Prologue

De la chaloupe qui l'éloignait à chaque coup de rame de l'enfer, Jack regarda les silhouettes qui s'agitaient en tous sens sur le pont du Black Pearl. Tous ceux qu'il connaissait si bien et qui se battaient à présent pour sauver leur vie étaient loin de se douter que celui qui les avait condamnés ramait tranquillement à quelques encablures de là. Jack eut la vision fugace d'un éclair de cheveux clairs et son cœur se serra inexplicablement en songeant qu'Elizabeth était à bord du navire voué à la destruction. Pris d'un doute, il se tourna vers son compas, angoissé à l'idée qu'il pouvait s'être trompé. Au moment où il allait ouvrir l'objet magique, il entendit des hurlements de terreur tandis qu'un tentacule s'abattait sur le Pearl. Un instant paralysé par la peur, Jack oublia rapidement tous ses doutes et recommença à ramer avec une ardeur redoublée en direction de l'île des Quatre Vents...

Pendant ce temps, sur le Black Pearl la bataille faisait rage malgré l'inégalité du combat. Will, suspendu par un pied au filet qu'il avait rempli de poudre, tentait de se libérer avant que le Kraken ne l'engloutisse. Il priait pour que son plan réussisse et leur accorde ainsi un répit. Sans la voir mais sachant qu'elle était là, Will hurla à Elizabeth d'agir, de ne pas s'occuper de lui. Elle ne devait pas attendre, elle devait sauver le plus de vies possibles, même si il ne parvenait pas à se libérer à temps.
« Tire ! Elizabeth tire ! » Hurla t'il.

A quelques mètres de lui, la jeune femme ajusta son viseur en tremblant et attendit que Will saute du filet. Ce dernier répéta son appel désespéré et Elizabeth se décida à contre cœur. Le doigt sur la gâchette, elle se préparait à tirer lorsqu'elle fut brusquement tirée en arrière. Elle hurla à son tour de terreur en sentant un tentacule visqueux s'enrouler autour de sa cheville et tenta de s'accrocher au sol pour ne pas être entraînée vers la gueule du Kraken. Le coeur battant à tout rompre, elle songea qu'elle ne voulait pas mourir. La terreur l'irradiait toute entière à cette idée et réveillait un instinct animal qui paralysait toutes ses autres pensées. Puis, soudaine et inattendue vint la délivrance, l'étreinte gluante cessa tandis que le tentacule retombait mollement sur le sol souillé de sang. Elizabeth lança un regard portant toute la reconnaissance du monde à Pintel et Ragetti qui venaient de sectionner l'appendice à l'aide d'une hache. Un cri de Will la ramena à l'urgence de la situation.

Comme dans un cauchemar ; Elizabeth rampa dans les escaliers et poussa un soupir en refermant sa main sur la crosse du fusil. Tentant de calmer les battements de son cœur affolé, Elizabeth tira au moment où Will parvenait à se libérer et le jeune homme retomba sèchement sur le pont. Distraite par le sort de son fiancé, Elizabeth avait mal ajusté son tir et la balle se ficha dans un tentacule pendant que le poulpe se débarrassait du filet emplit de poudre, ruinant par la même occasion le plan de Will. Le cœur de ce dernier, pris dans un étau, se serra en voyant s'envoler leur dernière chance de survie. Il regarda Elizabeth et lut dans ses yeux qu'elle ressentait la même chose, qu'elle avait elle aussi compris que leur fin était désormais inéluctable.

Seulement, il ne pouvait pas la laisser, pas ainsi. Il s'approcha de celle qu'il avait aimée dès le premier regard, il y avait de cela si longtemps et resserra son bras autour de sa taille pour l'attirer à lui. Elizabeth, surprise par l'incongruité de son geste prit l'air étonné.
« Je ne suis pas sure que ce soit le bon moment pour ça. » Souffla t'elle

Sans répondre Will se pencha sur elle pour sceller leurs lèvres en un baiser passionné. Sa langue se noua à celle d'Elizabeth, leurs corps collés l'un à l'autre en une étreinte qui trahissait leur désir de vivre. Soudés l'un à l'autre, leur baiser sans fin et leur ardeur effaçaient le tragique de la situation qu'ils vivaient. Le fracas, les hurlements, la mort continuèrent autour d'eux sans qu'ils paraissent en avoir conscience jusqu'à ce que Gibbs pousse son ultime cri, les rappelant au présent et à l'horreur de la situation.

Will s'écarta d'Elizabeth à regret et lut dans ses yeux la terreur de mort qui fit manquer un battement à son cœur. Il ne pouvait la laisser mourir, il ne pouvait supporter l'idée qu'elle allait mourir pour l'avoir recherché alors qu'elle aurait pu rejoindre l'Angleterre. Il lui caressa la joue et son regard exprima l'étendue de la tendresse et de l'amour qu'il ressentait.
« Je t'aime Elizabeth. » Murmura t’il

Avant que la jeune femme ait le temps de lui répondre, il la poussa violement à l'eau, profitant du fait que le Kraken se trouvait de l'autre côté.
« Sauve-toi Elizabeth et sois heureuse. » Lui dit il le cœur serré.
Trempée, se débattant dans les eaux glaciales, elle hurla.
« Will non ! Ne me laisse pas. Tu peux encore venir, on peut être ensembles. »
Le cœur de Will se serra encore plus devant le désespoir qui affleurait dans sa voix.
« Il est trop tard pour moi, pour nous. Je dois accomplir mon destin. » Dit-il d'une voix atone avant de se détourner pour replonger dans la bataille perdue d'avance, les larmes aux yeux et sourd aux hurlements d'Elizabeth.

Depuis le rivage de l'île des Quatre Vents qu'il avait enfin atteint, Jack vit les tentacules du Kraken s'abattre sur le Black Pearl et le briser presque en deux morceaux. Ses yeux le piquaient inexplicablement, pendant qu’il assistait à la destruction de la seule chose au monde qu'il eut jamais aimée et possédée et à la mort de ceux qu’il avait appris à connaître et à apprécier.

 

A bord du Black Pearl, Will aussi pleurait, laissant couler ses larmes pour son père qu’il ne délivrerait jamais des tentacules de Jones. Mais il pleurait surtout pour sa chère Elizabeth qu’il ne serrerait plus jamais dans ses bras. Jamais elle ne porterait son nom, jamais ils ne verraient grandir leurs enfants comme ils l’avaient rêvé tant de fois, il ne serait pas celui dans les bras duquel elle découvrirait l’amour… Annonçant la fin qui était écrite, un craquement sinistre retentit et Will ferma les yeux, emportant avec lui l’image d’Elizabeth telle qu’il l’avait vue le jour de leur mariage avorté. Lorsque les dents du monstre le déchiquetèrent, Will hurla le prénom de celle qui avait été toute sa vie, comme une ultime déclaration d’amour …

 

Accrochée à un morceau de bois qui l’éloignait du Kraken mais aussi du rivage, Elizabeth hurla en voyant le Black Pearl être englouti par les eaux, Will était mort. Elle l’avait perdu pour toujours, elle le savait, elle le sentait jusque dans sa chair et ses yeux la brûlaient en songeant que plus jamais elle ne verrait son doux sourire, plus jamais elle ne sentirait la caresse de ses lèvres sur les siennes… A bout de forces et de chagrin elle ferma les yeux, cessant de lutter contre le destin et le courant qui la faisaient dériver …

 

Sur l’île des Quatre Vents, Jack Sparrow tomba à genoux dans le sable, des larmes roulèrent sur ses joues sans qu’il puisse les arrêter et son cœur cognait douloureusement comme si sa poitrine était devenue trop petite pour lui. D’une main tremblante, il ouvrit son compas. L’aiguille se fixa sans hésitation sur un point au large, non loin de l’endroit où le Pearl avait disparu. Les épaules secouées par un tremblement, il réalisa son erreur et sentit son cœur se briser. Il était responsable de la mort de celle qu’il désirait le plus au monde, responsable de la fin des seules choses qui avaient de l’importance pour lui. Tandis que le remords envahissait son âme pour la première fois de son existence, Jack resserra ses poings autour du sable de l’île et le laissa s’écouler entre ses doigts. Mais rien, pas même la blancheur du sable ne parvint à effacer la marque noire qui faisait de lui un homme sans honneur et maudit par les enfers…

 

Davy Jones replia sa longue vue d’un geste sec, satisfait de voir le Black Pearl couler. Ses tentacules frissonnèrent de plaisir en entendant les cris d’agonie des malheureux qu’il avait condamnés à mort. Un sourire cruel vint éclairer son visage. La mise à mort du Pearl et de tous ses occupants compensait un peu le fait que Sparrow lui avait encore une fois filé entre les pinces. Jones n’en savourerait que plus le moment où il mettrait enfin la main sur ce pirate et lui couperait les ailes… Il connaissait Sparrow et savait que ce dernier serait incapable de rester loin de la mer bien longtemps, il l’aimait trop pour cela. Ses rêves de tortures raffinées furent brusquement interrompus par Jimmy Leg.

« Euh Capitaine, il y a un survivant … »

Jones frémit et se retourna lentement pour voir qui avait réussi à échapper à la bête.

 

A demi-morte, frissonnante de froid et solidement encadrée par deux monstres, se trouvait une jeune femme que Jones identifia immédiatement sans l’avoir jamais vue. Il avança vers elle et savoura par avance le moment où il pourrait donner libre court à sa cruauté, les tremblements incoercibles de la jeune femme lui en apprenant suffisamment sur son envie de vivre. Ses lèvres s’étirèrent en un sourire cruel lorsqu’il le regard fou de terreur et de chagrin de la femme qui se trouvait à genoux devant lui. Il prit son temps et posa la question rituelle dont la réponse il le savait lui apporterait une servante de plus…

« Alors, Miss Elizabeth Swann dites-moi … Est-ce que vous avez peur de la mort ?Est-ce que vous avez peur de la noirceur des abysses ? Tous vos actes révélés, tous vos péchés punis. Sachez que je vous propose une échappatoire, rejoignez mon équipage et remettez à plus tard votre jugement dernier. Pour les cent ans à venir je vous propose un poste. Acceptez-vous mon offre ? »

 

Elizabeth leva lentement ses yeux sombres vers le poulpe qui lui faisait face et déclara simplement.

« Oui. »

Le corps tout entier du poulpe frémit à cette nouvelle tandis que les hommes de son équipage échangeaient des regards égrillards. Jones la regarda avec cruauté et reprit

« Vous voilà donc membre de mon équipage pour les cents ans à venir Miss Swann… »

 

La jeune femme accusa le coup, encore sous le choc de la mort de Will et, lentement, se tourna vers le poulpe, avec dans le regard le désespoir d’une femme qui n’avait plus rien à perdre mais aussi une détermination… celle de se venger et de venger la mort de Will, peu importe le prix qu’il y aurait à payer.

                                                                                                                     Chapitre 1

Écrire commentaire

Commentaires : 0