au poing.

Non, je dois je dois.

« ARRETEZ !!! »

Aucun d'entre eux ne semble m'entendre.

 

Jack s'écarte brutalement et son genou frappe Will entre les jambes. Mon mari s'écroule.

« Désolé petit mais y'avait que ça pour t'arrêter. » Déclare Jack d'un ton froid.

Mon cœur se serre en voyant Will se tordre de douleur sur le sol. Incapable de se relever.

« Gibbs !! Appelle Jack. Mettez-le au fer. Ça le calmera … »

Je vois les épaules de Will tressaillir. Non, non je ne peux pas laisser.

«  Jack non ! Je vous en prie … »

 

Mon masque désormais inutile essaie encore de sauver les apparences, comme un réflexe. A mes pieds le ricanement de Will me montre à quel point je suis ridicule.

« Je crois que tu peux le tutoyer après tout vous êtes intimes. » Lâche-t-il avec amertume.

J'ai la nausée. Où est donc passé le gentil forgeron un peu naïf que j'ai épousé ? La réponse m'explose au visage. Je l'ai tué. Moi et seulement moi. Aussi sûrement que si je lui avais tiré une balle entre les deux yeux.

« Trésor il veut me tuer… » Ironise Jack.

Mes yeux se baissent sur Will qui est toujours au sol, les mains crispées sur son entrejambe. A quelques pas, Jack tente de remettre son nez en place. Mon dieu qu'ai-je fait …

«  Jack... S'il te plait. »

 

Gibbs entre dans la cabine accompagné de deux hommes. Jack me regarde longuement.

« Relevez le et sortez le d'ici. » Ordonne-t-il.

Je laisse échapper un soupir de soulagement. Il ne va pas mettre Will aux fers.

 

Gibbs se penche sur Will avec un air rempli d'incompréhension et lui tend la main. Mon mari la dédaigne et se lève avant de se diriger vers la porte d'une démarche chancelante. Je dois me retenir de ne pas courir pour l'aider.

« Si tu la touches encore je te tue. Lance-t-il à Jack avant de sortir.

- Et bien… Si on m'avait dit qu'il avait à ce point le sens du drame. » Plaisante Jack.

C'est tout ce qu'il trouve à dire ??? Il ne se rend pas compte que nous, que Will est malheureux à cause de nous !!!

« Je crois que c'est bon. » Déclare-t-il en se livrant à plusieurs grimaces pour vérifier la solidité de son nez.

Il a peut-être l'habitude de ce genre de situation mais ce n'est pas mon cas. Du coin de l'œil, je vois Will. Il est accoudé au bastingage. Ses épaules tremblent. Mon cœur se serre. Je ne peux le laisser souffrir ainsi.

« Laisse le ça lui passera. » Me glisse Jack.

Comment peut-il être sans cœur à ce point ? Est-ce vraiment pour cet homme que j'ai fait autant de mal à Will ?

 

Tous les vœux que j'ai prononcé le jour de mon mariage me reviennent en mémoire. Appui. Soutien. Amour. Fidélité. Tout ce que j'ai bafoué. Et pour quoi finalement ? Pour me faire baiser par Jack comme le dit Will ? Le remord m'étouffe brusquement. Je ne peux pas rester. Je ne peux plus rester dans cette pièce qui résonne de mes soupirs et de mes mensonges. Sans un regard ni un mot je sors.

 

()()

 

Je rejoins Will. J'ai beau être la dernière personne qu'il a envie de voir je ne peux pas le laisser. J'ai fait le vœu de le soutenir. Puisque j'ai bafoué tous les autres peut être qu'il n'est pas trop tard pour honorer celui-là….

 

()()


Will ne me parle pas. Il ne me regarde pas. Je ne peux pas lui en vouloir. Je me sens sale. J'ai envie de vomir.

 

Les tremblements de ses épaules diminuent peu à peu.

« Est-ce que tu m'as seulement aimé ? Demande-t-il sans me regarder. Ou alors est-ce que ça aussi c'était un mensonge ? »

Les larmes me montent aux yeux. Je l'ai donc blessé à ce point qu'il ne croit même plus en ce que nous avons vécu.

«  Bien sûr que oui Will. Je ne t'aurais pas épousé si ça n'avait pas été le cas.

- Mais tu ne m'aimes plus. »

La réponse me vient, simple, évidente.

« Si. Je t'aime encore. »

 

Cette fois il se tourne vers moi, le visage ravagé par les larmes qu'il a versées.

« Alors pourquoi ? Explique moi … Qu'est-ce que … qu'est-ce que j'ai fait de mal ? »

Comment pourrais-je expliquer ce que je ne comprends pas ? Comment décrire ce que … Je ne sais qu'une chose c'est qu'il m'est insupportable d'entendre la culpabilité dans sa voix. Insupportable de le voir souffrir comme ça.

« Ce n'est pas ta faute. Tu n'as rien fait de mal … C'est moi. Je suis juste stupide. »

Le regard qu'il pose sur moi se ranime brutalement. Je tourne les yeux, mal à l'aise devant l'espoir que je vois renaître. M'aime t'il donc à ce point ?

« Alors dis moi, explique moi… je t'en prie Elizabeth si comme tu le dis tu m'aimes, s'il te plait aide moi… aide moi à comprendre. »

 

Comprendre. Si seulement je le pouvais… Pourtant je ne peux pas le laisser comme ça.

« Pas ici. »

Will hoche la tête.

« Tout ce que tu voudras. »

Ça, ça fait mal….

 

()()

 

Nous sommes de retour dans notre cabine. Le regard que Will pose sur moi est rempli de plein de choses. Tristesse. Questions. Mais pas de haine ni de ressentiment alors que je mérite l'un et l'autre.

«  Je ne voulais pas te faire de mal. »

Je ne trouve que ça à dire. Pourtant c'est la chose la plus vraie que je lui ai dit depuis longtemps.

«  Il t'a séduite… »

Non, je ne peux pas le laisser dire ça. C'est à la fois vrai et à la fois faux…

«  Non… Il … Will, il ne m'a pas forcée. »

 

Je ne peux pas le regarder. Je ne veux pas voir le mal que je lui fais. Les épaules de Will frémissent. Il déglutit.

« Alors pourquoi ?

- Je ne sais pas… Je ... Il était là et …

- Et moi je ne l'étais pas. »

Je ne peux pas, je ne supporte pas de l'entendre s'accuser ainsi.

«  Ce n'est pas ta faute. »

Will ne répond pas, le regard vide.

«  Quand je pense, quand je pense que … Qu'il m'a fait réparer son lit alors qu'il l'a cassé avec toi. Que, que … je lui ai confié nos rêves. Enfin je crois finalement que c'était uniquement les miens… Qu'il ... Qu'il m'a dit comment te faire jouir … que … »

Sa voix se brise. Mon cœur aussi.

« Je suis désolée… »

 

Les larmes roulent sur mes joues. Will continue. Je ne l'arrête pas. Je n'en ai pas le droit.

« Vous avez bien du bien rire. Bien vous moquer…

- Non, non c'est faux. »

Je ne peux pas le laisser dire ça, je ne peux pas le laisser le penser …

« Bien sûr que si. Je ne suis qu'un idiot. Quand je pense que je croyais que tu étais différente parce que tu attendais notre enfant. »

Ma main se crispe sur mon ventre. Pour la première fois je voudrais croire que ce bébé est de Will.

« Mais il n'a jamais été question d'enfant n'est-ce pas ? Ni de famille. »

 

Oh cette amertume dans sa voix pourtant cette fois je me dois d'être honnête. Je ne veux pas ajouter un nouveau mensonge à la liste déjà longue de ma culpabilité.

« Je ne me sentais pas prête… »

Will ferme brièvement les yeux. Sa bouche tremble.

« Pourquoi ne pas me l'avoir dit ? Pourquoi t'être jetée dans les bras de Jack plutôt que de me dire la vérité ?

- Je… »

Je m’interromps. Est-ce à cause de ça ? Will continue, les yeux toujours fermés.

«  Je l'aurais accepté. Tu ne vois donc pas que je t'aime et que j'accepterais tout de toi … »

Mon cœur est lourd si lourd. J'ai une boule dans la gorge. Ce que je m'en veux à présent d'avoir traité aussi légèrement un homme aussi généreux que Will.

 

J'essaie de parler, de lui dire à quel point je regrette, mais il ne m'en laisse pas le temps.

« Quand je t'ai épousée. Quand tu as accepté de devenir ma femme tu as fait de moi l'homme le plus heureux au monde. Je … je croyais que rien ne nous séparerais jamais. Que mon amour suffirait à te rendre heureuse. »

La boule grossit dans ma gorge.

« Oh Will…

- Mais ça n'est pas le cas n'est-ce pas … Sinon pourquoi Jack ? »

Les mots se bousculent dans ma bouche. Je ne réfléchis plus. Je dois le consoler. Je … Je n'ai pas le droit de lui infliger ça.

«  Je … Je ne sais pas comment t'expliquer… Will, je ... »

 

Sa main se pose sur la mienne avec hésitation.

«  C'est pourtant simple Elizabeth. Je ne te le demanderais qu'une seule fois. Si ta réponse est oui alors je … je partirais. »

Non…. Non pas ça… Je t'en supplie ne me demande pas ça …

« Est-ce que tu l'aimes ? »

Je ferme les yeux.

 

Tout se bouscule dans ma tête. Jack. Que représente-t-il ? La liberté … Mais après ? Will. La sécurité… La certitude que tout ira bien, que tout suivra son cours. Mon ventre grogne comme si l'enfant dont je suis la seule à connaître la présence me pressait de prendre la bonne décision.

 

La bonne décision.

 

Pour lui, pour moi, pour Will.

 

La main de Will sur la mienne.

« Elizabeth… S'il te plait. Si tu m'aimes… je … Réponds moi… Quoique tu dises, je l'accepterais. »

J'ouvre les yeux. Je regarde son visage. Son regard est la fois triste et plein d'espoir. Mon cœur se serre douloureusement. Je ne peux pas le blesser. Je ne veux pas lui faire de mal. Je ne peux pas lui faire ça. Je ne peux pas priver mon enfant d'un père. Et….

« Non. »

J'ai l'impression que ma bouche est remplie de sable. Pourtant c'est vrai… Je … je veux dire, j'aime Will. Je l'ai toujours aimé. Jack, Jack c'était une folie, une passion, la luxure…

 

Mon cœur s'alourdit. Le visage de Will s'éclaire. Ses bras se referment autour de moi.

« C'est tout ce que je voulais savoir je ne te le demanderais plus jamais… »

Les larmes coulent toutes seules sur mes joues. Comment peut-il être aussi, aussi généreux. Comment peut-il me pardonner ? La réponse est simple. Il m'aime même si je ne le mérite pas…

« Will… je .. Pardon, pardon…

- Chut … Ne pleure pas, ne pleure plus… Après tout … J'ai promis de t'aimer quoiqu'il arrive.. Pour le meilleur et pour le pire tu te souviens ? »

 

Je me souviens surtout que j'ai juré d'être fidèle et que … C'est trop… Les bras de Will me serrent à m'étouffer. C'est trop… ce … il ne devrait pas rester là à me consoler alors que je ...

« Nous allons rentrer chez nous. Nous allons partir d'ici. Une fois rentrés tout ira bien… Plus de mensonges entre nous d'accord ? »

J'hoche la tête. Je ne le mérite pas.

 

()()

 

Un nouveau jour se lève. Le monde me parait moins brillant qu'hier. Sans doute parce que ma vie a explosé et que Will et moi essayons péniblement de recoller notre existence. Je veux y arriver. Pour lui, pour moi, pour l'enfant qui grandit dans mon ventre et qui est celui de Will. Comme il se doit.

 

Et parce que j'aime Will.

 

C'est pour ça que je me tiens à ses côtés devant Jack.

 

Will serre ma main à la briser. Je sens l'hostilité irradier par tous ses pores. Je ne peux pas lui en vouloir.

«  Le voyage s'arrête là Jack. Tu vas faire escale dans le port le plus proche et nous y débarquerons. Nous trouverons bien un navire pour nous ramener à Port Royal.

- Et si je refuse ?

- Dans ce cas nous volerons une chaloupe et nous partirons en mer. Nous ne resterons pas une minute de plus que nécessaire sur ce navire.

- Tu laisserais ton père à son triste sort ? »

La main de Will serre la mienne un peu plus fort.

«  Entre mon père et Elizabeth j'ai fait mon choix. Cette histoire a déjà failli me coûter trop cher. Elizabeth compte plus que tout à mes yeux.

- Alors tu sacrifies Bill parce que tu te sens incapable de garder ta donzelle ?

- C'est fini Jack. Tu ne me manipuleras plus. Lui répond Will. Nous rentrons. Si tu ne veux pas changer de cap nous volerons une chaloupe. »

 

Silence.

 

Je n'ose pas lever les yeux. J'en suis incapable.

« Je vois … » Murmure Jack.

Même la tête baissée, même sans le regarder je sens la brûlure de son regard sur moi.

«  C'est vraiment ce que tu veux Lizzie ? Retourner à Port Royal et élever les marmots de ton forgeron ? »

Le mépris dans sa voix me fait mal. Tout comme les vérités qu'il énonce. Will s'interpose.

« Ne lui parle pas. Ne la regarde pas. Si tu t'approches encore une fois d'elle je te tue.

- Tu l'as déjà dit petit. Ironise Jack sans en tenir compte. Ma question ne s'adressait pas à toi. Lizzie ? C'est vraiment ce que tu veux ? »

 

Mon cœur est tellement serré que j'ai l'impression qu'il va, qu'il va se dessécher et arrêter de battre. Je sens le regard de Will posé sur moi. Calme, confiant malgré tout ce que j'ai fait. Celui de Jack est … Non je ne veux pas y penser. Une nausée remonte dans ma gorge comme si mon enfant lui-même me poussait dans la voie qui a toujours été tracée pour moi.

« Oui Jack c'est-ce que je veux. »

Je ne le regarde pas. Je ne peux pas le regarder. Je sens Will sourire sans le voir.

«  Je vois. Répond Jack d'une voix étranglée. Le prochain port est à deux jours de route environ.

- Très bien. Nous y débarquerons. En attendant nous resterons dans notre chambre. »

Je ne peux pas regarder Jack je ne peux pas, je ne peux pas.

« Nous avons du temps à rattraper vois tu… Ajoute Will avec une cruauté que je ne lui connaissais pas et dont je sais être la cause.

- Je vois. » Répète Jack.

 

Je sens son regard peser sur moi alors que Will m'entraîne. Mon mari m'a pardonné. Vraiment pardonné alors que je ne me serais pas pardonnée. Je me sens soulagée. Je suis heureuse d'avoir un mari aussi bon que Will. Je ne mérite pas un homme qui m'aime autant. Je sais qu'avec lui tout ira bien et pourtant au fond de moi j'ai l'impression qu'en faisant le seul choix qui s'imposait pour nous tous j'ai refermé définitivement la porte de la cage invisible qui me retient. Ma culpabilité est son cadenas.

 

Chapitre 18                                                                                          Chapitre 20

Écrire commentaire

Commentaires : 0