Chapitre 4 Poulet et ancienne amante

Londres,

 

«  Mon maitreeeeeeeee exigeeee que vous lui donniez vos meilleurs poulets ! » Tonna Jack Sparrow d’une voix de fausset devant un marchand ébahi.

Ce dernier le considéra avec méfiance mais s’inclina néanmoins devant l’assurance précieuse du pirate.

«  Mais je vous assure que mes marchandises sont toujours…

- Cela ne suffit pas !! Tonna Jack. C’est pourquoi il m’a demandé de venir les choisir moi-même, poussez-vous. »

Abasourdi, le marchand de volaille s’écarta et Jack, un mouchoir plaqué sur le nez, désigna deux gros volatiles dodus.

«  Celui-ci et celui-là, Mr Gibbson, attrapez les je vous prie. »

 

Gibbs roula des yeux et s’apprêtait à protester lorsque Jack le prit de vitesse.

«  Allez, allez, vous savez que le juge a des invités ce midi. Ces poulets seront leur déjeuner. » Déclara t’il en posant un regard insistant sur Gibbs.

Ce dernier leva les yeux au ciel et commença à poursuivre les poulets, qui, effarés par autant de vacarme, courraient dans tous les sens. Jack sourit fugacement et se tourna vers le marchand.

«  Très bien mon brave, je suppose que Mr le juge oubliera les maladresses du passé. »

Le marchand écarquilla les yeux.

«  Le juge Adams ? Mais je vous assure que…

- Tss taisez-vous, je plaiderai votre cause mon brave. » Répondit Jack tandis que Gibbs venait tant bien que mal à bout des poulets.

 

Le marchand secoua la tête, sonné.

«  Je, merci, voulez-vous…. Tenez ce vin pour votre aide, enfin si vous accep

- Merci mon brave, le coupa Jack en s’emparant de la bouteille. Mr Gibbson, dépêchez-vous, nous n’avons pas toute la journée. Mettez les poulets sur la note, l’ami.

- Si vous croyez que c’est facile, maugréa Gibbs, ces maudits volatiles ne se laissent pas facilement attraper. »

Jack ne répondit pas et sortit de l’échoppe avec toute la superbe dont il était capable sous le regard du marchand qui ne comprenait toujours pas ce qui arrivait. Gibbs le suivit aussi vite qu’il pouvait, ses deux poulets caquetant sous le bras et le rejoignit.

«  Enfin Jack !! A quoi rime cette mascarade ? »

 

Le pirate posa un regard affamé sur lui.

«  Tu veux manger ou pas ?

- Vu comme ça, » céda Gibbs avant de le suivre.

 

()()

Trois heures plus tard,

 

Les restes des deux poulets sur une broche improvisée et le pichet de vin offert à moitié vide entre les deux hommes, Jack se permit un soupir heureux.

«  Il était temps… »

Gibbs hocha la tête puis reprit avec sérieux.

«  Quand je pense qu’on en est réduits à voler des poulets…

- J’ai déjà volé des choses plus étranges. » Rétorqua Jack, sur la défensive.

 

Les deux complices échangèrent un regard puis Gibbs reprit, une lueur avide dans le regard.

«  En parlant de ça, vous croyez pas qu’il serait temps de se mettre en quête de quelque chose d’un peu plus… substantiel à voler ? »

Jack sourit.

«  Je vois ce que tu veux dire l’ami, mais j’ai jamais trop aimé le cochon, les chèvres par contre…

- Et pourquoi pas un bateau ?? »

 

Jack fronça les sourcils.

«  J’ai déjà un navire. Dois-je te rappeler que je suis le Capitaine du Black Pearl ? »

Gibbs soupira profondément.

«  Non Jack, mais on pourrait peut-être emprunter un autre navire, histoire de trouver la Fontaine ET le Pearl ? »

Jack leva la main, troublé. Gibbs le regarda, dans l’attente d’une réponse sensée et étouffa un nouveau soupir en voyant Jack vider le reste de la bouteille de vin.

«  Ecœurants ces français, jamais compris comment ils pouvaient boire une chose pareille » commenta Jack.

 

Gibbs secoua la tête d’un air navré mais Jack reprit.

«  Mr Gibbs, je crois que je viens d’avoir une idée. »

Le second tourna un visage plein d’espoir vers lui.

«  Je vous écoute Jack

- Nous allons emprunter un nouveau navire pour trouver le Black Pearl et la Fontaine, n’est-ce pas brillant ? »

Médusé par son culot, Gibbs cligna des yeux et Jack se leva.

«  Oui je sais, mais c’est pour ça que tu es second et moi Capitaine, je propose que nous commencions par les tavernes du port, histoire de voir quel bâtiment recrute… »

Gibbs ne put retenir un sourire blasé et suivit son capitaine.

 

Le Queen Anne’ S Revenge,

 

Blackbeard considéra sa fille avec agacement.

«  Donc Sparrow est à Londres et tu prétends ne pas l’avoir trouvé ?

- Je le cherche, Père, mais pour l’instant, personne ne l’a vu dans les tavernes. » S’excusa Angelica.

Blackbeard frappa la table du plat de sa main.

«  Je suis déçu Angelica, je pensais pouvoir te croire lorsque tu m’as assuré connaitre ce Sparrow.

- C’est vrai Père !

- Alors pourquoi n’est-il pas devant moi ?

- Je ne l’ai pas encore trouvé. » Murmura Angelica d’une voix d’enfant prise en faute.

 

Blackbeard la fixa et maitrisa une fois de plus sa colère. Angelica était certes une incapable mais après tout il n’attendait pas d’elle qu’elle sache mener à bien une expédition. Non, ce qu’il voulait c’était ses années, par conséquent :

«  Je sais que tu fais ton possible mon enfant, mais je crois qu’il est temps de lancer mes hommes à ses trousses, ils le retrouveront mort ou vif…. Après tout on peut prendre la carte sur son cadavre. »

Angelica poussa un cri d’effroi.

«  Non, Père, je vous en prie, laissez-moi une dernière chance, j’ai, j’ai peut être un moyen…. »

 

Teach la regarda avec attention. Ce n’était pas la première fois qu’Angelica se troublait ainsi à la mention du pirate.

«  Me voici perplexe Angelica, que représente cet homme pour toi ?

- Rien du tout, répondit trop vite Angelica. C’est juste que je le connais et que je pense pouvoir le convaincre de nous aider.

- Il nous aidera aussi bien mort.

- NON !! Père, je vous en prie, je…. » Supplia Angelica avant de s’interrompre.

Le regard rêveur, la jeune femme se souvint de Jack, de leur passion, de la manière dont il l’avait trahie puis abandonnée. Mais, malgré sa colère, elle ne pouvait se résoudre à ordonner sa mort, pas si elle pouvait le revoir, obtenir une explication…. Et…

«  Très bien, je ne peux rien te refuser, fit mine de soupirer Blackbeard. Je te laisse une dernière chance, après quoi je le chercherai moi-même. »

 

Le visage d’Angelica s’éclaira et elle se jeta dans ses bras.

«  Merci Père, je ne vous décevrai pas, je vous le jure.

- J’y compte bien, » répondit Blackbeard secrètement agacé par les manifestations d’affection de la fille.

 

()()

 

Une fois Angelica enfin sortie, Blackbeard se cala dans son fauteuil et songea à la situation. Il ne fallait pas être sorcier vaudou pour deviner ce qui s’était passé entre Angelica et Sparrow, la réputation du pirate parlait pour lui. Il avait sans doute séduit Angelica dans un quelconque cloaque, lui avait promis monts et merveilles puis l’avait laissée tomber. Blackbeard ricana à cette perspective et songea avec mépris qu’Angelica était bien comme sa mère. Trop stupide pour faire preuve d’un quelconque discernement.

 

Enfin, la chose pourrait lui servir, s’il offrait Sparrow à Angelica, celui-ci la distrairait tellement qu’elle ne penserait pas à se poser la moindre question sur ce que son papa chéri attendait exactement d’elle.

«  Tout est parfait » ricana Blackbeard.

 

Le Damoclès,

 

Barbossa posa un regard dégouté sur l’équipage du navire. Cela faisait plusieurs semaines qu’il était à bord et il n’avait toujours pas trouvé le moindre matelot auprès duquel planter sa graine de mutinerie. A croire que cette Héléna ou Rosa comme elle se faisait appeler était un bon capitaine ! De plus, comble de malchance, leurs recherches étaient jusqu’à présent restées vaines, comme si Sparrow s’était évanoui dans la nature !

 

Ces deux faits conjugués mettaient la patience limitée de Barbossa à rude épreuve et le pirate chercha des yeux de quoi étancher sa soif.

«  Bonne nouvelle, annonça Héléna, un sourire aux lèvres.

- Quoi ? Vous avez rapiécé une voile ? demanda Barbossa avec mauvaise humeur.

- Non, j’ai retrouvé la trace de Jack Sparrow. »

Les yeux de Barbossa s’allumèrent à la perspective de se remettre à l’action.

«  Enfin ! Où se terre ce rat ? 

- On le dit à Singapour.

- Singapour ?? Mais que diable va-t-il faire là-bas, c’est à des semaines d’ici.

- Je sais, » soupira Héléna d’un air faussement navré.

 

Barbossa cala sa main sur sa jambe de bois et clopina vers la cabine de la jeune femme.

«  Nous prendrons la route la plus courte, hors de question de voir ce rat de Teach m’échapper. »

Un sourire aux lèvres, Héléna le regarda s’éloigner.

«  Singapour ? » Demanda Domez.

Les yeux rivés sur le dos de Barbossa, Héléna sourit.

«  J’ai hésité avec l’Australie….

- Si jamais il découvre que vous lui avez menti… » S’inquiéta Domez.

Héléna tourna un visage radieux vers lui.

«  Dans ce cas, arrangeons nous pour qu’il ne l’apprenne pas. »

 

Le second la suivit des yeux tandis qu’elle rejoignait le pirate dans sa cabine. Tandis qu’il les observait à la dérobée, il ne put s’empêcher de ressentir une angoisse diffuse. Certes la prophétie disait que Barbossa tuerait Teach, mais que ferait-il à Héléna ?

 

Cabine du Capitaine,

 

«  Nous allons passer par là » décréta Barbossa en pointant un ongle noir sur la carte.

Héléna fronça les sourcils.

« Les fonds sont instables, en prenant cette route ; désigna-t-elle ; nous sommes certains de ne pas avoir de problèmes.

- Cela prendrait cinq jours de plus au moins, commenta Barbossa. Non nous passerons par là.

- Faire naufrage ne nous avancera pas ! » Protesta Héléna.

 

Barbossa se tourna vers elle, un rictus aux lèvres.

«  Nous ne ferons pas naufrage, si vous me laissez prendre la barre. »

Héléna posa machinalement les yeux sur la jambe de bois de Barbossa et ce dernier sentit sa rage redoubler.

«  Ne me prenez pas pour un impotent Rosa !!! Je connais ces eaux mieux que personne. »

Héléna se crispa.

«  Diego disait toujours qu’il valait mieux assurer ses arrières, commenta t’elle en désespoir de cause.

- Votre Diego était un lâche, s’il avait eu assez de courage, il se serait échappé de l’emprise de Teach. Rétorqua Barbossa.

- Comme vous l’avez fait ? » Ironisa Héléna en regardant ouvertement la jambe mutilée du pirate.

 

Barbossa rougit de rage et la fixa.

«  Et vous ? Qu’avez-vous sacrifié pour lui échapper ? »

Le visage d’Héléna s’emplit d’amertume.

«  Plus que vous ne pouvez l’imaginer. »

Ils restèrent tous deux face à face un long moment et Barbossa fixa les lèvres pleines et le visage avenant de la jeune femme.

«  Il semble que c’est évident. »

Héléna blêmit légèrement en comprenant le sous-entendu.

«  Ne vous faites pas d’illusions Barbossa, je ne compte pas payer aussi cher votre aide.

- A cause de votre Diego évidemment, » ne put s’empêcher de répondre le pirate.

Ils s’affrontèrent du regard pendant de longues secondes et Héléna sourit.

«  Prenez donc la barre Capitaine Barbossa.

- Je ne le voyais pas autrement » rétorqua le pirate avant de sortir.

 

Restée seule, Héléna fixa la porte qu’il venait de franchir. Plus elle côtoyait Barbossa, plus elle le trouvait intéressant. Dommage qu’il ne soit qu’un moyen de parvenir à ses fins….

 

Londres, Auberge de la Fille du Capitaine,

 

«  Le Capitaine Sparrow recrute » annonça un homme au visage tanné par des années de navigation.

Attablés dans un coin de la salle Gibbs et Jack relevèrent simultanément le visage.

«  Vous recrutez ? » S’étonna Gibbs.

Jack s’assombrit.

«  Pas à ma connaissance. Hé toi !! » Lança-t-il à l’homme.

Ce dernier s’approcha et Jack le fixa.

«  Qui t’a parlé du Capitaine Sparrow ?

- Bah, personne, ça fait une heure qu’il est là et qu’il recrute, on dit qu’il cherche la Fontaine de Jouvence. » Murmura l’homme sous le ton de la confidence.

 

Jack et Gibbs échangèrent un nouveau regard et Jack se leva en chancelant.

«  Bugger, je ne sais pas qui est derrière tout ça mais il va le payer. »

Gibbs vida sa chope d’un trait puis suivit le pirate tandis qu’il descendait vers la cave que le marin indiquait.

 

()()

 

Jack plissa les yeux et poussa un glapissement à la vue de la silhouette, qui, assise à la table, interrogeait des matelots.

«  Monsieur Gibbs, vous ne trouvez pas qu’il me ressemble ? Demanda-t-il en agrippant la chemise de son second.

- C’est vous tout craché, commenta Gibbs.

- Pourtant je ne peux pas être là alors que je suis ici ! »

 

Tandis que Gibbs essayait de comprendre, Jack se rapprocha de la table.

«  Qui es-tu ? »

Angelica, grimée, releva le visage et retint sa satisfaction. Comme elle s’y attendait, Jack n’avait pas pu résister.

«  Je suis moi et tu ne peux pas être moi. Tu m’as contrefait et … »commença Jack avant de tirer son épée, faute de mieux.

 

Surprise, Angelica repoussa la table et tira son épée à son tour. Leurs lames s’entrecroisèrent et Jack la fixa.

«  Qui es-tu ?

- Je suis toi », ragea-t-elle avant d’attaquer.

Sous le regard perdu de Gibbs, les deux adversaires entreprirent un duel acharné. Jack repoussa son alter égo.

«  Tu ne peux pas être moi, puisque je suis moi. »

Sans répondre, Angelica passa à l’assaut. Jack grimaça sous la violence de l’attaque et avisa un sac de farine. Sans hésiter, il se glissa vers ce dernier et en jeta une pleine poignée au visage de l’imposteur. Angelica se baissa vivement et balança un violent coup de genou dans les parties de Jack. Le pirate haleta, les yeux écarquillés.

«  Pas les bijoux de famille… » Gémit-il.

 

Gibbs, détourna le visage et grimaça. Angelica, un sourire satisfait aux lèvres posa sa lame sur la gorge de Jack.

«  Perdu. »

Le pirate sourit inexplicablement et saisit le bras de la jeune femme. Sans hésiter, il l’attira vers lui et Angelica écarta sa lame.

«  Pas encore » souffla Jack avant de la renverser sur le sol.

Là, il bloqua le bras de la jeune femme et posa ses lèvres sur les siennes.

«  Tu m’as manqué Angie » Murmura-t-il avant de s’écarter d’elle.

 

Angelica haleta et Jack lui tendit la main sous l’œil médusé de Gibbs.

« Jack c’est un peu » commença t’il en cherchant ses mots.

Jack se contenta de sourire et arracha la postiche que la jeune femme avait mise.

«  Comment m’as-tu reconnue ? Demanda-t-elle.

- Une telle cambrure ne s’oublie pas trésor. »

Angelica sourit et fixa Jack. Son cœur accéléra et le pirate sourit.

«  Pourquoi ?

- Offre-moi un verre et tu sauras tout. »

 

Jack, les yeux rivés aux siens, sourit.

«  Juste un verre ?

- Pour commencer. » Répondit Angelica.

Gibbs, surpris, fixa Jack tandis qu’il arrachait le déguisement d’Angelica.

« Bien plus mieux, murmura-t-il.

- Jack, mais enfin qui est ce ????

- La femme de Séville, souffla Jack sans détacher son regard d’Angelica.

- Sainte Mère de Dieu, » psalmodia Gibbs avant de se signer.

 

()()

 

Angelica leva son verre, les yeux dans ceux de Jack. Depuis qu’elle l’avait revu, elle ne cessait de penser à leur histoire, à tel point qu’elle en oublia son père et la prophétie.

«  Pourquoi ? » Demanda-t-elle d’un ton douloureux.

Jack réfléchit quelques secondes puis soupira.

« Pourquoi maintenant Angelica ? Ça n’a plus d’importance…

- Ca en a pour moi. »

 

Jack ne répondit pas et la jeune femme changea de stratégie.

«  On dit que tu sais où se trouve la Fontaine.

- Alors c’est ça ??? »

Angelica le fixa et sa main se posa sur celle du pirate par habitude.

«  Jack, j’ai besoin de savoir où elle se trouve, je t’en prie. »

 

Jack la fixa. Il ne pouvait s’empêcher de penser au passé, aux bras d’Angelica, à la saveur de ses lèvres… Ses murmures. Il l’avait aimée. Tellement qu’il l’avait quittée.

«  S’il te plait, Jack, mon père mourra si tu ne m’aides pas.

- Ton père ???

- Oui, tu as les cartes Jack, je t’en prie, tu me dois bien ça »

Jack grimaça et posa son regard sur le visage éperdu d’Angelica.

«  D’accord. » Souffla-t-il.

La main d’Angelica pressa la sienne et elle sourit.

«  Merci Jack »

 

Un sourire las éclaira les lèvres du pirate.

«  Je suppose que tu as un navire.

- J’ai un navire, » confirma la jeune femme.

 

Jack se tourna alors vers Gibbs, qui, surpris, ne disait plus rien.

«  En route, Mr Gibbs, nous reprenons la mer. »

Gibbs ne releva pas et suivit le couple enlacé, stupéfait par la réaction de son capitaine.

Chapitre 3                                                                                                  Chapitre 5

Écrire commentaire

Commentaires : 28
  • #1

    JessSwann (mercredi, 30 novembre 2011 18:12)

    Note : pour ceux qui sont interessés par Héléna je vous invite à la découvrir sur le fan art réalisé par BlackHeart qui se trouve sur la page d'accueil de la fic :)

  • #2

    emeline (mercredi, 30 novembre 2011 22:13)

    la suite dépèche

  • #3

    JessSwann (mercredi, 30 novembre 2011 22:18)

    Lol la suite Mercredi comme d'hab

  • #4

    Lester (jeudi, 01 décembre 2011 02:25)

    Yay enfin un peu de Jack/Angie :) Les mercredi sont long à arriver par contre... :P

  • #5

    JessSwann (jeudi, 01 décembre 2011 13:54)

    Lol merci tu vas être servi ....
    Erf le mercredi revient toujours pourtant :)

  • #6

    emeline (jeudi, 01 décembre 2011 21:44)

    pas assez vite à mon goût

  • #7

    AngelicaCruz (dimanche, 08 janvier 2012 21:11)

    Jack/Angelica de nouveau réunis. ça fait un an que je l'attendais ce moment. Une suite excellente et duel qui n'est pas sans faire penser à celui du film

  • #8

    JessSwann (dimanche, 08 janvier 2012 21:16)

    Lol merci Angelica , le duel est clairement pompé sur celui du film , mais c'était une chouette scène :)

  • #9

    AngelicaCruz (mardi, 10 janvier 2012 20:50)

    Oui c'est une des scénes que je préfére

  • #10

    JessSwann (mardi, 10 janvier 2012 21:49)

    Oui mais ils l'ont pompé sur celui de Jack & Will dans le 1

  • #11

    AngelicaCruz (mercredi, 11 janvier 2012 13:33)

    personnellement je préfére celui de Angelica et Jack

  • #12

    JessSwann (mercredi, 11 janvier 2012 14:12)

    Ah moi je suis une puriste du premier et puis pas trop fan d'Angie et Jack ensemble hem :)

  • #13

    AngelicaCruz (samedi, 14 janvier 2012 20:57)

    Hem en fait il y des petites différences entre les deux duels

  • #14

    JessSwann (dimanche, 15 janvier 2012 10:39)

    Bah le baiser oui mais le duel avec Angelica est copié sur celui avec Will mais après c'est pour ça je préfère l'original :)
    Chacun son truc !

  • #15

    Ladypirate (jeudi, 19 janvier 2012 01:12)

    Jack/Angie <3
    Décidément tout les couples sont passionnants : Jack/Angie, Jack/Lizzie, Barbossa/Héléna ^^
    L'apparition de Jack en serviteur du juge j'imagine très facilement XD
    J'adore Gibbs "Vous recrutez?" ^^ et le petit + par rapport au film : le second qui assiste aux chaleureuses retrouvailles lol

  • #16

    JessSwann (jeudi, 19 janvier 2012 10:12)

    Erf merci contente que les couples te plaisent
    Oui je voulais que Gibbs y assiste et pour le juge, j'ai repris l'idée du film mais en plus "crédible" (j'ai détesté le déguisement de Jack j'ai trouvé ça trop gros en fait )

  • #17

    AngelicaCruz (lundi, 23 janvier 2012 21:55)

    Clair dans le film on voyait direct que le juge c'était le juge même derrirére ces lunettes

  • #18

    JessSwann (lundi, 23 janvier 2012 22:34)

    Ahhh oui entièrement d'accord et ravie de ne pas être la seule à le penser !

  • #19

    AngelicaCruz (mardi, 24 janvier 2012 20:34)

    Derien,c'était plus que trop gros ça se voyait avant même que Jack n'arrive, le connaissant c'est pas dur à devenier.

  • #20

    JessSwann (mardi, 24 janvier 2012 21:19)

    Ah nan mais c'était vraiment trop cartoonesque pour le coup, j'ai du mal avec ça

  • #21

    AngelicaCruz (mardi, 24 janvier 2012 21:28)

    C'était aussi gros que le Queen Ann's revenge

  • #22

    JessSwann (mardi, 24 janvier 2012 21:43)

    Lol

  • #23

    AngelicaCruz (mercredi, 25 janvier 2012 06:43)

    peu être que j'ai éxagérée un peu

  • #24

    JessSwann (mercredi, 25 janvier 2012 15:06)

    Non non je suis assez d'accord :)

  • #25

    AngelicaCruz (mercredi, 25 janvier 2012 20:29)

    OK mais pour moi ton"LOL" semblait dire le contraire

  • #26

    JessSwann (mercredi, 25 janvier 2012 21:18)

    Oh nan cherche pas je l'utilise n'importe comment le lol :)

  • #27

    AngelicaCruz (jeudi, 26 janvier 2012 21:29)

    moi aussi des fois

  • #28

    ߣΛCKĦ£ΛЯŦ (mardi, 09 octobre 2012 22:29)

    et moi je dit LOL. ^^