Chapitre 12 Négociation et trahison

Queen Anne ‘ S Revenge,

Mouillage

 

 

Davies haussa le sourcil de plus belle tandis que Jack l’observait, un sourire ironique aux lèvres.

« Bugger … Tu te décides à aller le chercher ? » Se moqua Jack.

Davies l’ignora et se tourna vers l’homme de guet.

«  Surveille le … Et tiens le en joue, je vais voir le capitaine.

- Oui Monsieur. » Souffla la sentinelle, soulagé de ne pas avoir à déranger le terrible Blackbeard.

 

 

Queen Anne ‘ S Revenge,

Cabine du Capitaine

 

Davies frappa prudemment à la porte, attendant respectueusement que Blackbeard l’autorise à entrer.

«  J’avais ordonné qu’on ne me dérange pas. Gronda le terrible capitaine.

- Oui mais c’est que … Commença Davies avant de frémir alors qu’une voix l’interrompait.

- Eddie ! Ça fait un bail ! »

Un rictus mauvais envahit le visage de Blackbeard tandis que Davies se tournait vers Jack, désespéré.

« Pas fiables vos gardes, ils s’endorment pour un rien. » Commenta Jack en pénétrant dans la cabine.

 

Davies frémit et se retourna vers Teach qui posa un regard brûlant sur Jack.

« Laisse-nous. Ordonna Blackbeard.

- Tu vois je te l’avais bien dit qu’il serait content de me voir. Triompha Jack à l’adresse de Davies en s’asseyant sans plus de façons.

- Occupe-toi de celui qui l’a laissé passer. » Ajouta Blackbeard.

Pensant avec regrets à la pauvre sentinelle qu’il allait devoir punir, Davies hocha la tête et referma la porte.

 

Une fois seuls les deux pirates se jaugèrent un moment puis Teach se recula prudemment.

« Je suis surpris de te voir Jack …

- Vraiment ? C’est pas comme si tu ne t’attendais pas à ce que nous allions droit dans le piège que tu nous as tendu. » Répondit Jack avec décontraction.

Blackbeard ne cilla pas et laissa Jack poursuivre.

«  Je dois admettre que j’ai été surpris qu’Angie travaille pour toi… Mais enfin c’est une femme. » Déclara Jack comme si ce simple fait expliquait tout.

 

Blackbeard porta la main à sa ceinture avant de raviser.

« Pourquoi es-tu là Jack ? »

Le pirate sourit légèrement.

«  T’as déjà entendu parler de pourparlers beau papa ? Enfin tonton… Bref tu m’as compris.

- Je n’obéis pas au Code de votre Confrérie. Souligna Blackbeard. Il me semblait que ton père te l’avait expliqué.

- Père supposé. Souligna Jack. Et je ne te parle pas du Code mais de négociations. »

 

Blackbeard ricana, amusé par la naïveté de Jack.

«  Je ne vois pas ce qu’il y a à négocier Jack. »

Jack se leva brutalement.

« J’étais sûr que tu dirais ça ! S’exclama-t-il, le doigt levé. Seulement tu as plus à y gagner si le Pearl se rend au lieu de combattre, ce qu’il ne manquera pas de faire. »

Blackbeard haussa le sourcil.

« Fais affaire avec moi et je t’apporterais la carte de la Fontaine de Jouvence …

- Je l’aurais dès que je vous aurais coulés. Répondit Teach.

- Ou pas… » Releva Jack.

 

Blackbeard ricana de nouveau et songea que l’autre était bien naïf.

«  En vérité tu n’as rien à offrir Sparrow.

- C’est là où tu fais erreur l’ami ! Si j’ai bien tout compris, tu souhaites … Disons obtenir la carte, être immortel et enfermer Calypso, devenant ainsi son maître ce qui te permettra de détruire la Confrérie. Sauf que comme tu n’es pas un Seigneur contrairement à moi… Tu ne connais pas la formule exacte pour l’enfermer. »

Blackbeard le fixa.

« Surpris hein ? Ironisa Jack. Et non Angie ne m’a rien dit. Elle me déteste trop pour ça même si elle essaie de le cacher. C’est assez drôle au lit d’ailleurs. »

Teach leva les yeux au ciel et pesta intérieurement contre la bêtise de sa fille mais déjà Jack continuait.

«  Bref … Ton plan est plutôt pas mal. Reconnut Jack. Se servir d’Angie pour nous amener ici et récupérer les cartes puis ensuite utiliser son corps pour enfermer Calypso. Passons sur le fait qu’Angie est vraisemblablement ta fille et que coucher avec elle est du coup un peu bizarre mais ça se tient. »

 

Se détestant à l’idée de le faire mais ne pouvant s’empêcher de poser la question, Blackbeard répondit.

«  Et tu prétends avoir mieux ?

- Bien plus mieux ! S’exclama Jack. Imagine : Au lieu de détruire la Confrérie. Tu la contrôlerais, répandant ta gloire sur tous les océans pendant que les Seigneurs de Teague seraient forcés d’agir en ton nom. »

Bouche bée, Blackbeard suivit le geste de Jack tandis qu’il semblait se projeter dans l’avenir avant de revenir au présent.

« Je ne vois pas comme ça serait possible. Ton bâtard de père ne me laissera pas faire.

- Sauf si j’interviens. » Susurra Jack.

 

Blackbeard retint un ricanement.

« C’est-à-dire ? Et d’ailleurs pourquoi ferais tu cela à ton propre père ?

- Père supposé. Rappela Jack.

- Si tu veux … Le prix ? »

Jack sourit, sentant qu’il avait gagné, il n’en avait du reste jamais douté.

« Rien de plus que le Black Pearl et la Fontaine de Jouvence.

- La Fontaine de Jouvence ? »

Jack grimaça.

« Vois-tu l’ami, j’ai appris à mes dépends que la mort ne valait pas la peine d’être vécue.

- Et Angelica ? » Demanda Blackbeard.

Jack haussa les épaules.

« Fais en ce que tu veux. Mais si tu veux bien écouter ma proposition, j’ai bien plus mieux à te proposer. »

 

Blackbeard lui fit un geste amusé.

« J’attends de savoir comment tu penses réussir à me faire commander la Confrérie.

- En épousant leur Roi et en faisant de lui le ... Euh réceptacle de Calypso. » Répondit Jack.

Blackbeard grimaça.

« Roi ? »

Jack sourit et expliqua.

« Elizabeth Swann, le Capitaine Swann. Grande, blonde, racée. Excellente éducation à l’anglaise, et ce qui ne gâche rien: mariée à un eunuque et donc pour ainsi dire presque vierge. » Souffla Jack.

Blackbeard s’agita légèrement sur son siège et ses yeux s’allumèrent brièvement au grand plaisir de Jack.

« Mariée ?

- Veuve pour être plus exact. Répondit Jack.

- Et tu dis que les Seigneurs lui obéissent ?

- Oui… Une erreur de parcours. » Grimaça Jack.

 

Blackbeard pesa la proposition.

« J’ai promis la jouvence à Angelica.

- Je lui ai promis le mariage. Ricana Jack. Imagine …. Toi à la tête de la chère Confrérie de Teague, leur Roi devenu l’hôte de Calypso à ton bras… »

Blackbeard ne répondit pas, il se représentait fort bien la scène et son triomphe éclatant. Teague serait anéanti de se voir trahi par son propre fils. Il réfléchit quelques instants tandis que Jack souriait.

« Il te suffit de me donner l’assurance de conserver le Pearl. Et de pouvoir boire l’eau de Jouvence et tu auras tout : La Confrérie, la Jouvence, la formule te permettant d’enferme Calypso et la fille. »

 

Teach tiqua.

« Quel est le problème avec cette fille ? Je doute que tu la laisses aussi facilement si elle est si exceptionnelle que tu le prétends. »

Jack sourit férocement.

« Une vieille dette à régler. Elle m’a envoyé là où je n’aurais jamais dû aller. » Expliqua-t-il.

 

Blackbeard réfléchit longuement tandis que Jack lui adressait un regard plein d’espoir.

«  Et tout ça en échange du Pearl ?

- Et de son équipage. Et de la Jouvence pour moi. Insista Jack.

- Et comment feras-tu pour qu’ils ne se défendent pas ?

- C’est mon problème. Rétorqua Jack. En revanche la fille n’est pas facile mais elle a le cœur tendre, si tu vois ce que je veux dire. Il suffit de trouver un bon moyen de pression… »

Blackbeard, qui voyait tout à fait, se décida.

« D’accord Jack amène les moi.

- Tu as une préférence pour le lieu beau papa ? » Répondit Jack avec décontraction.

Teach sourit et se pencha sur les cartes, vite rejoint par Jack.

 

            Pendant ce temps

Le Black Pearl

 

Elizabeth et Barbossa se penchaient une fois de plus avec incompréhension sur la barre.

« Elle a forcément été sabotée… Déclara Barbossa tandis qu’à quelques mètres d’eux, Gibbs baissait les yeux.

- Mais par qui ??? » Demanda Elizabeth.

Barbossa roula des yeux innocents.

« Pas par moi en tout cas.

- Ni par moi. » Renchérit Elizabeth.

 

Gibbs, le remords au cœur, ouvrit la bouche pour parler mais Elizabeth le prit de vitesse.

« En fait je ne vois qu’une seule personne capable de faire une chose pareille… ANGELICA ! » Hurla-t-elle.

Barbossa grimaça sous l’effet de son cri strident et Angelica se matérialisa, avançant lentement.

« Que se passe-t-il Majesté Blondinette Frustrée? » Ironisa-t-elle.

 

Elizabeth ravala les mots grossiers qui lui venaient et avança vers elle.

« Il se passe que la barre du Pearl a été sabotée, mais je suppose que vous le saviez déjà !

- Sabotée ??? S’alarma Angelica en songeant avec effroi à la tête que ferait Blackbeard s’ils n’étaient pas au rendez-vous.

- Oh je vous en prie ne faites pas l’innocente ! » Ragea Elizabeth.

Angelica se tourna vers elle.

« Mais je n’y suis pour rien !!!

- Bah voyons … Ironisa Elizabeth. On s’apprête à battre votre père mais vous n’y êtes pour rien.

- C’est le cas ! Et pourquoi elle m’accuse la Blondinette ? » Lança Angelica à la cantonade.

 

Barbossa se contenta d’un sourire évasif tandis qu’Elizabeth se penchait vers elle, hargneuse.

« Peut-être parce que vous êtes la seule parmi nous à avoir intérêt à nous rendre vulnérables face à Blackbeard … »

Gibbs ouvrit à nouveau la bouche pour parler mais la répartie d’Angelica lui coupa l’herbe sous le pied.

« Mais elle est complètement bouchée la Blondinette ou quoi ? Se défendit-elle. Teach a tué ma mère. Martela-t-elle. Toi comprendre que je ne veux pas l’aider ou pas ? »

Elizabeth grimaça.

« C’est-ce que vous prétendez ! Rien ne nous dit que c’est vrai ! »

 

Sentant que la discussion s’envenimait, Barbossa prit la parole tandis qu’Angelica était à deux doigts d’étouffer de rage.

« Si je peux me permettre Madame Sparrow dit la vérité sur sa mère… »

Elizabeth lui lança un regard glacial.

«  Peut-être mais après tout qui sait si elle n’a pas, je sais pas un plan en tête ou passé un accord avec Blackbeard… Après tout elle a le sens de la famille on dirait. » Ironisa-t-elle.

Angelica blêmit légèrement sous son hâle. Elizabeth Swann n’était peut-être qu’une sale petite arriviste mais elle se rapprochait dangereusement de la vérité.

« Et pourquoi pas vous ? Contra-t-elle.

- Quoi ?? » S’exclama Elizabeth, outrée.

 

Angelica sourit tandis que Barbossa regardait pensivement la jeune femme et songeait au moment où il l’avait surprise dans sa cabine, les cartes de la Fontaine en main.

« Vous m’avez très bien compris Miss Blondinette ! S’exclama Angelica. Après tout quelle loyauté attendre d’une femme qui a trahi son propre camp pour rejoindre les pirates ….

- Vous, vous … Suffoqua Elizabeth.

- Il suffirait que Blackbeard vous ait promis de quoi rester avec votre défunt mari pour que vous nous trahissiez. Se moqua Angelica. Jack m’a expliqué comment vous fonctionnez. »

Elizabeth rougit de rage tandis que Barbossa haussait le sourcil.

«  D’ailleurs … où est ce Sparrow ? » Demanda-t-il brutalement.

 

Angelica et Elizabeth échangèrent un regard hostile.

« Pas avec moi déjà. » Déclara Elizabeth.

Angelica haussa les épaules.

« Pas vu depuis que Miss Blondinette nous a interrompus hier soir. »

Elizabeth ne répondit pas à la flèche et regarda le pont d’un air inquiet.

« Peut-être est-il ivre mort dans un coin. Suggéra Angelica.

- Ou alors il nous a faussé compagnie … Ricana Barbossa. Il a toujours été lâche. »

Elizabeth grinça des dents et se tourna vers le pont, elle lança à la cantonade.

« Quelqu’un a vu Jack ? »

 

Gibbs se dandina et hésita avant d’avancer à regrets, certain qu’il allait s’attirer des ennuis.

«  Bah en fait cette nuit je l’ai vu et …

- Ça fait chaud au cœur de voir à quel point vous vous inquiétez pour moi ! » S’exclama soudain Jack, paraissant sortir de nulle part.

Un soupir déçu échappa à Barbossa tandis que le pirate s’approchait d’une démarche dansante et écartait Gibbs.

« Ça ira l’ami. » Lui déclara-t-il.

Gibbs ne s’y trompa pas et recula, se demandant toutefois ce que son capitaine avait encore bien pu inventer.

 

Elizabeth fixa Jack.

« Où étiez-vous ? On vous a cherché partout

- Oh euh par là, la cale… Désigna Jack. Bon que se passe-t-il ?

- La cale est dans l’autre sens… » Observa Elizabeth.

Agacé, Jack se tourna vivement vers elle.

« Amusant à vous voir comme ça j’aurais juré qu’il y avait quelque chose de grave.

- Quelqu’un a saboté la barre du Pearl. Le renseigna Angelica.

- Oh … Vraiment ? S’étonna outrageusement Jack. Mais qui a bien pu faire une chose pareille ! Ma pauvre petite Pearl ! Gémit-il en s’empressant de caresser la barre.

- On est vraiment obligés de supporter ça ???? » Demanda Barbossa.

 

Elizabeth regarda Jack, agacée elle aussi par ses mines.

« C’est réparable ? Demanda-t-elle

- Oh … Quel brillant capitaine… Se moqua Angelica. Elle ne connaît même pas l’utilité des pièces composant un navire.

- Parce que vous savez réparer sans doute ? Ironisa Elizabeth tandis que Jack et Barbossa échangeaient un regard amusé

- Et bien oui… Ça ne devrait pas prendre plus d’une heure. Répondit Angelica avec un sourire acide.

- Oh… Rougit Elizabeth. Et bien qu’attendez-vous dans ce cas !!! » Ragea-t-elle avant de s’éloigner vers sa cabine.

 

Jack se précipita à sa suite tandis qu’Angelica lui lançait un regard meurtrier et se tournait vers Barbossa.

« Un vrai chien chien… » Ragea-t-elle.

Barbossa ne lui répondit pas et s’engagea à la suite des deux autres, bien décidé à ne pas se laisser évincer.

« D’accord… Soupira Angelica en se retournant vers la barre. Vous deux là, les guignols, apportez moi des outils. Ordonna-t-elle à Pintel et Ragetti qui la fixèrent sans bouger, l’air outré. ET VITE !! » Hurla Angelica qui n’en pouvait plus.

Cette fois les deux hommes obéirent et Angelica se pencha sur la barre, elle se demanda fugacement qui pouvait avoir intérêt à la saboter …

 

 

Le Black Pearl,

Cabine du Capitaine

 

 

Elizabeth claqua la porte derrière elle mais son mouvement fut stoppé par la botte de Jack qui s’empressa d’entrer.

« Je ne vous ai pas demandé de me suivre. Grinça la jeune femme.

- Mais vous ne m’avez pas dit de ne pas le faire. » Répondit Jack.

Elizabeth s’apprêtait à répondre lorsque Barbossa s’engouffra à son tour dans la pièce.

« Vous vous êtes donné le mot ou quoi ? » Demanda Elizabeth.

 

Jack sourit et s’installa confortablement à la place du capitaine.

« Ah enfin chez soi … Commenta-t-il.

- Sparrow … Ragea Barbossa.

- Vous ne vous demandez pas comment la barre du Pearl s’est trouvée hors service ? Demanda Jack, ignorant délibérément son ancien second mutin.

- Bien sûr que si ! S’exclama Elizabeth. Vous croyez qu’on vous a attendu pour ça ? D’ailleurs, pourrais-je savoir où vous étiez réellement ? Je ne crois pas une seule seconde à votre histoire de cale.

- Ça n’est pas important … » Marmonna Barbossa pour qui la seule place qui convenait à Jack était sans nul doute l’enfer

 

Jack lui lança un regard aigu et leva le doigt.

« C’est là où tu fais erreur Hector… Mais tu n’as jamais été subtil de toute façon.

- Et toi tu … Commença Barbossa, interrompu par Elizabeth.

- Jack ? » Demanda-t-elle.

Jack la regarda, un sourire malin aux lèvres.

« En fait je n’ai rien voulu dire sur le pont mais je me suis rendu à proximité de l’endroit que nous a indiqué Angie…

- Et ? Demanda Elizabeth, d’autant plus intéressée qu’elle entrevoyait une possibilité de se débarrasser de l’autre femme.

- Et je suis au regret de vous dire qu’une flotte complète nous y attend….

- Je le savais ! S’exclama Elizabeth. Je savais qu’on ne pouvait pas faire confiance à cette fille.

- C’est une pirate. » Commenta Jack.

 

Barbossa le regarda d’un œil acéré.

«  Si tu as vu une flotte comme tu le dis … Comment se fait-il qu’ils t’aient laissé filer ?

- Parce que je ne me suis pas approché ! Répondit Jack du tac au tac. Je me suis dépêché de revenir pour vous avertir et pour que nous fassions un nouveau plan. 

- Étrange… Murmura Barbossa. Ça ne te ressemble pas. »

 

Elizabeth intervint, désireuse de tuer dans l’œuf la dispute qui commençait.

« Peu importe. Il nous faut un autre plan… Et pour commencer, je vais faire mettre cette Angelica aux fers ! S’exclama-t-elle.

- NON ! S’empressa de lui dire Jack.

- Quoi ? Mais si !

- Sparrow a raison pour une fois. Expliqua Barbossa. Mieux vaut qu’elle continue à croire que nous marchons dans son piège.

- Eh t’es pas si bête finalement ! » Lui lança Jack.

Elizabeth soupira à regret et se tourna vers eux.

« Alors que fait-on … »

 

Jack se pencha vers elle.

« On pourrait peut-être les prendre à revers… Avez-vous une carte ? »

Barbossa qui était déjà occupé à en déplier une lui lança un regard mauvais et les trois compères se penchèrent sur la carte.

« Ils nous attendent là. Expliqua Jack en tapotant la carte.

- Juste là où Angelica nous a envoyés. Remarqua Elizabeth avec rancune.

- En passant par là on les contourne… » Renchérit Barbossa.

Elizabeth fronça les sourcils.

« Jack a parlé d’une flotte et nous sommes seuls… Peut-être qu’il serait plus sage de, d’attendre que leur vigilance se relâche.

- Attendre ? » Demanda Jack tandis que Barbossa se retenait de justesse de protester.

 

Un pli sur le front, Elizabeth observa la carte.

« Regardez. Il y a une crique ici. Si nous nous y cachons, nous pourrons les surveiller depuis la vigie sans qu’ils nous voient et leur tomber dessus à la tombée de la nuit.

- C’est pas complètement idiot. » Reconnut à regret Barbossa.

Un bref sourire éclaira le visage de Jack et il replia les cartes.

« On suit le plan de Lizzie …

- Et une fois à la crique on la met aux fers. Se réjouit Elizabeth.

- Attention trésor votre goût pour les chaînes tourne à l’obsession. » Se moqua Jack.

 

Elizabeth lui lança un regard furieux et Jack se dissimula prudemment derrière Barbossa, se félicitant intérieurement de les avoir si bien manipulés.

 

 

Quelques heures plus tard,

Le Black Pearl

 

Angelica jeta un regard inquiet à la terre dont ils s’approchaient dangereusement. Ça n’était pas normal… Ils n’auraient pas dû passer par là. Angoissée, la jeune femme s’approcha du bastingage, rapidement rejointe par Jack qui arborait un sourire moqueur.

« Un problème Angie chérie ?

- Non… Répondit-elle d’une voix blanche. J’ai juste l’impression qu’on a dévié. »

Jack sourit en voyant linquiétude quelle ne parvenait pas à dissimuler.  

«  Oh … Personne ne te l’a dit ? Elizabeth a trouvé un meilleur plan.

- QUOI ! Ragea Angelica

- Allons ne te met pas dans cet état. S’amusa Jack. L’important c’est qu’on se débarrasse de Blackbeard non ? » Lui déclara-t-il en l’enlaçant.

Angelica ne répondit pas, le cœur battant à tout rompre dans sa poitrine en songeant que si jamais ils échouaient, Blackbeard le lui ferait payer au centuple …

 

 

Le Black Pearl,

Crique

 

Elizabeth poussa un soupir satisfait en constatant que tout se déroulait comme prévu. Le Pearl à peine dissimulé derrière les rochers, elle se tourna vers Pintel et Ragetti.

« Emparez-vous d’Angelica et mettez la aux fers ! » Ordonna-t-elle.

En l’entendant, Angelica sursauta.

« Sûrement pas ! Et de quoi tu m’accuses Blondinette ! »

 

Elizabeth lui fit un sourire et s’approcha.

« D’avoir tenté de nous conduire dans un piège … » Susurra-t-elle.

Angelica porta la main à son ceinturon et cherchait à prendre son pistolet lorsque Gibbs poussa un hurlement.

« La Revenge ! Il arrive droit sur nous !

- Quoi ? » Glapit Elizabeth en se précipitant au bastingage.

Elle ne put que constater la véracité des faits tandis qu’Angelica écarquillait les yeux de stupeur.

 

Barbossa se précipita sur le pont.

« Aux canons !!! Vite ! Faites feu ! » Ordonna-t-il.

Pintel et Ragetti se dépêchèrent d’obéir, une fois n’est pas coutume, mais au lieu des coups de canons attendus, un cri leur échappa.

« La poudre est trempée !

- Quoi !!! S’exclama Elizabeth. Aux armes vite, défendez-vous. 

- Il n’y a plus rien d’utilisable ! » Geignit Ragetti.

Elizabeth et Barbossa se tournèrent avec effroi vers la Revenge qui se rapprochait et Elizabeth tira son pistolet d’une main nerveuse, mettant en joue Angelica.

« Quand nous avez-vous trahis ?

- Mais je n’ai rien fait ! »

Les dénégations d’Angelica se perdirent dans le bruit que fit la gâchette d’Elizabeth alors qu’elle appuyait dessus et visait la tête de la jeune femme.

 

Rien ne se passa…..

 

Angelica suffoqua.

« Vous alliez me tuer … »

Elizabeth lui répondit par un sourire mauvais tandis que les hommes s’affolaient.

« Les grappins ! Les grappins ! Hurla Gibbs.

- GRAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAPPPPPPPPPPPPPPPPIN ! Répéta le perroquet de Cotton en s’envolant prudemment.

- Aux armes ! » Ordonna Barbossa tandis que les premiers hommes de la Revenge arrivaient sur le pont.

Un coup de feu retentit brusquement depuis la barre et tous se tournèrent instinctivement en direction du bruit.

«  Jack ? » Demanda Angelica en voyant le pirate accoudé négligemment à la barre, son pistolet fumant en main.

 

Elizabeth se rapprocha instinctivement de Barbossa tandis que Jack prenait la parole.

« Inutile de chercher vos épées. Annonça-t-il à l’équipage. Vous ne les trouverez pas. Quand à vos pistolets ils sont inutilisables.

- Quoi ??? Ragea Elizabeth tandis que Barbossa fixait son propre pistolet.

- Toute résistance est inutile. Expliqua patiemment Jack.

- Il dit vrai… » Annonça tranquillement Blackbeard.

 

Elizabeth se retourna lentement vers lui et frémit en voyant sa mine patibulaire.

« Le Black Pearl est à toi Eddie !  S’exclama joyeusement Jack en le rejoignant, écartant les hommes de la Revenge qui les tenaient en joue pour passer. Je suis avec lui. » Expliqua-t-il en désignant Blackbeard.

Médusée, Elizabeth le regarda faire tandis que Barbossa se répandait en insultes.

« Merci Jack. Ricana Blackbeard.

- Je n’ai fait que respecter notre accord. » Pavoisa Jack.

 

Blackbeard l’ignora et s’avança.

« Qui est le capitaine Swann ?

- Elle ! » S’exclamèrent Pintel et Ragetti d’une même voix en désignant Elizabeth

Blackbeard la jaugea tandis qu’elle se forçait à ne pas reculer, terrifiée par la lueur malsaine qu’elle lisait dans les yeux du pirate.

« Tu n’as pas menti Jack. Déclara Blackbeard d’un ton surpris.

- Et elle est tout à toi ! S’exclama joyeusement Jack.

- Quoi ??? » S’indigna Elizabeth tandis que Barbossa et Angelica échangeaient un regard surpris.

 

Blackbeard referma sa main sur le bras d’Elizabeth et la jeune femme tenta vainement de se dégager, essayant de le frapper

«  Sauvage… Ricana Blackbeard. J’adore ça...

- Ôtez vos sales pattes de là. » Gronda Elizabeth.

L’ignorant totalement Teach se tourna vers Jack.

«  Il manque les cartes …

- J’y pensais justement l’ami. Répondit Jack qui écarta les hommes pour se diriger vers la cabine d’Elizabeth.

- Mais à quoi tu joues Sparrow ! Siffla Barbossa sur son passage.

- Je survis. » Répondit simplement Jack en se précipitant dans la cabine.

 

Un fracas retentit et le pirate ressortit rapidement, arborant les fameuses cartes. En le voyant Elizabeth laissa échapper un soupir désespéré, voyant sa dernière chance de négocier s’envoler.

« Voilà. Déclara Jack en secouant les cartes. Pas très imaginatives vos cachettes trésor. » Ne put-il s’empêcher de moquer Elizabeth.

Blackbeard sourit, la main toujours sur le bras d’Elizabeth.

« Davies tu prends le commandement. Ordonna-t-il. Et passe les fers à la fille. »

Davies s’approcha d’Elizabeth qui mordit nerveusement sa lèvre en sentant l’acier se refermer sur ses poignets.

« Qu’allez-vous nous faire ! » Ragea-t-elle.

 

Un sourire aux lèvres, Blackbeard la fixa.

« Et bien, je vais écouter la suggestion de Sparrow qui m’a vanté votre beauté et vous loger à bord de ma cabine. Les autres iront aux fers.

- Je n’abandonne pas mes hommes ! » S’écria Elizabeth.

Blackbeard ricana.

« Oh, on vous a pas dit ? Vous n’avez pas le choix. Vous n’êtes que l’une des marchandises que je viens d’acquérir… » Déclara-t-il en se dirigeant droit vers Angelica.

 

La jeune femme le toisa, les mâchoires serrées tandis que Barbossa tentait de défendre de ceux qui l’entouraient.

« Ce n’était pas ce que nous avions convenu. » Ragea-t-elle à l’adresse de son père.

Blackbeard haussa les épaules.

« Sparrow a proposé mieux.

- Mais tu avais promis qu’il mourrait !

- Pour l’instant … J’ai plus besoin de lui que de toi Angelica. La coupa Teach avant de se pencher à son oreille. Jusqu’à ce qu’il me fournisse la formule que je veux. Après il sera tout à toi. Susurra-t-il. Maintenant rejoins la Revenge Angelica. »

Furieuse, la jeune femme tourna les talons et s’empressa de rejoindre le navire, entièrement occupée à élaborer une vengeance de choix contre Jack et son père.

 

Les larmes aux yeux, Elizabeth regarda le Black Pearl se vider de ses occupants, les hommes fidèles poussés vers la Revenge avant de se tourner vers Jack qui pavoisait à quelques mètres d’elle.

« Pourquoi avez-vous fait ça … » Murmura-t-elle.

Jack lui sourit avec ironie.

« Parce que ce n’est pas ma tête que veut Teach, ni le Pearl… Mais le pouvoir et la confrérie.

- Vous nous avez vendu contre … contre …

- Ma vie, l’immortalité et le Pearl trésor. Je n’avais pas le choix… » Se moqua Jack en l’imitant.

 

Elizabeth contracta les mâchoires et hocha la tête, résignée.

« Je vois … Vous ne m’avez toujours pas pardonné n’est-ce pas.

- Il n’est pas question de ça. Rétorqua Jack. Je suis un pirate voilà tout.

- Un pirate… » Répéta Elizabeth avec amertume.

Blackbeard les rejoignit et fixa Elizabeth, une lueur lubrique dans le regard.

« Sparrow je te laisse finir ici, tu seconderas Davies pour l’instant. Après tu rejoindras gentiment la Revenge. Je préfère t’avoir à l’œil.

- Comme si j’étais fourbe ! » S’indigna Jack.

 

Blackbeard dédaigna de répondre et se tourna vers Elizabeth.

«  Ma cabine est par là. Soit vous y allez par vous-même soit mes hommes vous y conduisent à vous de voir. »

Elizabeth lui lança un regard hostile et se dirigea vers la planche que les hommes avaient installée entre les deux navires tandis que Jack tiquait.

« Ta cabine ?

- C’est-ce que j’ai dit. Répondit Blackbeard.

- Mais… Protesta faiblement Jack. Je croyais que, le corps pour Calypso devait être préparé, tout ça. »

 

Blackbeard ricana.

« Je vois que malgré tous ses beaux discours, Teague t’a appris certaines choses. Mais ne t’en fait pas pour son corps, il sera prêt le moment venu. Pour l’instant rien ne m’empêche de m’amuser un peu avec ! S’exclama-t-il en riant.

- Oh… mais… je doute qu’elle se laisse faire … et tu ne voudrais pas l’abîmer n’est-ce pas ? Tenta Jack.

- Ne t’en fais pas je sais dresser les petites sauvageonnes de son espèce ! » Pavoisa Blackbeard avant de s’éloigner, le laissant seul au milieu du pont du Black Pearl à présent désert de son équipage habituel.

 

Chapitre 11                                                                                            Chapitre 13

Écrire commentaire

Commentaires: 0