Chapitre 39 Mensonges

Le Black Pearl

 

Jack referma ses bras autour du corps mince d’Elizabeth alors qu’il dévorait sa bouche. Contre lui, la jeune femme le repoussa et il se détacha avec regret.

«  Elizabeth, » murmura t’il.

Elle lui renvoya un regard bouleversé et secoua la tête.

«  Je ne peux pas Jack. Je ne peux pas te pardonner. »

Refroidi, le pirate la fixa.

«  Très bien. » Lâcha-t-il avant de sortir.

 

()()

 

Derrière la porte, Angelica hoqueta et se rejeta dans l’ombre alors que Jack sortait, le visage bouleversé. Elle n’avait rien perdu de la conversation entre Jack et sa putain. Les poings serrés, elle se promit de tout faire pour garder l’homme qu’elle aimait.

 

Shipwreck Cove

 

Barbossa mit pied à terre avec superbe. La tête haute, il se dirigea droit vers la Salle du Conseil. Voyant cette dernière juste occupée par quelques Seigneurs las d’entendre le chant il la dédaigna et se rendit près de Teague.

«  Nous devons parler. »

 

Teague lui adressa un regard nonchalant tellement semblable à celui de Jack que le Seigneur dut avoir recours à toute sa maitrise pour ne pas lui mettre son poing dans la figure.

«  Et de quoi ?

- Calypso. » Annonça Hector.

 

Le Black Pearl

 

Jack dormait depuis plusieurs heures, ou plutôt il cuvait après son affrontement avec Elizabeth. Du moins il essayait.

 

Le pirate soupira et se leva.

 

Il ne réussirait pas à dormir, pas après le baiser qu’il avait échangé avec Elizabeth. Il grimaça à cette pensée qui entrainait forcément celle d’Angelica et s’assit. Il aimait Angelica, il l’avait toujours aimée, il devait l’aimer. Elle était sa femme et une part de lui ne le regrettait pas, il l’aimait. Mais il y avait Elizabeth, son rêve inaccessible et la femme qui le hantait depuis leur rencontre. Jack soupira douloureusement. Il avait encore le gout des lèvres de Lizzie sur les siennes mais il y avait Angelica. Il n’avait pas menti. Il l’avait épousée parce qu’il l’aimait. Il l’avait épousée parce que Lizzie avait épousé Will.

« Bugger, » grinça t’il avant d’ouvrir son compas.

 

L’aiguille oscilla quelques secondes avant de reprendre sa course folle.

« Bugger, » répéta Jack.

 

Shipwreck Cove

 

Barbossa reposa le Code et fixa Teague.

«  Donc en ma qualité de Roi, je peux décider seul d’enfermer à nouveau Calypso. »

Teague le fixa d’un air sombre.

«  Il me semble que le précédent Roi est toujours en vie.

- Et il me semble à moi qu’elle est morte jusqu’à ce qu’on fasse la preuve du contraire. » Rétorqua Barbossa sur un ton de défi.

 

Teague s’agaça.

« Que cherches-tu Barbossa ? Tu sais que Calypso nous détruira si non échouons.

- Je ne compte pas échouer.

- Mais tu auras besoin de tous les Seigneurs, cela inclut Jack et Héléna.

- Héléna est morte. » Mentit Barbossa.

 

Pendant une fraction de seconde, Teague oscilla puis son visage reprit son masque habituel d’indifférence.

«  Comment est-ce arrivé ?

- Calypso, » mentit à nouveau Barbossa.

Teague serra brièvement les poings puis se détendit.

«  C’est impossible, elle a bu l’eau de la Fontaine, de plus Calypso n’avait aucune raison de lui en vouloir.

- Et bien il faut croire que si, » rétorqua Barbossa.

 

Teague le fixa.

«  La venger ne la ramènera pas.

- Je commence à comprendre d’où vient le côté midinette de Sparrow, » cracha Barbossa.

Cette fois le Gardien se hérissa sous l’insulte et sortit son pistolet.

«  Ne me manque pas de respect petit. »

Ulcéré par son dédain, Barbossa sortit à son tour son pistolet.

«  Je ne suis pas un petit Gardien, je suis le Roi de la Confrérie. Tous les pirates me doivent obéissance sous peine de recevoir le traitement réservé aux traitres et aux mutins.

- Il est vrai que tu as une certaine expérience en ce qui concerne la mutinerie, rétorqua Teague. Cependant, tu oublies que le Gardien n’a qu’un seul maitre et c’est le Code.

- D’où sort cette ineptie ?

- Du Code. » Répondit Teague avec nonchalance.

 

Barbossa lui lança un regard noir mais n’osa toutefois pas s’attaquer au Gardien frontalement. Il savait que sous ses apparences désinvoltes l’homme était un combattant redoutable qui jouissait de nombreuses protections aussi surprenantes les unes que les autres. L’attaquer de front au milieu de la forteresse dont il avait fait son royaume serait une mauvaise idée. Trop pour qu’il prenne le risque de le faire.

«  Maintenant sors petit, ordonna Teague. Quand à ta requête tu n’auras qu’à la soumettre à notre Roi quand Jack la ramènera. »

 

Furieux, Barbossa claqua la porte derrière lui tandis que Teague laissait filer un soupir inquiet. Barbossa était un homme dangereux. Il aurait du s’opposer au marché qu’il avait passé avec Jack, il l’avait su tout de suite mais il n’avait pas voulu prendre le risque de perdre Jack pour toujours. Et maintenant, il payait le prix de sa faiblesse. Car si il laissait Barbossa agir, ce dernier pourrait bien mener la piraterie entière à sa perte…

 

Le Black Pearl,

 

Assise sur son lit, Elizabeth tentait de mettre de l’ordre dans ses idées. Will était mort. Son enfant était mort. A cause de Jack. Elle savait que c’était la faute de Jack, mais pourtant elle ne parvenait plus à le haïr, pas après ce qu’il lui avait dit. Pas après leur baiser.

 

Aussi cruel que ça paraisse, Jack avait fait ce qu’elle aurait fait elle-même dans la même situation si Will avait été en danger. Ce qu’elle avait fait en sacrifiant Jack au Kraken. Mais il y avait Lizzie. Elizabeth frémit au souvenir de son enfant et elle grinça des dents. Comment pouvait-elle encore penser à Jack après ça ? Comment avait elle pu le laisser la toucher une fois de plus ?

 

Héléna pénétra silencieusement dans la cabine et fixa Elizabeth. La jeune femme releva des yeux baignés de larmes silencieuses sur elle et Héléna soupira.

«  Je suis désolée Elizabeth. Tellement désolée, j’ignorais ton existence, j’ignorais qu’une innocente devrait mourir pour accomplir ma vengeance. Si tu dois trouver une responsable pour tout ça, elle est devant toi. »

Elizabeth secoua la tête.

«  A quoi bon chercher un responsable… Ce qui est perdu l’est à tout jamais. »

Héléna passa une main sur son ventre et s’approcha d’Elizabeth.

«  Oui c’est vrai. Mais tu ne devrais pas rejeter Jack. »

Elizabeth se raidit.

«  Je l’ai vu là-bas, j’ai vu son visage lorsqu’il a réalisé que Blackbeard t’avait emmenée dans la grotte. J’ai vu son regard lorsque tu as bu et celui qu’il a eu lorsqu’il a su qu’il existait une chance de te ramener. Elizabeth, il n’a pas réfléchi, s’il avait du tout perdre pour cela, il l’aurait fait. »

Elizabeth déglutit.

« Pourquoi me dites-vous tout ça ? Pourquoi essayez-vous de lui trouver des excuses ? »

 

Héléna sourit tristement.

« Parce que j’ai peine à croire que tu sois le genre de femme qui offre ses faveurs à un homme sans l’aimer. »

Elizabeth eut l’impression qu’elle venait de recevoir un coup dans l’estomac.

«  Vous ne me connaissez pas.

- Non en effet, mais tu auras du mal à me faire croire que tu as trompé ton époux par gout de la luxure.

- Et pourquoi pas ? » Demanda Elizabeth avec rancœur.

 

Héléna sourit.

« Parce que rien de ce que j’ai appris sur toi ne m’indique que tu es le genre de femme à agir ainsi. »

Elizabeth soupira tristement.

«  Peu importe. Jack est venu me voir pour sauver Angelica. Pour sauver sa femme.

- Tout faire pour sauver une personne ne signifie pas qu’on l’aime Elizabeth. Pas plus que le fait de la tuer ne signifie qu’on la hait. »

Elizabeth se tourna vers elle et Héléna soupira.

« J’ai passé la moitié de ma vie à chercher un moyen de tuer Blackbeard. Parce que je haïssais l’homme qu’il était devenu et ce qu’il m’avait fait. Mais maintenant qu’il est mort, je me souviens aussi de celui qu’il était avant et je me demande s’il n’y avait pas un autre moyen. »

 

Elizabeth la regarda avec horreur.

«  Vous ne songez tout de même pas à le ramener.

- Non, murmura Héléna. Non je sais que son âme était trop corrompue, qu’il était trop tard, beaucoup trop tard. Ne commet pas les mêmes erreurs que moi Elizabeth, ne laisse pas la vengeance tuer ce que tu ressens pour lui. »

Elizabeth ferma les yeux et songea au regard de Jack alors qu’il se dévoilait devant elle un peu plus tôt. Elle avait envie de le croire, tellement envie de le croire.

«  Mon enfant est mort à cause de lui, murmura-t-elle.

- C’était le sien à lui aussi, répondit doucement Héléna. Quand à ce qui s’est produit, ce n’est pas Jack qu’il faut blâmer pour cela mais mon frère qui n’a pas hésité à s’emparer de tes années en te sachant enceinte. »

Elizabeth soupira tristement et Héléna posa la main sur la sienne.

« Jack a beaucoup perdu lui aussi. Il a perdu un enfant sans même savoir qu’il existait, il a perdu Angelica aussi même si ils se refusent tous les deux à le reconnaitre.

- Alors quoi ? Je devrais lui pardonner au prétexte qu’il est malheureux ?

- Non, tu devrais lui pardonner parce qu’il est aussi malheureux sans toi que tu l’es sans lui. »

Elizabeth frémit et la fixa.

«  Sortez.

- Bien, comme tu voudras, mais je t’avertis Elizabeth, un jour tu le regretteras et ce jour-là il sera peut-être trop tard. » Murmura Héléna avant de sortir.

 

Shipwreck Cove

 

Furieux, Hector bouscula d’une bourrade la vieille servante qui se trouvait sur son passage et qu’il avait toujours connue dans les murs.

«  Toi ! Lâcha la femme.

- Va au diable, rétorqua Hector.

- Dois-je en conclure qu’apprendre le moyen de tuer Calypso ne t’intéresse pas ? » Rétorqua la femme.

 

Hector s’immobilisa net.

«  Quoi ??? Que sais-tu ? Parle !

- Pas ici, » répondit la vieille en s’éloignant.

Sans hésiter, Hector la suivit.

 

Le Black Pearl,

 

Angelica mit longtemps à réfléchir à une stratégie avant de se décider à frapper à la porte d’Elizabeth. La jeune femme l’accueillit avec suspicion et Angelica se retint de la frapper à la pensée de ce qu’elle avait partagé avec Jack.

«  Que veux-tu ? Demanda Elizabeth.

- Voir comment tu vas.

- Epargne nous les mensonges tu veux ? » Ironisa Elizabeth.

 

Angelica lui fit face et songea une fois de plus qu’elle la haïssait avant de se reprendre. Elle avait une partie à jouer et l’enjeu était trop important pour qu’elle fasse un faux pas.

«  Je suis enceinte. De Jack. »

Elizabeth blêmit.

« Quoi ??

- Allons tu es bien placée pour savoir comment ça arrive non ? Se moqua Angelica. Sauf que je suis sa femme. »

Elizabeth la fixa.

«  Qu’est-ce que tu veux ?

- Dans une heure nous croiserons au large d’une île. Je veux que tu partes. Je veux que tu laisses ma famille tranquille. Je veux que Jack t’oublie. »

Elizabeth frissonna.

«  Et s’il ne veut pas ?

- Tu m’as volé mon père Elizabeth. Ne vole pas celui de mon enfant. » Rétorqua Angelica.

 

Elizabeth blêmit.

«  Et mon enfant à moi ?

- Il est mort. Tu lui as volé sa vie, ne détruit pas celle du mien. » Lâcha Angelica avant de sortir.

 

Restée seule Elizabeth laissa filer un sanglot. Pendant un instant elle avait cru que Jack, qu’une chose était possible mais qui serait-elle si elle volait l’époux de sa sœur enceinte ?

 

Shipwreck Cove

 

Barbossa grimaça à la vue des quartiers délabrés où l’emmenait la femme. Finalement cette dernière s’effaça et il pénétra dans une demeure délabrée à la forte odeur de moisi.

«  Pourquoi m’avoir fait venir ici ?

- Parce que ce que je m’apprête à te révéler fait de moi une parjure au serment que j’ai jadis fait sur le Code. »

Barbossa grimaça, agacé par ce rappel au Code mais la femme n’en tint pas compte et poursuivit.

« J’avais cru ne jamais revoir Calypso de mon vivant, j’avais cru que le jugement rendu par le Second Tribunal de la Confrérie suffirait à nous débarrasser de sa présence malfaisante. »

 

Hector se leva, énervé d’avoir perdu du temps en suivant une vieille femme de toute évidence sénile.

« Le Premier Tribunal de la Confrérie a condamné Calypso, il s’est réuni pour la première fois à cette occasion, tout le monde sait cela. Tu me fais perdre mon temps.

- C’est ce qu’on vous a fait croire à vous tous, puissants Seigneurs et héritiers des premiers Seigneurs mais c’est faux ! » Martela la femme.

Barbossa hésita et elle poursuivit.

«  Il a existé un Premier Tribunal, une Confrérie où une poignée d’hommes a jugé bon de s’attirer les faveurs de Calypso en échange d’une contrepartie. Le prix pour éviter les tempêtes et avoir des vents favorables. »

 

Intéressé, Barbossa se rassit et adopta une feinte nonchalance.

«  Si ce que tu dis est vrai pourquoi n’en avons-nous jamais entendu parler ?

- Peut-être parce que le Premier Tribunal avait tellement honte qu’il a ôté du Code tout ce qui se rapportait à sa lâcheté, cracha la femme. Bartholomew et Morgan s’en sont chargés eux-mêmes et ils ont fait en sorte de faire disparaitre les pages du Code.

- Qu’est ce qui me prouve que tu dis vrai ?

- Demande au Gardien d’ouvrir l’ouvrage au début. Au milieu du premier tiers, trois pages ont été arrachées, seul un œil exercé peut le voir mais c’est la vérité. Ensuite, ils nous ont tous réunis, Seigneurs et parents des Seigneurs pour nous faire jurer le silence. »

 

Barbossa blêmit.

« Mais quel âge avez-vous donc ?

- Assez pour être plus sage que toi Barbossa. Je n’ignore pas que tu es celui qui a rendu la bête immonde à ses pouvoirs. »

Barbossa se dandina légèrement.

«  Dans ce cas pourquoi m’aider ?

- Parce que nos intérêts concordent. Tu veux te venger de Calypso et moi aussi. Seulement cette fois je ne me contenterais pas de la voir emprisonnée, je veux qu’elle crève. »

 

Barbossa recula légèrement devant la haine qu’irradiait la vieille femme et se reprit.

«  Racontez. Quel accord avaient ils passé avec Calypso ?

- Le prix du sang, siffla la femme. En échange de ses bienfaits, Calypso exigeait des hommes qu’ils lui livrent une de leurs filles lorsqu’ils en avaient. Celle de son choix. »

Barbossa blêmit à cette mention.

« Pour en faire des sirènes, » murmura-t-il.

Sa réponse arracha un ricanement mauvais à la femme.

«  Je savais que ton mensonge ne tenait pas la route Barbossa. Héléna Teach n’est pas du genre à mourir si facilement, nous autres qui avons bu l’eau ne mourrons pas ainsi. »

Ce dernier tressaillit, furieux de s’être laissé prendre aussi facilement au piège qu’elle lui avait tendu mais elle reprit.

« J’avais douze ans lorsque mon père a offert Elliana à Calypso. Ma petite sœur. Elle était… douce, gentille. C’était la joie de ma mère. Tout le monde l’adorait. Elle avait de longs cheveux bruns et de grands yeux bleus. C’est pour ça que Calypso l’a choisie, parce que la couleur de ses yeux ressemblait à celle de l’océan. Mon père n’a pas hésité. Après tout que représentait une fille face à une mer clémente ? »

 

Barbossa grimaça alors que la vieille femme écrasait une larme.

«  Elle l’a transformée en monstre. Ma mère en est morte de chagrin. Je n’ai jamais oublié.

- Pourquoi ne pas l’avoir tuée vous-même ? Demanda Barbossa avec grossièreté.

- A cause de mon fils. Répondit brièvement la femme. Et à présent que les années que j’ai prises pour prolonger ma vie sont taries, je suis trop âgée pour me mesurer à elle. Toi, on dit que tu as tué Edward Teach et que tu es revenu d’entre les morts. Tu es assez fort pour la tuer.

-Dites-moi comment, » souffla Barbossa.

La femme ricana de nouveau.

«  C’est très simple Barbossa. Tu possèdes déjà l’arme qui seule peut venir à bout de cette horreur.

- Quoi ??? »

 

La femme le fixa.

«  Plante le sabre de Poséidon droit dans son cœur Barbossa. Fait-le !! »

Pour la première fois de sa vie, Hector se sentit sur le point de pleurer. Le cœur lourd, il se leva sous le regard de la vieille.

«  Que fais-tu ? Vas-tu le faire ?

- Je ne possède plus le sabre. Murmura Hector avec tristesse.

- Alors retrouve le et tue la !!! Tu entends TUE-LA !!!! »

 

La femme avança vers lui, le visage déformé par la démence et Hector ne se sentit pas le cœur de lui avouer qu’il avait justement rendu à Calypso la seule arme capable de la tuer. Dédaignant les vociférations de la femme, il sortit d’un pas égaré.

 

Une fois dehors, il prit une profonde inspiration, soulagé de retrouver un peu d’air marin après l’atmosphère viciée de la demeure de la vieille.

 

Puis il avança vers la Salle du Conseil.

 

Le Black Pearl,

 

Le cœur lourd, Elizabeth avança sur le pont et posa un regard sur la silhouette de Jack. Angelica tressaillit à sa vue et Elizabeth la vit glisser sa main dans celle du pirate qui soupira.

« Laisse-moi Angelica, je ne suis pas d’humeur à écouter tes jérémiades, marmonna Jack d’une voix avinée.

- Je crois que ma sœur veut te parler. » Répondit Angelica en se forçant à prononcer le mot sœur.

 

Surpris, Jack se retourna vers Elizabeth et la jeune femme inspira profondément.

«  Angelica a raison Jack.

- Dans ma cabine. » Murmura le pirate.

Le cœur serré, Angelica vit Elizabeth lui emboiter le pas. La jeune femme effleura la croix qu’elle portait toujours et souffla.

« Je vous en prie Seigneur, ne me le reprenez pas. »

 

()()

 

Une fois dans la cabine, Jack se tourna vers Elizabeth et elle se détourna à la vue de l’espoir qu’elle devinait dans son regard.

«  Je suis venue vous faire mes adieux Jack. »

Le pirate blêmit.

« Laisse-moi une chance, murmura Jack. S’il te plait. Ne pars pas. Pas encore. »

 

Elizabeth détourna le regard, touchée et s’efforça d’affermir sa voix.

«  Ca ne marcherait pas Jack. Et même si ça le pouvait, même si je réussissais à vous pardonner, que deviendrait Angelica ? Vous l’aimez, elle vous aime. Depuis toujours et à jamais, » ajouta-t-elle avec rancœur.

Jack la fixa avec surprise.

«  Quoi ? Comment sais-tu… »

Elizabeth lui renvoya un regard éloquent et il frémit.

«  J’étais là Jack. Je vous ai vus. Je vous ai entendus. »

Jack passa une main égarée dans ses cheveux.

«  Angelica…. Je ne sais plus, je l’aimais, je l’ai aimée, et je l’ai laissé partir.

- Peut-être ne devriez-vous pas commettre à nouveau la même erreur. Souffla Elizabeth. Jack, ne sacrifiez pas votre bonheur à cause de je ne sais quels remords ou culpabilité. »

Il la fixa et elle poursuivit.

« Nous avons choisi Jack. J’ai choisi Will et vous avez retrouvé Angelica. Le reste était une erreur.

- Toi… souffla Jack. Tu sais toujours ce que je pense, tu me comprends, tu….

- Arrêtez !!! Vous ne voyez donc pas que vous nous faites mal à tous les deux, que vous me faites mal. » Murmura Elizabeth.

 

Jack secoua la tête.

«  Elizabeth, depuis que je t’ai rencontrée, tu, je ne peux penser qu’à toi. J’aurais préféré que Blackbeard me vole ma vie plutôt que la tienne.

- Ou celle d’Angelica, murmura Elizabeth. Jack, ça ne marchera pas. Vous ne savez même pas ce que vous désirez. Et moi, moi j’ai tout perdu et je ne veux plus vivre ainsi. »

Le pirate la fixa avec dépit et elle poursuivit.

«  Vous êtes venu me chercher pour la sauver. Vous l’avez épousée et je sais que vous étiez sincère. Vous êtes un homme bien, j’aurais du l’expliquer à notre fille. » Murmura-t-elle avec remords.

Jack la fixa, dégrisé.

«  Elizabeth…

- S’il vous plait Jack, laissez-moi. Souffla Elizabeth. Laissez-moi partir, laissez-moi oublier. »

Le pirate s’écarta.

«  Je… tu… Je ne veux pas te perdre.

- Que vous me désiriez ne veut pas dire que vous m’aimez, rétorqua Elizabeth avec une pointe de cynisme. Et quand bien même ce serait le cas, je ne vous pardonnerais jamais ce qui s’est produit. Se força-t-elle à dire, le cœur lourd.

- Reste. Murmura Jack.

- Non Jack. Répondit Elizabeth. Mon choix est fait. C’est mieux ainsi. »

 

Jack la fixa, brusquement désemparé.

«  Tu ne peux pas partir ainsi, tu ne peux pas, pas après

- Si. Le coupa Elizabeth, la gorge serrée.

- Le Conseil t’attend ! Elizabeth tu es Roi.

- Non Jack, je ne le suis plus, je ne veux plus l’être. J’en ai assez des pirates.

- Tu mens !

- Laissez-moi partir Jack. Laissez-moi être libre. » Murmura Elizabeth d’une voix tremblante.

Elle passa devant lui et il la retint par le bras. Troublée, Elizabeth évita son regard.

«  Tu en as envie autant que moi. »Souffla Jack en l’attirant contre lui.

Elizabeth ferma brièvement les yeux.

«  J’en ai envie, c’est vrai. Mais… Pas au point d’oublier notre fille. Ni William. »

 

Jack relâcha sa main.

«  William… »

Elizabeth déglutit, le cœur lourd et se força à poursuivre.

«  Mon seul et unique amour. Depuis toujours et à jamais. Adieu Jack. » Murmura-t-elle avant de poser ses lèvres sur les siennes.

Les larmes aux yeux, Elizabeth savoura une dernière fois ses lèvres puis se détourna.

«  Nous ne nous reverrons plus Jack. »

Sans attendre, elle se détourna et se précipita sur le pont, bouleversée.

 

()()

 

Angelica lui adressa un regard haineux.

« Ta chaloupe est prête. »

Un ricanement douloureux échappa à Elizabeth.

«  Tu ne laisses rien au hasard hein Angelica.

- Pas lorsque ma famille est en jeu. Et tu n’en fais pas partie. » Rétorqua la jeune femme.

 

Elizabeth détourna le regard et se dirigea vers le bastingage.

«  Les rames sont dedans, lui lança Angelica.

- Trop aimable de ta part. » Grinça Elizabeth avant de commencer à descendre l’échelle de corde.

 

Angelica se retourna vers Jack alors qu’il avançait sur le pont.

«  Je t’en prie Jack, laisse la partir, murmura Angelica. Si tu m’aimes, laisse la partir. »

Le pirate ne répondit pas alors qu’Elizabeth s’éloignait à l’horizon et qu’il se forçait à rester immobile. Un sourire satisfait aux lèvres, Angelica pressa sa main.

« Merci Jack. »

Le pirate se dégagea.

«  J’ai besoin d’être seul. »

 

Sans attendre il se dirigea vers sa cabine mais Gibbs l’intercepta.

«  Oh Capitaine vous pouvez pas la laisser partir comme ça !

- C’était ce qu’elle voulait Gibbs. » Répondit Jack.

Le bon second lui adressa un regard affligé et Jack avança vers sa cabine. Une fois seul, il s’empara d’une bouteille.

«  Je te retrouverais Elizabeth, » murmura t’il en portant machinalement la main à sa ceinture.

 

Un cri d’effroi lui échappa en ne rencontrant que du vide. Son compas avait disparu. Son cœur se serra alors qu’il comprenait qu’elle ne l’avait embrassé que pour lui prendre la seule chose qui lui permettait de la retrouver.

 

Chaloupe

 

Une fois sûre d’être hors de portée du Pearl, Elizabeth reposa ses rames et sortit le boitier noir qu’elle avait subtilisé à Jack un peu plus tôt. Là elle prit une grande inspiration et l’ouvrit.

 

Un sanglot lui échappa alors que l’aiguille se tournait vers le Pearl et elle referma vivement le boitier.

 

«  Je suis désolée Jack. Ca n’aurait jamais pu marcher entre nous, murmura Elizabeth. Pas alors qu’Angelica porte votre enfant. »

 

Des larmes roulèrent sur ses joues et elle laissa le compas glisser dans les flots avant de reprendre sa route, le cœur rempli d’amertume à la pensée que cette fois, elle avait vraiment tout perdu.

 

Chapitre 38                                                                                            Chapitre 40

Écrire commentaire

Commentaires : 45
  • #1

    ߣΛCKĦ£ΛЯŦ (mercredi, 15 août 2012 16:49)

    aie le retour du Sabre de Triton ... Barbossa tient à Héléna et à leur fille sinon il prendrais pas touts ce risque^^

  • #2

    JessSwann (mercredi, 15 août 2012 16:57)

    Ah ça pour y tenir.... Mdrrr

  • #3

    ߣΛCKĦ£ΛЯŦ (mercredi, 15 août 2012 18:48)

    et puis c'est qui la vielle ? lol

  • #4

    JessSwann (mercredi, 15 août 2012 19:04)

    Mwahahaha réponse dans le chapitre 40 si je ne me trompe pas (là j'écris le 44)

  • #5

    ߣΛCKĦ£ΛЯŦ (mercredi, 15 août 2012 19:19)

    oO et beh ça doit être la fiction la plus longue que tu es écrite non ? (50aine de chapitre au final) ?

  • #6

    JessSwann (mercredi, 15 août 2012 20:07)

    ROOOO non même pas, j'en ai 50 sur Seul, 70 sur Un nouvel horizon donc bah elle est moyennement longue mdrrr

  • #7

    ߣΛCKĦ£ΛЯŦ (mercredi, 15 août 2012 20:19)

    lol

  • #8

    Ladypirate (jeudi, 16 août 2012 01:59)

    Ce chapitre est magnifiquement tragique : Lizzie qui dérobe le compas à Jack afin qu'il ne puisse pas la retrouver, c'est très altruiste mais aussi vraiment triste :( il y a toujours des complications, à chaque fois qu'ils sont sur le point d'être réunis, Jack a réussi à exprimer ses sentiments, Lizzie ne doute plus de sa sincérité, Will est mort bref c'était parfait ^^
    Angie ne comprend pas que plus elle retient Jack, plus elle le perd : il mérité d'être heureux et même elle mérite d'être avec quelqu'un qui soit pleinement heureux d'être son époux :(
    Sinon Barbossa va avoir du mal à récupérer le sabre maintenant que cette chère Calypso le possède !! C'est touchant de le voir se démener pour sauver sa fille et Héléna ^^
    En tout cas, ce chapitre est vraiment déchirant, je suis toute bouleversée bravo :)

  • #9

    ߣΛCKĦ£ΛЯŦ (jeudi, 16 août 2012 04:54)

    Ensuite, ils nous ont tous réunis, Seigneurs et parents des Seigneurs pour nous faire jurer le silence. » Donc la vieille femme à un lien avec les Seigneurs des Pirates l'un de ses enfants est/était seigneur (ou l'est toujours) on sait que Syréna/Elliana est sa petite soeur, bon. Bizarrement je pense qu'elle a un lien avec Edward et Héléna.... alors ça voudrais dire que Syréna est la tata de Héléna et BB ? (gros bordel lol ) mdr toute la famille est réunie mais tt le monde se déteste ptdrrr

  • #10

    JessSwann (jeudi, 16 août 2012 09:32)

    Coucou ! Merci les filles
    @ Lady : Oh contente que tu aies aimé et désolée pour le bouleversement. J'avoue que oui Jack & Liz jouent de malchance, Angelica a du mal à le comprendre, et surtout à l'accepter parce que finalement, elle n'a plus que Jack. Hector est dans la mouise mais il a de la ressource..
    @ BlackHeart: ça pour avoir un lien, elle en a un. Pour Ed & Léna tu verras....Et non Liz ne déteste pas formellement Héléna mdrr

  • #11

    Roxy (jeudi, 16 août 2012 13:49)

    Ah mais c'est qui cette vieille ??? Elle m'intrigue. Barbossa tient à Héléna ^^ Même quand Will n'est pas là, il m'énèrve ! Elizabeth veut Jack, pas lui :(
    Et vivement le prochain chapitre !

  • #12

    JessSwann (jeudi, 16 août 2012 13:57)

    Ah décidemment ma petite vieille a du succès mdrrr
    Liz veut Jack oui mais Angie le veut aussi et Jack ne sait pas trop ce qu'il veut mdrrr
    Dans le prochain chapitre vous saurez qui est la vieille ....

  • #13

    Ladypirate (jeudi, 16 août 2012 16:18)

    Cette vieille ne m'inspire pas confiance à moi... Elle a quand même bien déstabilisé ce pauvre Barbossa ^^

  • #14

    JessSwann (jeudi, 16 août 2012 16:22)

    Ah ça et quand on sait qui c'est mdrrr

  • #15

    ߣΛCKĦ£ΛЯŦ (jeudi, 16 août 2012 18:53)

    c'est la mère de Ed et Léna je parie ... lol

  • #16

    JessSwann (jeudi, 16 août 2012 18:57)

    Lol c'est marrant tout le monde parie là dessus mdrrr

    Là je suis en train d'écrire l'épilogue

  • #17

    ߣΛCKĦ£ΛЯŦ (jeudi, 16 août 2012 19:23)

    ce n'est quand même pas Calypso ? lol
    oh ? alors au final combien de chapitres ? :)

  • #18

    JessSwann (jeudi, 16 août 2012 19:25)

    45 même si le 45 est d'une longueur indécente mais je ne veux pas le couper.... En sachant que l'épilogue sera lui aussi très long d'après ce que je peux voir hem

  • #19

    emeline (jeudi, 16 août 2012 23:41)

    coucou je suis là
    Jack dois retrouver Elizabeth c'est trop triste mais Jack avoir la rage si il découvre qu'Angélica a menti il va la détester .

  • #20

    emeline (jeudi, 16 août 2012 23:41)

    va avoir

    Je corrige

  • #21

    Ladypirate (vendredi, 17 août 2012 02:13)

    Alors pour changer, je dirais que c'est la mère de Davy Jones lol

  • #22

    JessSwann (vendredi, 17 août 2012 08:59)

    Coucou Emeline ! Alors tes vacances ? C'était bien ?
    Erf pour Jack encore faudrait il qu'il se décide...
    @ Lady : voici une hypothèse intéressante...

    Pour information : j'ai fini l'écriture de l'histoire !

  • #23

    emeline (vendredi, 17 août 2012 17:52)

    oui les vacances était super j'étais en Malaisie . A part les sangsues dans la jungle et les varans qui remontent par les toilettes tous va bien.

  • #24

    JessSwann (vendredi, 17 août 2012 17:57)

    Lol sympa comme destination de vacances !! Lol les varans ça va ça a des pattes (oui moi tant que ça a des pattes ça va mdrrr)

  • #25

    emeline (vendredi, 17 août 2012 18:50)

    Il y avait aussi des tarentules, des rats, et des porc-épics.

  • #26

    ߣΛCKĦ£ΛЯŦ (vendredi, 17 août 2012 21:35)

    "Alors pour changer, je dirais que c'est la mère de Davy Jones" je l'avais presque oublié lui ....maintenant que tu le dis ^^

  • #27

    JessSwann (vendredi, 17 août 2012 21:45)

    Lol la réponse la semaine prochaine....

  • #28

    ߣΛCKĦ£ΛЯŦ (vendredi, 17 août 2012 21:50)

    lol je viens de réaliser que la semains prochaine je ne suis pas là mdr je vais sur Paris voir Mickey lol

  • #29

    JessSwann (vendredi, 17 août 2012 22:21)

    Lol c'est ballot tu vas devoir attendre du coup :)

  • #30

    ߣΛCKĦ£ΛЯŦ (vendredi, 17 août 2012 23:25)

    je trouverais bien un moyen ^^

  • #31

    ߣΛCKĦ£ΛЯŦ (vendredi, 17 août 2012 23:44)

    "Pour information : j'ai fini l'écriture de l'histoire ! "
    ouiiiii mdrrr j'espère que ça finira bien malgré tout ^^

  • #32

    JessSwann (samedi, 18 août 2012 08:30)

    Lol ou tu attends :)

    Bah la fin comme toujours c'est une histoire de point de vue

  • #33

    Roxy (lundi, 20 août 2012 16:00)

    Ça fini bien pour Barbossa et Héléna j'espère ! Sinon, je serai pas là non plus mercredi ^^

  • #34

    JessSwann (lundi, 20 août 2012 18:04)

    Lol tu crois vraiment que je vais te répondre ? Mdrrr

    Erf t'en fait, le chapitre restera en ligne mdrr

  • #35

    Roxy (lundi, 20 août 2012 20:21)

    C'est clair ! Si tu me disais ça vaudrait plus vraiment la peine ^^

  • #36

    ߣΛCKĦ£ΛЯŦ (mardi, 21 août 2012 04:36)

    je veux le savoir et pas le savoir non plus ... pourquoi c'est jamais clair ? lol

  • #37

    JessSwann (mardi, 21 août 2012 08:36)

    Lol bah à l'épilogue je vous promets qu'il y aura une VRAIE fin (oui parce que même le dernier chapitre laissera des choses en suspend)

  • #38

    Angelica Cruz (lundi, 27 août 2012 22:52)

    super ton explication pour les sirénes, si Lizzie revient je sens qu'elle et Angie font se faire la peau

  • #39

    JessSwann (mardi, 28 août 2012 08:35)

    Merci ah si Lizzie revient mais va t'elle revenir ?

  • #40

    Angelica Cruz (samedi, 01 septembre 2012 16:21)

    de rien, et je dirais que oui Lizzie va revenir mais c toi l'auteure donc tu vois

  • #41

    JessSwann (samedi, 01 septembre 2012 16:25)

    Lol c'est tout vu tu sais, moi j'ai fini l'écriture de celle ci, j'ai déjà commencé la prochaine mdrrr

  • #42

    Angelica Cruz (dimanche, 02 septembre 2012 18:46)

    je m'en doute mais je pense tjrs que Lizzzie reviendra

  • #43

    JessSwann (dimanche, 02 septembre 2012 19:15)

    Tu verras...

  • #44

    Angelica Cruz (dimanche, 02 septembre 2012 20:00)

    ...je me doutais que tu allais dire cela mais tant que le contraire n'a pas été prouver je campe sur mes positions

  • #45

    JessSwann (dimanche, 02 septembre 2012 20:36)

    Lol campe :)