Chapitre 11 Deux femmes pour un forgeron

Après leur explication dans la ruelle sale et malfamée de Tortuga, Will raccompagna Elizabeth jusqu’au Black Pearl, le cœur lourd de remords devant le mal qu’il venait de lui faire. A elle et à Amy.

 

Accoudé devant une taverne, un bouteille de rhum à la main, Jack regarda les deux jeunes gens passer devant lui et ne put retenir un sourire ironique en lisant les traces de son chagrin sur les joues d’Elizabeth. L’air crâne, il leva sa bouteille dans leur direction et trinqua avec moquerie.

« Tout va comme vous voulez Duchesse ? » Ironisa-t-il.

Elizabeth frémit, son regard se chargea d’orage alors qu’elle s’éloignait de Will pour venir faire face au pirate.

« Vous, vous saviez qu’elle serait ici n’est-ce pas ? »

Will ne tenta pas de la retenir et adressa à son tour un regard chargé de rancœur à Jack. Ce dernier, nullement gêné, fixa Elizabeth, un sourire moqueur aux lèvres.

« Oui je le savais. Après tout, rien de tel que de chaleureuses retrouvailles. Vous ne trouvez pas Miss Swann ? »

Elizabeth le fixa et trouva en lui l’exutoire à la rage qu’elle contenait depuis qu’elle avait vu Amy enlacer Will, voire même qu’elle contenait depuis des années.

« Pourquoi faites-vous ça Jack ? Pourquoi me détestez-vous à ce point ? »

 

Jack marqua un temps d’arrêt tandis que Will levait le bras dans l’intention d’arrêter Elizabeth avant de renoncer.

« Vous vous trompez Miss Swann. Je n’ai rien contre vous hormis le fait que vous n’avez selon moi rien à faire sur un navire de pirate. Vous n’êtes qu’une aristocrate. Lâcha Jack d’un ton vaguement méprisant. Et c’est Capitaine Sparrow pour vous. »

Elizabeth grinça des dents, folle de rage.

« Alors voilà. Selon vous on ne peut être qu’une chose !! Pourtant vous étiez bien content de voir une aristocrate  prendre votre défense lorsque James Norrington voulait vous pendre !

- Et vous avez pour cela ma reconnaissance éternelle trésor. Se moqua Jack.

- Vous êtes pitoyable. » Grinça Elizabeth.

Elle lui prit la bouteille des mains pour en boire le contenu à longs traits et arbora un air de défi.

« Elizabeth ! S’exclama Will, choqué.

- Oh et toi. Rétorqua Elizabeth à son adresse. Ne tente pas de me dire ce que je dois faire Will ! Va plutôt rejoindre ta fiancée ! Tu n’aurais jamais dû venir me chercher. »

 

Jack sourit légèrement en voyant la rage nullement déguisée d’Elizabeth et adressa un signe de tête en direction de Will.

« Amy, t’attend mon gars. Et je crois qu’elle est pas contente. Ajouta-t-il avec une moue faussement navrée.

- Je ne pars pas sans Elizabeth. Répondit Will d’un ton sans réplique.

- Oh ? Adepte des parties à trois ? Ironisa Jack. Tu caches bien ton jeu petit.

- Taisez-vous. Murmura Elizabeth, à nouveau submergée par le chagrin et l’impuissance.

- Pourquoi ? Vous vous aimez Will et vous, Will et elle, elle et vous ? » Se moqua Jack.

Elizabeth accusa le coup. Elle fixa Jack, les larmes aux yeux et le pirate sentit un inconfortable remord monter en lui alors qu’elle restait là, les yeux remplis de larmes. Will soupira et toucha doucement la jeune femme.

« Je t’en prie Elizabeth. Ne fais pas attention à lui.

- Il a raison non ? Déclara Elizabeth avec tristesse. Tu as un choix à faire Will. Et tu devrais lui parler puisque c’est avec elle que tu es engagé. »

 

Will hésita et Jack saisit la balle au bond, récupérant du même coup la bouteille de rhum que tenait Elizabeth.

« Donnez-moi ça trésor, vous ne savez pas apprécier le rhum. Déclara-t-il avec nonchalance. Will, la duchesse a raison, Amy t’attend. »

Will regarda Elizabeth avec impuissance.

« Je ne peux pas te laisser ici.

- Je n’ai nul BESOIN d’être protégée !!! S’énerva Elizabeth en le repoussant brutalement.

- Jack. » Commença Will en fixant d’un air suppliant le pirate.

Jack, un sourire aux lèvres, s’approcha d’Elizabeth et glissa son bras autour de ses épaules tandis que la jeune femme grimaçait de dégoût.

“D’accord petit, je m’occupe d’elle… File rejoindre ta dulcinée.

- Elizabeth. Soupira Will. S’il y avait le moindre moyen.

- Laisse-moi Will. » Rétorqua la jeune femme avec froideur.

 

Will soupira lourdement et coula un regard vers le pont du Black Pearl sur lequel l’attendait la silhouette solitaire d’Amy qu’il aurait reconnue n’importe où.

« Un verre Duchesse ?  Ironisa Jack en s’inclinant comiquement devant Elizabeth, lui désignant la taverne

- Pourquoi pas ? » Répondit Elizabeth d’un ton de défi avant d’avancer vers cette dernière sans un regard pour Will.

Jack lui emboîta le pas mais le bras de Will le retint fermement.

« Si tu fais en sorte qu’elle parte. Je n’aurais plus la moindre dette envers toi Jack. »

Le pirate baissa un regard sombre sur la main qui le retenait avant de fixer son cadet.

« Va voir Amy. Je suis certain que vous avez beaucoup de choses à vous dire. » Plaisanta-t-il avant de se dégager sans douceur de l’étreinte de Will.

 

Alors que Will s’apprêtait à répliquer la voix douce mais ferme d’Amy s’éleva derrière lui et Jack en profita pour filer, un sourire aux lèvres.

 

()()

 

Will se retourna lentement vers sa fiancée tandis qu’elle répétait sa question, et s’efforçait de maîtriser le tremblement de sa voix.

« Alors c’est elle Elizabeth.

- Amy. Commença Will, rouge de confusion

- Comment l’as-tu retrouvée ?

- A Londres. Elle, dans la calèche de son époux.

- Ainsi elle est mariée. » Soupira Amy.

 

Will jeta un dernier regard inquiet vers la taverne avant de se retourner vers Amy, le remord dans le regard.

« Oui. Amy, je…

- Ne dis rien. S’il te plait. Commença la jeune femme. Je ne veux pas savoir ce qui s’est passé entre vous. Je ne m’en doute que trop bien grâce à Jack. Précisa-t-elle avec amertume.

- Je ne voulais pas te faire de mal.

- Will, est-ce que … tu m’aimes encore ? »

Le jeune pirate marqua un temps d’arrêt et suivit du regard les pommettes hautes et la bouche généreuse de la femme envers laquelle il s’était engagé quelques mois plus tôt.

« Plus que tout Amy.

- Mais pas plus qu’elle n’est-ce pas ? » Murmura Amy d’une voix qui tremblait légèrement.

 

La fêlure de sa voix toucha Will plus qu’aucune parole de reproche n’aurait pu le faire et il s’approcha doucement d’elle. Ses mains caressèrent sa taille fine sans qu’il puisse s’en empêcher.

« Amy. Commença-t-il.

- Non, ne répond pas. Pas maintenant. S’il te plait. Soupira Amy en se pressant contre lui. Laisse-moi, laisse-moi finir avant. »

Will, le cœur serré, hocha la tête tandis qu’Amy continuait et levait un regard farouche vers lui

“Je t’aime Will. Et quel que soit ton choix je le respecterais. Mais, je vais me battre William. » Promit-elle farouchement.

Elle attira son visage vers elle pour un long baiser que le jeune homme n’eut pas le cœur de rejeter et répondit.

 

Tandis qu’Amy et Will s’embrassaient désespérément sur le quai, Elizabeth exaspérée par Jack sortit de la taverne, la jeune femme marqua un temps d’arrêt devant le couple enlacé.

« Will. »Murmura-t-elle d’une voix brisée.

Son regard enregistra avec une douloureuse acuité les deux corps étroitement serrés l’un contre l’autre. Derrière elle la voix de Gibbs s’éleva soudain avec un mélange de pitié et de tristesse.

« Allons Miss Elizabeth… »

Elizabeth, les larmes aux yeux, se retourna vers le vieil homme tandis qu’inconscients de sa présence, Will et Amy approfondissaient leur baiser.

« Il n’a plus de place pour moi dans sa vie. Lui répliqua Elizabeth. Je crois qu’il n’y a pas de place pour moi ici. Je me demande même si j’ai une place quelque part. »

Le cœur du bon second se serra devant ces paroles remplies de détresse et d’amertume.

« Il était fou de joie lorsqu’il vous a retrouvée Miss. Ne perdez pas espoir… « 

Elizabeth grimaça, prête à fondre en larmes.

« Je ne sais pas Monsieur Gibbs. Will a, il a Amy. Et Jack m’a fait comprendre qu’il n’y avait pas de place pour moi sur son cher Black Pearl. Alors je crois que je ferais mieux de partir. »

 

Gibbs soupira à nouveau et il posa une main sur l’épaule de la jeune femme.

« Jack est comme ça Miss. Ne vous laissez pas déstabiliser par son comportement. Je crois qu’il attend de vous que vous lui prouviez.

- Mais je me moque de ce que Jack attend de moi ! » S’exclama Elizabeth, bouleversée, tandis qu’Amy entraînait Will vers le Black Pearl.

Gibbs suivit son regard et se pencha vers elle.

« Vous devriez rentrer vous aussi. Prenez ma cabine pour cette nuit, je dormirais à l’entrepont avec les autres. »

Elizabeth hésita, consciente qu’hormis le Black Pearl elle n’avait nulle part où trouver refuge.

« Allons Miss Elizabeth. Lui souffla Gibbs d’un ton encourageant. Allez vous coucher. »

Elizabeth soupira, son regard glissa sur les silhouettes enlacées de Will et d’Amy alors que la porte de la cabine se refermait sur eux. Tremblante la jeune femme se tourna vers le visage ouvert du second et soupira.

« Merci Monsieur Gibbs. »

Ce dernier se contenta d’un sourire et Elizabeth rejoignit le Pearl, le cœur lourd.

 

()()

 

Une fois certain qu’Elizabeth était bien à bord, Gibbs rejoignit Jack qui, une prostituée sur les genoux, lui lança un regard pénétrant.

« Où est la Duchesse ?

- A bord Capitaine. Comme vous le vouliez, même si je ne sais pas pourquoi… » Soupira le second.

Jack sourit d’un air mystérieux et embrassa la catin dans le cou sans répondre à Gibbs.

 

()()

 

Will, inconscient du regard d’Elizabeth qui l’avait suivi tout au long de sa « conversation » avec Amy se laissa pousser vers la cabine et la jeune femme referma la porte sur eux.

« Tu m’as manqué Will. Annonça Amy avec une petite lueur dans les yeux qu’il avait appris à connaître et à aimer.

- Amy, » Commença-t-il tandis que ses doigts pressés déboutonnaient sa chemise.

Amy le regarda farouchement et posa ses lèvres ourlées sur son torse

« Ne parle pas Will. Il n’y a que toi et moi cette nuit… »

 

Will gémit douloureusement tandis qu’elle défaisait sans pudeur sa propre chemise et exhibait sa poitrine opulente.

« Fais-moi l’amour Will… Soupira t ‘elle. Fais-moi l’amour. Répéta Amy avant de l’embrasser.

- Amy, ce

- Will » L’interrompit la jeune femme en refermant la main sur son sexe.

Elle le caressa avec hardiesse tandis qu’elle le repoussait sur le lit.

 

Le cœur cognant dans la poitrine, Will se laissa allonger sur le lit et sourit instinctivement de la hardiesse d’Amy pendant qu’elle prenait place sur lui, leurs corps se retrouvant. Un long sifflement échappa à Will alors qu’Amy commençait à onduler sur lui et cambrait ses reins sur lesquels cascadaient ses longs cheveux bruns. La respiration haletante, Will referma ses mains autour de la taille d’Amy et la guida sur lui, notant d’un regard les yeux à demi clos et la bouche entrouverte dans le plaisir de sa compagne.

 

Amy.

 

Amy c’était la force d’une femme née du mauvais côté de la barrière, une roturière comme lui. Une fille qui en avait eu assez de voir sa famille exploitée par les riches et qui avait claqué la porte un beau matin et refusé son destin de domestique. Elle s’était engagée sur un navire, plus par hasard que par véritable envie. Et elle avait ainsi rencontré Jack. Will ne savait pas au juste quel était l’apprentissage que lui avait dispensé le pirate mais au bout de quelques mois, Amy était partie. Elle était ensuite passée de navires en navires jusqu’à ce qu’ils se rencontrent ici même à Tortuga. A cette époque, cela faisait deux ans que Will avait échappé à la corde et il se traînait de ports en ports, solitaire, et remâchait sans relâche son amour à jamais perdu. Elle avait changé tout cela. Amy s’était fait une place dans sa vie et peu à peu il était tombé amoureux d’elle. Jusqu’à ce qu’il lui demande de l’épouser à leurs dernières retrouvailles.

 

Amy laissa échapper un long gémissement de plaisir qui ramena Will au présent et il attira son visage à lui. Il l’embrassa avec passion tandis que le plaisir montait irrépressiblement en lui. Avec Amy tout était simple. Ils se retrouvaient, s’aimaient, puis elle repartait avec un léger sourire, prétextant qu’elle préférait la chaleur de multiples retrouvailles au confort d’une vie ensemble. Au début il avait eu du mal à s’y faire et vivait difficilement les longues périodes durant lesquelles ils étaient séparés. Puis il avait aimé. Avant de réaliser un matin qu’il ne voulait plus se passer d’elle. C’est là qu’il avait compris qu’il devait tourner la page d’Elizabeth. Il avait demandé à Amy de l’épouser et elle avait accepté sans réserve. Les retrouvailles qu’ils vivaient en ce moment même auraient dû être les dernières. Amy avait finalement accepté de rejoindre l’équipage de Jack une fois devenue Madame Turner. Et tout se serait passé ainsi s’il n’y avait pas eu Elizabeth…

 

La langue d’Amy se fraya un passage dans la bouche de Will et il gémit de plaisir alors qu’il s’enfonçait en elle dans un ultime coup de rein et laissait exploser sa jouissance. Sur lui, la jeune femme sourit et se laissa retomber à ses côtés, sa main reposant sur son ventre.

« Tu m’as manqué Will. »

Le jeune homme rougit, sa trahison lui paraissait encore plus monstrueuse dans cette cabine à l’abri de laquelle il avait partagé des plaisirs charnels avec Elizabeth. Sa tête lui tournait un peu, déstabilisé, il se tourna vers Amy et la regarda sérieusement.

« Il faut que nous parlions ….

- Si c’est d’ELLE dont tu veux parler je n’en ai pas envie Will. » Répondit Amy, notant du coin de l’œil que des habits féminins traînaient çà et là dans la pièce.

 

Will ferma douloureusement les yeux et glissa son bras autour de sa fiancée, avant de l’attirer contre lui.

« Il le faut Amy. Elizabeth, elle fait partie de moi, tu comprends ? »

Amy grimaça et se força à répondre calmement.

« Je sais tout cela. Je sais ce que tu m’as raconté, votre rencontre, votre amitié étant enfants puis plus.

- Amy… je, j’étais sincère avec toi…

- Est-ce que tu essaies de me dire que tu ne l’es plus ? »

Will détourna brièvement le regard et Amy sentit son cœur se serrer.

« Will, si tu l’as choisie… Dis-le maintenant.

- Non. Amy je ne veux pas te perdre. Soupira Will

- Tu ne peux pas nous avoir toutes les deux Will. Je ne te partagerai pas. Répondit Amy, un éclat de colère dans le regard.

- Je sais, Amy pardonne moi. Mais Elizabeth, je l’aime depuis si longtemps, si longtemps. Soupira Will le regard triste. Si ce Beckett n’était pas intervenu nous serions mariés.

- Peut-être y a-t-il une raison à cela. Peut-être qu’elle n’est pas celle qu’il te faut. Rétorqua Amy

- Je ne peux pas la laisser, pas plus que je ne peux te laisser. Amy je, j’ai besoin de temps…S’il te plait. » Plaida Will.

 

La jeune femme soupira lourdement et fixa le jeune homme. L’obliger à choisir maintenant les détruirait inévitablement quel que soit son choix et elle ne voulait pas le perdre, pas sans combattre.

« Je comprends… Murmura-t-elle avec tristesse avant de se reprendre.

- Je suis désolé Amy…

- Je sais. Souffla la jeune femme avant de se retourner vers lui. Pour l’instant cette nuit est à nous Will. Et si c’est la dernière que nous devons vivre je veux la vivre entièrement.  Murmura-t-elle en approchant ses lèvres des siennes tandis que sa main le caressait sous le drap qui les recouvrait.

- Pirate… Gémit Will, les sens enflammés.

- Comme toi Will, tu n’es plus un petit forgeron naïf. » Lui rétorqua Amy en l’attirant à elle.

Le jeune homme soupira lourdement, submergé par le mélange de désir et d’amour qu’il ressentait pour Amy, et se glissa à nouveau en elle….

 

()()

 

Le lendemain matin, Elizabeth, le visage ravagé par les larmes amères qu’elle avait versées avant de tomber d’épuisement se força à sortir de la cabine de Gibbs. Elle erra sur le pont et évita de poser son regard sur la porte close de la cabine de Will.

« Vous avez une mine affreuse Duchesse. Remarqua Jack.

- Pourquoi vous entêtez vous à m’appeler ainsi ? Je ne suis plus Duchesse, je n’ai jamais voulu l’être…

- Et que vouliez-vous être dans ce cas ? Ironisa Jack. Un pirate comme Amy ? »

Elizabeth grimaça à la mention de sa rivale et tourna la tête vers l’horizon.

“Je ne sais pas, peut être bien. »

 

Jack lui lança un regard surpris qu’elle ne vit pas et les yeux du pirate se posèrent brusquement sur l’échancrure de sa chemise. Le vêtement passé à la hâte découvrait la naissance de sa nuque et laissait visible une marque rougeâtre.

« Où avez eu ça ? Demanda abruptement le pirate.

- Quoi donc ?

- Cette marque dans votre dos… »

Elizabeth rougit nerveusement et réajusta son vêtement pour dissimuler sa marque.

« Un souvenir d’Edward. » Répondit-elle

Jack se pencha vers elle, le regard sombre.

« Il vous battait ? Demanda-t-il, brusquement mal à l’aise avec cette idée.

- Il me punissait de ne pas être obéissante. Cracha Elizabeth.

- Oh, je l’ignorais… Murmura Jack.

- Comment l’auriez-vous su ? Ironisa Elizabeth. Depuis mon arrivée à bord vous faites tout pour m’éviter.

- Lizzie… Soupira Jack. Il y a une raison à cela.

- Oh et peut être allez-vous enfin me dire laquelle ? »

 

Le pirate la fixa et s’approcha doucement d’elle.

« Les femmes en général n’ont pas de place dans un équipage d’hommes, surtout quand elles sont aussi dangereuses que vous. 

- Dangereuse ? Répéta Elizabeth avec incrédulité

- Savez ce qui est arrivé à James Norrington ?

- Je…

- Non, évidemment, vous ne vous en êtes pas souciée n’est-ce pas ? Voyez-vous Lizzie, le hasard a fait que j’ai vu le corps de Norrington après que Beckett ait mis la main sur lui. Ça n’avait rien d’agréable. Je n’ai pas envie qu’il m’arrive la même chose ou que mon navire soit coulé parce que vous êtes à son bord. » Répondit Jack avant de s’éloigner d’elle.

 

Surprise, Elizabeth regarda le pirate, un instant distraite de sa tristesse par sa curieuse déclaration. Impulsivement, elle rejoignit Jack et le rattrapa. Elle le força à se retourner vers elle.

« Qu’attendez-vous de moi ? »

Jack la fixa, un léger sourire aux lèvres, et songea qu’en cet instant elle était plus que séduisante.

« Je n’ai pas confiance en vous Elizabeth. Je vous ai vue à l’œuvre, mon ange. Vous êtes prête à tout pour obtenir ce que vous désirez.

- Je, commença à se défendre Elizabeth.

- Ce n’était pas un reproche. La coupa Jack. Deux gouttes d’eau vous vous rappelez ? Seulement admirer cette qualité que vous possédez ne signifie pas que j’en oublie toute méfiance. Maintenant retournez à votre travail Elizabeth. Les cordages attendent d’être triés et je pense que le jeune Turner ne sortira pas de sa cabine avant un petit moment. »

 

Elizabeth rougit brutalement et se mordit la lèvre pour ne pas pleurer avant de se détourner vers les cordages d’un air bravache. Amusé, Jack la suivit du regard un bref instant et songea une fois de plus à la manière dont Tia Dalma s’était adressée à elle. Il ne faisait aucun doute qu’Elizabeth aurait un rôle à jouer dans son problème. Peut-être que la séduire lui permettrait d’obtenir sa liberté s’il décidait de poignarder le cœur de Jones lui-même ? Souriant à cette pensée, Jack fit un long clin d’œil à Amy tandis qu’elle sortait de la cabine de Will et songea qu’il était inutile de perdre son temps avec celle-ci. Elle n’aurait jamais la patience d’attendre dix ans, alors qu’Elizabeth Swann….

 

()()

 

Le sourire d’Amy s’effaça dès qu’elle vit Elizabeth, assise sur le pont et occupée à trier et à démêler mollement les cordages. D’une démarche souple elle s’approcha de sa rivale et grimaça en reconnaissant pour elle-même que cette dernière était belle, ce qui n’arrangeait rien.

« Je crois que nous devrions parler Elizabeth. »

 

La jeune femme frémit en reconnaissant celle qui lui faisait face et elle se leva, la gratifiant d’un regard noir.

« Que voulez-vous ?

- J’aime Will. Et je ne suis pas prête à vous le laisser sans me battre Elizabeth. Il n’est plus l’homme que vous avez connu. Il n’est plus un enfant et je ne laisserais pas un fantôme du passé l’enlever à moi. Vous voilà prévenue. » Lui annonça froidement Amy avant de s’éloigner sans lui laisser l’occasion de répondre.

 

Elizabeth se crispa, les mots de Jack tournant dans sa tête.

« Moi non plus je ne vous le laisserais pas. » Murmura-t-elle d’un ton décidé.

Chapitre 10                                                                                               Chapitre 12

Écrire commentaire

Commentaires : 0