Chapitre 40 Faire des choix

Shipwreck Cove

 

Barbossa posa un regard las sur l’assemblée des Seigneurs réunis. Teague avait raison, enfermer Calypso les conduirait à leur perte. Il fallait mettre un terme à la domination de cette engeance. Pour de bon. Son esprit revint aux paroles de la vieille et il écouta d’une oreille distraite les jérémiades d’Olonois.

« Combien de temps allons rester coincés ici ? Ne peut-on pas prendre de décisions sans la présence des Seigneurs Teach et Sparrow ?

- Le Seigneur Teach n’est plus, annonça Teague. Quand à ce que vous suggérez Seigneur Olonois, c’est contraire au Code de la Confrérie.

- Au diable le Code ! » S’emporta Olonois, imité par nombre de nouveaux Seigneurs.

 

Teague frémit et sortit son pistolet.

«  Qu’as-tu dit ? » Gronda-t-il.

Ching intervint brusquement.

« Nous devons tous observer le Code. Seigneur Barbossa, qu’est-il arrivé au Seigneur Teach ? »

Furieux d’être interrompu alors qu’il cherchait un nouveau plan, Barbossa la regarda avec colère.

« Comment voulez-vous que je le sache ! Elle est morte c’est tout ! » 

Sri Sumbhajee prit alors la parole d’une voix de fausset.

«  Mais qui la remplace ? Et quel ennemi nous menace. »

 

Barbossa ouvrit la bouche pour saisir l’occasion de retourner la Confrérie contre Calypso mais Teague ne lui en laissa pas le temps.

« Attendons le retour du Seigneur Sparrow avant de délibérer, qui sait peut être aura-t-il de nouvelles informations à nous apprendre. »

Ching hoqueta, surprise. Il n’était guère dans les habitudes de Teague d’intervenir de la sorte dans les réunions du Conseil.

«  La décision du Gardien semble sage, déclara Jocquart. Et pour ma part j’en ai plus qu’assez de rester assis ainsi à attendre Sparrow alors que la taverne n’attend que mon or. »

Sa décision amena des soupirs satisfaits autour de la table et Barbossa manqua de s’étouffer de rage à la vue de son Conseil qui s’éparpillait comme une nuée d’oiseaux.

 

A l’autre bout de la table de chêne, Teague lui adressa un regard moqueur et le vieux pirate s’élança. Sa main sur son arme, Barbossa s’apprêtait à oublier toutes les raisons qui lui avaient fait garder toute mesure un peu plus tôt pour effacer l’expression satisfaite du visage du Gardien lorsque Sri Sumbhajee referma son bras sur le sien.

« Lâche-moi. » Ordonna Barbossa.

L’eunuque lui renvoya un regard placide.

« Vous ne devriez pas écouter la vieille, elle est folle. »

Barbossa fronça les sourcils. Ainsi son entrevue avec la femme étrange n’était pas passée inaperçue.

«  Que sais-tu à son sujet ? » Murmura-t-il.

Une expression de crainte passa dans le regard de Sumbhajee et il répondit.

«  Pas ici. »

Sans plus d’explication, il s’éloigna et Barbossa se retourna vers l’endroit où se tenait précédemment Teague. L’homme avait disparu.

 

Le Black Pearl,

 

Assis sur son lit, Jack fixait un point invisible depuis des heures lorsqu’Héléna pénétra dans sa cabine.

 

La jeune femme grimaça à la vue de la mine que le flamboyant pirate arborait et soupira.

« Il faut qu’on parle.

- Je crois que j’ai eu mon compte de conversation pour aujourd’hui. »

Héléna referma doucement la porte derrière elle et le regarda d’un air navré.

«  Et moi je ne peux pas attendre. Je suis enceinte.

- Je ne suis pas le père ! » S’exclama Jack.

Héléna grinça des dents.

« Non tu ne l’es pas, Dieu merci. C’est Hector. 

- Blahhhh tu couches vraiment avec cette vieille morue ? 

- Ce n’est pas la question Jack !! Maintenant qu’Elizabeth est partie, nous n’aurons plus aucune preuve de son retour, Hector reste donc Roi de la Confrérie. »

 

Jack tressaillit et la fixa d’un œil noir.

«  C’est toi n’est-ce pas ? C’est toi qui l’a encouragée à partir… Bugger comment ai-je pu être aussi stupide !! »

Héléna recula, vexée.

«  Bien sûr que non !! Tu déraisonnes complètement Jack. »

Un sourire mauvais se forma sur les lèvres du pirate.

«  Tu ne savais pas ? J’ai la réputation d’être fou !! Mais là je ne me trompe pas, Hector et toi vous

- Hector et moi rien du tout. Le coupa Héléna. Il m’a quittée… Parce que je lui avais caché qu’une fois Elizabeth revenue, il ne serait plus Roi et… »

 

Jack la regarda avec méfiance tandis que des larmes de désarroi se formaient dans ses yeux.

«  Jack, j’ai besoin d’aide. »

Le pirate secoua la tête.

«  Qui te prouve que j’ai envie d’aider une nouvelle demoiselle en détresse… 

- Parce que j’ai peur qui si nous n’agissions pas, Hector courre à sa perte. »

Un ricanement échappa à Jack.

«  Et que veux-tu que ça me fasse ? Ce n’est pas comme si j’avais de l’affection pour cette vieille morue.

- Mais moi si. Et si, si tu m’aides, je t’aiderais en retour à retrouver ton Elizabeth. »

Le visage de Jack se ferma instantanément.

«  Je me moque d’Elizabeth. »

Héléna soupira.

«  Je vois… Mais peut-être ne te moques tu pas de Calypso ?

- Calypso ??

- Jack, elle veut mon enfant… »

 

Le pirate grimaça à nouveau.

«  Navrant mais je ne vois pas ce que je peux faire. »

Héléna le fixa.

« Je ne te demande pas de t’interposer, je veux juste qu’une fois à Shipwreck Cove, tu gardes un œil sur Hector. Si je ne me trompe pas, du moins s’il est l’homme que je crois qu’il est, il va chercher à s’en prendre à Calypso, et … »

Une bouffée d’émotion remonta en Héléna à la pensée d’un Hector redevenu cadavre et elle reprit d’une voix étranglée.

«  Je veux que tu l’en empêches.

- Pourquoi ne t’en charges tu pas toi-même ?

- S’il te plait Jack. » Plaida Héléna.

 

Jack soupira.

« Soit.

- Merci Jack. » Murmura Héléna.

Sans un bruit, la jeune femme sortit de la cabine du pirate sous le regard furieux d’Angelica.

 

Shipwreck Cove

 

Barbossa se laissa tomber à côté de Sri Sumbhajee.

«  Parle. »

L’eunuque jeta un regard effaré autour d’eux et Barbossa ricana.

«  Ce serait encore plus suspect que je te rejoigne dans ta cabine plutôt que dans cette taverne, certains pourraient croire que l’eunuque que tu es sers désormais de réceptacle à mes ardeurs. »

Sri secoua la tête.

« J’ai dit ça comme ça…

- Non. Rétorqua Barbossa. Tu en sais plus que tu ne veux l’admettre sur cette servante. Qui est elle ? »

 

Sri poussa un glapissement.

« Personne, vous l’avez dit Barbossa, c’est une servante. »

Le pirate pestait entre ses dents lorsqu’un cri d’horreur ébranla la citadelle. Comme un seul homme, les pirates se levèrent tandis qu’un jeune garçon se ruait dans la pièce.

«  La vieille Jones, elle est morte !!! On lui a arraché la langue et ouvert le bide. »

Barbossa frémit et se rua à l’extérieur.

 

Le spectacle qui l’attendait le fit tressaillir. La femme à qui il avait parlé un peu plus tôt gisait sur le sol et l’œil exercé du pirate remarqua un cadavre de grenouille non loin du corps supplicié.

 

Fou de rage, il se tourna vers Sri.

«  Une servante ?

- La fille de Morgan, annonça calmement Mistress Ching. Et la mère de Davy Jones. »

Barbossa chancela tandis que Teague prenait la parole d’un ton décontracté.

«  Ses souffrances ont enfin pris fin. C’était pitié de la voir sombrer dans la folie un peu plus chaque jour. »

Les yeux de Barbossa rencontrèrent ceux du Gardien et un frisson involontaire secoua l’échine du Roi. Teague lui renvoya un regard dur.

« Personne ne transgresse le Code. » Murmura-t-il en le bousculant.

 

Statufié, Barbossa songea que s’il avait encore le moindre doute sur la véracité des racontars de la vieille, ceux-ci étaient désormais derrière lui…

 

Le Black Pearl

 

Angelica, un sourire aux lèvres, pénétra dans la cabine, deux verres à la main.

«  Un peu de rhum Jack ?

- On fête quelque chose ? Rétorqua le pirate, le visage morne.

- Une femme n’a pas le droit de désirer son époux ? » Rétorqua Angelica.

En l’entendant, Jack soupira et elle passa derrière lui.

«  Tu m’as tellement manqué ces dernières semaines. » Murmura Angelica en glissant ses lèvres dans son cou.

 

Jack sourit alors que la main de la jeune femme s’insinuait sous sa chemise.

«  Vraiment ? Je croyais que tu m’en voulais…

- Oui c’est vrai… Mais si je me souviens bien nous avons toujours su nous réconcilier… »

Jack ferma à demi les yeux tandis qu’elle le caressait.

« C’était stupide de ma part de croire que tu l’aimais, murmura Angelica. Après tout ce que nous avons traversé, j’aurais du savoir que ce n’était qu’une putain parmi toutes celles que tu as baisées. »

 

Jack frémit tandis qu’elle le fixait entre ses cils.

« C’était bien cela non ? Une fille dont tu as usé une nuit pour faire jaillir ta semence ? »

Le pirate hésita tandis que le regard d’Angelica se chargeait de peine devant son mutisme.

«  Content que tu t’en rendes compte. » Lâcha finalement Jack.

Après tout il aimait Angelica, avait aimé, aimait…

 

Les lèvres de la jeune femme emprisonnèrent les siennes et le pirate oublia le reste. Quelle importance finalement qu’Elizabeth soit partie ? La jeune femme avait été claire, elle n’aimerait jamais que son foutu Will, quand à lui il avait enfin retrouvé Angelica. Il n’avait aucune raison pour désirer autre chose.

 

Alors qu’il allongea            it la jeune femme sous lui, Jack parvint presque à se convaincre qu’Elizabeth ne lui était rien. Pourtant, lorsqu’il jaillit dans le corps chaud et offert d’Angelica, il ne put s’empêcher de penser au baiser d’adieu qu’Elizabeth lui avait donné.

 

Shipwreck Cove

 

Barbossa regarda avec cynisme le Black Pearl pénétrer dans la baie et ne put retenir un léger sourire à la vue de la silhouette d’Héléna dressée sur le pont.

« Voici une morte qui semble bien se porter. » Ironisa Teague à ses côtés.

Barbossa lui renvoya un regard rusé.

«  Il faut croire que je me suis trompé.

- En effet, de toute évidence. » Rétorqua Teague.

 

()()

 

Le cœur battant, Héléna mit pied à terre et son regard épousa celui d’Hector avant qu’elle ne se détourne.

«  Héléna, j’étais inquiet à ton sujet. » Lui lança Teague d’une voix charmeuse.

La jeune femme détourna son regard d’Hector et étreignit Teague.

« Tu sais bien que je m’en sors toujours. »

Barbossa grinça des dents en les voyant enlacés et ne put s’empêcher d’intervenir.

« Je dois te parler. »

 

Héléna lui renvoya un regard glacial.

« Nous nous verrons au conseil Seigneur Barbossa. »

Fou de rage, Barbossa la vit se détourner pour emboiter le pas de Teague tandis que Jack s’avançait vers lui.

« Là, j’crois que tu l’as énervée… Quelle idée de l’avoir laissée sur place… »

Barbossa inspira et le toisa.

«  Sparrow. »

 

Sans se soucier des protestations de Jack, il referma sa main autour de son col et l’entraina.

«  Hé doucement, j’l’ai pas touchée si c’est ce que tu

- Ton compas, donne le moi ou je te tue sur le champ. » Rétorqua Barbossa.

Jack déglutit.

« Ce serait contraire au Code…

- Je me fous du Code, rétorqua Barbossa. Donne le moi. »

Jack soupira.

« Navré Hector mais je ne l’ai plus…

- Quoi ???

- Elizabeth l’a pris, soupira Jack. A ce propos tu es toujours Roi, ça devrait te réjouir.

- Je m’en moque !!! Explosa Barbossa. Où est cette garce ?

- Elle est partie et ne reviendra jamais, » intervint Angelica, un sourire radieux aux lèvres.

 

Barbossa pesta entre ses dents tandis que Jack fixait sa femme avec méfiance…

 

()()

 

Héléna suivit Teague jusque dans les appartements qu’il s’était attribué et sourit fugacement tandis que son vieil ami leur servait un verre à tous deux.

« Barbossa raconte à qui veut l’entendre que tu es morte. »

Le visage d’Héléna accusa le coup, les mots cruels que son amant lui avait adressés encore en mémoire puis vida son verre.

« Un différend.

- Le genre de différend qui le pousse à tenter de s’en prendre à Calypso ? » Interrogea Teague.

 

Cette fois le cœur d’Héléna accéléra. Finalement, malgré toutes ses paroles cruelles et le reste, Hector se souciait encore assez de leur enfant pour risquer sa vie en enfermant Calypso.

« Héléna ? » Demanda Teague.

La jeune femme secoua la tête et un sourire en coin éclaira son visage.

«  Ca ne concerne qu’Hector et moi. »

Une grimace dégoutée échappa à Teague et il leva les yeux au ciel.

«  Pourquoi faut-il que tu fasses toujours le choix le plus déplorable possible ? »

 

Héléna hoqueta devant la colère qui couvait sous les propos de son vieil ami.

«  Que s’est-il passé ? »

Teague se resservit à boire et la fixa.

« Ce que s’est passé ? Ce qui se passe toujours avec Barbossa, il cherche à entrainer la Confrérie dans ses folies, il joue avec des secrets qu’il aurait du toujours ignorer et compromet ainsi notre avenir, pire il nous mène à notre perte. Bugger mais où est donc Elizabeth ? » Soupira Teague avec une telle expression de regret dans la voix qu’Héléna ne put retenir un sourire amusé.

 

Cependant, elle reprit bien vite son sérieux et fixa son vieil ami.

«  Quels secrets ?

- Quoi ?

- Tu as dit qu’Hector jouait avec des secrets, de quoi parles-tu ? »

Teague grimaça.

« Je te l’ai dit, c’est secret, en fait c’est plus une légende qu’un secret à dire vrai mais Barbossa semble le croire pour je ne sais quelle raison perverse.

- Légende ou secret je veux savoir. » Martela Héléna.

 

Teague tiqua et elle lui prit le bras.

« Je t’en prie Teague, dit le moi. »

Il se troubla et la fixa.

«  Il existait un accord entre les premiers Seigneurs et Calypso.

- Quoi ? Mais je croyais que…

- Il n’en existe plus aucune trace nulle part, ceux qui m’ont précédé s’en sont assuré. Gronda Teague.

- Et en quoi consistait-il ? »

 

Teague hésita et Héléna saisit son bras. 

« Dis le moi…

- Certains offraient une de leurs filles à Calypso. »

Héléna recula violement.

« Quoi ?

- En échange de faveurs, d’une mer clémente, Héléna tout a un prix. »

Elle passa une main sur son ventre et se décomposa.

«  Cette histoire ne doit jamais sortir de nos murs Héléna, cela détruirait la Confrérie aussi sûrement que si Barbossa décidait de poursuivre son projet ridicule d’enfermer à nouveau Calypso. J’ai été fou de vous laisser le nommer Roi, Jack et toi. A présent qu’Elizabeth n’est manifestement pas avec vous, il est devenu trop dangereux pour la Confrérie. »

Héléna blêmit.

«  Teague…Tu n’es pas sérieux.

- Si notre survie est au prix de la sienne je n’hésiterais pas. »

 

Héléna tressaillit et avança vers lui.

«  Je porte son enfant Teague. Calypso le menace, c’est pour cela qu’il agit ainsi….

- Peu importe ses raisons, rétorqua Teague. Je ne peux pas sacrifier la Confrérie au nom d’un enfant, même si c’est le tien. »

Héléna déglutit tandis qu’il lui semblait qu’un mur venait de s’ériger entre son vieil ami et elle-même.

«  Tu as changé Teague, avant tu avais du cœur, avant tu ne faisais pas passer cette stupide Confrérie avant le reste.

- Toi aussi tu as changé Héléna, quant à la Confrérie tu n’as jamais compris ce qu’elle représentait pour moi. Si tu l’avais su tu ne serais pas partie à l’époque, tu n’aurais pas pris le parti de ton frère contre celui de ton ami. »

 

Héléna rit sauvagement.

« Alors c’est ça ? Tu te venges ? Des années après tu m’en veux pour n’avoir jamais couché avec toi, pour être partie ?

- Je t’en veux d’avoir choisi le mauvais camp, je t’en veux pour avoir fait toi-même ton propre malheur, souffla Teague. Pour chaque chose que l’on désire il y a un prix à payer. Tu as désiré rester fidèle à ton frère en valait-il le prix ? »

Héléna le fixa.

«  Et toi ta Confrérie vaut elle le prix de la vie d’Hector ? Ta vengeance valait elle le coup Teague ? Tuer Blackbeard et sacrifier Elizabeth, ça en valait la peine ? »

Teague détourna les yeux mais la jeune femme ne lui laissa pas de répit.

«  Et les larmes de ton fils lorsqu’il a appris que son enfant était mort avant de naitre est ce que ça en valait la peine ? »

Teague blêmit.

«  Quoi… L’enfant d’Elizabeth est… »

Un éclat cruel dans le regard, Héléna lui fit face.

« Comme tu te plais à le répéter si souvent, il y a toujours un prix à payer Teague. La Fontaine a pris la vie de l’enfant pour ramener la mère. »

Teague ferma brièvement les yeux.

« Comment va Jack ?

- Demande le lui toi-même, qui sait peut être que ça ne te coutera rien !  Pesta Héléna avant de s’éloigner vers la porte. Au revoir Teague. »

 

Le pirate se leva brusquement.

« Attend… Convaincs Barbossa de garder le silence et de laisser Calypso en paix. Si tu peux. »

Héléna le regarda avec tristesse.

«  Alors c’est le perdre lui ou perdre mon enfant n’est-ce pas ?

- Il ne réussira pas à enfermer Calypso de nouveau, nous le savons tous les deux. Il mourra en essayant puis ce sera notre tour à tous.» Souffla Teague.

Héléna inspira longuement.

« Je vois.

- Je suis désolé Héléna, vraiment, soupira Teague. S’il y avait quelque chose à faire, je le ferais mais quelle que soit la solution c’est une cause perdue. C’est le prix à

- Ne le dis pas, le coupa farouchement Héléna. Ne le dis plus jamais devant moi Teague. »

Sans plus attendre, Héléna sortit.

 

Plus que jamais, elle avait l’impression d’être dans une impasse.

 

()()

 

Teague s’approcha lentement de Jack à côté duquel se tenait Angelica.

«  Jackie, » commença t’il d’une voix enrouée par l’émotion à la pensée de tout ce que son fils avait perdu.

Jack releva un regard morne sur lui et lui désigna la bouteille qu’il tenait.

« Pas maintenant tu veux. »

Angelica se rapprocha de Jack et toisa Teague.

«  Nous sommes épuisés, nous avons fait une longue route et nous apprêtions à nous coucher. »

 

Teague nota du coin de l’œil le tressaillement de Jack devant l’affirmation de la jeune femme et se tourna vers elle.

«  Mademoiselle Teach, vous êtes libre de rejoindre les quartiers qui vous ont été assignés. Le Seigneur Sparrow et moi-même avons à parler. C’est urgent. »

Angelica rougit sous la rebuffade que l’autre ne s’était même pas donné la peine de dissimuler et s’avança.

« Madame Sparrow Gardien, plus vite vous vous y ferez mieux ce sera.

- Les épouses n’ont pas à participer au Conseil, rétorqua Teague d’une voix glaciale.

- Vraiment ? Et si Elizabeth Swann se trouvait à ma place vous l’enverriez se coucher comme une bonne petite épouse bien docile ? Ragea Angelica.

- Elizabeth Swann est un Seigneur de la Confrérie et le Roi légitime de cette dernière. Pas vous. Du reste si elle était ici, c’est à elle que je m’adresserais en priorité, comme elle n’est pas là, Jack va devoir répondre à mes questions. »

 

Angelica ouvrit la bouche pour répliquer mais Jack intervint d’un ton las.

«  Je te rejoins dans quelques minutes Angelica, ce ne sera pas long. »

Les yeux sombres d’Angelica se posèrent sur Teague puis elle se pencha vers Jack.

«  Je t’attendrais, » souffla t’elle tendrement avant de le gratifier d’un long baiser.

 

Une fois Angelica sortie, Jack leva les yeux sur son père.

«  Tu peux être bref ? Comme tu vois je suis attendu. »

Teague ne répondit pas, il alla fermer la porte à clef puis s’avança lentement vers son fils qui n’avait pas bougé.

 

Au bout d’un long moment, il prit la parole.

«  Héléna m’a dit ce qui s’est passé à la Fontaine. »

Jack tressaillit.

«  Dans ce cas tu sais déjà tout. Commenta-t-il avant de se lever et de marcher d’un pas pressé vers la sortie.

- Je suis désolé Jackie, je ne voulais pas ça pour toi, je n’ai jamais voulu ça. » Souffla Teague.

 

Dos à lui, Jack s’immobilisa et Teague vit ses épaules commencer à trembler.

«  Elle est morte. Notre fille est morte papa et Elizabeth, Lizzie, elle… »

Teague déglutit en entendant la voix de Jack se briser sur les derniers mots.

«  Elle est partie, se força à poursuivre le pirate. Et elle ne reviendra jamais et je, j’ai du, je devais la laisser partir.

- Pourquoi ??? » S’étonna Teague.

Jack se retourna.

«  Parce qu’elle me l’a demandé, parce que c’était la seule chose que je pouvais encore lui donner. »

 

Teague soupira et servit deux larges chopes de rhum.

« Viens t’asseoir.

- Je ne suis pas d’humeur à me soucier de la Confrérie ! Pesta Jack.

- Ce n’est pas de la Confrérie dont je veux te parler. »

Jack soupira et s’assit finalement.

« Angelica m’attend, tenta t’il.

- Angelica… Répéta Teague. Je t’avais prévenu Jack, la Fontaine ne donne rien sans reprendre en échange. »

Le poing de Jack s’abattit sur la table.

«  Epargne moi tes sermons tu veux !!! »

 

Teague soupira.

« Jack est ce que tu es amoureux d’elle ?

- Angelica ? Oui, je l’ai épousée et j’ai tout fait pour la sauver, et, souffla Jack d’une voix atone.

- Je ne parlais pas d’Angelica. Mais de la femme dont tu as fait notre Roi, de la femme pour laquelle tu viens de braver l’autre monde, de celle à qui tu as fait un en

- Ne parle pas de ça. » Le coupa Jack.

 

Teague attendit tandis que Jack tournait son verre dans sa main.

«  Elle ne me pardonnera jamais… Will est mort, notre Lizzie est morte et…

- Ce n’était pas ma question Jackie. »

Jack soupira à contre cœur.

«  De temps en temps, oui je crois, je, j’ai cru ressentir des frémissements pour elle, avant, quand elle est partie, quand…

- Et maintenant ? » Le coupa Teague d’un ton agacé.

Un nouveau soupir lui répondit.

« J’aime Angelica, depuis toujours… Mais je, je pense souvent à Elizabeth.

- Souvent ?

- Tout le temps. » Murmura Jack d’un ton douloureux.

 

Teague grimaça, le cœur serré pour son fils.

« La nuit, quand je suis avec Angelica, je, j’imagine qu’elle est là, que… Commença Jack. J’ai cru que c’était parce que j’étais responsable de sa mort mais elle est revenue et j’y pense encore. C’est même pire à présent, ironisa Jack avec amertume. Avant je la voyais vraiment, comme une sorte de fantôme alors que maintenant, je ne la verrais plus jamais.

- Ton compas pourrait t’y conduire…

- Elle me l’a pris. Tu comprends, elle me l’a pris avant de partir. Elle ne laisse jamais rien au hasard, » grinça Jack.

 

Teague lui lança un regard rusé.

« Et comment a-t-elle accompli ce miracle ?

- Elle m’a embrassé ! Pesta Jack. Comme la première fois, comme quand elle m’a livré au Kraken ! »

Teague ne put retenir un sourire amusé.

«  Et bien sûr pendant qu’elle t’embrassait tu pensais à Angelica ?

- NON ! » S’indigna Jack.

Un nouveau sourire se forma sur les lèvres de Teague et il rétorqua.

« Dans ce cas, il serait peut-être temps de cesser de te cacher derrière des frémissements ou des anciens amours pour affronter cette femme et la revendiquer pour toi. »

 

Jack secoua la tête.

«  Elle ne veut plus de moi, elle ne me pardonnera jamais… Et je ne peux pas abandonner Angelica, j’ai déjà commis cette erreur une fois et vois où ça m’a conduit.

- A la prendre tout en souhaitant qu’une autre soit à sa place, répondit Teague d’un ton prosaïque. Laisse le passé où il est Jack, ce qui est mort ne peut pas revivre. »

Jack le regarda avec un air de totale incompréhension et Teague toussota.

« Je me comprends. Mais Jackie, si c’est Elizabeth que tu veux, va la chercher et ramène la. Tu n’es pas le seul à avoir besoin d’elle.

- Tu voudrais que j’abandonne Angelica pour sauver ta stupide Confrérie ! S’indigna Jack.

- Non Jackie, pas pour la Confrérie, mais pour toi. Tu as un choix à faire et si tu étais honnête avec toi-même tu admettrais que tu l’as fait il y a longtemps. Moi je l’ai su dès que tu l’as regardée lorsqu’elle est venue ici la première fois.» Murmura Teague avant de sortir, le laissant seul avec ses pensées.

 

Chapitre 39                                                                                          Chapitre 41

Écrire commentaire

Commentaires : 25
  • #1

    emeline (mercredi, 22 août 2012 21:16)

    Ça va pas être du gâteau pour Jack de retrouver Elizabeth surtout qu'Angelica va lui en vouloir à mort et Barbossa aussi. Je me demande comment il va faire pour la trouver vu qu'il n'a plus son compas, là je sèche complètement, je donne ma langue au chat. :o

  • #2

    emeline (mercredi, 22 août 2012 21:18)

    Et puis pour une fois Jack va écouter Teague.

  • #3

    JessSwann (mercredi, 22 août 2012 21:21)

    Erf je ne te le fais pas dire, mais Jack va t'il écouter Teague ? Barbossa a d'autres soucis en tête rassure toi :)

  • #4

    emeline (mercredi, 22 août 2012 22:30)

    Tu n'a pas tort.

  • #5

    Ladypirate (jeudi, 23 août 2012 01:09)

    Je me demande si Barbossa va écouter Héléna et s'il la croira ^^ Quant à Héléna, je lui souhaite du courage, Hector ne risque pas d'être tendre avec elle !!
    La pauvre madame Jones a dû souffrir toutes ces années en entendant les récits sur son fils :( (sans parler des tentacules lol)
    Teague connait très bien Jack finalement et je pense que leur conversation va servir de déclic au capitaine Sparrow : il n'a pas besoin de compas pour retrouver Lizzie, après tout ils sont comme deux gouttes d'eau ;) Angie va encore être rejetée :(

  • #6

    JessSwann (jeudi, 23 août 2012 08:53)

    @ Emeline :lol merci, en même temps j'écris l'histoire donc j'ai une petite idée de ce qui se passe ensuite mdrrr
    @ Lady : Héléna est mal partie j'avoue cependant ils ont un intérêt commun... Ah bah la vieille Jones a morflé jusqu'au bout :( Teague connait son fils mais celui ci va t'il en tenir compte ? Et Angie risque de ne pas se laisser faire, sans parler de ce que fera Elizabeth si elle réapparait

  • #7

    Ladypirate (jeudi, 23 août 2012 17:40)

    Je sens que les prochains chapitres vont nous conduire tout droit à des catastrophes !! :(
    Ce serait si émouvant qu'Angelica laisse Jack à Lizzie et que, n'ayant plus rien à perdre, elle décide d'aider Héléna et Barbossa en acceptant de devenir une sirène... bon je rêve là lol

  • #8

    JessSwann (jeudi, 23 août 2012)

    Erf les prochains chapitres seront intenses.
    Pour Angie oui tu rêves erf

  • #9

    ߣΛCKĦ£ΛЯŦ (samedi, 25 août 2012 01:22)

    La vieille Jones c'est une famille de fruits de mers en fait mdrrrr muy complicado comme chapitre, un dur choix...

  • #10

    JessSwann (samedi, 25 août 2012 09:35)

    Lol héhé oui c'est compliqué....

  • #11

    Roxy (samedi, 25 août 2012 14:13)

    Oula, en effet, ça promet ^^ J'espère que tout ira bien pour Hector et Héléna... Jack ferait mieux d'écouter Teague pour une fois... Jack préfère Elizabeth qu'Angelica.

  • #12

    ߣΛCKĦ£ΛЯŦ (samedi, 25 août 2012 14:15)

    il faut lui donner des baffes à Angélica !!! lol

  • #13

    JessSwann (samedi, 25 août 2012 14:24)

    @ Roxy : Hector et Héléna ma foi vont faire comme ils peuvent... Et Jack a du mal à écouter les autres...
    @ Blackheart : ah ça...

  • #14

    Angelica Cruz (lundi, 27 août 2012 23:01)

    cool et trop cool...épilogue proche je sens. quoi que jack fasse il mort.

  • #15

    JessSwann (mardi, 28 août 2012 08:36)

    Bah Liz n'est pas forcément vindicative quand à l'épilogue ma foi il reste encore 5 chapitres plus un épilogue donc la fin est prévue pour le 2 Octobre

  • #16

    Angelica Cruz (samedi, 01 septembre 2012 16:23)

    les chap précédents semblent pourtant le montrer et puis de toute manière Angie l'est

  • #17

    JessSwann (samedi, 01 septembre 2012 16:26)

    ???? Euh attend précise on est sur quoi là ? Sur la fin proche ou sur le côté agressif d'Angie ?

  • #18

    Angelica Cruz (dimanche, 02 septembre 2012 18:48)

    deuxiéme partie de la phrase: Angie est vindicative.
    Premiére partie de la phrase: les chaps précédents semblent montrer un fin proche

  • #19

    JessSwann (dimanche, 02 septembre 2012 19:14)

    Bah Angelica est agressive oui mais c'est pas ce qui la rend sympathique
    Pour la fin encore 4 chapitres et un épilogue

  • #20

    Angelica Cruz (dimanche, 02 septembre 2012 20:01)

    je n'ai pas dit agressive mais vindicative ou de fort caractére si tu préfére. et c'est justement sa force de caractére et sa détermination qui la rende sympatique

  • #21

    JessSwann (dimanche, 02 septembre 2012 20:39)

    Euh la définition de vindicative : Qui a pour volonté de se venger. Synonyme rancunier
    Désolée mais ça sonne pas fort caractère pour moi, ça sonne mesquin et peu sympathique

  • #22

    ߣΛCKĦ£ΛЯŦ (samedi, 13 octobre 2012 19:47)

    j'ai presque finiiiiii ^^

  • #23

    JessSwann (samedi, 13 octobre 2012 19:53)

    Mdrrrr c'est bien ^^

  • #24

    ߣΛCKĦ£ΛЯŦ (samedi, 13 octobre 2012 20:53)

    ouais moque toi lol

  • #25

    JessSwann (samedi, 13 octobre 2012 21:14)

    Nan penses tu