Chapitre 10 Le secret de Will

Après leur visite dans le bayou, l'équipage de Jack resta silencieux un long moment à l'instar du capitaine qui arborait un air inhabituellement soucieux. Les révélations de Tia Dalma avaient ébranlé le pirate plus qu'il ne l'avait montré et remit en cause le plan original qu'il avait fomenté. En effet, Jack avait résolu de poignarder le cœur de Jones et d'ainsi se débarrasser efficacement de la dette qu'il avait contractée, mais l'annonce selon laquelle il devrait dans ce cas prendre la place de Jones changeait considérablement les choses. En effet, Jack n'était pas certain de vouloir être attaché au Hollandais Volant jusqu'à la fin de ses jours même si cela signifiait par la même occasion devenir immortel.

 

L'immortalité… Un rêve qui pouvait rapidement se transformer en malédiction si cela sous entendait de devoir guider inlassablement des âmes dans l'autre monde sous peine d'être transformé en monstre à l'instar de Jones. Jack grimaça en s'imaginant couvert de tentacules et lança un regard de biais en direction d'Elizabeth.

 

Songeur, le pirate examina la jeune femme et se remémora la réaction étrange de Tia Dalma à sa vue. La sorcière paraissait en savoir long sur la jolie duchesse et l'instinct de Jack le poussait à prendre en compte la jeune femme dans son calcul. Jack laissa son regard errer sur les mains étroitement nouées de Will et d'Elizabeth et un lent sourire s'épanouit sur ses lèvres alors qu'une phrase de Tia Dalma frappait son esprit troublé « Il met pied à terre... pour une journée avant de repartir vers l'au-delà. Sauf si un amour sincère l'a attendu. Alors son cœur lui est rendu et il peut reprendre sa vie tandis qu'un autre lui succède. » Or, aucun amour n'attendait Jack tandis que Will… Mais d'un autre côté, l'immortalité était une perspective tentante. Cependant il y avait cette histoire d'âmes à guider, de devoir à accomplir, ce qui était plutôt incompatible avec son désir de liberté.

« Bugger ! S'agaça Jack à voix haute avant le lancer un regard méfiant à la ronde. Et bien nous sommes au Pearl ! S’empressa-t-il d'ajouter. Montez, on lève l'ancre, tout ça. »

 

Elizabeth, troublée elle aussi par sa rencontre avec la sorcière du bayou leva à peine les yeux lorsque Jack, visiblement pressé de retrouver son cher Black Pearl l’enjamba. Elizabeth gravit silencieusement l'échelle de corde derrière lui, suivie de près par Will. Contre toute attente et contrairement à son habitude, Jack l'attendait sur le pont et lui présenta une main à la propreté douteuse.

« Duchesse... »

Surprise, Elizabeth prit la main tendue, son regard croisa un instant celui de Jack tandis que le bras de Will enserrait sa taille.

« Que comptes-tu faire Jack ? Demanda le jeune homme. Tu as l'intention d'aller chercher le cœur de Jones sur le Hollandais Volant ? »

Jack se retourna vers Will, l'air agacé.

« Tes oreilles te jouent des tours mon gars. Faut arrêter de te satisfaire seul. Suggéra-t-il avec un regard éloquent en direction d'Elizabeth qui rougit brutalement tandis que Will se crispait. C’est toi qui va aller me chercher le cœur de Jones. »

Outrée, Elizabeth se dégagea de l’étreinte de Will et fit un pas en direction de Jack, furieuse.

« Mais c’est hors de question ! Comment osez-vous ? Vous n’avez pas entendu ce qu’a dit votre amie ? C’est dangereux ! Ce sont des monstres, des immortels, des…

- Taisez-vous Duchesse. La coupa Jack avec froideur. William a une dette envers moi. Je lui offre le moyen de la rembourser et de payer ainsi le prix pour VOTRE présence à mon bord.

- Je préfère partir dans ce cas ! S’exclama Elizabeth, révoltée.

- Ça ne changera rien. Rétorqua Jack. Pour tout ce que l’on souhaite, il y a un prix à payer. Voici le vôtre Duchesse. William ?

- Je, j’assumerais ma part du marché Jack. Répondit Will tandis qu’Elizabeth le regardait avec horreur.

- Will ! NON !!! »

 

William soupira et prit doucement Elizabeth par la taille pour l’entraîner vers sa cabine.

« Ne fait pas ça. Will, ne fait pas ça, pas pour moi… Murmura la jeune femme.

- J’ai une dette envers Jack, Elizabeth et j’ai encore assez d’honneur pour la respecter.

- Mais lui ne le ferait pas Will ! S’insurgea Elizabeth.

- Peut être bien. Mais je ne suis pas lui. Et puis rappelle-toi, je sais me battre. Je suis un pirate maintenant. Expliqua Will avec une pointe d’amertume.

- Je ne veux pas te perdre. Souffla Elizabeth en resserrant ses bras autour de lui pendant que Will refermait la porte de la cabine sur eux.

- Tu ne me perdras pas. » Assura Will.

Il scella sa promesse par un long baiser auquel Elizabeth, vaincue par les émotions et son angoisse, s’abandonna, se laissant entraîner vers le lit qui les attendait.

 

()()

 

Sur le pont, Jack fixa avec un mélange de dégoût et d’amusement la porte fermée de Will avant de se tourner vers l’horizon l’air soucieux.

« Jack que faisons-nous ? » Lui demanda Gibbs, complètement perdu par les révélations de Tia Dalma et la perspective de devoir affronter le redoutable Davy Jones.

Le pirate réfléchit un long moment avant de répondre. Il cherchait à élaborer une nouvelle stratégie et balançait toujours entre la perspective de l’immortalité et son désir d ‘échapper au devoir qui lui était associé. Il voulait être libre. Mais pour cela, il devait en priorité s’arranger pour être en position de force face à Jones. Donc obtenir le cœur, quelle que soit la manière dont il utiliserait ce dernier. Jack ouvrit machinalement son compas et grimaça en constatant que l’aiguille de ce dernier était aussi perdue que lui et oscillait entre plusieurs directions sans jamais se fixer sur aucune.

 

A ses côtés, Gibbs blêmit. Il n’avait pas besoin que Jack le lui dise pour comprendre que l’heure était grave.

« Jack ? » Interrogea-t-il toutefois à nouveau.

Le pirate prit une grande inspiration et se tourna vers lui.

« On ne change rien à ce qui était prévu, Tortuga. » Lâcha-t-il d’un ton suggestif.

Gibbs sourit légèrement à la pensée d’une soirée de détente largement arrosée par le rhum et les prostituées et se tourna vers l’équipage.

« Allez du nerf ! On met le cap vers Tortuga !

- Oui, Tortuga. Murmura Jack. Nous verrons bien comment les choses tourneront. »

 

()()

 

Un plus d’une journée plus tard, le Black Pearl arrivait à Tortuga et Will blêmit en reconnaissant le port.

« Un problème ? Lui demanda Elizabeth, surprise par son trouble soudain.

- Non, non. C’est juste que je pensais que Jack chercherait le Hollandais Volant. Répondit Will.

- Quelle est cette île ? Demanda Elizabeth, désireuse de changer de sujet et contrariée par la décision de Will d’honorer sa dette.

- Tortuga. Répondit Will d’une voix blanche.

- Oui, Tortuga ma chère Duchesse. Confirma Jack derrière eux. Une île de rufians et de hors la loi de la pire espèce. Annonça-t-il en se délectant.

- Oh. Murmura Elizabeth en plissant les yeux pour mieux voir.

- Est-ce vraiment nécessaire de s’arrêter ici Jack ? » Demanda Will d’une voix tendue.

 

Jack le regarda avec ironie et sourit lentement.

« Nous n’avons presque plus de réserves d’eau, de rhum et de vivres. Alors oui William, il est nécessaire de s’arrêter ici. »

Elizabeth sourit légèrement en découvrant l’île, heureuse de retrouver la terre ferme et souhaita en son fort intérieur rester assez longtemps pour trouver le moyen de prendre un bain, seul luxe qui lui manquait cruellement sur le Pearl.

« Elizabeth, il vaudrait mieux que tu restes à bord. S’empressa de lui dire Will. Tortuga est une ville dangereuse. Expliqua-t-il sous le regard ironique de Jack. Je resterai avec toi. »

Elizabeth se retourna vers lui, décidée.

« Je ne suis plus une enfant Will ! J’irai à terre comme tout le monde ici. Et puis… Je ne crains rien puisque tu es avec moi. » Répondit elle avec ferveur.

Will lança un regard paniqué en direction de Jack et le supplia silencieusement d’ordonner à la jeune femme de rester à bord.

 

Le pirate tourna la tête et fit mine de ne rien voir tandis qu’Elizabeth se dégageait de l’étreinte de Will.

« Je vais me préparer. Annonça-t-elle. Essayer de trouver de quoi masquer mes cheveux.

- Excellente idée Duchesse. Approuva Jack avec un sourire narquois. Vous n’aurez aucun mal à passer pour un homme. Après tout vous attributs féminins sont plus que petits. Ajouta-t-il le regard baissé sur la poitrine de la jeune femme, la faisant rougir vivement.

- Elizabeth. » Commença Will avant de se raviser en la voyant filer vers la cabine sans demander son reste.

 

Une fois seul avec Jack, Will se tourna vers lui et le regarda avec rancune.

« Était-ce vraiment nécessaire ? Nous aurions pu nous ravitailler ailleurs ! »

Jack sourit d’un air rusé et s’approcha de Will.

« Et pourquoi priverais je mes hommes d’une soirée de plaisir William ? Parce que tu es incapable d’assumer tes erreurs passées ?

- Ce n’est pas une erreur ! S’insurgea Will.

- Dans ce cas, tu n’auras aucun mal à expliquer la situation à notre précieuse Duchesse. Ironisa Jack.

- Ce n’est pas le moment ! S’exclama Will en voyant avec angoisse les côtes de Tortuga se rapprocher inexorablement.

- Désolé Will. Répondit Jack d’un ton qui démentait ses paroles. Mais tu devras faire avec. Ordre du Capitaine.

- Jack… » Reprit Will d’un ton plaintif.

 

Le jeune homme n’eut pas le temps de finir sa phrase que déjà Elizabeth revenait, vêtue à la mode masculine. Un tricorne soigneusement enfoncé sur son crâne dissimulait la majeure partie de son visage.

« Magnifique Duchesse. Approuva Jack d’un ton moqueur. Allez on jette l’ancre. »

Will lança un regard désespéré à Elizabeth tandis qu’elle regardait Jack avec prudence, surprise par sa soudaine gentillesse.

« Merci Jack. Déclara-t-elle avec hésitation.

- C’est mérité trésor. Répondit Jack du tac au tac. Will, mon gars t’as une sacrée chance. Se moqua-t-il. Tu sais t’entourer. »

Elizabeth rosit de plaisir tandis que Will lançait un regard noir au pirate qui s’éloigna sans demander son reste.

 

Elizabeth regarda avec excitation la planche de bois s’abaisser, impatiente de retrouver la terre ferme et tourna un visage radieux vers Will.

« Je suis tellement heureuse.

- Elizabeth ! Je, il y a une chose dont je dois te parler. Commença le jeune homme la mort dans l’âme en voyant Jack débarquer.

- Plus tard ! Lui lança joyeusement Elizabeth qui se précipita à la suite du pirate

- Non ! Elizabeth… Murmura Will avant de se résigner à la suivre, le cœur lourd. Il faut que je te parle avant…. »

 

Will n’eut pas le temps d’aller plus loin dans sa phrase. Il avait à peine mis le pied à terre qu’un cri de joie résonna sur le port et Elizabeth vit avec surprise une jeune femme brune courir vers eux et refermer ses bras autour de Will.

« Will, je t’ai cherché partout ! S’exclama-t-elle. Tu m’as tellement manqué ! » Soupira-t-elle avant de l’embrasser avec fougue.

 

Tétanisée, Elizabeth fixa la scène. Son cœur cogna dans sa poitrine alors qu’il lui semblait que le baiser de l’inconnue et de Will n’avait pas de fin. La jeune femme collait étroitement son corps à celui de Will dans un aveu d’intimité partagée. Derrière elle, Jack sourit, il s’approcha et souffla à son oreille.

« Le monde a continué sans vous Duchesse. »

Elizabeth ne répondit pas, des larmes brûlaient ses cils tandis que la fille s’écartait enfin et lui laissait entrevoir le visage rouge de gêne et de remords de Will.

« Où étais tu ? Vous êtes partis si longtemps. Souffla l’inconnue en caressant le visage de Will.

- Amy, je. » Bégaya-t-il, les yeux baissés alors qu’il n’osait regarder aucune des deux femmes.

 

Jack sourit et dépassa Elizabeth, prostrée par la découverte de l’autre femme.

« Amy ma belle. Commença-t-il d’un ton enjoué. Je te l’ai déjà dit, ces oripeaux masculins ne te flattent pas. Annonça-t-il en fixant l’opulente poitrine de l’inconnue. Tu devrais porter une robe ou rien du tout. Et je n’ai pas de robe dans ma cabine. »

La femme sourit légèrement et se tourna vers le pirate.

« Je crains que les robes ou rien du tout ne soient pas très indiqués pour un pirate. Comment vas-tu Jack ?

- A merveille trésor. » Répondit Jack en regardant d’un air moqueur Will qui semblait plus mort que vif.

 

Amy sourit de plus belle, creusant ses fossettes, et se tourna vers Elizabeth dont le cœur s’était arrêté.

« Nous ne nous connaissons pas je crois. Je suis Amy Sop, la fiancée de Will. » Déclara-t-elle d’un ton sûr d’elle.

Les mots résonnèrent brutalement dans la tête d’Elizabeth alors que son cerveau peinait à enregistrer les paroles de la jeune femme. La fiancée de Will. Amy fronça les sourcils devant son absence de réaction pendant que Will ouvrait la bouche sans parvenir à émettre aucun son.

« Et bien Jack ta nouvelle conquête semble plus que réservée. Plaisanta Amy à l’adresse du pirate.

- Ce n’est pas ma conquête. Ironisa Jack. William ? »

 

Amy blêmit légèrement et se retourna vers Will qui tourna la tête

« C’est… Elle, c’est Elizabeth. » Déclara-t-il simplement en se mordant les lèvres.

Cette fois Amy recula et fixa Will, un éclat de peine dans le regard.

« Par Elizabeth tu veux dire ?

- Oui. Soupira Will tandis que le visage d’Amy se décomposait.

- Bien, voilà de charmantes retrouvailles/rencontres. Déclara Jack, seul à ne pas être gêné. Lizzie voici Amy, Amy voici Lizzie. » Plaisanta-t-il.

C’en fut trop pour Elizabeth qui tourna brutalement les talons et commença à courir droit devant elle, des larmes amères roulant sur ses joues. Elle s’enfonça dans les rues de Tortuga, le cœur lourd alors que la nouvelle cognait dans sa tête. Will était fiancé. Will en aimait une autre.

« Elizabeth !! » Hurla Will derrière elle sans qu’elle n’interrompe sa course.

 

Sans réfléchir, le jeune homme se lança à sa poursuite. Ses pas claquèrent dans les rues de Tortuga tandis que Jack s’approchait d’Amy, qui, le visage blême, fixait son fiancé courant après une autre.

« Remets-toi mon ange. Susurra-t-il. Si tu veux j’ai de quoi boire dans ma cabine, nous pourrions y aller et tu pourrais ôter ces affreux vêtements. »

Amy frémit et tourna vers lui son regard noisette chargé d’angoisse.

« Je n’ai pas le cœur à plaisanter Jack pas maintenant que je l’ai perdu.

- Allons trésor, tu n’es pas le genre de femmes à renoncer sans te battre non ? Rétorqua Jack avec un sourire.

- Tu n’as pas l’air de comprendre ! C’est. Elle, c’est Elizabeth ! Cracha Amy. Son grand amour !

- Mais c’est avec toi qu’il s’est engagé. Souligna Jack.

- Il s’était engagé avec elle avant. Répondit Amy d’un ton dégoûté

- Mais elle s’est mariée avec un autre. Murmura Jack en la regardant avec intensité. Prend tout ce que tu peux Amy. Ne laisse rien. Après tout tu es une pirate non ? Elle, ce n’est qu’une Duchesse. Expliqua-t-il en ponctuant son discours d’une moue écœurée.

- Je… Bégaya Amy, le cœur lourd.

- Je suis de ton côté trésor. Embarque sur le Pearl et bas toi pour ce que tu convoites. Suggéra Jack

- Je dois y réfléchir. » Répondit Amy en s’éloignant pour cacher ses larmes.

 

Jack la regarda partir avec un léger soupir, son esprit analysait les événements qu’il avait provoqués. Deux femmes pour un seul homme, ce que vu l’homme il ne s’expliquait pas. Si Will le débarrassait de Jones en poignardant son cœur, c’était une quasi assurance que l’une d’entre elles serait assez sincère pour l’attendre dix ans. Ou alors peut être pourrait-il en séduire une pour s’assurer une échappatoire au cas où il déciderait de poignarder le cœur lui-même. A moins que l’aventure ne le débarrasse définitivement de la trop jolie Duchesse qui hantait son pont. Jack sourit légèrement. Quelle que soit l’issue, il en tirerait profit. Et après tout c’était bien là le plus important. Sans plus se soucier des deux femmes à qui il venait de briser le cœur indirectement, il avança en direction d’une des catins qui peuplaient Tortuga et lui adressa un sourire avenant.

« Scarlett mon cœur. Commença-t-il tandis qu’une gifle s’écrasait sur sa joue.

Bugger. » Murmura-t-il en voyant la jeune femme rousse s’éloigner sans un mot.

Après avoir réajusté son cher tricorne sur son crâne, Jack s’enfonça dans Tortuga en maugréant sur le mauvais caractère et la jalousie des femmes.

 

()()

 

Tandis que Jack assurait Amy de son soutien indéfectible, Will rattrapait Elizabeth que sa course aveugle avait menée dans une impasse sale et malodorante.

« Elizabeth, attend !

- Lâche-moi. Répondit Elizabeth, en larmes. Laisse-moi !

- Non, je ne peux pas. » Expliqua Will d’une voix brisée en la serrant brutalement contre lui, le cœur lourd de remords lorsque ses larmes inondèrent son plastron.

Elizabeth se laissa aller quelques instants dans ses bras, sa peine se déversa sans qu’elle ne parvienne à l’arrêter tandis qu’il la berçait contre lui.

« Je ne voulais pas. Elizabeth, je ne voulais pas que tu l’apprennes pas comme ça, je. » Tenta de s’expliquer Will, les mots se bousculant dans sa bouche.

 

Elizabeth se raidit et s’écarta de lui à regret, le visage bouleversé.

« Est-ce que tu es amoureux d’elle ? Demanda-t-elle d’une voix brisée

- Elizabeth, je, je t’aime, je t’ai toujours aimée. Balbutia Will frustré de ne pas réussir à mieux s’expliquer.

- Ce n’est pas… ma question… Murmura Elizabeth. Est-ce que tu l’aimes, elle ? La réponse est simple. »

Will ferma brièvement les yeux, déchiré alors que les souvenirs de son histoire avec Amy lui revenaient en mémoire, la douceur de sa peau, la simplicité de leur relation, la manière dont il était lentement tombé amoureux d’elle quelques années après la disparition d’Elizabeth. Amy avait pansé ses blessures du cœur. Elle lui avait redonné espoir, elle l’avait aimé.

« Oui… » Souffla-t-il, les larmes aux yeux.

 

Elizabeth accusa le coup, son visage s’emplit d’un chagrin plus intense que Will n’en avait jamais vu.

« Alors, pourquoi ? Demanda-t-elle d’un ton douloureux.

- Je, j’ai agi en égoïste. Elizabeth je, je t’aime, je t’ai toujours aimée. Seulement je ne pensais pas, je croyais que plus rien ne serait possible entre nous, que je t’avais perdue et 

- Le monde a continué sa course. Compléta Elizabeth avec une triste amertume. Pour toi comme pour moi.

- Je n’ai jamais voulu te faire de mal Elizabeth ni à toi ni à Amy.

- Je sais. Répondit Elizabeth d’un ton douloureux. Mais tu ne peux nous avoir toutes les deux. Je, Will. » Murmura-t-elle avant de fondre en larmes à nouveau.

 

Le cœur brisé, Will la serra contre lui et caressa ses cheveux tandis qu’il se retenait de l’embrasser.

« J’aurais dû t’en parler avant. Mais j’ai été lâche, je n’ai pas eu le courage, je. Il n’y avait pas de bon moment. »

Elizabeth s’écarta doucement de lui et le fixa, le cœur brisé.

« Maintenant c’est le moment. Will, je t’ai choisi. Ça toujours été toi. Soupira-t-elle avec amertume. J’ai fait mon choix. La seule question est quel est le tien ?

- Elizabeth, je, je ne sais pas… » Murmura Will en se haïssant pour la peine qu’il était en train d’infliger aux deux femmes.

- Tu ne me dois rien Will. Répondit Elizabeth d’une voix terne. Si c’est vers elle que penche ton cœur, dis-le. Dis-le et je partirai. Je sortirai de ta vie comme cela doit être.

- Elizabeth. Je. Commença Will, incapable de répondre. S’il te plait, je sais que je te demande beaucoup mais ne pars pas… »

 

Elizabeth ferma les yeux, les larmes roulèrent sur ses joues alors qu’elle s’imaginait vivre aux côtés de Will tandis qu’il en embrassait une autre.

« Je t’aime Will. Murmura-t-elle. Mais.

- S’il te plait. Plaida Will. Ne nous condamne pas. Laisse nous une chance, laisse-moi une chance. Je, je vais faire un choix. »

Elizabeth grimaça et secoua lentement la tête, résignée.

« D’accord, je. D’accord. Après tout ce n’est pas comme si j’avais un autre endroit où aller.

- Oh Elizabeth. Souffla Will. Je t’aime tellement. » Affirma-t-il avec sincérité, ses lèvres effleurant celles de la jeune femme.

Elizabeth se recula à contre cœur et plongea son regard dans le sien.

« Je ne peux pas Will. »

Le jeune homme hocha la tête avec résignation, blessé par son rejet qu’il savait pourtant justifié.

« Une fois que j’aurais parlé à Amy. Tout sera comme avant. Promit-il.

- Avant quoi ? Demanda Elizabeth avec amertume tandis qu’il la guidait vers le Pearl. Avant elle ou avant que tu m’aies retrouvée ? »

 

Will détourna le regard sans répondre, le cœur lourd à la pensée qu’il ne le savait pas lui-même.

 

Chapitre 9                                                                                                Chapitre 11

Écrire commentaire

Commentaires : 0