Chapitre 28 Affaires de famille

Le Black Pearl,

 

Les yeux grands ouverts, Jack écoutait les bruits du navire, bercé par la respiration régulière d’Angelica. Après l’avoir rejointe la nuit précédente, ils avaient fait l’amour une fois de plus. Puis une seconde avec moins de hâte cette fois. Ils n’avaient pas parlés ou plutôt ils avaient évité de le faire. Jack n’était pas assez naïf pour croire qu’Angelica avait accepté la trahison de son père. Même maintenant, même après ce qui était arrivé, elle avait encore cette petite lumière d’enfant dans le regard lorsque quelqu’un se risquait à chuchoter le nom de Blackbeard.

 

Jack se crispa à cette pensée. Il avait cru tout connaitre d’Angelica, cru qu’ils étaient aussi semblables qu’on pouvait l’être d’une autre personne mais il s’était visiblement trompé. Sinon comme expliquer l’aveuglement stupide de sa femme ? Angelica marmonna dans son sommeil et Jack sentit son bras peser sur son ventre alors qu’elle se blottissait contre lui.

 

Il sourit tristement et caressa ses cheveux. Il aurait du être heureux. Il avait récupéré son Black Pearl, arrangé les choses avec Angelica et réparé son erreur passée, il était capitaine et Seigneur. Et pourtant….

 

Jack soupira douloureusement à la pensée d’Elizabeth. Sa confiante et invivable Lizzie…

«  Bugger, » marmonna-t-il, effaré de sentir ses yeux le picoter à nouveau.

Jack prit une grande inspiration et attrapa la bouteille de rhum qui attendait à son chevet. Il ne devait pas, il ne pouvait pas penser à Elizabeth. Ni l’imaginer, ni…

«  Déjà du rhum ? » Demanda Angelica d’une voix ensommeillée.

Jack se força à lui sourire et se recula dans l’ombre.

« Tu veux dire seulement ? » Plaisanta t’il.

La jeune femme grogna et Jack sentit sa main glisser le long de son bas ventre.

« Mmmm Angelica. » soupira t’il alors qu’elle commençait à le caresser.

 

Angelica sourit et se redressa à demi avant de glisser sa tête sous le drap fin qui les couvrait. Sa langue vint taquiner le bout de son sexe et Jack frissonna.

«  Gourmande… » Souffla t’il.

Un nouveau grognement lui répondit et sa verge s’enfonça dans la bouche tiède et humide d’Angelica. Les yeux à demi clos, Jack se crispa.

«  Bugger, mon ange… Tu… »

La fin de sa phrase se perdit dans un râle rauque et Jack relâcha la bouteille qu’il tenait toujours.

 

Le pirate gémit à nouveau et baissa les yeux sur le drap sous lequel la tête d’Angelica bougeait lentement. La jeune femme le porta au bord de la jouissance avant de s’arrêter et de reprendre sur un autre rythme, toujours plus ardente, toujours plus profond dans sa gorge.

 

Les yeux renversés de plaisir Jack crispa ses doigts sur le drap.

«  Tu en veux encore ? » Murmura Angelica.

Jack répondit par un long gémissement alors que sa langue le taquinait à nouveau. C’était bon, si bon, si… Jack inspira profondément et tourna son visage vers la fenêtre.

 

Là il s’immobilisa net.

 

Son cœur accéléra brutalement alors qu’à contre-jour, Elizabeth avançait lentement vers lui. Perdu alors que le plaisir qu’Angelica lui donnait faisait trembler tout son corps, Jack gémit.

«  Tu n’es pas vraiment là…

- Bien sûr que si, » s’amusa Angelica depuis son bas ventre.

La bouche de la jeune femme l’emprisonna de nouveau et Jack haleta, les yeux rivés sur Elizabeth. Cette dernière grimaça et posa un regard méprisant sur le drap qui s’agitait.

 

Le souffle coupé, Jack secoua la tête tandis qu’Elizabeth disparaissait peu à peu, le visage contracté.

«  NON !! ATTENDS !!! » Cria t’il sans s’en rendre compte.

Entre ses cuisses, Angelica s’immobilisa puis l’enfonça à nouveau dans sa gorge. Cette fois Jack ne put garder le contrôle et jouit, le corps tremblant.

 

Angelica rit doucement et remonta nicher sa tête dans son cou.

«  Tu voulais en profiter plus longtemps, plaisanta-t-elle.

- Quoi ? Bredouilla Jack.

- Et bien c’est pour ça que tu m’as dit d’attendre non ? »

Jack ouvrit la bouche pour répondre avant de réaliser que ce n’était pas une bonne idée. Angelica risquait de ne pas apprécier qu’il pense à Elizabeth pendant qu’elle… Mais pourtant, elle, Elizabeth avait si réelle…

 

Angelica finit par se rendre compte de son trouble et s’inquiéta.

«  Jack ? Qu’est ce qu’il y a ? Tu es tout rouge…. Je, j’ai fait quelque chose qu’il ne fallait pas ?

- Non… » Souffla le pirate avant de reprendre une gorgée de rhum.

Il se redressa un peu, le cœur battant et sentit une goutte chaude s’écraser sur sa joue.

« Jack ? Tu pleures ???

- Non, bien sûr que non ! Bredouilla le pirate. Je, c’est…

- C’est ??? »

Jack déglutit nerveusement et se força à lui sourire.

«  Tu m’as surpris c’est tout… J’ai adoré. » Lui confia t’il avant de l’embrasser pour éviter de répondre à ses questions.

 

Ailleurs,

 

Elizabeth avait mal…. Si mal.

«  C’est à cause d’elle qu’il nous a trahies ? » Demanda la voix.

Elizabeth gémit de souffrance.

«  Je ne sais pas, je crois…

- Mais, je ne comprends pas… Toi aussi tu étais là avant, je l’ai vu.

- Tu l’as vu ? Se força à demander Elizabeth que sa compagne invisible commençait à mettre à rude épreuve.

- Dans tes souvenirs, » répondit l’autre.

 

Une nouvelle vague de souffrance cloua presque Elizabeth sur place alors qu’un grondement résonnait dans le lointain.

«  L’eau, l’eau, l’eau, l’eau, paniqua la voix. Ne la laisse pas faire !

- J’ai mal, gémit Elizabeth. Laisse-moi partir…

- Vengeance, » lui répondit l’autre.

 

Un flot de douleur submergea Elizabeth et recouvrit ce qui lui restait de conscience. Pendant d’atroces minutes qui lui semblèrent des heures, elle eut l’impression d’être déchirée à nouveau, emportée puis un voile noir et silencieux recouvrit son esprit et la douleur. Soulagée, Elizabeth s’apprêtait à lâcher prise lorsqu’elle sentit des mains minuscules se refermer sur son esprit et elle se fut tirée en arrière, vers l’eau, vers la douleur.

«  Non !! » Hurla Elizabeth.

 

Sans pitié, la chose la tira à nouveau Elizabeth eut l’impression de retrouver quelque chose qu’elle avait perdu avant d’haleter.

«  Pardon, j’aime pas quand tu as mal, murmura la voix, penaude.

- Alors ne me retient pas, souffla Elizabeth.

- Pas le choix, quand tu pars, moi je suis seule et je sens que je pars aussi…. » Murmura la voix.

Elizabeth souffla.

«  Que veux-tu… Pourquoi m’as-tu envoyée là-bas ?

- Ce n’est pas moi !! C’est toi qui veux, répondit la voix, boudeuse. Pourquoi tu veux ? »

 

Elizabeth chercha à ordonner ce qui lui restait de raison. L’autre n’avait pas tort… Chaque fois qu’elle pensait à Jack et que l’eau refluait, elle se retrouvait sur le Pearl. Elle voyait à nouveau. Et elle était presque sûre qu’il la voyait aussi.

«  Il nous voit, confirma la voix. Alors pourquoi tu veux ? »

Cette fois la réponse s’imposa d’elle-même à Elizabeth.

«  Vengeance. Souffla-t-elle.

- Ensemble. » Répondit la voix.

 

Le Hollandais Volant,

 

Perdu dans le brouillard de l’autre monde, Philip regardait avec inquiétude les flots tranquilles de l’au-delà. Depuis l’épisode de l’aumônier, il n’avait pas revu Syréna. Etait-elle déjà lasse de lui ? La reverrait-il ?

 

Un clapotis faillit le faire défaillir de soulagement et il se précipita dans sa direction.

«  Tu es là… »

Les grands yeux bleus de Syréna se posèrent sur lui avec tristesse.

«  Je pensais que tu ne voulais plus me voir.

- Non, non, jamais ! Syréna, reste je t’en prie. »

La jeune sirène soupira tristement.

«  Tu n’aimes pas ce que nous sommes. »

 

Philip ferma les yeux et compta silencieusement jusqu’à dix. C’était vrai. Il serait hanté pour l’éternité par les cris de l’aumônier qui l’avait accusé d’être un démon. Et d’une certaine manière, il n’avait pas tort. Lui-même aurait sans doute qualifié ainsi un homme dans lequel aucun cœur ne battait plus et qui pourtant bougeait, parlait…

«  Ce n’est pas ta faute si tu es ce que tu es, murmura Philip.

- Un démon ? Demanda Syréna avec tristesse.

- Comment une créature aussi belle et douce que toi pourrait en être un ? » Répondit le jeune homme avec tendresse.

 

Le visage de Syréna s’éclaira brièvement puis la tristesse reprit ses droits.

« C’est dans ma nature de chasser. »

Philip frissonna à ce mot et déglutit.

«  Je comprends, » mentit-il.

Syréna secoua tristement la tête puis plongea à nouveau. Cette fois, Philip ne fit rien pour la retenir. Il en était incapable.

 

Queen Anne’S Revenge,

 

Domez attendit que Barbossa se rende dans sa cabine pour le suivre. De longues heures s’étaient écoulées depuis qu’il avait surpris l’échange entre le pirate et Héléna mais le second ne le regrettait pas. Il lui fallait bien cela pour se calmer.

 

A peine Barbossa fut il entré dans sa cabine qu’il s’engagea derrière lui et referma la porte sur eux.

 

Le regard dépourvu d’aménité de Barbossa se posa sur le second.

«  Que veux-tu ?

- Vous parler. Répondit Domez d’un ton sec.

- Je n’ai que faire des revendications d’un matelot. Si tu n’as rien à faire, va donc t’occuper des latrines Domez. »

Suffoqué, Domez le fixa et une vague de rage monta en lui. Il était un marin expérimenté, il avait été le second d’Héléna pendant des années et avait commandé des hommes et ce Barbossa osait…

«  Ca veut dire dégage. » Précisa Barbossa avec une fausse amabilité.

 

Domez le toisa avec défi et reprit.

«  Non. On doit parler.

- Monsieur Domez, seriez-vous devenu sourd ? Je n’ai rien à dire à l’ancien second d’une renégate. J’ai été assez clément pour vous garder à mon bord alors que rien ne m’y oblige alors ne me le fais pas regretter matelot. »

 

Domez serra ses mâchoires et se força à nouveau à conserver son calme.

«  Et si je pouvais vous expliquer pourquoi Héléna refuse de vous obéir, ça vous intéresserait ? »

Barbossa se crispa tandis que Domez attendait, le cœur battant. Si ce lâche de Barbossa ressentait quoique ce soit pour son capitaine, il sauterait sur l’occasion. Le moment de vérité était donc arrivé. Le silence plana durant de longues minutes puis Barbossa lui désigna un siège à regret.

«  Je t’écoute. Tu as intérêt à ne pas me faire perdre mon temps sinon tu le regretteras. »

Sans un mot Domez s’assit et grimaça. D’une certaine manière il aurait préféré que Barbossa le congédie et confirme ainsi l’opinion qu’il avait de lui.

 

Le Black Pearl,

 

Gibbs sursauta à la vue du visage blême de Jack et se précipita vers lui.

«  Jack ?

- Angelica, prend la barre tu veux. » Demanda Jack avant de s’écarter, les yeux morts.

Angelica se précipita vers cette dernière avec entrain tandis que Jack se laissait tomber sur les marches de l’entrepont, une bouteille pleine à la main.

 

Inquiet, Gibbs s’approcha de lui.

«  Jack qu’est-ce qui vous tourmente ? »

Le pirate tiqua.

«  Rien. Rien du tout. » Répondit-il avant de boire une longue gorgée de rhum.

Gibbs hésita puis se pencha sur lui.

«  Jack ?

- Pourquoi insistes-tu !!! »

Ignorant la rage qui couvait dans le ton employé par Jack, Gibbs s’assit à ses côtés.

«  C’est à cause d’elle hein ? Elizabeth… »

Jack tressauta comme s’il l’avait piqué et l’empoigna par le col.

« Pourquoi ? Tu l’as vue toi aussi ?? »

 

Gibbs blêmit à ses paroles.

«  La voir ? Non, Jack, elle, elle est partie… »

Le visage de Jack s’assombrit et il reprit une gorgée de rhum. Gibbs hésita puis reprit.

«  Pourquoi croyez-vous que je l’ai vue ?

- Pour rien, » rétorqua Jack.

Le pirate passa une main tremblante dans ses cheveux. Ca recommençait. Comme au Purgatoire, il voyait des choses, des choses qui n’existaient pas, il…

 

Un hoquet de stupeur échappa à Jack et il écarquilla les yeux. Derrière Gibbs, Elizabeth le fixait d’un air accusateur.

«  Jack ??? S’alarma Gibbs. Que se passe-t-il ?

- Derrière toi… » Souffla le pirate, les yeux rivés à ceux d’Elizabeth.

Gibbs, terrifié devant la mine de son capitaine, se retourna en se signant à la hâte.

«  Mais… il n’y a rien. Souffla-t-il.

- Si !! Elle est là, murmura Jack sans quitter Elizabeth du regard.

- Quoi ? Mais de qui parlez-vous ? Jack !!

- Elizabeth…  Murmura le pirate. Elle est là, comme cette nuit, comme ce matin dans ma cabine… »

 

Une terreur sourde envahit Gibbs et il se retourna de nouveau.

 

Derrière lui l’horizon s’étendait à perte de vue.

 

Ailleurs,

 

Elizabeth gémit à nouveau tandis que l’eau l’attaquait une fois de plus. Un brouillard de souffrance la submergea avant se retirer, la laissant épuisée.

 

Elle était en train de devenir folle, complètement folle… C’était comme si elle était à son tour dans le Purgatoire de Jones, obligée de souffrir pour l’éternité. Elizabeth frissonna à cette pensée et elle sentit ses forces s’amenuiser.

«  Pitié, » gémit elle.

Immédiatement la torture cessa et une voix contrite s’éleva.

«  Pardon, c’est parce que j’ai besoin de toi. Sans toi c’est le rien. »

 

Epuisée, Elizabeth haleta.

«  Qui es-tu !! Pourquoi ne me laisses-tu pas reposer en paix !

- Je ne sais pas… »

La voix hésita et Elizabeth attendit.

«  Je suis toi je crois. Sans toi je ne suis pas. »

Elizabeth gémit de plus belle, cette fois elle était folle, complètement folle. C’était la douleur, l’horreur de ce qui s’était produit… Blackbeard. La Fontaine.

«  Il est mort, Barbossa l’a tué. Sourit la voix.

- Il m’a pris ma vie, réalisa Elizabeth avec un choc. Il m’a fait boire et il m’a volé ma vie alors que Jack avait dit qu’il n’y avait pas de risques !!! »

 

La voix hoqueta et reprit doucement.

«  Tu crois ?

- Je ne sais pas, je ne sais même pas qui tu es ou si tu existes vraiment, souffla Elizabeth.

- Je suis toi. Répéta la voix, puis : Je ne voulais pas boire moi. »

 

L’esprit d’Elizabeth s’arrêta net.

 

Elle avait compris.

Un hurlement de souffrance et de rage mêlés lui échappa et la voix s’exclama avec surprise.

«  C’est vrai ? »

La peine submergea Elizabeth et la voix s’accrocha à elle.

«  Lizzie ? Demanda t’elle d’un ton ténu où perçait la joie de se découvrir un nom.

- C’est comme ça que je t’aurais appelée si ton, si Jack, nous avait laissé une chance. » Souffla Elizabeth.

 

Le Queen Anne’S Revenge

 

Domez inspira profondément sous le regard narquois de Barbossa. Le pirate tapota avec agacement sur la table et le second se décida.

«  C’est à cause du sabre. »

Barbossa grinça des dents et se leva.

«  Je savais que tu me ferais perdre mon temps, tu ne fais que répéter ce qu’elle a déjà dit.

- Peut-être a-t-elle une raison ? Ironisa Domez.

- Tu parles, cette chienne veut le pouvoir !! » Ragea Barbossa.

 

Domez se crispa et inspira lentement pour se calmer.

«  Elle ne veut pas que vous deveniez comme Teach. » Lâcha-t-il.

Barbossa tiqua et le fixa.

«  Que sais-tu ?

- Le sabre… Il est puissant mais son pouvoir a une contrepartie.

- Ton temps est presque expiré…

- IL CORROMPT LES AMES !!! » Hurla Domez.

 

Barbossa secoua la tête.

«  J’ai une jambe en moins pas une oreille. Quant à cette croyance ridicule, je pensais Héléna trop intelligente pour lui accorder foi.

- C’est vous qui êtes stupide de ne pas vouloir voir ! Pesta Domez. Qu’est ce que vous croyez ? Qu’Edward Teach a toujours été Blackbeard ? Non !! Avant de trouver ce sabre, Edward était un homme bien ou du moins il n’était pas cruel, c’est quelque chose que vous n’avez jamais été sans doute, mais c’était son cas. Puis, il a trouvé le sabre et il a commencé à s’en servir. Plus il s’en servait, plus il gagnait de combats et d’or et plus il lui en fallait. »

Barbossa pâlit légèrement mais se força à ricaner.

«  Continue… » Demanda t’il pourtant, la malédiction de la Muerta en mémoire.

 

Le regard de Domez se durcit et il poursuivit.

«  Au début, il s’est contenté de navires marchands, avec le sabre il attachait les matelots, prenait ce qu’il voulait puis les relâchait. Et puis, il ne s’en est vite plus contenté. Il s’est mis à attaquer tout ce qui se dressait sur son chemin. A s’emparer des hommes pour les changer en zombies et à mettre des bateaux en bouteille. Juste pour démontrer son pouvoir. Héléna a tenté de le raisonner.

- Et ? »

Domez le fixa, le regard noir.

«  Il l’a frappée et elle s’est enfuie. Elle était jeune alors. Elle avait peur. Et elle l’aimait. C’était son jumeau. »

Barbossa tiqua et fixa le sabre qui reposait dans un coin de la pièce.

«  Plus Teach s’en servait, plus il changeait. Souffla Domez. C’est là qu’il est devenu Blackbeard.

- Et Héléna ? » Demanda Barbossa.

 

Domez serra les poings.

«  Héléna a toujours été un bon pirate, meilleure que son frère, du moins avant qu’il ne trouve ce maudit sabre. Elle a trouvé la Fontaine et un volontaire pour boire l’eau. Ça avait toujours été leur rêve à Teach et elle. Trouver la légendaire Fontaine de Jouvence et inscrire leur nom dans l’histoire. C’était le but qu’ils s’étaient fixé enfants. Lorsque Blackbeard a compris que malgré toute sa puissance et son pouvoir, Héléna avait réussi sans lui, il l’a accusée de l’avoir trompé. Il l’a capturée avec son sabre. »

Barbossa blêmit légèrement.

«  Que dis-tu ? »

Domez le fixa et prit sa décision, il était allé trop loin pour reculer. Il n’était plus temps de protéger ce qui restait de secrets à Héléna.

«  Il l’a torturée pour la faire parler. Mais elle refusait, elle lui a dit qu’elle lui donnerait la carte et les calices s’il se débarrassait de l’arme qui l’avait perverti. »

Mal à l’aise Barbossa déglutit tandis que Domez ricanait.

«  Alors Blackbeard l’a accusée de vouloir la puissance pour elle. Elle l’a supplié, elle l’a imploré, souffla Domez, les larmes aux yeux. Alors il l’a regardée et a pris son sabre. Pendant une seconde, je crois qu’elle a vraiment pensé qu’il l’avait écoutée… Mais Teach s’en est servi pour faire en sorte qu’elle soit immobilisée sur sa table de travail. Alors…

- Tu peux sauter ce passage, ragea Barbossa.

- Alors, il l’a prise, encore et encore. Pendant cinq jours, il l’a laissée là, les jambes écartées et offerte à tous ses vices. Continua Domez sans pitié. Plus elle hurlait, plus il jouissait. Pourtant, elle ne cédait pas.             Ensuite… »

 

Barbossa serra le poing tandis que l’autre continuait.

«  Ensuite, il a relâché les cordages et lui a caressé le visage. Elle pleurait. Et je crois, je crois qu’elle a cru qu’il…

- Domez, gronda Barbossa.

- Il l’a forcée à se retourner et a resserré les cordages à nouveau. Il lui a demandé encore une fois où se trouvait la Fontaine. Elle n’a pas parlé. Alors, il, il… gémit Domez. Il a pris l’huile qu’il avait fait bouillir et l’a versée sur son dos. Puis, avec la lame de son sabre, il a gravé le trident dans sa chair. Elle hurlait mais il a ri. Il lui a dit que puisqu’elle tenait plus aux possessions de Poséidon qu’à la longévité de son propre frère, il était juste qu’elle porte son emblème. Après ça, il l’a prise de nouveau par où les hommes prennent les autres hommes alors que l’huile rongeait ses chairs. Et une fois qu’il s’est soulagé, il l’a forcée à le prendre dans sa bouche pour nettoyer ce qu’elle avait laissé sur sa queue !!! » Ragea Domez.

 

Barbossa avala brutalement sa salive, prit d’une brusque envie de vomir et reposa la pomme qu’il n’avait pas encore entamée.

«  Admettons que ce que tu racontes est vrai…

- Ça l’est !!

- Comment le sais-tu ? » Demanda Barbossa.

 

Domez baissa la tête et rougit. Ses mains commencèrent à trembler et il les cacha sous la table.

«  J’étais un des hommes de Blackbeard.

- Quoi ???? »

Domez releva le visage et soutint son regard.

«  J’étais un de ses matelots. Teach avait fait venir quelques-uns d’entre nous dans sa cabine pour que nous soyons témoin de ce qui arrive quand on se dresse contre lui. Il m’avait choisi parce que je les connaissais tous les deux depuis toujours, mon père servait sur le navire du leur. »

Barbossa le fixa mais Domez ne le voyait plus.

«  J’étais horrifié. Après que Blackbeard ait laissé Héléna à demi morte, je l’ai libérée et je l’ai aidée à fuir. Teach ne se méfiait pas, il était trop sûr de la terreur que sa puissance nous inspirait. Nous avons eu de la chance. »

 

Barbossa inspira brutalement.

«  C’est tout ? » Lui demanda-t-il d’un ton assuré.

Domez secoua la tête.

«  Oui Capitaine Barbossa. Maintenant vous savez pourquoi Héléna refuse de vous obéir. A vous de décider si ce sabre vaut plus qu’elle à vos yeux. Parce que vous ne pourrez pas avoir les deux. »

Les regards des deux hommes s’affrontèrent et Barbossa ricana.

«  Tu crèves d’envie de me tuer hein…

- Je lui ai promis de ne pas le faire, » rétorqua Domez en se dirigeant vers la sortie.

Barbossa ne fit pas un geste pour l’arrêter et le second se retourna soudain.

«  Au fait Barbossa, vous êtes-vous déjà demandé qui avait aidé Calypso à vous ramener à la vie ? »

Barbossa tiqua et le regarda avec incrédulité.

«  Comment sais-tu ça ?

- A votre avis Capitaine Barbossa ? » Rétorqua Domez avec mépris, laissant Barbossa seul avec son choix.

 

Chapitre 27                                                                                           Chapitre 29

Écrire commentaire

Commentaires : 45
  • #1

    Roxy (mercredi, 23 mai 2012 19:07)

    Je me demande bien qui a aidé Calypso...
    Domez est enfin entré en scène !
    Jack continue à voir Lizzie partout ^^
    Pauvre Gibbs dans tout ça !

    Vivement mercredi prochain !

  • #2

    JessSwann (mercredi, 23 mai 2012 19:24)

    Lol :)
    Domez est passé à l'attaque vi
    Jack ne va pas arrêter comme ça....
    Erf Gibbs a pas de chance mdrrr
    Merciii

  • #3

    ߣΛCKĦ£ΛЯŦ (mercredi, 23 mai 2012 19:27)

    oui c'est hard ^^ voilà la triste histoire d' Héléna Teach... Tu n'a rien oubliée^^ mdr Barbossa s'est fait clouer le bec ^^

  • #4

    emeline (mercredi, 23 mai 2012 20:53)

    Tout je monde va prendre Jack pour un fou, il va avoir des problèmes si ça continu .
    Barbossa va ouvrir les yeux maintenant, enfin j'espère .
    Il faut que Elizabeth sorte de là mais je trouve la voix qui lui parle très étrange .

  • #5

    JessSwann (mercredi, 23 mai 2012 21:13)

    Merci à vous deux :)
    @ BlackHeart : bah pour le coup oui Barbo ne sait plus quoi dire
    @ Emeline : erf oui c'est le risque avec Jack , Barbo on verra pour Liz euhhh la voix ?? : la voix s’accrocha à elle.

    « Lizzie ? Demanda t’elle d’un ton ténu où perçait la joie de se découvrir un nom.

    - C’est comme ça que je t’aurais appelée si ton, si Jack, nous avait laissé une chance. » Souffla Elizabeth.

    Je pensais que c'était clair comme ça :(

  • #6

    Sk8euzenherb (mercredi, 23 mai 2012 22:14)

    Domez remonte dans mon estime et, bizarrement, la voix aussi (enfin, je comprends son envie de vengeance)

    Bref, vivement la semaine prochaine =)

  • #7

    JessSwann (mercredi, 23 mai 2012 22:20)

    Merciiii :)

  • #8

    Ladypirate (jeudi, 24 mai 2012 19:45)

    Quelle histoire horrible, pauvre Héléna !!!! :( c'est vraiment mon perso féminin préféré je crois, elle devance Lizzie et Angie lol
    Barbossa lui-même a été choqué par les révélations de Domez (je comprends enfin pourquoi il était si protecteur avec Héléna, finalement il est remonté dans mon estime ^^) J'espère que Blackbeard va pourrir en enfer !!
    Sinon pour le bébé, je me demande quand même si ce n'est pas Lizzie qui devient folle en s'imaginant lui parler... Comme si le "bébé" représentait la partie d'elle-même qui aime tellement Jack qu'elle finit par vouloir se venger de lui et le détruire !!
    Pauvre Jack, on va vraiment croire qu'il a perdu la raison (enfin...le peu qu'il lui en reste mdr). Faudrait peut-être que Gibbs essaie d'en parler à Angelica parce que si ça vient de Jack, ça risque d'être mal reçu, ce qu'on pourrait comprendre "Tu sais, ce matin quand on était au lit, j'ai vu le visage d'Elizabeth quand tu étais sous les draps" mdr

  • #9

    lieutenant Beckett (jeudi, 24 mai 2012 19:55)

    hallucination, action et suspens : c'est un beau trio

  • #10

    JessSwann (jeudi, 24 mai 2012 21:11)

    Merci les filles :)
    @ LadyPirate : ah oui pauvre Héléna ça c'est clair elle a des raisons de vouloir se venger. Barbossa a été choqué mais est ce que cela sera suffisant...
    Ah le bébé serait la part de Liz qui aime Jack en tous les cas c'est une partie de l'amour entre Jack & Liz lol
    Mdrrrr ah ça le coup du matinal ça fait mal mdrrr
    @ Kate : qui te dit que c'est une hallucination ??

  • #11

    ߣΛCKĦ£ΛЯŦ (jeudi, 24 mai 2012 23:18)

    j'imagine la tête de Barbossa : Oo X° ... mdr

  • #12

    JessSwann (vendredi, 25 mai 2012 08:48)

    Lol pov Barbo :)

  • #13

    Ladypirate (vendredi, 25 mai 2012 17:19)

    Bah d'un côté, il n'a pas été tout le temps tendre avec Héléna ^^
    Apparemment, ça lui a coupé l’appétit : les pommes vont commencer à pourrir...

  • #14

    JessSwann (vendredi, 25 mai 2012 17:27)

    Lol Barbo n'est pas un tendre mais il ne faut pas oublier qu'Héléna non plus

  • #15

    ߣΛCKĦ£ΛЯŦ (vendredi, 25 mai 2012 17:51)

    oh non Héléna non plus elle a eu un peu de chance jusqu'à présent ^^

  • #16

    JessSwann (vendredi, 25 mai 2012 18:01)

    Lol mais la chance finit toujours par tourner.... ou pas

  • #17

    ߣΛCKĦ£ΛЯŦ (vendredi, 25 mai 2012 18:03)

    mdr j'ai hâte d'arriver à la Baie ça va être appétissant mdrrr

  • #18

    JessSwann (vendredi, 25 mai 2012 18:10)

    Ah ça ça va être un grand moment mdrrr

  • #19

    ߣΛCKĦ£ΛЯŦ (vendredi, 25 mai 2012 18:19)

    bon ou mauvais ? mdrr

  • #20

    JessSwann (vendredi, 25 mai 2012 18:23)

    Ca dépend pour qui....

  • #21

    ߣΛCKĦ£ΛЯŦ (vendredi, 25 mai 2012 18:37)

    j'étais sûr que tu allais dire ça mdrr

  • #22

    JessSwann (vendredi, 25 mai 2012 18:45)

    Que veux tu, je suis incapable d'être précise :)

  • #23

    ߣΛCKĦ£ΛЯŦ (vendredi, 25 mai 2012 19:13)

    ;p en mm temps ma question étais facile mdrr

  • #24

    JessSwann (vendredi, 25 mai 2012 19:15)

    Lol je t'ai dit par MP... ça t'apprend rien mais bon

  • #25

    lieutenant Katherine Beckett (samedi, 26 mai 2012 12:45)

    à moins que Lizzie ne soit pas vraiment morte (comme jack dans AWE), je vois mal comment elle pourrais être en face de Jack, sauf si Jack est dans l'antre de Davy Jones, enfin ce qui était l'antre de Davy Jones

  • #26

    JessSwann (samedi, 26 mai 2012 13:38)

    A moins que tu aies zappé une info sur la manière dont fonctionne la fontaine.... mdrrr

  • #27

    ߣΛCKĦ£ΛЯŦ (samedi, 26 mai 2012 19:13)

    Ce qui veut dire que BB à tué deux personnes au lieu d'une seule, ce qui veut dire qu'Elizabeth serrais la fille de BB mais que l'enfant qui grandissait en elle n'était pas de BB donc la fontaine n'a pas marché comme prévue CQFD !! ^^

  • #28

    JessSwann (samedi, 26 mai 2012 21:37)

    Euh non plus ok donc....
    Lorsque celui qui boit est du même sang, de la même famille que celui qui reçoit cela décuple les années.
    Lorsque celui qui boit n'est pas du même sang, celà offre juste ses années restantes sans bonus.
    Celui qui boit DOIT ETRE VOLONTAIRE pour que la Fontaine fonctionne : il ne doit pas boire de force: Liz voulait boire, pas son enfant. CQFD....

  • #29

    ߣΛCKĦ£ΛЯŦ (dimanche, 27 mai 2012 15:37)

    ok ^^ alors pas de bonus en attaque à la lame ni de Points de Vies en plus pour BB ^^

  • #30

    Love PDC (dimanche, 27 mai 2012 17:13)

    Super chapitre, merci pour tes éclaircissements ^^ Beaucoup de mystères, vivement la suite ! Elizabeth va sûrement se venger de Jack, fait le pas trop souffrir lol ;)

  • #31

    JessSwann (dimanche, 27 mai 2012 18:29)

    Lol
    @ BlackHeart : En effet, pas de points de vie supplémentaires :)
    @ Love : merciiii erf bah si justement le but est que Jack souffre

  • #32

    Love PDC (dimanche, 27 mai 2012 19:44)

    Lol, sadique ^^

  • #33

    JessSwann (dimanche, 27 mai 2012 21:00)

    Moi ? Nan du tout :)

  • #34

    Love PDC (dimanche, 27 mai 2012 23:25)

    Juste un peu :)

  • #35

    JessSwann (lundi, 28 mai 2012 09:29)

    Nan nan nan

  • #36

    lieutenant Katherine Beckett (lundi, 28 mai 2012 15:31)

    je ne pense pas avoir zapper une info sur le fonctionnement de la fontaine,donc la présence de Lizzie est une hallucination

  • #37

    JessSwann (lundi, 28 mai 2012 16:10)

    Le fonctionnement est expliqué dans mon commentaire 28 :)
    Donc la présence de Liz n'est pas forcément une hallucination, ça sera développé dans les prochains chapitres

  • #38

    Lieutenant Katherine Beckett (lundi, 04 juin 2012 21:17)

    désolée, je ne l'avais pas vu, bref, en clair tu veux dire que Lizzie est toujours vivante ?

  • #39

    JessSwann (lundi, 04 juin 2012 22:57)

    Lol disons que Lizzie est coincée, pas vivante mais pas morte non plus :)

  • #40

    Lieutenant Kate Beckett (mardi, 05 juin 2012 20:03)

    une zombie en quelque sorte ?

  • #41

    JessSwann (mardi, 05 juin 2012 21:01)

    Non c'est autre chose de mon cru ça n'a pas de mot :)

  • #42

    lieutenant Katherine Beckett (mercredi, 06 juin 2012 16:47)

    mais le principe reviens à celui du zombie ?

  • #43

    testjess (mercredi, 06 juin 2012 19:09)

    Non, ça revient plus à celui de spectre si tu veux une comparaison

  • #44

    lieutenant Katherine Beckett (jeudi, 07 juin 2012 20:41)

    heu, les sceptres ne sont ils pas morts ?

  • #45

    JessSwann (jeudi, 07 juin 2012)

    Bah je t'ai dit que ça ressemblait et je me recite :
    "Non c'est autre chose de mon cru ça n'a pas de mot :)"

    Donc voilà