Chapitre 12 Une nuit... étrange

Les jours suivant s’étirèrent lentement, le Black Pearl naviguait vers Le Hollandais Volant dans une ambiance pesante dont seul Jack ne paraissait pas souffrir. Will, de son côté, avait l’impression de devenir fou, il ne pouvait pas faire un pas sur le navire sans rencontrer le regard triste d’Elizabeth ou la gaieté forcée d’Amy. Ses nuits étaient blanches, tiraillées entre la volupté d’Amy et la culpabilité de savoir Elizabeth seule à quelques mètres de lui. En effet, la jeune femme s’était effacée au profit d’Amy qui n’avait eu aucun scrupule à s’installer dans la cabine de Will, arguant que jusqu’à ce qu’il décide du contraire ils étaient toujours fiancés.

 

Les deux femmes ne s’adressaient jamais la parole et s’ignoraient depuis le jour où Amy était venue expliquer les choses à Elizabeth et cette dernière sentait souvent sur elle le regard pesant d’Amy lorsque Will était à ses côtés, incapable de prendre une décision comme de s’éloigner de l’une d’elles.

Ce matin-là, accoudée au bastingage du Pearl, Elizabeth fixait l’horizon sans le voir lorsque Will vint prendre place à ses côtés.

« Elizabeth. » Souffla-t-il, dévoré par l’envie de la prendre contre lui mais conscient qu’elle ne lui permettrait pas tant qu’il n’aurait pas choisi.

Ce qu’il n’arrivait précisément pas à faire.

« S’il te plait, laisse-moi. Murmura la jeune femme d’une voix tremblante au son de laquelle Will devina qu’elle pleurait.

- Je ne le peux pas Elizabeth. Si tu savais comme je m’en veux. Soupira-t-il. Je voudrais pouvoir effacer tout ça.

- Il te suffit de faire un choix. Répondit Elizabeth d’une voix morne. Moi j’en ai fait un. Je t’ai suivi, j’ai voulu croire que nous avions une deuxième chance. Mais cette seconde chance c’est à toi de décider de la saisir ou non. J’ai fait mon choix Will. J’attends le tien. »

 

Will crispa douloureusement les poings et se pencha sur elle.

« Je n’y arrive pas. Je, je vous aime toutes les deux.

- Je sais. Répondit laconiquement Elizabeth. Mais tu ne peux pas faire autrement Will. Et je, je n’en peux plus de cette situation. » Soupira-t-elle, la voix étranglée.

Cette fois, Will ne put se retenir et la serra farouchement dans ses bras. Il la berça contre lui tandis qu’elle ne luttait pas, écrasée de chagrin.

« Pardon, pardonne-moi. Répéta Will en embrassant sa tempe. Elizabeth, je t’aime tellement. 

- Moi aussi je t’aime. » Souffla la jeune femme.

Le cœur affolé, Will la resserra contre lui et se baissa lentement, leurs lèvres se rejoignirent tandis que les larmes d’Elizabeth donnaient un goût salé à leur baiser.

 

()()

 

 

Debout sur le pont, Amy regarda Will embrasser Elizabeth, le cœur serré.

« Quand je pense qu’il se dit romantique. Ironisa Jack derrière elle.

- Tais-toi. » Marmonna Amy.

Jack sourit d’un air séducteur et se pencha sur elle.

« Allons Amy, ma belle. Arrête de faire cette tête et laisse ce bon vieux Jack s’occuper de toi. »

Amy le regarda d’un air dégoûté.

« Non merci. Une fois m’a amplement suffit Jack. »

 

Jack prit l’air faussement chagriné et se pencha sur elle.

« Tu disais pas ça avant. Tu as adoré ça, toi, moi, nous, le rhum, la cabine…

- Je ne suis pas sénile Jack. Le coupa Amy. Et si tu as oublié la catin entre les cuisses de laquelle je t’ai retrouvé à notre première escale ce n’est pas mon cas.

- Le problème avec toi Amy c’est que tu as beau être un pirate tu n’en as pas moins des idées aussi étroites que celle-ci. Lui expliqua Jack en désignant Elizabeth. A quoi bon se contenter d’une seule femme ou d’un seul homme lorsqu’il y a tant à découvrir ? Du reste le jeune Turner semble l’avoir compris lui… Insinua-t-il

- Will n’a rien de commun avec toi Jack

- Pourquoi ? Après tout c’est bien lui qui a deux fiancées. Et je peux t’assurer qu’il ne s’est pas contenté de lui chanter des berceuses.

- C’est différent. Ragea Amy

- Explique moi en quoi chérie.

- C’est une question de, d’amour et de sentiments !! Quelque chose que tu n’es pas capable de comprendre espèce de porc vicelard ! »

Jack prit l’air offusqué.

« Quand je pense que je te soutiens depuis le début !

- Si c’était le cas, tu n’aurais pas autorisé Will à ramener cette femme sur le Pearl. Trancha Amy d’un ton sec. Maintenant si tu permets, j’ai autre chose à faire que de perdre mon temps avec toi et je te suggère d’éviter de perdre le tien à essayer de me séduire car c’est perdu d’avance. Savvy ? Ironisa-t-elle avant de s’éloigner à grands pas.

- Dommage. » Marmonna Jack.

 

La voix de Will le fit sursauter brutalement et il se retourna avec lassitude vers le jeune homme

« Qu’as-tu dit à Amy ? Lui demanda-t-il

- Rien du tout. Glapit Jack. Elle était triste de te voir embrasser Miss Duchesse Swann. »

A la grande satisfaction du pirate, Will baissa honteusement la tête.

« Je sais Jack. Seulement je n’y arrive pas. Chaque pas que je fais vers Amy m’éloigne d’Elizabeth. Et chaque pas que je fais vers Elizabeth m’éloigne d’Amy.

- Si tu ne choisis pas, tu les perdras toutes les deux.

- Je sais. » Soupira douloureusement Will.

 

Jack garda le silence un instant avant de se retourner vers lui avec une mine ravie.

« Nous serons bientôt proches du Hollandais Volant. Tu sais comment tu vas t’y prendre ?

- J’avais pensé monter sur le navire et prendre le cœur. Répondit Will.

- Bon plan, simple, efficace… Approuva Jack. Il y a une petite crique pas loin, nous y aborderons et nous t’attendrons.

- Comme tu voudras Jack. » Soupira Will en se retournant vers la direction qu’avait prise Amy, l’air préoccupé.

Jack sourit légèrement en le voyant faire et se félicita intérieurement que le jeune homme soit trop bouleversé par le choix qu’il avait à faire pour se rendre compte de ce que sa mission avait de suicidaire.

 

()()

 

Quelques heures plus tard, le Pearl aborda la petite crique dont avait parlé Jack et le fantasque capitaine se précipita vers Will.

« La chaloupe t’attend, les rames sont dedans. »

Will répondit d’un hochement de tête résigné et se tourna vers les deux femmes qui attendaient.

« Promets que tu reviendras. Souffla Amy.

- Oui. Et, je, Amy à mon retour j’aurais pris ma décision. » Lui assura Will tout en jetant un coup d’œil en direction d’Elizabeth.

 

Amy tressaillit en surprenant le regard de Will, elle se pencha vers lui et l’embrassa légèrement sur les lèvres.

« Je t’aime Will. Je t’aimerais toujours. » Murmura-t-elle tandis qu’Elizabeth détournait le regard.

Will lui répondit d’un pale sourire et se tourna vers Elizabeth avant de se raviser en lisant son chagrin sur son visage. Avec regrets, il se détourna et se dirigea vers la chaloupe.

 

Jack hésita quelques instants puis soupira avec agacement et s’empressa de rejoindre Will.

« Attends, prend ça petit. Lui déclara-t-il en lui fourrant son compas dans la main

- Ton compas ? Mais pourquoi faire ?

- Pour nous retrouver au cas où les choses ne tourneraient pas comme on l’a prévu. » Souffla Jack.

Will secoua la tête.

« Merci. Déclara-t-il mollement en empochant le compas qui comme chacun le savait n’indiquait pas le nord, se demandant à quoi il pourrait lui servir.

- Ce n’est qu’un prêt. Précisa Jack. Je tiens à le récupérer.

- Oui, oui. Soupira Will en avançant vers la chaloupe avant de se raviser. Jack ? Est-ce que, est-ce que tu veux bien, Elizabeth, elle ne va pas bien. Si tu pouvais être un peu plus gentil avec elle durant mon absence.

- Gentil ? Ironisa Jack.

- S’il te plait… » Plaida Will.

Jack le regarda d’un air sérieux et sourit légèrement.

« D’accord, je serais  « gentil » avec ta Duchesse. Ne t’en fais pas.

- Merci Jack. » Soupira Will, soulagé, en prenant place dans la chaloupe.

 

Accoudées au bastingage, séparées par quelques centimètres de bois, Amy et Elizabeth regardèrent la chaloupe s’éloigner, silencieuses, jusqu’à ce qu’Amy se tourne vers Elizabeth.

« S’il ne revient pas ce sera votre faute. C’est à cause de vous qu’il a contracté cette dette envers Jack. » Lui cracha-t-elle avec haine avant de tourner les talons.

Derrière elles, Jack observa l’échange et soupira.

« Bugger. Marmonna-t-il. Je sens que ça va être long… »

 

()()

 

Le pirate se trompait. Amy choisit de se claquemurer dans la cabine de Will en attendant le retour de ce dernier principalement dans le but d’éviter Jack qui lui était de plus en plus antipathique. L’atmosphère du Pearl s’en trouva allégée et Jack savourait tranquillement l’air frais du soir lorsqu’un mouvement sur le pont attira son attention. Amusé, le pirate reconnut Elizabeth, qui, assise sur les marches de l’escalier, semblait perdue dans des pensées qui n’avaient rien de joyeux. Songeant avec ironie à la requête de Will, Jack s’approcha lentement d’Elizabeth et se laissa tomber ses côtés, un sourire avenant sur le visage.

« Ma remarquable intuition de la féminité me permet de savoir que vous êtes troublée… »

 

Elizabeth soupira lourdement et se tourna vers lui.

« Will et moi devrions être mariés depuis longtemps. J’aurais dû être sa femme… »

Jack sourit légèrement et lui tendit sa bouteille de rhum avec un sourire.

« Entre nous, Lizzie… Peut-être que Will n’est pas pour vous. »

Elizabeth but une longue gorgée de rhum avant de s’interrompre et le fixa avec un brin d’hostilité.

« C’est vrai, vous ne vous ressemblez pas beaucoup tous les deux. Lui et vous, vous et lui, vous deux. » Continua Jack un léger sourire aux lèvres.

Elizabeth grimaça, elle lui claqua sèchement la bouteille contre le torse puis se leva pour rejoindre le bastingage.

« Vous vous trompez ! Répondit-elle. Will et moi, nous, nous connaissons depuis toujours. Nous avons les mêmes rêves depuis toujours, sans parler du reste.

- Broutilles… Balaya Jack d’un geste de la main. Il n’est pas pour vous et vous finirez par vous en rendre compte Lizzie, vous verrez… »

 

Elizabeth blêmit et se retourna vers Jack, l’air perdu.

« Vous en semblez certain… »

Jack sourit et s’approcha d’elle.

« Un simple mot suffit, la liberté… »

Elizabeth fronça les sourcils, cherchant où le pirate voulait en venir. Il était ivre mais tout de même !

« Vous rêvez d’être libre Lizzie, libre d’aimer, libre de votre mari et des contraintes, libre d’être aimée… »

 

Elizabeth rougit brutalement et Jack sentit qu’il avait marqué un point, amusé, il se rapprocha d’elle.

« Nous nous ressemblons beaucoup tous les deux… Moi aussi je veux être libre, Lizzie…

- Pourquoi faites-vous ça ? Demanda brusquement Elizabeth, surprise par sa brutale et inexplicable compréhension.

- Parce que je n’aime pas vous voir aussi triste Duchesse. » Répondit Jack en la frôlant.

Elizabeth se troubla, les larmes aux yeux, et se mordit les lèvres.

« Jack, je, j’attends l’enfant de Will…

- Oh ! » Grimaça le pirate, la nouvelle lui faisant l’effet d’une douche froide.

 

Elizabeth détourna tristement le regard et scruta les ténèbres naissantes dans lesquelles se trouvait le Hollandais Volant.

« Oui, Oh… »

Jack examina quelques instants son visage et suivit l’ourlet gourmand de ses lèvres, qu’elle soit enceinte de Will ne changeait rien après tout …

« Vous ne devriez pas rester là Lizzie, venez dans ma cabine. Lui suggéra Jack.

- Votre cabine ? Répéta Elizabeth, estomaquée.

- Je vous promets de ne pas attenter à votre honneur. Sourit Jack. Allons venez… Il y fait plus chaud qu’ici et il y a du rhum. De quoi fêter dignement la nouvelle ! J’adore les bébés ! »

 

Elizabeth hésita quelques instants. Le brusque changement de Jack lui semblait suspect mais d’un autre côté cela faisait des semaines qu’elle tentait de se faire accepter par le pirate. Alors peut être que ses efforts avaient payés finalement. Et puis, elle n’avait pas envie de passer une nouvelle soirée seule à se morfondre.

« Vous promettez ? » Demanda-t-elle d’un air de doute.

Jack lui lança un long regard et s’inclina moqueusement.

« Après vous Duchesse. »

Elizabeth sourit légèrement, amusée par ses bouffonneries et elle le précéda. Elle s’installa dans la cabine tandis que Jack refermait soigneusement la porte un large sourire aux lèvres.

 

()()

 

Quelques heures plus tard, Elizabeth riait aux éclats tandis que Jack lui racontait une de ses énièmes histoires rocambolesques, toutes plus invraisemblables les unes que les autres.

« Vous mentez Jack ! S’exclama Elizabeth

- Pas du tout ! S’indigna le pirate. Seulement personne ne me croit jamais quand je dis la vérité ! »

Elizabeth sourit à nouveau et jeta un coup d’œil vers la fenêtre. Elle réalisa avec stupeur que la nuit était tombée.

« En tout cas, merci Jack… Murmura-t-elle

- Pourquoi mon ange ?

- Pour m’avoir fait penser à autre chose. » Articula Elizabeth avec difficultés en se levant.

 

La jeune femme vacilla légèrement et Jack eut un bref sourire. Avec rapidité, il la saisit par la main et l’attira contre lui, sur le lit où il s’était installé. Elizabeth éclata de rire tandis qu’elle tombait, le cœur léger sous l’effet du rhum et de la conversation.

« A quoi jouez-vous capitaine Sparrow ? Lui demanda-t-elle tandis qu’il refermait son bras autour de ses épaules.

- Je vous donne ce que vous voulez Lizzie, vous sentir aimée, désirée… » Susurra-t-il en approchant ses lèvres des siennes.

Étourdie et trop surprise pour réagir, Elizabeth sentit les lèvres de Jack se refermer sur elle. Son haleine chaude se mêla à la sienne tandis qu’il explorait sa bouche. La jeune femme s’abandonna quelques instants avant de reculer, et fixa Jack avec rancune.

« Vous aviez promis…

- J’ai menti trésor, je suis un pirate vous savez. » Susurra Jack en glissant sa main sous son chemisier pour la caresser.

 

Elizabeth rougit brutalement en sentant ses doigts se refermer sur un téton pour l’agacer avec dextérité.

« Jack. Non, je ne peux pas, je, Will… »

Jack sourit à nouveau en lisant le désir dans les yeux de la jeune femme et se pencha vers son cou. Il y déposa un petit baiser.

« Will n’est pas là trésor. Et même s’il l’était, croyez-vous que c’est vous qu’il tiendrait dans ses bras ? »

Elizabeth frémit à ce rappel des dernières nuits que Will avait toutes passées dans les bras d’Amy et Jack profita de son trouble. Sa main caressa son ventre.

« Vous aussi vous avez le droit d’être impulsive et égoïste. Murmura-t-il à son oreille. Vous en avez envie Lizzie, vous avez envie de savoir à nouveau ce que ça fait d’être aimée, désirée, embrassée… » Continua-t-il en défaisant peu à peu son chemisier, ses lèvres s’attardant sur son épaule.

 

Étourdie par le rhum et par la vague de chaleur qui montait dans son bas ventre, Elizabeth lui lança un regard hésitant.

« Mais Will…

- N’a aucune raison de le savoir trésor. Compléta Jack en lui enlevant son chemisier. Ce sera notre secret, après tout lui aussi en a, non ? »

Elizabeth soupira alors que Jack reprenait sa bouche avec gourmandise, et abattait ses dernières défenses. Oui. Elle en avait envie. Désespérément. Besoin de se sentir aimée même si ce n’était que le temps d’une étreinte. Besoin d’échapper à la vision de Will avec cette fille qui la tourmentait sans cesse. Besoin d’être égoïste à son tour.

 

Réagissant par automatisme, elle glissa ses mains sur la chemise de Jack et défit à la hâte ses boutons tandis que le pirate poussait un grognement satisfait. Il s’écarta un peu d’elle pour rompre leur baiser et sourit d’un air séducteur.

« Je savais que vous ne pourriez pas résister. » Murmura-t-il en glissant sa main vers le pantalon de la jeune femme pour le défaire rapidement.

Perdue, Elizabeth se souleva légèrement pour lui permettre de l’enlever. Jack l’allongea sur le lit et ses mains caressèrent lentement son corps.

« Je, ça ne change rien. Tenta faiblement Elizabeth.

- Je sais trésor. Répondit Jack qui avait abandonné l’idée de la faire tomber amoureuse dès qu’il avait su qu’elle était grosse de Will. Mais j’ai très envie de vous. » Souffla-t-il, sincère pour une fois.

 

Elizabeth rosit de plaisir, savourant d’être désirée, et caressée… Elle glissa ses mains vers le pantalon de Jack et laissa l’une d’entre elles se faufiler dans son pantalon pour le caresser.

« Oh, Bugger… Siffla Jack entre ses dents. La bonne éducation anglaise n’est, plus ce qu’elle était. » Plaisanta-t-il en l’embrassant à nouveau.

Quelques minutes plus tard, nu à son tour, Jack prenait Elizabeth sur ses genoux et se guidait en elle alors qu’elle nouait ses cuisses autour de sa taille.

Leurs corps s’unirent d’un coup et un long gémissement leur échappa alors que Jack commençait à aller et venir en elle. Sous la bouche de Jack, Elizabeth poussa un soupir étranglé, son corps affamé de caresses savourait celles de Jack tandis qu’il l’embrassait avec ferveur, prenant son temps. Finalement au bout d’un long moment, le pirate se crispa soudainement alors qu’il jouissait et attira le visage de sa partenaire à lui.

«  Je me suis trompé sur vous. » Haleta Jack agréablement surpris par sa nuit.

 

Elizabeth cligna des yeux et rougit de honte à la pensée de ce qui venait de se passer.

« Je … Commença-t-elle.

- Je sais trésor, vous aimez Will. Répondit Jack avec décontraction. Rassurez-vous je ne trahirai pas un secret aussi agréable. »

Elizabeth rougit, mal à l’aise, et Jack l’attira contre lui.

« Allons trésor, vous en aviez envie, moi aussi… Et nous sommes tous les deux libres de toute attache. Enfin si l’on excepte votre mari mais il ne compte pas vraiment n’est-ce pas ?

- Non… Répondit mollement Elizabeth, estomaquée par le raisonnement de Jack auquel elle ne trouvait aucune faille.

- Quand au jeune Turner, il s’est engagé envers une autre. Vous n’avez donc trahi aucun serment ou aucune de ces ridicules promesses d’amoureux. Continua Jack. Et puis, vous vous sentez mieux maintenant n’est-ce pas ? » Plaisanta-t-il en observant la mine épanouie d’Elizabeth.

Elizabeth sourit légèrement à son tour et réalisa qu’elle se sentait plus sereine à présent qu’elle ne l’avait été depuis Tortuga.

« Oui. » Reconnut-elle

Jack écarquilla les yeux et la dévisagea avec chaleur, un sourire sur les lèvres

« Je m’étais trompé sur vous Lizzie, vous avez l’étoffe d’un pirate. Admit-il.

- Merci Jack. » Murmura Elizabeth qui ne parvenait pas à se sentir coupable de ce qui venait de se produire.

 

Sans que Jack ne parvienne à devancer son geste, la jeune femme referma ses bras autour de lui et le serra contre elle.

« Vous êtes un homme bien Jack Sparrow… Même si vous vous y prenez étrangement pour le montrer. »

Jack surpris, répondit à son étreinte et l’embrassa légèrement sur les lèvres.

« Je ne le pense pas Lizzie… Répondit-il tandis qu’elle se levait et remettait ses vêtements

- Moi si. Bonne nuit Jack. » Souffla-t-elle avant de sortir.

 

Une fois seul, Jack se laissa retomber sur le lit, satisfait. Certes, il avait dévié de son plan d’origine qui consistait à toucher le cœur de la jeune femme. Mais finalement le corps valait largement le cœur. Se dit-il avec un sourire détendu avant de revenir brusquement à sa préoccupation. Qu’allait-il faire du cœur de Jones ?

 

()()

 

De son côté, Elizabeth, encore sous le choc de la très nette et fulgurante amélioration de ses relations avec Jack, rejoignit sa cabine, un vague sourire aux lèvres. Jack lui avait prouvé qu’elle était désirable ce dont elle avait commencé à douter. Dès que Will reviendrait, elle se battrait à armes égales avec Amy. Pour l’homme qu’elle aimait. Et pour leur enfant.

« Je te le promets. » Murmura Elizabeth en posant une main sur son ventre tout en ouvrant la cabine de Gibbs de l’autre.

 

Toute à ses nouvelles résolutions, Elizabeth ne s’aperçut pas que, dans l’ombre, Amy n’avait rien perdu de ses déplacements nocturnes.

Chapitre 11                                                                                              Chapitre 13

Écrire commentaire

Commentaires : 0