Chapitre 26 Fâcheuse impulsivité


Marais des Éternels Regrets

 

 

 

 

 

La plongée de Davies dans ses tourments ainsi que les paroles qui lui avaient échappées à cette occasion avaient installé un malaise sur le petit groupe qui n’était déjà pas fort joyeux. Ils se contentaient donc de ramer en silence, chacun appréhendant de nouvelles visions hormis Jack et Teach qui se savaient tout deux hors d’atteinte. Davies quand à lui semblait avoir pris dix ans… En vérité, l’homme subissait pleinement les éternels regrets dont le marais était justement nommé. Des années durant il s’était efforcé de rejeter loin de lui le souvenir de la petite sœur aux jolies fossettes pour qui son grand frère était un héros et qu’il avait sacrifiée sans sourciller sur l’autel de son désir d’aventure. Seulement maintenant qu’il avait revécu la nuit où sa vie avait changée, Davies ne pouvait s’empêcher de se souvenir d’Annie. De leurs jeux enfants, de son regard lorsqu’il l’avait offerte à Teach. Pour la première fois il se demanda si elle avait beaucoup souffert et son esprit l’emmena vers toutes les épouses, mères, filles et sœurs qu’il avait forcées durant les années passées aux côtés de Blackbeard. Celles-ci n’étaient pas importantes finalement… Mais Annie… Pour la première fois aussi, Davies se demanda ce qu’avaient ressenti ses parents en découvrant leur disparition. Puis il pensa à Gontran. Son frère si appliqué. Ses yeux se posèrent sur Philip et il découvrit avec un choc que ce dernier ressemblait à son frère. La même douceur, les mêmes boucles ( sauf que celles de son frère étaient blondes) encadraient le visage de jeune missionnaire.

 

 

 

Philip de son côté évitait son regard, lui aussi perturbé par le passé que le marais avait fait ressurgir. Il n’avait jamais parlé de ses parents à personne. Ni au prêtre qui avait reçu sa vocation tardive, ni à Dieu lorsqu’il se persuadait que son salut était dans la prière. Pas non plus à Syréna. Il voulait que sa chanteuse garde une image parfaite de lui. Personne n’avait jamais su les vraies raisons de son engagement dans la religion. Il avait même fait en sorte de se les cacher à lui-même… Mais dans ce marais aux vapeurs étranges… Il était difficile de cacher la vérité. Même à soi-même.

 

 

 

Jack soupira lourdement. Il avait retenu chacune des épreuves traversées par ses compagnons et il savait instinctivement que ce n’était pas fini. Il y  avait des choses auxquelles un homme ne pouvait pas échapper. Il en avait fait lui-même l’amère expérience durant son séjour au Purgatoire. Ce qui vu la situation présente était une bonne chose finalement. Parce que sinon ses tourments auraient mis par terre le plan qu’il s’échinait à construire depuis des semaines. Un sourire ironique lui échappa en songeant à ce que Calypso lui avait dit des années plus tôt …. Finalement il avait accepté de revendiquer ce qu’il voulait pour lui-même… Ce qui ne lui facilitait pas les choses.

 

 

 

Teach fixa Jack

 

« Qu’est-ce qui te fait rire Sparrow ?

 

- Rien. Marmonna Jack. Je pensais juste à autre chose …

 

- A une poule ? Suggéra cruellement Teach. Ou, non, à une chèvre ? »

 

Cette fois même Davies se dérida et Jack retint le ricanement méprisant qui lui venait

 

«  Je pensais à Angie. » Répondit il.

 

 

 

Teach le toisa avec mépris avant de fixer Elizabeth

 

« Oh….. On dirait que ma chère fiancée à quelque chose à cacher elle aussi. » Ricana-t-il cruellement

 

Jack se raidit brièvement et se tourna vers Elizabeth. La jeune femme n’avait pas varié de position. Exception faite des larmes qui roulaient silencieusement sur ses joues.

 

« Dix contre un qu’elle pense à Turner. » Ironisa-t-il.

 

 

 

Elle était sur un navire. Son père lui tenait la main. Norrington se baissait pour lui expliquer le maniement… Elle avait envie de se blottir contre son père… Elle …

 

 

 

Elizabeth hoqueta nerveusement et cilla légèrement. Où était-elle ? Avec qui ? Elle… Jack était là mais il l’avait trahie

 

« Allons Miss Swann… Reprenez-vous sinon on en a pour la journée. » Ironisa Jack de très loin

 

Elle le détestait. Elle.

 

 

 

Elle n’avait pas le choix. Elle ne regrettait rien. Jack était devant elle. Ses lèvres avaient encore la saveur des siennes. Elle voulait rester… Elle voulait… Elle avait eu le choix. Elle l’avait sacrifié parce que… parce que… Elle le désirait trop et elle ne voulait pas faire souffrir

 

 

 

« Will. Souffla t’elle

 

- Gagné… » Soupira Jack

 

 

 

Ça n’avait rien changé… Rien. Mais James.. Il meurt. Will… elle le voulait, elle le voulait mais…   La mort à nouveau.

 

 

 

« Non. Gémit Elizabeth. Will, non… »

 

 

 

Jack est devant elle. Il lui dit au revoir. Elle ne veut pas… Elle veut…

 

 

 

« Je regrette. Je regrette. Pardon j’ai menti… je regrette. Mais c’était le seul…. »Gémit Elizabeth.

 

Jack déglutit

 

« Moyen… Souffla-t-il. Elle est trop faible pour supporter ça. » Lança-t-il à Teach.

 

Le pirate le regarda d’un air méfiant et Jack poursuivit

 

«  Si elle meurt tu ne pourras pas … faire ce que tu veux. » Ajouta-t-il

 

Teach fixa Elizabeth qui pleurait toujours, balbutiant des excuses

 

« Donne-lui de ça. » Ordonna-t-il à Jack en lui tendant la fiole

 

 

 

Jack la saisit et se pencha sur Elizabeth, laissant glisser quelques gouttes entre ses lèvres.

 

« Pardon… Gémit la jeune femme. Will… »

 

Le visage de Jack se durcit et il tendit la gourde à Teach

 

« Tiens. »

 

 

 

 

 

Queen Anne’ S Revenge

 

 

 

 

 

Elle avait bien réfléchi. La proposition de Barbossa était la plus alléchante qu’on lui ai fait depuis un long moment. Bien sûr, coucher avec le pirate n’entrait pas dans ses prévisions cependant elle devait admettre qu’il avait raison sur un point : ils avaient en commun leur haine viscérale de Sparrow. Angelica soupira. Après tout… Pourquoi pas ? La vie d’un pirate était faite de risques non ? Sans cela ça ne valait pas la peine de la vivre.

 

 

 

Elle se représenta Teach et Sparrow lorsqu’ils comprendraient qu’elle les avait doublés. Rien que ça valait la peine même si elle échouait. Le cœur apaisé, Angelica ferma les yeux. Elle avait pris sa décision. Demain elle libérerait Barbossa et le suivrait dans sa mutinerie. C’était sa dernière chance d’être un jour en paix avec elle-même.

 

 

 

Marais des Éternels Regrets

 

 

 

 

 

Elizabeth avait repris sa position silencieuse et immobile comme si rien ne s’était passé. Seules quelques larmes au coin de ses yeux témoignaient encore de ses regrets. Elle frissonnait de temps à autres et Jack soupira lourdement en glissant son bras autour de ses épaules pour l’attirer contre lui

 

« Romantique, Sparrow ? Ironisa Teach à qui rien n’échappait

 

- Je veux juste qu’elle reste  en vie assez longtemps pour subir ce qui l’attend. Rétorqua Jack avec froideur.

 

- Rancunier…Ricana Teach

 

- T’as pas idée. » Rétorqua Jack en affermissant son étreinte.

 

 

 

Philip choisit ce moment précis pour pousser un hurlement qui réussit même à sortir Elizabeth de son atonie. La jeune femme papillonna des cils et posa son regard sur le bras de Jack qui l’entourait

 

« Lâchez moi !Je préfèrerais mourir que de vous laisser me toucher. »

 

Jack grimaça légèrement

 

« Comme vous voudrez trésor. »

 

 

 

Philip poussa un nouvel hurlement et Davies le fixa avec angoisse

 

« Phil ! »

 

 

 

Il y avait pensé toute la nuit. La chose devait mourir. Sa soif les tuait tous. Un par un. Lentement, il s’approcha d’elle.

 

« Donne-moi du vin … »

 

Philip jeta un regard à son père qui dormait, assommé par la fièvre et la maladie. La chose râla à nouveau. Philip se pencha vers le sac de jute sale qui traînait dans la carriole. D’un geste brusque il le saisit et l’ouvrit.

 

« A boire… » Réclama à nouveau la chose.

 

 

 

Avec rapidité, Philip enferma la tête de la chose dans le sac. Puis il serra. Les ongles crochus du monstre se crispèrent dans ses mains, blessant sa chair tandis que son corps était agité de soubresauts. La chose gémit faiblement et Philip lança un nouveau coup regard en direction de son père. Il dormait toujours. Sous ses mains, la chose s’amollit. Elle ne bougeait plus. Il attendit de longues minutes puis desserra son étreinte et ôta le sac.

 

 

 

La chose était morte.

 

 

 

« Phil ! » S’exclama Davies, outré par les balbutiements du jeune homme.

 

Le regard vague, Philip ne répondit pas

 

 

 

Le matin à présent. Le cri de son père en découvrant la chose morte. Les pleurs.

 

« Philip… C’est ta mère… Elle, elle ne respire plus… »

 

La toux de son père. Philip ne savait plus quoi dire. Il regarda son père se tordre de douleur, le corps plié en deux. Il étouffait. Il avait besoin d’air, de partir loin de cette misère, de respirer…. Il se précipita vers la porte

 

« Phi… »

 

Toux…

 

Il n’écoutait plus. Il commença à courir droit devant sans se retourner. Jamais.

 

 

 

« Je l’ai tuée. Murmura Philip.

 

- Quand on pense qu’il est missionnaire… » Se moqua Teach, le seul parmi tous les témoins de la scène à trouver cette dernière plaisante.

 

 

 

Queen Anne’S Revenge

 

 

 

Angelica s’assura que le loa se trouvait bien dans la partie de la cale qui lui était sacrifiée puis s’approcha lentement de la cellule de Barbossa.

 

« J’ai réfléchi. » Annonça-t-elle calmement.

 

Barbossa se contenta d’hausser le sourcil

 

« J’aimerais savoir… Comment comptez-vous agir ? » Demanda finalement Angelica.

 

 

 

Barbossa tiqua

 

« Il me semble vous l’avoir expliqué hier Madame Sparrow. Avec une balle entre les deux yeux, le sorcier nous posera moins de problèmes. »

 

Angelica le regarda avec ironie

 

« On voit que vous ne connaissez pas grand-chose au vaudou, Capitaine Barbossa. Pensez-vous qu’il serait toujours en vie s’il était si simple d’en venir à bout ?

 

- Peut-on gagner des hommes à notre cause ? » Lui renvoya Barbossa.

 

A présent que la mutinerie était décidée, le pirate avait hâte d’en découdre.

 

« Ils ont trop peur de Teach pour oser. » Répliqua Angelica avec un vague mépris.

 

 

 

Barbossa sourit cruellement

 

« Blackbeard n’est pas le seul pirate que les hommes aient à redouter. »

 

Angelica haussa les épaules et balaya l’équipage du Black Pearl d’un œil circonspect. Gibbs tentait d’avoir l’air assuré mais ses mains tremblaient, quand à Pintel et Ragetti, leur peur était palpable

 

« Vos hommes ne sont pas fiables. »

 

Barbossa lança un regard terrible à ces derniers

 

« La mort a quelque chose d’effrayant Madame Sparrow. Je m’occuperais moi-même du loa. Pour le reste, ceux-là suffiront bien pour tenir l’équipage de Teach à distance. »

 

 

 

Angelica réfléchit

 

« Vous tuez le loa et nous partons c’est ça  ?

 

- Non. NOUS tuons le loa puis nous reprenons mon navire. Ensuite, il suffira d’attendre que Sparrow nous ramène la Jouvence… Après ça .. Et bien pourquoi ne pas le faire Gouverneur ? J’ai remarqué une petite île non loin d’ici…. Elle serait parfaite pour Sparrow.

 

- Attendre sur le Black Pearl que Jack revienne est du suicide. Remarqua Angelica. Il ne faudra pas longtemps à la Revenge pour nous attaquer.

 

- Dans ce cas nous prendrons le Pearl et nous nous posterons de l’autre côté de l’île. Rétorqua Barbossa. Laissons trois jours à Sparrow pour revenir.

 

- C’est trop !

 

- C’est le temps qu’il faut pour revenir de la Fontaine de Jouvence. Si vous avez peur de vous ennuyer je me ferais un plaisir de vous divertir dans ma cabine. »

 

 

 

Angelica se crispa. Le marché était clair. Mais après tout, elle avait couché avec Jack pour complaire à Teach… Elle n’était plus à cela près…. De plus, s’introduire dans le lit de Barbossa pour sceller leur accord n’était pas si stupide. Elle ferait mine de l’apprécier afin qu’il la débarrasse de Sparrow et de Teach. Ensuite, ce serait un jeu d’enfant d’en finir avec lui.

 

« Très bien. Accepta-t-elle. De quoi avez-vous besoin ?

 

- D’armes. Répondit Barbossa sur le ton d’une évidence. Avez-vous accès aux cuisines ?

 

- Oui évidemment.

 

- Dans ce cas droguer l’équipage nous donnerait un avantage.

 

- Mais avec quoi … » Répondit Angelica

 

 

 

Barbossa lui adressa un regard las

 

« Je ne vais tout de même pas tout vous expliquer Madame Sparrow… »

 

Angelica se crispa, vexée

 

« Je vais trouver. Quand voulez-vous agir ?

 

- Sparrow et les autres sont partis hier… Si mes calculs sont bons, ils atteindront la Fontaine demain dans la soirée. Nous agirons à ce moment là.

 

- Bien. » Répondit Angelica, toute autre parole étant désormais superflue à présent que sa décision était prise.

 

 

 

Marais des Éternels Regrets

 

 

 

Plus les heures passaient plus le paysage s’assombrissait et plus l’odeur putride du marais gagnait en force. Les occupants de la chaloupe, engourdis par l’effort et le manque de sommeil dodelinaient de la tête, peinant à rester éveillés lorsqu’Elizabeth se leva brutalement, menaçant de les faire chavirer

 

« Assise ! » Tonna Blackbeard

 

 

 

Elizabeth ne répondit pas et avança, un sourire radieux sur les lèvres

 

« Père ! »

 

Jack sursauta et regarda dans la direction qu’elle fixait. Le pirate plissa les yeux en apercevant une silhouette grisâtre qui avançait dans leur direction.

 

« Père… Répéta Elizabeth en sanglotant.

 

- Annie… » Souffla Davies en se levant à son tour.

 

Blackbeard grimaça tandis que Philip se recroquevillait brutalement

 

« Mon Dieu protégez moi… » Psalmodia le jeune homme

 

 

 

Jack poussa un glapissement en reconnaissant bel et bien le Gouverneur auprès duquel se tenaient d’autres silhouettes tout aussi grisâtres.

 

« Père… » Murmura Elizabeth en avançant vers lui.

 

Le regard de Jack se posa sur l’eau verdâtre qui bouillonnait sous les formes des défunts.

 

« Ne les approchez pas ! » S’écria-t-il en saisissant Elizabeth par le bras.

 

Blackbeard se contenta de rire et Jack se tourna vers lui

 

« Aide-moi ! Lui lança-t-il avant de se retourner vers Elizabeth. Ce n’est pas votre père… Quoique soit cette chose ce n’est pas votre père !! Martela-t-il, inquiet par la lueur rougeâtre qui brillait dans les yeux des fantômes.

 

- Ça fait longtemps Jack. » Souffla une voix derrière lui.

 

 

 

Le visage d’Elizabeth se remplit d’haine pure et elle tenta d’échapper à l’étreinte de Jack

 

« Beckett !!! » Hurla-t-elle

 

Jack lança un regard désespéré à Teach. Ce dernier, les yeux révulsés, semblait en transe. Il prononça quelques paroles dans une langue sans âge et Jack vit les silhouettes grises réagir, s’écartant en sifflant

 

« Papa ! » Hurla Elizabeth en sanglotant.

 

Jack frémit en constatant que le bas du corps des silhouettes était reptilien et resserra son étreinte sur Elizabeth

 

« Ce n’est pas votre père. » Lui répéta-t-il en lui désignant le corps odieux.

 

Davies fut plus prompt que la jeune femme à reprendre ses esprits et cligna des yeux avant de se détourner pour vomir. Contrairement ce que Jack avait cru, il n’y avait pas plusieurs créatures mais une seule dont le corps écaillé semblait doté de plusieurs têtes, toutes ayant le visage d’un disparu…. La nausée secoua Jack en croyant reconnaître le Commodore Norrington puis la créature s’enfonça dans le marais avec un bouillonnement lugubre.

 

 

 

Hébété, Davies se tourna vers Blackbeard

 

« Merci Capitaine…Vous nous … avez sauvé… de cette…

 

- Une hydre. Expliqua le pirate avec un regard froid. Nous ne devons plus être très loin. »

 

Elizabeth poussa un gémissement et Teach toisa Jack

 

« Donne la moi.

 

- Elle ne tiendra pas. Protesta Jack

 

- J’ai dit donne. » Ordonna Teach.

 

 

 

Jack tiqua et repoussa Elizabeth en direction de Teach qui lui saisit brutalement les cheveux, les tordant pour dégager sa gorge

 

« Agis encore une seule fois comme tu viens de le faire et tout ce que tu as vécu jusqu’à présent sera une caresse à côté de ce que je te réserve »

 

Elizabeth poussa un gémissement étranglé tandis que Jack détournait le regard.

 

« Davies, Sparrow. Guidez la chaloupe vers le rivage. Ordonna Blackbeard. Là où l’hydre est apparue. Si j’en crois la carte l’Hydre des Assassins est la gardienne du sentier qui mène à la Fontaine.

 

- L’Hydre des Assassins ? » Releva Jack.

 

Blackbeard posa un regard moqueur sur lui

 

« Ses têtes représentent les visages des victimes des meurtriers qui s’aventurent ici…. »

 

Jack tiqua

 

« Ceux dont vous êtes responsable de la mort… Expliqua Teach en se félicitant d’avoir renforcé ses propres protections… Sans cela il y avait fort à parier que l’hydre aurait eu des centaines de têtes.

 

- Bugger… Murmura Jack tandis qu’Elizabeth sanglotait d’une voix brisée.

 

- On dirait que notre petit missionnaire n’est pas le seul à être un parricide. » Se moqua Teach avec cruauté.

 

 

 

Queen Anne’ S Revenge

 

 

 

Surmontant ses réticences, Angelica pénétra dans l’antre du loa, des larmes roulant sur ses joues alors qu’elle peinait à respirer. Le sorcier posa un regard froid sur elle

 

« Te voila enfin Angelica…. Je t’attendais. »

 

La jeune femme frissonna. Le loa savait il pourquoi elle était là ?

 

« Je savais que tu finirais par comprendre que te refuser à moi est inutile. Mais je n’abrégerais pas tes souffrances Angelica. Ton âme va connaître mes tourments. »

 

Angelica recula instinctivement lorsque le loa tendit sa main osseuse dans sa direction

 

« Jamais… »

 

 

 

Le loa posa un regard aveugle sur elle

 

« Tu ne peux pas t’y opposer Angelica. Dans quelques heures Teach trouvera la Fontaine. Et alors…. Une fois que l’âme de la Reine des Pirates aura laissé sa place, tu ne seras plus utile à ton père… »

 

Angelica frissonna

 

« Que veux-tu dire ? »

 

Sûr de son succès, le sorcier éclata de rire

 

« Pauvre idiote… Siffla-t-il. Tu n’as pas compris que si Teach t’avait gardée en vie c’était pour utiliser ton corps si l’autre ne supportait pas le transfert… Il a besoin de hanches solides pour recueillir sa semence et porter le fils qu’il fera à Calypso. »

 

 

 

Horrifiée, Angelica recula et sortit à la hâte de la cale. Sans réfléchir elle se précipita vers la cellule qu’occupaient les hommes du Pearl et la déverrouilla à la hâte

 

« SORTEZ ! » Hurla-t-elle

 

Barbossa pesta entre ses dents.

 

« Ce n’était pas prévu comme ça !

 

- Les prisonniers s’échappent ! » S’écria un homme.

 

Angelica se retourna vers lui et tira son pistolet, l’abattant d’une balle dans le dos.

 

 

 

Barbossa se crispa

 

« Inutile de compter sur un effet de surprise maintenant. » Ragea-t-il en faisant signe à ses hommes de ramasser toutes les armes qu’ils pourraient trouver.

 

Pintel et Ragetti qui cherchaient en fait une cachette s’immobilisèrent brutalement

 

« Ca… capitaine…. » Bredouilla Pintel

 

Barbossa se retourna et blêmit.

 

« Vous croyez vraiment que je vais vous laisser partir ? Ironisa le loa entouré par des dizaines de zombies.

 

- Idiote… » Cracha Barbossa à l’adresse d’Angelica

 

 

 

Le sorcier l’ignora et la fixa

 

« J’étais certain que tu préparais quelque chose…. Maintenant je vais pouvoir en finir avec ton âme… Blackbeard comprendra qu’il fallait t’empêcher de nuire. »

 

Angelica pâlit en comprenant que le loa savait depuis le début ce qu’elle projetait… Il avait juste fait en sorte que cela arrive plus vite que prévu…

 

« Tuez les tous. Sauf la fille. » Ordonna le loa à ses zombies.

 

 

 

 

 

Le Hollandais Volant

 

 

 

Will se pencha au bastingage, les yeux écarquillés de surprise en voyant les âmes prisonnières s’immobiliser au lieu de continuer leur attaque. Il nota que leurs silhouettes s’estompaient légèrement et chercha autour de lui avec incompréhension.

 

« L’ultime bataille vient de commencer…. » Lui jeta un des protecteurs avec la voix de Teague.

 

 

 

Will hoqueta.

 

« Elizabeth … Je dois la rejoindre !! Laissez-moi passer !!!

 

- Tu es le guide. Ta place est ici. Lui répondit calmement Teague

 

- Non !! Elizabeth !! » Hurla Will

 

Cette fois nul ne lui répondit et le jeune homme observa avec impuissance les âmes qui, inconscientes du drame qui se jouait dans l’autre monde, embarquaient sur le Hollandais Volant.

 

 

 

L’Île des Épaves

 

 

 

Les regards du Capitaine Teague et de son loa se croisèrent

 

« Ça a commencé. Déclara le gardien. Envoie nos zombies prêter main forte à Barbossa.

 

- Jack n’y est pas. Observa le loa.

 

- Blackbeard non plus. Vois tu, loa… Il existe plusieurs fronts où remporter la victoire. » Expliqua Teague.

 

 

 

Le sorcier ne répondit pas mais ce qu’il pensait était évident : il y avait plusieurs fronts…. Mais rien ne disait que Jack combattrait de leur côté.

 

 

 

 

 

Sentier du Chagrin

 

 

 

 

 

En tête de la colonne, Blackbeard s’immobilisa brusquement. Son regard se remplit un instant d’un mélange de rage et de confusion et il se tourna vers Davies

 

« L’homme que tu avais posté en surveillance n’a pas tenu son rôle. »

 

Éprouvé par les dernières heures, Davies mit un instant à comprendre tandis que Jack fixait Blackbeard.

 

« Barbossa s’est libéré. Cracha Teach. Il a attaqué Angelica. » Lança-t-il à Jack

 

 

 

Le pirate n’eut pas besoin de se forcer pour blêmir

 

« Bugger. Pesta-t-il entre ses dents.

 

- On continue. » Ordonna Blackbeard rassuré par les signaux que lui envoyait le loa.

 

Sa main se crispa sur le bras d’Elizabeth et il la força à avancer, fou de rage à la pensée de la mutinerie d’Angelica. La jeune femme trébucha mais Teach ne s’arrêta pas pour autant la traînant derrière lui.

 

« Avance sale chienne. » Ragea-t-il en lui donnant un coup de pied dans les côtes qui lui coupa le souffle.

 

Philip et Davies échangèrent un regard gêné tandis que Jack détournait le sien, rageant intérieurement après Barbossa qui une fois de plus avait agi trop tôt…. Beaucoup trop tôt.

 

Chapitre 25                                                                                                      Chapitre 27

Écrire commentaire

Commentaires: 0