Chapitre 18 White Cap Bay

Le Queen Anne’S Revenge,

 

Blackbeard fixa d’un air agacé Elizabeth alors que la jeune femme s’avançait sur le pont. Angelica perçut l’énervement de son père et ne put retenir un sourire. La blonde ne tarderait pas à descendre de son piédestal.

«  Quels sont vos ordres Père ? » Demanda-t-elle.

Teach soupira, entre la servilité de l’une et l’insolence de l’autre il avait fort envie de les étriper toutes les deux.

«  Où étais-tu ? » Demanda-t-il à Elizabeth.

 

La jeune femme lui lança un regard hautain et haussa les épaules.

«  Que sommes-nous censés faire ? »

Teach porta la main à son sabre par réflexe puis se reprit, après tout, il n’était pas totalement exclu qu’une des filles qu’il avait engendrées ne survive pas à leur séjour.

«  Nous allons à terre. Quatre chaloupes. Trois sur l’île et une en mer. L’autre partie de l’équipage contournera l’île. Décida-t-il en faisant signe à un zombie d’approcher. Tu sais ce que tu dois faire ?

- Oui Capitaine ! »

Blackbeard s’autorisa un rictus satisfait tandis qu’Angelica et Elizabeth échangeaient un regard perplexe. Jack plissa les yeux alors que les zombies se dirigeaient vers la barre.

«  Pourquoi nous séparer ? »

 

Teach grimaça et s’approcha de lui.

«  Dis-moi Jack, dans quelle chaloupe souhaites tu être ? Une de celles qui vont à terre ou celle qui restera en mer ? »

Jack déglutit.

«  A terre.

- Bien dans ce cas cesse de poser des questions. » Souffla Blackbeard.

 

Le pirate se tourna ensuite vers l’équipage.

«  Angelica, prend une poignée d’hommes et une chaloupe et va à terre. Toi aussi Elizabeth. Scrum, toi et toi et … l’éponge à rhum vous allez dans la chaloupe qui reste en mer. Le curé aussi. » Décida Blackbeard.

Gibbs poussa un couinement et se tourna vers Jack.

«  Jack !!

- Gibbs pourrait venir avec nous, suggéra le pirate.

- Tu es libre d’aller avec lui, rétorqua Blackbeard.

- Non merci, » déclina Jack avec effarement sous le regard outré de Gibbs.

Blackbeard se tourna vers son équipage et les gratifia d’un regard mauvais.

«  Qu’attendez-vous pour obéir !! »

 

Tous se ruèrent vers les chaloupes, Jack suivit Angelica mais Teach le retint.

«  Non Jack, tu montes avec moi, tu m’es trop précieux pour que je te perde de vue une seconde.

- Oui M’sieur, » déglutit le pirate.

 

White Cap Bay

 

Angelica se tourna vers son père, indécise.

«  Et maintenant on fait quoi ?

- On attend, ricana Teach. Tenez-vous prêts à déployer les filets. »

Elizabeth blêmit.

«  Les filets ? Mais pourquoi les autres restent ils en mer ? »

Jack soupira.

«  Pour servir d’appât… »

 

Révoltée, Elizabeth se dirigea à grands pas vers Teach.

«  Vous ne pouvez pas faire ça !! Les sirènes vont les tuer !! »

Blackbeard ne répondit pas et la considéra avec mépris. Décidément, les filles étaient trop sentimentales. Désemparée, Elizabeth se tourna vers Angelica.

«  Angelica, réagis !! Tu ne vas pas le laisser sacrifier des innocents !! »

Angelica ferma les yeux.

«  Rien ne dit qu’ils mourront et parfois… il faut faire des sacrifices…

-Mais c’est pas vrai ! Gémit Elizabeth. Jack !! Gibbs est là-bas et Philip et les autres !! On ne peut pas »

 

Un vent glacial se leva brutalement et Elizabeth se tut. Jack grimaça et murmura.

« Trop tard. »

 

En mer,

 

Gibbs frémit alors que le vent se levait. A ses côtés, Philip déglutit.

«  Je ne comprends pas…

- Elles arrivent, répondit Gibbs d’une voix funèbre. La chair fraiche appelle ces charognes !!! »

Les hommes lui lancèrent un regard paniqué et le zombie que Blackbeard avait chargé de la chaloupe intervint.

«  Chantez !

- Non ! Hurla Gibbs. Les chants les attirent !! »

 

Le second blêmit devant le regard que lui lançait le zombie et la voix hésitante de Scrum s’éleva.

« Je m'appelle Maria, La fille d'un riche marchand.
J'ai quitté mes parents et 3000 livres par an.
L'amour a percé mon cœur et l'argent ne fait pas le bonheur,
Un marin a bercé mon cœur

Mais l’argent n’fait pas le bonheur

Et j’attends un être charmeur

Mon marin, riche et sans peur. »

Un frisson secoua la surface de l’eau et Gibbs recula tandis qu’un visage magnifique crevait l’océan.

 

Fasciné, Scrum s’avança imperceptiblement.

«  Ce que tu es belle, » murmura t’il.

La jeune femme lui adressa un sourire mutin et reprit la chanson d’une voix cristalline.

«  Un marin a bercé mon cœur

Mais l’argent n’fait pas le bonheur

Et j’attends un être charmeur

Mon marin, riche et sans peur. 

Vous mes sœurs approchez vous

Et venez voir céans

Le marin qui a bercé mon cœur »

 

Philip hoqueta tandis que des dizaines de femmes crevaient la surface et répétaient le chant de la première. A ses côtés, Gibbs prit une longue gorgée de rhum.

«  Pitié Seigneur, gémit le second. Je ne suis qu’un honnête pirate. »

Surpris par cette étonnante prière, Philip se tourna vers lui tandis que Scrum se penchait un peu plus vers la sirène.

«  Et j’attends un être charmeur,

Mon marin riche et sans peur. » Chanta la sirène, les mains sur le visage de Scrum.

 

Hypnotisé, le marin se laissait attirer vers les flots tandis que la blonde lui dédiait un sourire séducteur.

«  Es-tu le marin riche et sans peur ? »

Béat, Scrum balbutia.

«  Non c’est une chanson…. »

La sirène sourit et plongea son visage dans l’eau claire. Voyant cela, Gibbs se précipita sur l’infortuné marin et le tira en arrière.

«  NON !!! »

Scrum, hébété, le fixa avant de pousser un hurlement à la vue du visage déformé par la haine de la sirène qui s’apprêtait à refermer ses dents sur lui.

«  A TERRE !! » Hurla Gibbs tandis qu’autour d’eux, les sirènes se déchainaient.

 

White Cap Bay

 

Elizabeth poussa un hurlement à la vue de l’attaque et se précipita vers la chaloupe qui tentait de rejoindre la terre.

«  LES FILETS ! Ordonna Blackbeard. Capturez une de ces choses !! »

Angelica, choquée, recula tandis que le cœur de Jack ratait un battement à la vue d’Elizabeth qui, inconsciente du danger, se précipitait vers les flots.

«  Lizzie !! Non !!! » Hurla t’il alors que la chaloupe atteignait la terre ferme, suivie par les sirènes.

 

Elizabeth, inconsciente du danger, fredonnait l’air poignant de Scrum.

«  Un marin a bercé mon cœur,

Mais l’argent n’ f’ait pas le bonheur

L’amour a percé mon cœur… »

Jack se précipita sur elle et la serra contre lui, évitant de justesse les crocs d’une sirène.

«  Lizzie, bugger, reprenez-vous !! »

 

La jeune femme sourit tristement et le fixa.

«  Et j’attends un être charmeur,

Mon marin riche et sans peur…

Le marin qui a bercé mon cœur. » Murmura-t-elle.

Jack déglutit et se pencha instinctivement sur elle.

«  Lizzie… »

 

Un hurlement les interrompit et Jack s’immobilisa. Le cœur battant à tout rompre il se précipita vers Angelica.

«  Ne reste pas là !!! »

Le visage empreint de souffrance, Elizabeth les regarda.

«  Et j’attends un être charmeur. » Murmura-t-elle, à présent au sec sur la plage.

 

Jack gémit et se rua vers le phare abandonné qui dominait l’île tandis que, sans se soucier de ceux qu’il avait conduits vers la mort, Blackbeard continuait à hurler ses ordres.

 

()()

 

Les mains tremblantes, Jack embrassa du regard les silhouettes d’Elizabeth et d’Angelica. Elles étaient proches des sirènes, si proches, trop proches… Avec un glapissement, le pirate enflamma le phare et espéra que les légendes disaient vrai et que les sirènes détestaient vraiment la lumière.

 

La torche s’enflamma et Jack se précipita dans le vide…

 

()()

 

L’explosion illumina toute l’île et Elizabeth se recroquevilla sur elle-même tandis qu’Angelica se précipitait vers son père pour le protéger. Des hurlements inhumains retentirent et Elizabeth plaqua ses mains sur ses oreilles.

 

A quelques pas de là, Philip vit le phare s’écrouler sur lui. Alors qu’il s’apprêtait à recommander son âme au Seigneur, il se sentit tiré en arrière. Le jeune homme poussa un gémissement à la vue de la sirène qui le serrait contre lui. Ses yeux aussi bleus que l’océan le contemplèrent avec inquiétude tandis que ses cheveux noirs encadraient un visage parfait. Le cœur de Philip rata un battement et il fixa l’inconnue, foudroyé par sa beauté.

«  Qui es-tu ? »Souffla-t-il.

 

La jeune sirène le fixa en retour et frissonna, apeurée, en entendant des pas s’approcher. Terrifiée, elle chercha à s’enfuir mais Philip la retint.

«  NON !!! » Gémit-il anéanti à l’idée qu’elle parte.

Un gémissement inhumain échappa à la sirène lorsqu’un filet se referma sur elle. Emu par sa détresse, Philip leva les yeux et croisa le regard froid de Blackbeard.

«  Bravo curé… »

 

Le Damoclès

 

Hector remettait ses vêtements avec un sourire triomphant lorsque Domez pénétra dans la cabine.

«  On t’a jamais appris à frapper ? » Lui demanda le pirate tandis que le second cherchait Héléna du regard.

La jeune femme, le regard brillant, s’avança.

«  Je te rejoins sur le pont Domez, laisse nous quelques minutes. »

 

Furieux, Domez ne répondit pas et claqua la porte derrière lui. Héléna grimaça en l’entendant puis se tourna vers Barbossa.

«  Etes-vous prêt à continuer ? »

Un léger sourire aux lèvres, Barbossa haussa les épaules.

«  Je ne vois pas pourquoi je ne le serais pas. »

Embarrassée, Héléna avala sa salive. Cela fait si longtemps qu’elle n’avait pas laissé un homme la toucher qu’elle ignorait comment se comporter maintenant avec le pirate.

«  Une pomme ? Proposa Hector avant de se servir.

- Non, merci, » répondit poliment Héléna toujours aussi incertaine sur la conduite à tenir.

 

Barbossa posa un regard négligent sur elle puis ramassa la carte qu’il avait jetée au sol pour laisser place à leurs ébats.

«  Dans ce cas, assez perdu de temps, quel est le plan une fois sur l’île ? »

Héléna se crispa et Barbossa lui adressa un regard cynique.

« Qu’est-ce que vous imaginiez Héléna ? Une fois soulagé, aucune raison de s’embarrasser de paroles creuses. »

La mâchoire serrée, Héléna s’avança et posa son doigt sur la carte.

« Blackbeard va suivre cette route.

- Comment le savez-vous ?

- C’est celle qui apparait sur les cartes de Feng. Nous, nous allons passer par ici, expliqua la jeune femme.

- Elle est plus longue, observa Barbossa.

- Nous ne pouvons pas nous permettre d’emprunter le même chemin que lui. Il va sûrement poster des hommes en route.

- Je croyais que ses hommes nous attendraient ici ? » Déclara Barbossa en tapotant un point sur la carte.

 

Héléna le fixa et répondit d’une voix acide.

«  Hector, on ne devient pas Blackbeard sans savoir protéger ses arrières, c’est la règle de base de tout pirate. »

Barbossa se crispa devant le ton qu’elle employait.

«  Il me semble n’avoir aucune leçon de piraterie à recevoir de vous.

- Dans ce cas, faites en sorte de ne plus poser de questions stupides ! » Cracha Héléna.

Barbossa la fixa avec ironie.

« Quel est le problème Héléna ?

- Il n’y en a aucun sauf que je doute de plus en plus de vos capacités à tuer Blackbeard. Heureusement que nous avons capturé assez de grenouilles pour que même un infirme réussisse, enfin si vous réussissez au moins à l’égratigner. »

 

Barbossa s’approcha d’elle et glissa son bras autour de sa taille.

«  Je croyais t’avoir montré une partie satisfaisante de mes capacités cette nuit. » Murmura-t-il à l’oreille de la jeune femme.

Héléna sursauta et le fixa.

«  Comme vous l’avez dit Hector, une fois soulagés, inutile de s’embarrasser de paroles creuses. Je vous attendrais sur le pont. » Déclara-t-elle avant de se dégager de l’étreinte du pirate.

 

()()

 

Domez posa un regard inquiet sur Héléna tandis qu’elle s’avançait.

« Pourquoi me regardes-tu comme ça ? Lui demanda-t-elle d’une voix rude.

- Je m’inquiète pour vous Héléna. Que se passe-t-il avec ce pirate ? »

Héléna ne s’y trompa pas et le toisa.

« Tu nous as espionné ?

- Non, mais je m’inquiète pour vous, commencer une relation avec Barbossa serait une mauvaise idée Héléna.

- Rassure toi, on ne peut pas qualifier ça de relation, » répondit Héléna d’un ton sarcastique.

 

Domez soupira et posa une main hésitante sur son épaule.

« Je sais que c’est pas évident Héléna, c’est vrai… c’est le premier depuis, depuis ce qu’il vous a fait. Mais Barbossa n’est pas un bon choix.

- Merci de ton avis Domez. » Pesta Héléna.

La jeune femme se dégagea de son étreinte et se précipita vers la barre pour aboyer ses ordres.

 

Domez regarda avec haine Barbossa qui s’approchait.

« Vous n’auriez pas dû faire ça, » gronda t’il.

Barbossa croqua dans une pomme et ironisa.

« Je n’ai fait que ce qu’un vrai homme aurait fait depuis longtemps. Elle en a redemandé. »

Domez serra les poings.

«  Tu permets, je vais la rejoindre, et qui sait je serais peut-être d’humeur à la reprendre cette nuit. » Lui rétorqua Barbossa.

Le regard noir, Domez vit Barbossa rejoindre Héléna et tous deux se penchèrent sur une carte.

 

White Cap Bay

 

Trempé, Jack sortit de l’eau et se dirigea vers l’attroupement qui s’était constitué autour de Philip.

«  J’espère que ça a marché parce que je ne suis pas prêt de refaire ça. » Déclara-t-il dans l’indifférence générale.

 

Blackbeard, les yeux rivés sur la sirène, ricana.

«  Celle-ci est en vie. »

La sirène posa un regard embué sur les corps de ses sœurs que l’explosion avait tuées puis regarda Philip avec reproche. Mal à l’aise, le jeune homme déglutit.

«  Enfermez cette chose, ordonna Blackbeard avant de se pencher sur la sirène. Quand à toi, si tu ne veux pas connaitre une agonie lente et douloureuse tu as plutôt intérêt à m’obéir. »

Un regard buté lui répondit et Blackbeard éclata de rire.

«  Tu céderas charogne, même si je dois te dépecer pour tirer ce que je veux de toi. »

Choqué, Philip gémit alors que les hommes s’emparaient du filet contenant la sirène et l’enfermaient dans un cercueil de verre.

 

Angelica se tourna vers Jack, le regard brillant.

«  Jack ! Ça a marché ! Nous avons réussi ! » S’exclama t’elle en le serrant dans ses bras.

Les yeux sur la sirène, le pirate ne répondit pas.

«  Oui, souffla Elizabeth. Nous avons réussi à la capturer et à lui voler sa liberté. »

Jack la regarda, surpris par son amertume et ce qui s’était passé un peu plus tôt lui revint en mémoire. Il embrassa légèrement Angelica.

«  Rejoins ton père, j’arrive. »

La jeune femme lui sourit joyeusement et se précipita à la suite de Teach qui n’en demandait pas tant.

 

()()

 

Tandis que les autres, forts de leur triomphe commençaient à s’enfoncer dans l’île, Jack s’approcha d’Elizabeth, qui, le regard sur l’horizon, ne bougeait pas.

«  Elizabeth ? Quelque chose ne va pas ? » Demanda-t-il avec prudence.

La jeune femme tourna un visage bouleversé vers lui.

«  Tant de morts pour sauver un seul homme, tellement de morts… »

Jack cligna des yeux et s’approcha un peu plus.

«  Je suis désolé Elizabeth, je n’aurais pas dû vous entrainer là-dedans. »

 

La jeune femme soupira.

« Vous n’êtes pas responsable Jack, je, j’aurais fait n’importe quoi pour délivrer Will. »

Jack soupira à son tour.

«  Je suis désolé pour le reste aussi, j’aurais dû vous dire, vous prévenir…

- De quoi ? Du genre d’homme qu’est mon vrai père ?

- Oui et… Lizzie, je ne regrette pas ce qui s’est passé, vous savez sur le Pearl. »

Elizabeth se raidit et se tourna vers lui.

«  Quoi donc Jack ? De m’avoir séduite alors que vous êtes amoureux de ma sœur ? »

Le pirate baissa les yeux.

«  Elizabeth…

- J’avais confiance en vous Jack, j’espère que je ne me suis pas complètement trompée. » Le coupa Elizabeth avant de se diriger vers Blackbeard.

Jack la suivit du regard et grimaça. Barbossa avait intérêt à être au rendez-vous…

 

()()

 

Blackbeard regarda Elizabeth approcher et sourit.

« Mon enfant, je suis heureux de te voir saine et sauve.

- Quel est la suite du programme ? » Demanda Elizabeth.

Blackbeard désigna Jack.

«  On le suit. »

Elizabeth jeta un regard en direction de la sirène.

«  Et pour elle ? Que comptez-vous faire ?

- Elle ? Tu n’as pas à te préoccuper de cette charogne. »

 

Elizabeth grimaça et regarda Angelica qui affichait une mine triomphante.

«  Combien d’hommes avons-nous perdus ?

- Je ne sais pas, répondit la jeune femme.

- Bien sûr, » maugréa Elizabeth avant de rejoindre Philip.

Le jeune missionnaire leva un regard rempli de culpabilité sur elle.

«  Je ne voulais pas l’attirer dans un piège…

- Je sais, murmura Elizabeth. Parfois, on doit faire des choses que l’on ne veut pas, pour obtenir ce qu’on désire… »

Philip la regarda avec surprise.

«  Et vous que désirez-vous ?

- Que Teach vive et m’aide à retrouver Will, quoi d’autre ? » Répondit Elizabeth avec un brin d’acidité.

 

()()

 

Quelques heures plus tard,

 

Elizabeth poussa un cri alors qu’un serpent frôlait sa botte et Angelica ricana. Sans la moindre hésitation, la jeune femme se pencha et ramassa le serpent qu’elle laissa s’enrouler autour de son bras.

«  Le Roi des Pirates craint les serpents ? » Se moqua-t-elle.

Elizabeth lui répondit par un regard froid.

« Non, celui-ci m’a surprise voilà tout. »

Les deux femmes se jaugèrent du regard avec hostilité tandis que Blackbeard s’approchait de Jack.

«  Alors Sparrow as-tu finalement choisi ?

- Je ne vois pas de quoi tu veux parler.

- La nonne ou l’anglaise ? » Ricana Teach.

 

Jack frémit et se tourna vers lui.

«  Comment peux-tu faire ça ? Comment peux-tu sacrifier ton enfant pour ton seul profit ? »

Teach éclata de rire.

« Je suis un pirate Sparrow, je prends ce que je veux et me débarrasse de qui se met sur ma route. »

Jack déglutit devant la menace à peine voilée et Blackbeard ricana.

«  Profite bien d’Angelica, Sparrow. »

Jack blêmit.

« Pourquoi elle ?

- Ses bondieuseries m’ennuient. » Répondit Teach avant de se diriger vers les deux femmes.

 

Tandis qu’il plaquait un sourire affable sur son visage et rejoignait ses filles, Teach songea qu’il lui serait plus jouissif de soumettre Elizabeth qu’Angelica une fois sauvé. Il avait hâte de voir comment la jeune femme réagirait sous les assauts de son équipage. Après ça, peut-être qu’il la zombiefirait…A moins qu’il ne l’utilise à d’autres fins. Un sourire éclaira son visage à cette pensée et il glissa son bras autour de ses épaules.

«  Elizabeth veux-tu donner l’ordre aux hommes d’installer le camp ? »

 

Elizabeth hocha la tête et se tourna vers les marins tandis qu’Angelica serrait les poings. En tant que seconde, cette tâche aurait dû lui revenir ! Blackbeard surprit la jalousie mâtinée d’angoisse de la jeune femme et sourit. Le moment venu, Angelica le supplierait de lui laisser boire l’eau de la Fontaine pour le sauver…

Chapitre 17                                                                                            Chapitre 19

Écrire commentaire

Commentaires : 22
  • #1

    ߣΛCKĦ£ΛЯŦ (mercredi, 14 mars 2012 18:21)

    et et et ... bah Domez c'est trop tard Mouahaha

  • #2

    JessSwann (mercredi, 14 mars 2012 19:07)

    Lol n'est ce pas ?

  • #3

    ߣΛCKĦ£ΛЯŦ (mercredi, 14 mars 2012 19:08)

    ouh mais je n'avais pas fait gaffe Barbo a tenté une approche de tutoiement ^^

  • #4

    emeline (mercredi, 14 mars 2012 20:18)

    Jack doit faire un choix difficile .J'ai hâte de lire la suite .

  • #5

    JessSwann (mercredi, 14 mars 2012 20:57)

    Coucou

    Erf Emeline tu sais, ce n'est pas Jack qui choisit, c'est Blackbeard
    BlackHeart : erf oui mais on peut pas dire que ce fut concluant mdrrr

  • #6

    ߣΛCKĦ£ΛЯŦ (mercredi, 14 mars 2012 21:12)

    lol rhoooo mais ça ira mieux Barbo t'inquiète lol

  • #7

    JessSwann (mercredi, 14 mars 2012)

    Lol bah en attendant, il s'est pris un vent

  • #8

    ߣΛCKĦ£ΛЯŦ (mercredi, 14 mars 2012 21:44)

    c'est ça qui est bon !! lol

  • #9

    Ladypirate (samedi, 17 mars 2012 00:24)

    C'est vrai qu'il s'est pris un vent mais il a quand même gagné vu qu'Héléna ne sait plus comment se conduire avec lui ^^ Dommage pour Domez... non je plaisante, vive Barbossa mouhahahaha !!!!
    Sinon Jack a fort à faire dans ce chapitre : sauver Lizzie et Angie, affronter la tentation que représente Elizabeth (et tout ça sans qu'on le remercie comme dans le film vu que personne ne prête atttention à ce qu'il dit mdrr)
    Blackbeard me dégoute de plus en plus, je crois qu'il vaut mieux être celle qui boit l'eau de la Fontaine que celle qui survivra et affrontera sa véritable personnalité lol

  • #10

    JessSwann (samedi, 17 mars 2012 09:47)

    Ah bah là la pauvre Héléna ne sait plus comment s'y prendre et Domez risque encore de s'énerver ....

    Jack doit vraiment vraiment beaucoup cravacher dans cette fic et c'est pas fini.... Ahhh tu as remarqué le petit rappel au film :) J'ai adoré cette scène, j'ai pas pu résister à la reprendre

    Ahh bah BB est un VRAI méchant :)Mais tu verras il peut faire pire mdrrr

  • #11

    ߣΛCKĦ£ΛЯŦ (samedi, 17 mars 2012 17:41)

    ah oui la scène où il dit : "j'espère que vous avez bien regarder parce que je ne suis pas près de recommencer" et gros vent juste après !! lol dommage qu'ils n'est pas repris le passage identique à la bande annonce : "HAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA ! *une mouette* Rien a ajouter ? Non c'est tout" mdrr

  • #12

    JessSwann (samedi, 17 mars 2012 17:44)

    Lol vi c'est ce passage, je l'adore, c'est le seul où Jack n'apparait pas comme THE vedette du film

  • #13

    ߣΛCKĦ£ΛЯŦ (samedi, 17 mars 2012 19:40)

    vi ^^

  • #14

    Kate Beckett (mercredi, 11 avril 2012 20:32)

    Good job, in really love this scene ! And Well Done Angelica

  • #15

    JessSwann (mercredi, 11 avril 2012 20:56)

    Merci:) Tu sais en français c'est sympa aussi lol

  • #16

    Kate Beckett (samedi, 14 avril 2012 19:31)

    De rien et dsl si je parle Anglais parce que mon pseudo vient d'un perso irlandais, donc ça me trouble de parler français avec un pseudo irlandais

  • #17

    JessSwann (samedi, 14 avril 2012 19:33)

    Lol oui j'imagine mais bah on est tellement obligé de parler anglais sur la plupart des sites que du francophone ça fait du bien des fois mdrrr

  • #18

    Kate Beckett (samedi, 14 avril 2012 20:17)

    Alright (tout va bien)
    i Do not know anymore which language i musy speak (je ne sais plus quelle langue je dois parler)

  • #19

    JessSwann (samedi, 14 avril 2012 20:24)

    Non mais pas la peine de traduire, je comprends, c'est juste que dans l'idéal moi je préfère qu'on parle français sur un site francophone et anglais sur les anglophones:)

  • #20

    Kate Beckett (samedi, 14 avril 2012 21:28)

    D'acc j'essaye de parler français

  • #21

    JessSwann (samedi, 14 avril 2012)

    Merci :)

  • #22

    Kate Beckett (mardi, 24 avril 2012 11:03)

    de rien