Chapitre 17 Rupture consommée

Deux jours plus tard,

 

 

Sur le pont du Black Pearl, Jack observait avec méfiance le quai animé de la petite île qu’il avait finalement choisie pour se ravitailler et cherchait tout regard tout mouvement suspect, inquiet à l’idée que la traque des soldats se soit à nouveau refermée sur eux. Bien entendu, au contraire de Will, il n’était pas assez naïf pour ne pas avoir compris que la possession que les soldats anglais étaient si désireux de récupérer n’était autre que la jolie Duchesse qui avait passé les deux derniers jours allongée. Il aurait donc été facile de se débarrasser des soldats en leur laissant Elizabeth. Ce qu’il aurait d’ailleurs dû faire s’il avait eu un grain de bon sens. Mais Jack, grand amoureux de la liberté, renâclait à l’idée de laisser à nouveau Elizabeth dans les bras de ses tortionnaires. Il avait vu les marques qui couvraient son dos, signe d’un traitement que même les pirates, bon d’accord à l’exception de certains, n’infligeaient pas à leur femme. De plus, il n’avait pas abandonné l’espoir qu’Elizabeth lui soit utile à un moment ou à un autre. Et puis il y avait cet amour de la mer qu’il avait senti chez elle et qui les rapprochait curieusement. Par conséquent, il n’avait rien dit sur la nature du bien convoité par la Navy et laissait donc Elizabeth couler des jours heureux sur le Pearl, pour l’instant.

 

La voix angoissée de Will retentit derrière Jack et ce dernier se retourna avec agacement, tandis que le jeune homme le suppliait pour la centième fois au moins de partir ensuite sauver Amy.

« Tu sais Will, tu devrais plutôt concentrer tes efforts pour satisfaire Madame future maman de Junior au lieu de passer ton temps à t’inquiéter pour une autre femme.

- Elizabeth va très bien. Rétorqua Will. Et comment veux-tu que je reste les bras croisés alors qu’ils vont peut-être pendre Amy !

- Comme ça. » Répliqua Jack en s’éloignant, le plantant là.

 

Will serra les mâchoires et le regarda s’éloigner, le remords grandissait en lui un peu plus chaque jour à la pensée de ce qui était arrivé à Amy. Il avait beau être à présent certain que leurs destins n’étaient pas liés, il ne parvenait pas pour autant à se résoudre à l’abandonner à son triste sort. Le bras d’Elizabeth se glissa autour de sa taille et Will sourit légèrement alors qu’elle posait sa tête sur son épaule

« Tu penses à elle n’est-ce pas …Murmura-t-elle sur le ton d’une évidence.

- Oui. Répondit Will avec franchise. Mon choix a beau être évident, je ne peux pas me résoudre à rester sans rien faire. »

 

Elizabeth ferma à demi les yeux et se força à répondre d’une voix claire.

« Si cela te rend malheureux je ne veux pas que tu restes avec moi. Pars la délivrer puis rejoins-moi. Si tu le désires encore… »

Will sentit son cœur se serrer devant son angoisse visible et l ‘effort qu’elle faisait pour lui. Avec un geste tendre, il caressa doucement son visage.

« Bien sûr que je veux de toi, ardemment. Souffla-t-il.

- Mais tu ne seras pas heureux tant que tu n’auras pas essayé n’est-ce pas ?

- Pas entièrement… Répondit Will

- Alors fais-le. Pars et sauve la. » Soupira Elizabeth avec regrets en l’embrassant doucement.

 

Will referma ses bras autour d’elle et glissa ses bras sur sa taille avant d’approfondir leur baiser. Il ne l’avait jamais plus aimée qu’en cet instant où elle lui rendait sa liberté en sachant qu’il ne l’utiliserait que pour sauver une femme qu’il avait aimée.

« Je t’aime. Murmura-t-il contre ses lèvres.

- Moi aussi. Répondit Elizabeth.

- Et moi aussi. Magnifique, tout le monde s’aime…Intervint la voix de Jack avec une grimace dégoûtée qui démentait ses paroles. Maintenant si vous vouliez bien vous écarter, le temps de laisser les hommes aller à terre pour chercher de quoi remplir nos cales. »

Elizabeth rougit légèrement et s’écarta maladroitement tandis que Will la maintenait contre lui.

« Jack, je dois te parler.

- Ça ne peut pas attendre ? Rétorqua le pirate en ajustant son tricorne. Tu as peut être de quoi te satisfaire à bord mon gars mais c’est pas mon cas alors si tu voulais bien remettre ça à plus tard…

- Je crains de ne plus être là plus tard. » Répondit Will d’une voix forte.

 

Cette fois Jack s’immobilisa, une lueur dangereuse dans le regard alors qu’il se retournait.

« J’ai du mal comprendre, le manque de rhum sûrement…

- Elizabeth et moi nous avons parlé. Je m’arrête là, je vais faire demi-tour pour tenter de délivrer Amy. Je vous rejoindrais plus tard.

- Pas de plus tard ! Riposta Jack. Nous avions un marché tous les deux. Le cœur de Jones contre le passage de la Duchesse. Désolé trésor. Poursuivit-il à l’adresse d’Elizabeth. Mais si Turner s’arrête là vous aussi. »

Will rougit de colère et se tourna vers Jack.

« Tu ne peux pas faire ça ! De plus je t’ai déjà rapporté la clef et tu sais maintenant sur quelle île est le coffre. Tu n’as plus besoin de moi. »

Jack sourit légèrement et s’approcha de lui. Il répondit d’une voix dure qui démentait son sourire.

« William. Je suis capitaine de ce navire. Et en ma qualité de capitaine c’est moi qui décide de ce dont j’ai besoin ainsi que de ceux qui voyagent à son bord.

- C’est du chantage ! S’exclama Will

- Je préfère le terme de négociations. » Jubila Jack.

 

Will et Elizabeth échangèrent un regard et Will ouvrait la bouche pour répondre lorsque Jack siffla brusquement entre ses dents.

« Laisse tomber petit. Apparemment la demoiselle en détresse ne l’est pas tant que ça. » Annonça-t-il en désignant le quai.

Surpris Will et Elizabeth se retournèrent vers la direction indiquée, chacun d’entre eux apprécia à des degrés divers de voir Amy, bien en vie, se diriger vers le Pearl à grands pas.

« Ton rafiot n’est plus ce qu’il était Sparrow. Il se traîne. Déclara Amy en évitant de regarder les deux silhouettes enlacées à côté du pirate.

- Amy, d’où sors tu ? Demanda Jack en jetant de rapides coups d’œil méfiants alentour.

- Je me suis enfuie. Rétorqua la jeune femme.

- Il me semblait pourtant que ce n’était pas facile d’échapper à un régiment de soldats. » Souligna Jack.

 

Amy soutint le regard du pirate et fit un vague geste de la main.

« J’ai des moyens de marchandage que tu ne possèdes pas Jack.

- Je vois. » Murmura le pirate à demi convaincu.

Will finit par se remettre de sa surprise et lança un regard rempli de reproches au pirate avant d’avancer vers Amy et de la serrer dans ses bras.

« Si tu savais ce que je suis content de te voir….

- Pas si content que ça si j’en juge par ce qui t’accompagne. Rétorqua Amy en se dégageant avec une grimace.

- Amy. Je, je suis désolé… Balbutia Will. Je, j’ai cru que tu nous suivais, je…

- Faux. Le coupa Amy. Tu n’as même pas pensé à moi. Tout ce que tu voulais c’était sauver cette … Bref… S’interrompit elle en se tournant vers Jack. Tu me laisses monter ? La Compagnie m’a laissé certains cuisants souvenirs que j’aimerais soigner. »

 

Choqué, Will la regarda et l’idée fit peu à peu son chemin dans son esprit.

« Ils t’ont battue ? Demanda-t-il d’une voix tremblante.

- Que crois-tu qu’ils aient faits ! Ragea Amy. Tu crois qu’ils m’ont offert une tasse de thé ?? Alors Jack, tu me laisses venir à bord ? »

Le pirate la regarda quelques instants et plongea ses yeux dans les siens, Amy soutint son regard.

« Tu peux monter. Finit-il par dire après quelques instants de réflexion.

- Trop aimable. » Grinça Amy en montant à bord, écartant Will au passage.

 

Songeur, Jack la regarda se diriger vers la cabine et nota sa chemise tachée de sang qui ne suffisait pas à le convaincre. Son instinct tout entier le poussait à se méfier. Amy était forte et rusée mais elle ne l’était pas suffisamment pour réussir à s’échapper seule même en marchandant ses faveurs. C’était donc qu’elle avait marchandé autre chose. Et il ne fallait pas être devin pour comprendre la nature de l’objet marchandé. Une expression méfiante sur le visage, Jack se tourna vers Gibbs.

« Garde un œil sur elle. Et préviens-moi si elle agit bizarrement.

- Euh oui… » Répondit Gibbs, surpris par l’ordre donné.

 

Will se retourna vers Elizabeth, une expression piteuse sur le visage.

« Je crois que je devrais aller la voir.

- Oui, bien sûr. Répondit Elizabeth, peu enthousiaste à cette idée.

- Elizabeth… Soupira Will en l’attirant contre lui. Je t’aime. Je ne te laisserais pas. »

Elizabeth lui fit un pâle sourire tandis que Jack s’approchait d’eux et prenait familièrement la jeune femme par la taille.

« Elizabeth mon ange. Venez avec moi. Je connais une maison où vous pourrez prendre un bain. Suggéra-t-il en grimaçant. Je vous promets de ne pas vous y accompagner, à moins que vous en ayez envie ce qui au vu de mon physique avenant serait tout à fait compréhensible.

- Ce serait plutôt à cause de votre odeur que je vous suggérerais le bain. » Rétorqua Elizabeth en fronçant le nez.

Jack releva comiquement les bras et les renifla.

« Je ne vois pas de quoi vous voulez parler. » Rétorqua-t-il dignement.

 

Will les regarda alternativement, guère enthousiaste à l’idée de les laisser partir ensemble et Jack lui fit un sourire.

« Je te promets de ne pas trop m’occuper d’elle. » Plaisanta-t-il.

Elizabeth hocha la tête et posa la main sur le bras de Will.

« Ça te laissera le temps de parler avec Amy. Renchérit-elle. J’ai confiance en toi Will. »

Le jeune homme rougit sous le reproche implicite et céda avec un hochement de tête.

« Bien. Jubila Jack. Maintenant que tout est réglé en route ! Lizzie ? » Suggéra-t-il en s’inclinant moqueusement devant la jeune femme qui s’engagea sur le pont.

 

()()

 

Après le départ de Jack, Elizabeth et d’une partie de l’équipage, Will se décida à affronter la discussion qu’il redoutait autant qu’il l’attendait et frappa à la porte d’Amy. Sans attendre de réponse, il se glissa dans la pièce, le cœur serré en découvrant le dos nu de la jeune femme qui essayait maladroitement de soigner les zébrures laissées par le fouet de Mercer.

« Laisse, je vais le faire. Soupira-t-il en s’approchant d’elle. Donne. » Lui demanda-t-il en se saisissant de la pommade immonde qu’elle tentait de mettre sur son dos.

 

Amy ne répondit pas, elle souleva souplement la masse de ses cheveux bruns et les écarta pour faciliter les soins de Will. Tous deux restèrent silencieux un moment, les mains du jeune homme passant et repassant sur la chair meurtrie de la jeune femme.

« Quels sauvages ! » Grinça-t-il entre ses dents.

Amy soupira, les yeux à demi clos sous sa caresse qu’elle savait pourtant ne pas en être une puis se décida.

« Je crois qu’il faut que nous parlions, non ? »

 

Will soupira tristement. Il s’écarta tandis qu’elle remettait maladroitement sa chemise et se retournait vers lui, l’échancrure de son vêtement laissant apparaître la rondeur généreuse d’un sein.

« Amy, je … Commença-t-il, cherchant ses mots.

- Pas de formules Will. Dis-le. Je veux l’entendre de ta bouche. » Le coupa Amy d’une voix tremblante.

 

Will leva la main dans l’intention de la toucher avant de la laisser retomber et soutint difficilement son regard.

« Je suis désolé Amy… Mais je ne peux pas vivre loin d’elle. »

Amy ferma les yeux et la douleur s’accentua dans sa poitrine. Elle avait beau s’y être préparée, l’entendre était toujours aussi douloureux.

« Je vois. Tu comptes l’épouser ? »

Will se mordit les lèvres.

« Elle est déjà mariée…

- Bien sûr, j’avais oublié ce détail. Ironisa Amy. Et bien la prochaine étape est de tuer le mari non ?

- Amy, je t’en prie essaie de …

- De quoi ? De comprendre ? Nous étions heureux Will, du moins je le croyais jusqu’à ce que tu retrouves cette, cette Elizabeth ! Je n’ai jamais été de taille n’est-ce pas ? »

 

Will baissa les yeux, honteux.

« Ça n’a rien à voir avec la femme merveilleuse que tu es Amy …

- Mais tellement moins merveilleuse qu’Elizabeth Swann. » Cracha la jeune femme.

Impuissant, Will secoua la tête.

« Amy, si les choses avaient été différentes, si nous nous étions rencontrés avant je … Mais depuis le premier jour, je...

- Tu aimes Elizabeth. Compléta Amy avec agacement. Je crois que je commence à saisir l’idée William, j’ai beau n’être qu’une fille de domestique je ne suis pas complètement stupide.

- Amy. Il y a autre chose, une chose que je dois te dire moi-même… Se força à murmurer Will.

- Quoi encore ? Rétorqua Amy avec hargne en sentant ses yeux la piquer.

- Elizabeth… Elle est enceinte. » Lâcha Will.

 

Cette fois Amy dut se retenir pour ne pas hurler. Elle la détestait, elle la haïssait. Cette sale petite garce intrigante qui avait admirablement placé ses pions depuis le début.

« Oh et bien sûr tu es certain d’être le père ? Ironisa-t-elle

- Amy. Je t’en prie, Elizabeth, elle, elle était déjà enceinte lorsqu’elle et Jack…

- Oh évidemment… Excuse-moi, un instant j’ai oublié qu’elle et toi aviez couché ensemble alors que nous étions fiancés ! »

Will recula comme si elle l’avait giflé avant de baisser la tête d’un air contrit.

« Pardonne-moi Amy… Je n’ai jamais voulu te blesser.

- Et bien c’est raté. » Ragea la jeune femme.

 

Will leva les bras, impuissant, hésitant à la serrer contre lui.

« Laisse-moi maintenant. Va la rejoindre puisque je crois que tout est dit entre nous … »

Will prit doucement sa main dans la sienne.

« Pardonne-moi…

- S’il te plait Will. Plaida Amy en sentant les larmes rouler sur ses joues. Laisse-moi seule.

- Oui, bien sûr… Répondit le jeune homme en baissant la tête. Je, Amy que comptes tu faire ?

- Je ne vois pas en quoi ça te concerne. Répondit la jeune femme d’un ton rageur.

- Amy… Je, je m’inquiète pour toi où vas-tu aller ?

- Mais nulle part Will, je fais partie de l’équipage de Jack, je ne sais pas si tu te rappelles. Pour ta cabine ne t’inquiète pas, j’irais dormir à l’entrepont avec les autres. »

 

Will, tétanisé, la fixa, n’osant croire ce qu’il entendait.

« Tu comptes rester ? Mais…pourquoi ? »

Amy releva fièrement la tête et le regarda, les yeux brillants de larmes.

« Mes raisons ne te regardent plus. Tout comme mes choix. Je les fais seule puisque tu ne veux plus être avec moi. J’espère que tu respecteras au moins cela à défaut de n’avoir su respecter notre engagement Maintenant sors s’il te plait. »

Will se mordit les lèvres et commença à s’éloigner.

« J’espère que tu me pardonneras un jour Amy.

- Je ne peux pas te le promettre. Rétorqua la jeune femme. Maintenant SORS !! »

 

La mort dans l’âme, Will se précipita hors de la pièce tandis que, restée seule, Amy se consolait à l’idée que dans quelques mois, elle remettrait Elizabeth à ceux qui la désiraient tant. Une fois la jeune femme disparue, Will aurait besoin de quelqu’un pour épancher sa peine. Elle serait là et elle aussi réussira à donner un enfant à Will. Une fois que ce sera fait, plus jamais Elizabeth ne pourra revenir dans leur vie. Elle y veillera.

 

()()

 

Elizabeth vit avec soulagement la silhouette de Will qui les attendait sur le pont lorsqu’ils revinrent de leur escale. Un peu inquiète toutefois, elle s’approcha lentement de lui.

« Tu vas bien ?

- Oui, oui je crois. Répondit le jeune homme en la serrant contre lui. Tu sens bon… Soupira-t-il, le nez dans son cou.

- C’est grâce à Jack. Répondit gaiement Elizabeth. Il y avait bel et bien un bain comme il l’avait promis.

- Je ne vois pas pourquoi vous dites ça. S’outragea le pirate. Je tiens toujours mes promesses. »

 

Will ne put retenir un sourire à cette affirmation oh combien fausse et il resserra son bras autour d’Elizabeth.

« Tu … tu lui as parlé ? Demanda la jeune femme avec angoisse avant de se reprendre. Excuse-moi, c’est déplacé.

- Ne t’en fait pas… Répondit Will en jouant négligemment avec une mèche de ses cheveux. Et la réponse est oui. Elle sait que j’ai fait mon choix et qu’il est définitif. »

Elizabeth ne répondit pas, son cœur cogna de joie alors qu’elle se serrait contre Will.

« Elle est partie ? Demanda Jack un peu surpris.

- Non, elle, elle souhaite rester sur le Pearl. Répondit Will en évitant le regard d’Elizabeth.

- Tu m’en diras tant. Ironisa Jack entre ses dents. Soit … Dans ce cas puisque tout le monde est à bord, on lève l’ancre. »

 

Elizabeth se serra contre Will tandis que ce dernier lui lançait un regard rassurant.

« Amy est une femme bien tu sais et elle n’a nulle part où aller.

- Si tu le dis… Répondit platement Elizabeth.

- Ce n’est que temporaire. Lui souffla Will. Une fois que Jack aura obtenu ce qu’il désire, toi, moi et notre bébé nous trouverons un joli endroit où nous installer.

- Tu le penses vraiment ?

- Si tu en as envie Elizabeth. On fera ce que tu voudras, je vais m’occuper de toi maintenant, juste de toi. Souffla amoureusement Will à son oreille en la poussant vers la cabine.

- Will, est-ce que tu ? Commença Jack avant de s’interrompre en les voyant refermer la porte de la cabine sur eux. Un jour faudra que j’explique à ce gamin que le Pearl n’est pas une auberge. Grimaça-t-il avant d’apercevoir Amy du coin de l’œil. Toi ma belle, je ne sais pas ce que tu prépares mais crois moi je t’ai à l’œil. » Murmura Jack avant de s’éloigner pour prendre la barre.

 

Quelques instants plus tard, le Pearl quittait la baie et reprenait sa route vers un avenir incertain.

Chapitre 16                                                                                              Chapitre 18

Écrire commentaire

Commentaires : 0