Chapitre 14 L'île aux grenouilles

Isla Guarda

 

Hector lança un regard dégouté en direction de la grenouille dont Héléna, la main gantée, s’emparait. C’était au moins la dixième depuis qu’ils étaient sur l’île et le pirate commençait à ne plus pouvoir supporter les coassements des bestioles.

«  Dites-moi Héléna, vous comptez attraper combien de ces animaux ? » Lui demanda-t-il, à bout de nerfs.

La jeune femme, concentrée, répondit sans le regarder.

«  Autant que je le jugerai nécessaire.

- C’est-à-dire ? »

 

Héléna ne répondit pas et Domez souleva le bocal qu’il transportait avec précaution.

«  Quand il sera plein, » renseigna t’il Barbossa avec un sourire mauvais.

Le pirate leva les yeux au ciel.

«  Ce bocal est trop gros, il n’est pas rempli de moitié !

- Et bien qu’attendez-vous pour nous aider, » lui rétorqua sèchement Héléna.

Une main sur sa jambe de bois que l’humidité mettait à rude épreuve, Barbossa grommela.

«  Les Seigneurs de la Piraterie ne sont pas là pour chasser des grenouilles mais pour aborder des navires ! »

 

Cette fois, Héléna se redressa et s’approcha de lui, son long manteau sombre drapé autour de son corps mince.

«  Pour aborder un navire il faut soit même posséder un navire Seigneur Barbossa. Or, vous n’en avez pas, ou plutôt, vous n’en avez plus. Est-il réellement nécessaire de vous rappeler une fois de plus pourquoi ? »

Barbossa s’empourpra de rage.

«  Non Héléna, ce n’est pas nécessaire, mais je trouve inutile de m’embarrasser d’autant de grenouilles, poison ou pas, je tuerais Blackbeard. Pavoisa-t-il. Je suggère donc que nous mettions les voiles. »

Les yeux d’Héléna se firent de glace.

« Je préfère mettre toutes les chances de notre côté.

- Je croyais que votre prophétie était formelle !!!  S’énerva Barbossa. Et du reste si elle ne l’était pas, je pense avoir suffisamment d’adresse et d’expérience pour venir à bout de Blackbeard sans aucune aide batracienne. »

 

Héléna cligna des yeux et Barbossa se pencha sur elle.

«  Ca veut dire grenouillesque, Héléna. Expliqua-t-il d’un ton suave.

- J’avais compris, rétorqua la jeune femme. Cependant je ne peux accéder à votre requête. Les prophéties ne sont que des prophéties… Si Blackbeard pensait ne pas pouvoir y échapper, il ne ferait pas voile vers la Fontaine.

- Mais ne fait-il pas route vers la Fontaine en raison de la prophétie ??? S’étonna Barbossa.

- Si, voilà pourquoi il nous faut nous efforcer de prévoir l’imprévisible. » Répondit Héléna.

 

Barbossa passa la main sur son front, pour un peu il en aurait attrapé la migraine. Héléna parlait comme Sparrow maintenant !

«  Et qu’est-ce que vous prévoyez être imprévisible ? »

Le visage d’Héléna se remplit d’inconfort.

«  Nous pourrions arriver trop tard, si Blackbeard réussissait à faire boire l’eau de l’ Fontaine à Angelica avant que vous le tuiez cela le rendrait quasi invincible, seul le venin de cette grenouille pourrait en venir à bout.

- Dans ce cas, pourquoi perdre du temps à chasser les grenouilles ! S’exclama Barbossa. Si vous redoutez tant de manquer le rendez-vous, allons immédiatement à la Fontaine ! Je le tuerai à son arrivée.

- Cela ne peut pas se passer ainsi, Blackbeard ne relâchera sa vigilance que lorsque qu’il se croira sauvé ou sur le point de l’être.

- Qu’en savez-vous ? Je croyais que la prophétie était incertaine.

- Je le sais c’est tout. »

 

Barbossa soupira et regarda la jeune femme se pencher pour ramasser une nouvelle grenouille.

«  Je doute que Sparrow la laisse boire l’eau avant de nous savoir à proximité. Releva Barbossa.

- Pourquoi ? Ironisa Héléna.

- C’est la femme de Séville, une femme qu’il a laissée tomber et qu’il n’a jamais complètement oubliée. » Expliqua Barbossa.

Héléna rit.

«  Depuis quand jugez-vous Jack Sparrow digne de confiance ? Nous savons tous deux qu’entre sa vie et celle d’Angelica, Sparrow choisira la sienne. »

Barbossa se troubla.

«  Certes…

- Dans ce cas, attrapez donc cette grosse grenouille à vos pieds, à elle seule elle en vaut deux. » Ordonna sèchement Héléna.

 

Barbossa se pencha, le visage fermé.

«  Le Seigneur Barbossa, grand chasseur de grenouilles » Ne put s’empêcher de ricaner Domez.

Un éclat meurtrier dans le regard, Barbossa se redressa et tira son sabre, immédiatement imité par Domez qui lâcha le bocal aux grenouilles. Ce dernier s’ouvrit tandis que les lames des deux hommes se croisaient avec violence.

«  Personne ne m’insulte ! » Ragea Barbossa.

Héléna retint prestement le bras de Domez.

«  Cessez immédiatement !! Vous nous faites perdre un temps précieux ! » Pesta-t-elle alors que les grenouilles s’éparpillaient en tous sens.

 

Barbossa lança un regard haineux vers Domez que ce dernier lui rendit.

«  Allez !!! » Ordonna Héléna.

 

Queen Anne’S Revenge,

 

Elizabeth écarquilla les yeux à la vue d’Angelica, encore sous le choc de ce que Jack venait de lui révéler.

«  Ma quoi ?? » Répéta-t-elle.

Blackbeard choisit cet instant pour apparaitre et s’adressa à Angelica.

«  As-tu ce que je t’avais demandé ?

- Oui Père, répondit la jeune femme, le visage tendu par le souvenir douloureux des circonstances de sa mission.

- Quel homme heureux d’avoir une fille telle que toi ! » Se réjouit Blackbeard.

 

Sans quitter Elizabeth des yeux, Angelica répondit.

«  Une seule fille… N’est-ce pas Père ? »

Blackbeard suivit son regard et un sourire cruel se forma brièvement sur ses lèvres en devinant la jalousie dans la voix d’Angelica.

«  Je vois que Sparrow n’a une fois de plus pas manqué une occasion de se taire. Je te présente Elizabeth, ta sœur. Je l’ai engendrée quelques années après avoir engrossé ta mère. »

Angelica se troubla et Blackbeard ricana.

«  Elizabeth, voici ta sœur, Angelica. Je suppose que Sparrow ne t’en a pas parlé non plus ? »

 

Elizabeth recula, bouleversée. Tout allait trop vite. Elle avait toujours cru être la fille du Gouverneur Swann et voilà que l’homme que toute la Confrérie recherchait, celui qui avait capturé Will et amputé Barbossa était son père ! Plus déstabilisant encore, elle se découvrait une sœur. Une sœur dont les relations avec Jack étaient de toute évidence plus qu’étroites. De tout ce qu’elle avait appris en quelques heures, c’était encore ce dernier point le plus choquant. Troublée, elle bégaya.

«  Je, j’ai besoin d’être seule… »

 

Blackbeard rit intérieurement et lui désigna sa cabine.

«  Va t’y reposer mon enfant, le Queen Anne est ta maison désormais. Considère-toi ici comme à bord de ton propre navire. » Déclara t’il sans faire mine de remarquer le hoquet d’indignation d’Angelica.

Sans plus y faire attention, Elizabeth se précipita dans la cabine, désireuse d’échapper à tout ce qui venait de bouleverser sa vie de manière inédite.

 

()()

 

Une fois Elizabeth partie, Angelica se tourna vers Blackbeard.

«  Père, pourquoi ne m’avoir rien dit ?

- Je ne voulais pas te causer de fausses joies mon enfant, après tout qui peut croire les sornettes de Sparrow ? J’attendais d’être certain d’avoir engendrer cet enfant. »

Angelica lança un regard rempli de rancœur en direction de Jack tandis que Blackbeard poursuivait.

« Bien entendu tu restes ma seconde. Je confierais un autre commandement à Elizabeth le moment venu et si elle s’en montre digne. 

- Un autre commandement ? » Releva Angelica.

Amusé par l’antipathie qu’il sentait poindre entre les deux femmes, Blackbeard reprit.

«  Il apparait que ta sœur a réussi par je ne sais quel tour de force à devenir Roi de la Confrérie des Pirates, cela signifie donc que l’un des Seigneurs lui a trouvé assez de qualités pour la mettre à leur tête. Qui serais-je pour remettre en question son jugement ? »  Demanda Blackbeard avec une humilité feinte.

Angelica se troubla tandis que Jack reculait prudemment.

«  Roi ??? Elle ??? Mais comment ? »

Blackbeard haussa les épaules en signe d’ignorance et soupira.

«  Je l’ignore mon enfant, je n’assistais pas à ce Conseil, les pirates m’ont toujours dénié le droit de siéger à leurs côtés, en revanche peut être que Sparrow pourrait t’éclairer… »

Angelica se retourna vers Jack qui déglutit.

«  Bugger… » Murmura le pirate.

 

Isla Guarda

 

Le soleil disparaissait à l’horizon tandis que Barbossa se laissait aller contre un tronc. Ils avaient chassé les grenouilles une journée durant. Le visage gris de fatigue, le pirate se tourna vers le bocal coassant. Il était presque plein à présent.

 

Héléna lui jeta à son tour un regard et hocha la tête.

«  Je pense que cela suffira.

- Magnifique, » grommela Domez, las lui aussi de la chasse.

Barbossa ferma à demi les yeux, épuisé, et Héléna s’approcha de lui.

«  Tout va bien ? Votre jambe vous fait mal ? » S’enquit elle avec une sollicitude empreinte de pitié qui hérissa le pirate.

Il releva le visage et lui fit face.

«  Je réfléchissais ! Pourquoi ne pas intercepter le Queen Anne’S et les aborder. » Improvisa t’il désireux de cacher sa faiblesse à l’insupportable mégère.

 

Héléna le regarda avec cynisme.

«  Je ne sais pas Hector, peut-être parce que je n’ai pas envie de me voir embouteiller ? Ou alors parce que le sabre magique de Blackbeard perd de sa puissance à terre. »

Barbossa hoqueta.

«  Un sabre magique ?

- C’est ce que j’ai dit, rétorqua Héléna.

- Et serait-ce trop demander de savoir en quoi sa magie consiste ? » Demanda Barbossa vaguement inquiet.

Héléna perçut son inquiétude et ne put s’empêcher de sourire.

«  Rien de bien exceptionnel Hector, il commande juste les navires qui sont suffisamment proches de lui. Et il permet à celui qui le tien d’être plus rapide à terre. »

 

Barbossa enregistra l’information.

«  Un tel sabre doit être convoité…

- Personne d’autre que Blackbeard ne l’a jamais tenu. Et c’est ce sabre qu’il brandira contre vous à la Fontaine. »

Barbossa jeta un coup d’œil discret vers le bocal contenant les grenouilles.

«  Oh et êtes-vous sure que

- Une fois le venin des grenouilles sur votre lame, il vous suffira d’égratigner Blackbeard pour le tuer. » Sourit Héléna, non dupe de son malaise.

 

Barbossa redressa les épaules et l’ignora. Tandis qu’il avançait vers la plage où ils avaient laissé leur chaloupe, Domez soupira.

«  Vous parlez trop Héléna.

- Tout comme toi, rétorqua la jeune femme. Laisse-moi m’occuper de Barbossa à l’avenir. »

Domez grimaça sous la rebuffade et songea une fois de plus que Barbossa pourrait finalement se révéler encore plus nocif que le mal qu’il était censé tuer.

 

Queen Anne’S Revenge

 

Angelica s’approcha de Jack, le visage tendu.

«  Pourquoi ne m’as-tu rien dit ? Qu’est-ce que tu me caches encore ? »

Le pirate adressa un coup d’œil inquiet à Teach et balbutia.

«  Trésor, je vais tout t’expliquer mais pas ici. »

 

Angelica se sentit flancher. C’était Jack après tout et il était revenu….

 

«  Suis moi dans ma cabine. »

Le pirate s’empressa dans ses pas mais Teach le rappela.

«  N’oublie pas nos accords Sparrow. »

Jack se retourna brièvement et croisa le regard de Gibbs qui était inconscient des cordages qui se rapprochaient peu à peu de lui, prêts à l’étrangler.

«  Je n’oublie rien l’ami. » Lança t’il à Teach.

Blackbeard sourit et les cordages retombèrent mollement sur le pont tandis que Gibbs, inconscient de ce à quoi il venait d’échapper, cherchait une bouteille de rhum.

 

()()

 

Une fois dans la cabine, Angelica se retourna, furieuse.

«  Qui est cette fille ? »

Jack grimaça.

«  Et bien trésor, comme ton père te l’a dit, c’est ta sœur, enfin demi sœur et elle

- Ce n’est pas ce que je te demande ! Que fait-elle ici ? »

Mal à l’aise, Jack hésita. La première fois qu’il lui avait dévoilé les vrais projets de Blackbeard, Angelica ne l’avait pas cru et il n’y avait aucune raison pour qu’elle le fasse à présent.

«  Ton père voulait la connaitre.

- Il ne m’a jamais parlé d’elle ! Et toi non plus !!! Qui est cette fille ??? »

 

Jack recula prudemment.

«  Elizabeth est la fille du Gouverneur Swann, de Port Royal enfin était, est, plus ou moins…

- Jack… gronda Angelica.

- D’accord, ton père et moi nous avons parlé, de toi et de, bref j’ai peut être mentionné Elizabeth de manière évasive et totalement involontaire et il m’a demandé d’aller la chercher. »

 

Jack attendit l’explosion de rage d’un air résigné. Mais rien ne vint. Au lieu de ça, Angelica se laissa tomber sur le lit, le visage triste.

«  Pourquoi a-t-il besoin d’elle ? Est-ce que je ne lui suffis pas ? »

Le cœur serré, Jack ouvrit la bouche pour lui expliquer son plan mais Angelica poursuivit.

«  Il la préfère déjà, je le vois bien. Il suffit de voir la manière dont il la regarde… Tout ça parce qu’elle est Roi de la Confrérie ! »

Mal à l’aise, Jack déglutit.

«  Oh ça, tu sais, ce n’est pas si important et

- Qui a voté pour elle ? Demanda Angelica. Père a dit que tu savais. »

 

Jack évita son regard.

«  Trésor, ça n’a aucune importance, c’était la guerre et Elizabeth était là et… »

Il s’interrompit devant la mine blême d’Angelica.

«  Jack ? Ce n’est pas toi, n’est-ce pas ? Dis-moi que ce n’est pas toi ! »

Le pirate baissa les yeux. Mentir serait suicidaire, il suffirait que les deux femmes se parlent pour que la vérité éclate…

«  C’était la plus manipulable… » Déclara t’il sans conviction.

Cette fois Angelica explosa.

«  Tu ne m’as JAMAIS laissé la barre du Black Pearl mais tu l’as choisie ELLE comme ROI !!!! »

 

La voix d’Elizabeth l’interrompit.

«  Je tombe mal mais, j’aimerais, parler à Jack, si, si c’est possible. »

Angelica se retourna vers Elizabeth.

«  Il est occupé !

- Désolée Angelica mais je crois qu’il me doit des explications à moi aussi. » Rétorqua Elizabeth d’une voix ferme.

Les deux femmes se tournèrent vers Jack qui recula.

«  Bugger… Ecoutez, vous devriez peut être, voir le bon côté de la chose, je veux dire…

- C’est important Jack. Plaida Elizabeth.

- Jack, » supplia Angelica.

 

Le pirate déglutit et pour une fois Blackbeard lui sauva la mise.

«  Angelica, ma fille, viens nous avons à parler. »

Elizabeth toisa Angelica.

«  Ton père t’appelle. » Lui lança-t-elle.

Sans réfléchir, Angelica se pencha sur Jack et le gratifia d’un long baiser en totale contradiction avec la dispute qu’ils avaient quelques minutes plus tôt et qu’Elizabeth avait interrompue. Cette dernière détourna les yeux tandis que le baiser se prolongeait.

«  Je te rejoins dès que possible. » Promit Angelica qui sortit après avoir gratifié Elizabeth d’un long regard hostile.

 

()()

 

Une fois seule avec le pirate, Elizabeth secoua la tête.

«  Jack, dites-moi que ce n’est pas vrai ! Je, c’est un plan n’est-ce pas ? Je veux dire, je ne suis pas vraiment sa fille ? »

Jack soupira. Il connaissait Elizabeth depuis suffisamment longtemps pour savoir que la jeune femme vénérait son père, enfin celui qu’elle prenait pour son père.

«  Je suis désolé trésor. Je n’ai pas trouvé de bon moment pour vous le dire. »

La pâleur d’Elizabeth s’accentua.

« Pas de bon moment ? Jack ! Je vous ai suivie, je vous ai fait confiance ! Et vous, vous

- Will est libre comme je vous l’avais promis. La coupa le pirate. N’est-ce pas ce qui vous importait le plus ? » Ajouta-t-il avec une pointe d’amertume.

 

Elizabeth baissa les yeux.

«  Bien sûr, mais Jack, je ne sais plus où j’en suis… »

Le cœur du pirate se serra et il s’approcha d’elle, attiré malgré lui.

«  Il n’y a pas de piège Lizzie, faites-moi confiance je sais ce que je fais. » Chuchota-t-il.

Elizabeth releva la tête vers lui.

«  Que veut Teach ? Que veut mon… père ? Pourquoi exige-t-il que je le suive à la Fontaine de Jouvence ? Pourquoi est-ce si important pour lui ? »

Jack ne put retenir un sourire fier. Il ne s’était pas trompé sur Elizabeth, elle avait véritablement l’âme d’un pirate (ce qui finalement n’était pas si étonnant au vu de son ascendance). Il s’apprêtait à lui répondre lorsque son regard croisa celui d’un zombie. Ce dernier fit le geste de passer une lame sous son cou et Jack frissonna.

«  Jack ? » Redemanda Elizabeth.

 

La menace était claire. Teach n’avait nul besoin de deux enfants pour la Fontaine et Jack le connaissait assez pour savoir qu’il n’hésiterait pas à sacrifier Elizabeth ou Angelica, voir les deux. Il se pencha vers la jeune femme.

«  Il existe une prophétie qui dit que Blackbeard sera tué dans quelques semaines, il cherche à l’éviter mais…

- Mais ?

- Il n’en est pas sûr, je suppose qu’il souhaite connaitre ses enfants au cas où, » mentit Jack, les yeux rivés au zombie.

 

Elizabeth grimaça.

«  Une prophétie ?

- Une sorte de signe du destin.

- Que dit cette prophétie ?

- Qu’il mourra de la main d’un homme à la jambe de bois. » Souffla Jack.

Elizabeth se troubla et s’apprêtait à parler lorsque Jack lui coupa la parole.

«  Je sais Elizabeth. Ça parait fou mais Teach s’imagine y échapper. »

Alertée, la jeune femme le fixa.

«  Mais…

- Angelica cherche à l’aider, » poursuivit Jack pour l’empêcher de parler.

 

Elizabeth sembla réfléchir quelques secondes puis le fixa, incertaine.

«  Et vous ?

- Moi ??? S’étonna Jack.

- C’est à cause d’Angelica que vous êtes ici ? »

Jack se crispa et recula.

«  Pas du tout ! » Glapit-il.

 

Elizabeth écarquilla les yeux, choquée et vaguement blessée par ce qu’elle lisait dans son regard.

«  Vous l’aimez… » Souffla t’elle, incrédule.

Jack secoua vigoureusement la tête.

«  Non, mon seul et unique amour est l’océan.

- Vous mentez… Vous n’êtes pas venu me chercher pour Will mais parce que, parce que… à cause d’elle ???? »

Jack baissa les yeux.

«  Je, Lizzie, c’est compliqué, Angelica et moi, nous nous connaissons depuis longtemps et

- Vous êtes prêt à tout pour qu’elle sauve son, notre père, » compléta Elizabeth d’une voix morne.

Anéanti de la voir se tromper à ce point sur Teach, Jack s’apprêtait à la détromper mais il croisa une nouvelle fois le regard du zombie.

«  C’est ça, je suis prêt à tout pour Angelica. » Souffla-t-il.

Tandis qu’Elizabeth blêmissait sans qu’il le remarque, Jack songea que ce n’était pas tout à fait un mensonge. Après tout il était allé jusqu’à vendre Elizabeth pour gagner du temps.

 

De son côté, Elizabeth sentit des larmes improbables monter à ses yeux devant l’aveu implicite de Jack. Le pirate était amoureux. De sa sœur.

«  Je vois… Murmura-t-elle. Je suppose qu’il vaut mieux garder nos distances désormais.

- Lizzie, non, je…

- Du reste ce qui est arrivé ne signifiait rien pour moi, je suis heureuse qu’il en soit de même pour vous, poursuivit Elizabeth d’une voix précipitée. Maintenant excusez-moi Jack, je crois que le moment est venu d’aller rencontrer mon père. » Ajouta-t-elle avec amertume.

 

Jack leva la main pour la retenir mais la jeune femme était déjà sortie. Perdu dans ses pensées troublées, le pirate sursauta lorsque la voix de Teach s’éleva derrière lui.

«  Je suis perplexe Jack… »

L’air résigné Jack se retourna.

«  Pourquoi ça l’ami ?

- Je me demandais juste, serais tu prêt à coucher avec mon fils si j’en avais eu un ? Ou ton appétit se limite-t-il à mes filles ? »

Jack baissa les yeux et Blackbeard éclata de rire.

«  Je te laisserais volontiers user de celle qui restera après la Fontaine Jack, je te dois bien ça après tout. Tu as une préférence ? Angelica ? Elizabeth ? Je pourrais enfermer à nouveau le mari de la seconde… »

 

Le pirate blêmit et se tourna vers Teach.

«  Comment pouvez-vous leur faire ça ? C’est vos filles !

- Deux ravissantes idiotes, ne t’en fait pas je choisirais pour toi mon ami. » Ricana le pirate.

Jack serra les poings et le visage de Teach se fit de marbre.

«  Attention Sparrow, un seul mot et tu n’auras que des cadavres à mettre dans ton lit. Alors soit silencieux pour une fois et je te laisserais le corps de l’une d’entre elles en récompense. »

Jack le regarda sortir et secoua la tête, désemparé.

« Barbossa tu as intérêt à être là à temps. » murmura t’il.

Chapitre 13                                                                                               Chapitre 15

Écrire commentaire

Commentaires : 17
  • #1

    AngelicaCruz (mercredi, 15 février 2012 18:47)

    ça va barder pour quelqu'un...Vive le chap 15. j'adore ce chap comme les autres d'ailleurs. Quel dileme pour Jack, Angie ou Lizzie ? A quand la fontaine ? Vive mercrdi prochain!

  • #2

    JessSwann (mercredi, 15 février 2012 18:49)

    Merci Miss :) En effet ça va barder pour Jack mais en fait le choix sera facile...
    La fontaine par contre euhhh pas pour tout de suite sachant qu'on a même pas encore fait les sirènes :)

  • #3

    AngelicaCruz (mercredi, 15 février 2012 18:55)

    you are welcome ! In fact, I never see an easy choice ! The attack of the Mermaids is one of my favourite scenes !

  • #4

    ߣΛCKĦ£ΛЯŦ (mercredi, 15 février 2012 19:19)

    à la pêche aux moules moules moules je ne veux plus y aller maman ! mdrrrr aller la suiiiite là !! lol

  • #5

    AngelicaCruz (mercredi, 15 février 2012 20:43)

    LOL

  • #6

    JessSwann (mercredi, 15 février 2012 21:03)

    Lol attend la pêche aux moules (enfin sirènes) c'est pour Jack & Co

  • #7

    AngelicaCruz (mercredi, 15 février 2012 21:05)

    Depuis le début de la fic je ne fais que ça c'est une de mes scenes préférées

  • #8

    AliceNevers (jeudi, 16 février 2012 19:54)

    vivement la pêche aux sirénes pour Jack et Cie

  • #9

    JessSwann (jeudi, 16 février 2012 21:07)

    Lol on verra :)

  • #10

    AliceNevers (jeudi, 16 février 2012 21:50)

    :)

  • #11

    ߣΛCKĦ£ΛЯŦ (vendredi, 17 février 2012 21:05)

    et après ont est partis pécho la sirèndo !!

  • #12

    JessSwann (vendredi, 17 février 2012 21:17)

    Mais... pas maintenant mdrrr

  • #13

    Ladypirate (samedi, 18 février 2012 17:43)

    Je pense que Blackbeard va sacrifier Angie car c'est celle qui a le plus envie de sauver son père, donc l'eau de la Fontaine sera plus puissante :(
    Lizzie est choquée que Jack ne l'ait pas aidée dans le but de sauver Will mais parce qu'il ressent des frémissements pour Angelica ^^ Mais après tout, Jack a très souvent été sollicité par Will ou Lizzie pour des raisons personnelles donc pas de reproche lol (et oui, je ne supporte pas que l'on s'en prenne au capitaine Sparrow, qu'il soit coupable ou non ^^)
    Je me demande ce que donnerait Héléna et Jack en couple ? C'est vrai que d'un côté il a déjà beaucoup à faire avec Angie et Lizzie donc mieux vaut que ce soit Barbossa qui s'occupe d'Héléna (Domez m'est insupportable !!!!!!!!!!!!! Qu'il lui fiche la paix à Barbossa, non mais!! mdr)

  • #14

    JessSwann (samedi, 18 février 2012 18:11)

    Erf c'est sûr qu'il faut que la victime soit volontaire.
    Liz est choquée que Jack soit amoureux....
    Jack & Héléna je doute que ce soit possible et imagine la tête de Barbossa mdrr

  • #15

    ߣΛCKĦ£ΛЯŦ (samedi, 18 février 2012 18:19)

    il aurait la rage le pauvre Barbossa mdr

  • #16

    emeline (samedi, 18 février 2012 19:11)

    la suite la suite la suite la suite la suite la suite la suite la suite la suite la suite la suite la suite la suite la suite la suite la suite la suite la suite la suite la suite la suite la suite la suite la suite la suite la suite la suite la suite la suite la suite la suite la suite la suite la suite la suite la suite la suite la suite la suite la suite la suite la suite la suite la suite la suite la suite la suite la suite la suite la suite la suite la suite la suite la suite la suite la suite la suite la suite la suite la suite la suite la suite la suite la suite la suite la suite la suite la suite la suite la suite la suite la suite la suite la suite la suite la suite la suite la suite la suite la suite la suite la suite la suite la suite la suite la suite la suite la suite la suite la suite .Je ne tiens plus .

  • #17

    JessSwann (samedi, 18 février 2012 19:25)

    On va pas lui faire ça lol
    Merci Emeline euhh je crois que j'ai compris mdrrr