Chapitre 8 Trouble

La matinée fut insoutenable pour Liam. En effet, le jeune homme croyait naïvement que Jack l’aiderait dans la recherche de matelots mais au lieu de ça le pirate s’était borné à lui donner une tape dans le dos et à l’installer devant une table, lui enjoignant de recruter des volontaires.

 

Liam vit donc défiler des hommes de tout âge et de toute nature la matinée durant et plissa le nez sous les effluves le plus souvent propices à la nausée qu’ils dégageaient. Il sélectionna quelques hommes et écarta systématiquement les femmes, il ne voulait pas prendre le risque de se retrouver à nouveau exposé à une scène comme celle à laquelle il avait assisté la nuit précédente. A ce souvenir, Liam sentit son bas ventre commencer à durcir et rougit alors que l’idée obsédante et dérangeante du corps nu de Jack lui revenait à l’esprit.

 

Au bout de quelques heures, Liam commença à jeter de fréquents coups d’œil autour de lui. Il désespérait de revoir Jack un jour lorsque, du coin de l’œil, il reconnut la silhouette du pirate revenant vers l’endroit où il l’avait laissé. Sauf que Jack n’était pas seul. Manifestement complètement ivre, le pirate se tenait entre deux jeunes femmes blondes aux lèvres agressivement peintes en rouge et à la parenté évidente. Chacun de ses bras passés autour de la taille d’une des filles, Jack salua Liam d’un sourire cynique.

« Et il a pas bougé de là comme un bon toutou. » Articula-t-il d’un air moqueur.

Liam se troubla instantanément, rouge de honte.

« Vous m’aviez dit de recruter des hommes…

- Vous m’aviez dit de recruter des hommes… » Le singea Jack en réponse tandis que les deux filles éclataient de rire.

 

Jack se rapprocha de Liam avec lenteur et le regarda dans les yeux un léger sourire aux lèvres.

« On t’a jamais dit que parfois faut réfléchir ? »

Liam rougit et songea qu’effectivement il avait été stupide de rester.

« Vous m’aviez demandé de recruter des hommes.

- Et en as-tu trouvé ?

- Oui.

- Et en nombre suffisant ?

- Oui. Répondit une nouvelle fois Liam sans parvenir à s’expliquer le comportement du pirate.

- Alors pourquoi es-tu encore ici ?

- Je … Je vous attendais. Rougit Liam.

- Il m’attendait ! S’écria Jack qui roula comiquement des yeux. Je vois que tu as hérité de la docilité stupide de Turner. Sans vouloir t’offenser. »

 

Liam serra les poings, il ne comprenait cette brutale charge hostile de Jack et ouvrait la bouche pour lui répondre lorsque le pirate reprit.

 

« Puisque tu veux des ordres en voilà un. File te trouver une fille mon gars. Et ne revient que quand ça sera fait, pigé ? »

Liam, soudainement assombri, lui lança un regard rempli de reproches tandis que Jack se penchait sur l’une des filles et l’embrassait à pleine bouche. N’y tenant plus Liam poussa un soupir exaspéré, il tourna les talons et s’éloigna à grands pas. Derrière lui, Jack fit brièvement la moue, regrettant un peu la manière dont il l’avait traité, avant de se tourner vers les deux filles.

« Alors ça vous dirait de voir mon gouvernail ? »

Deux gloussements lui répondirent, Jack enserra fermement la taille de ses deux conquêtes et reprit le chemin de son navire songeant que Liam Turner était bien la dernière personne qu’il voulait voir aujourd’hui. Si seulement il ne ressemblait pas autant à sa mère, les choses seraient sans doute plus faciles.

« Oh Jack. Tu me le montreras en premier hein ? Gloussa une des filles.

- Non moi !! »

Avec un soupir las, Jack leur fit son plus beau sourire.

« J’ai de quoi vous satisfaire toutes les deux. » Pavoisa-t-il en les entraînant.

 

()()

 

La nuit était déjà bien avancée lorsque Liam se décida à retourner à bord du navire. Le jeune homme avait erré des heures et repoussé avec dégoût les avances explicites de plusieurs prostituées qui avaient cru voir en lui le client idéal. Il avait beau faire, aucun de ces corps lourdement parfumés et aux poitrines généreuses offertes aux regards concupiscents des hommes ne parvenaient à l’émouvoir. Comme lorsqu’il vivait encore avec ses parents, aucune fille ne parvenait à éveiller le désir dans ses reins, ou tout du moins pas comme la vision de Jack Sparrow sous l’effet du plaisir avait réussi à le faire.

 

Liam s’était donc laissé guider par ses pas durant les dernières heures, il refusait de retourner sur un navire où seuls les gémissements de plaisir de Jack l’attendaient, sentant confusément que cela ne ferait qu’augmenter le trouble qu’il ressentait. Souhaitant chasser la pensée d’un Jack bizarrement érotique, le jeune homme se concentra sur son sujet de préoccupation premier : le couple de ses parents, ou plutôt leur histoire. Plus il passait du temps auprès de Jack, plus il se rendait compte qu’il ignorait de nombreuses choses sur Elizabeth et William. Déjà sa mère lui avait toujours affirmé n’avoir jamais revu le capitaine Sparrow ni aucun autre de leurs anciens compagnons, or force était de constater qu’elle avait menti ce que Liam ne parvenait pas à s’expliquer. Tout comme la surprise de Barbossa lorsqu’il avait appris la libération de son père et le doute qu’il avait paru émettre sur la fidélité de sa mère. Encore une chose que Liam ne parvenait pas à comprendre. Toute son enfance avait été baignée par des histoires de pirates et l’espoir que son père serait libéré et reviendrait à la maison. Puis, une fois que Will était revenu, il avait vu sa mère se transformer peu à peu. Certes, Elizabeth semblait heureuse et se jetait chaque soir au cou de Will comme si elle avait craint la journée durant que son mari ne revienne pas. Pour Liam, le couple formé par ses parents avaient toujours été un modèle d’amour partagé et de solidité, bien loin de l’image que Jack Sparrow et ses nombreuses conquêtes lui donnait à présent. Pourtant, le doute s’insinuait peu à peu, tout comme le trouble. La révélation du fait que c’était à cause de lui si sa mère n’avait jamais repris la mer, l‘avait fortement ébranlé. Liam n’avait jamais envisagé les choses sous cet angle, il pensait que si sa mère restait à terre c’était par choix et non par sacrifice. De plus, il ne comprenait pas la raison de cet éloignement. Après tout il n’avait pas été un bébé vagissant dans ses couches durant dix ans. Ils auraient pu partir et rejoindre l’équipage de Jack ou d’un autre. Sauf qu’elle n’avait pas voulu le faire.

 

Lorsque son père était finalement revenu, Liam avait caressé l’espoir de voir son rêve d’enfant se réaliser et de prendre la mer avec ses deux parents pour vivre des aventures merveilleuses avec eux. Mais pas une fois il n’en avait été question, pas même lorsqu’Elizabeth se faufilait jusqu’à la falaise d’où elle surveillait l’horizon avec une expression nostalgique ainsi qu’elle en avait pris l’habitude durant les dix années de service de Will. Comme si elle espérait encore quelque chose, ou comme si la mer lui manquait tant qu’elle ne pouvait cesser de la regarder.

 

Les dernières années de la vie d’Elizabeth avaient été les pires. En effet, lorsqu’elle ne s’adonnait pas aux activités de toute bonne épouse, elle se perchait sur la falaise et observait les navires qui quittaient le port. Souvent, Liam venait la rejoindre et elle glissait alors son bras autour de sa taille comme elle le faisait avec ses épaules lorsqu’il était enfant tandis qu‘ils regardaient l‘horizon tous les deux en silence. En revanche, son père, lui, ne venait jamais sur la falaise pas plus qu’il ne parlait de l’océan avec la même émotion contenue que laissait parfois filtrer Elizabeth. Sans doute parce que durant dix ans cet horizon avait été sa prison.

 

Liam repoussa ses souvenirs alors qu’il s’engageait sur la passerelle qui menait au navire avec résignation. Un hoquet de surprise lui échappa en découvrant Larry à la droite de Jack lequel semblait passer en revue les marins qu’il avait passé la matinée à recruter. Liam frissonna en voyant Jack déambuler sur le pont d’une démarche guère assurée, visiblement parti dans un discours animé à renfort de grands gestes.

 

Jack se retourna brutalement vers Liam en sentant un regard posé sur lui.

« Ah te voilà enfin Turner ! S’exclama-t-il tout en songeant qu’il aurait préféré que le jeune homme ne revienne pas. Puis-je savoir où tu étais ? Demanda-t-il d’un ton guindé.

- Vous m’avez fait comprendre que vous ne souhaitiez pas ma présence à bord. » Répondit Liam, brusquement tendu, les mots cruels de la matinée lui revenant en mémoire.

Jack parut ne pas l’entendre, il reprit d’un ton sec et avança vers lui.

« Nous n’attendions plus que toi pour lever l’ancre Liam. J’aimerais qu’à l’avenir tu ne t’autorises pas à un quartier libre. »

Liam se crispa sous l’injustice flagrante de Jack et commença à répondre d’un ton hargneux

« Mais c’est vous qui…

- Pas de mais !! Je ne veux rien entendre ! » Aboya Jack.

Trop choqué pour protester, Liam regarda le pirate se tourner vers ses hommes.

« Allez tas de chiens galeux, levez l’ancre. J’ai un navire à récupérer. »

 

Sans attendre là non plus de réponses, Jack tourna vivement les talons et alla s’enfermer dans sa cabine, une bouteille de rhum à la main.

« Vous avez entendu le Capitaine ! Reprit Larry en écho. On lève l’ancre. »

 

En colère cette fois, Liam traversa le pont d’un air décidé et bouscula au passage les hommes qui s’empressaient d’obéir. Sans frapper il ouvrit la porte de la cabine de Jack et pénétra dans la pièce, refermant derrière lui dans un claquement.

 

()()

 

Affalé sur sa table de travail, Jack leva un regard froid sur lui.

« Je ne crois pas t’avoir entendu frapper petit.

- Vous me devez des explications ! S’exclama Liam.

- Je ne dois rien petit. Tu as accepté les règles si ça ne te plait pas tu es libre de partir.

- Oh … Et comment comptez-vous récupérer le Pearl sans moi ?

- Je l’ai déjà récupéré sans toi petit. Après tout je suis le capitaine Sparrow !

- Oh dans ce cas pourquoi est-ce le capitaine Barbossa qui tient la barre depuis vingt ans ? »

Jack grimaça brièvement et regarda Liam de haut.

« Parce que récupérer le Pearl n’était pas une de mes priorités.

- Vraiment ! S’exclama Liam qui s’assit sans y être invité. Alors dites-moi Capitaine Sparrow quelles ont été vos priorités durant les vingt dernières années ?

- Je ne vois pas pourquoi je te répondrai…

- Parce que je vous le demande ! S’exclama Liam qui se saisit de la bouteille en en but une large rasade.

- Pas touche à mon rhum petit… Gronda Jack.

- Pourquoi ? Vous avez peur que je m’en serve pour mettre le feu au navire ? »

 

Le visage de Jack s’assombrit fugacement et Liam ressentit une pointe de triomphe à cette vue.

« J’ai cherché la Fontaine de Jouvence et d’autres trésors.

- Pourtant vous ne paraissez pas rouler sur l’or. Remarqua Liam.

- Tous les trésors ne pas d’or et d’argent. » Répondit Jack avec un pointe de tristesse, le regard perdu dans le vague.

Cette fois le cœur de Liam se pinça légèrement et le jeune homme se demanda fugacement ce qui pouvait tellement peser à Jack Sparrow pour qu’il en oublie son navire dont sa mère lui avait pourtant rabâché qu’il était son seul amour.

 

Jack se tourna vers lui, ses prunelles sombres se rivèrent à celles de Liam et le pirate poussa un soupir.

« Laisse-moi tranquille tu veux.

- Pourquoi ? Pourquoi me fuyez-vous ainsi ? » Murmura Liam.

Jack soupira. La ressemblance entre Liam et Elizabeth lui paraissait de plus en plus évidente à mesure qu’il passait du temps avec le jeune homme. A cet instant, le regard que Liam posait sur lui, plein d’incompréhension, était le douloureusement parfait reflet de celui d’Elizabeth. Tout comme la manière dont le jeune homme tenait sa bouteille de rhum ou la fougue qu’il avait mis la veille à le combattre.

« Tu te fais des idées petit. »

 

Liam secoua la tête, décidé à ne pas se laisser endormir par l’un des nombreux mensonges de Jack tandis que ce dernier prenait une longue gorgée de rhum.

« Non je ne m’en fais pas. Vous semblez m’en vouloir pour une raison que j’ignore et j’aimerais la connaître. Est-ce que, est-ce que j’ai fait ou dit quelque chose de mal ? »

Jack eut un petit sourire rempli d’amertume avant de répondre.

« Rien de plus que de contredire ouvertement mes ordres, de te lancer dans un combat ridicule contre moi, de boire tout mon rhum et de passer ton temps à me poser des questions. Sinon comment s’est passée ton après-midi, enfin soirée vu l’heure à laquelle tu es rentré, bref, journée ? »

Liam mit un temps à comprendre que Jack faisait allusion à la fille qu’il lui avait ordonné de se trouver. Il baissa la tête et affecta un air coupable.

«  J’ai désobéi pour ça aussi.

- T’es vraiment sur que t’es pas eunuque ? » Grimaça Jack.

 

Liam leva les yeux au ciel pour marquer son agacement et reprit une gorgée de rhum

« Oui. »

Jack se pencha vers lui et déboucha une nouvelle bouteille d’un air inspiré.

« Parce que vois-tu Liam, une fille c’est le meilleur réconfort du marin. Et puis c’est aussi très agréable. Ajouta-t-il d’un ton pragmatique.

- Peut-être mais ça ne m’attire pas pour l’instant. Je préfère découvrir le monde, aller où je veux quand je le veux. Maman disait toujours ça. Murmura Liam. Elle disait qu’en fait un navire c’était la liberté. »

Jack le regarda avec une pointe de nostalgie et refoula les souvenirs de la nuit où il lui avait ouvert son cœur pendant qu’elle le saoulait pour ensuite pouvoir brûler tout son rhum.

«  Et elle avait raison. Mais tu vois Liam, ce n’est pas parce que tu vas voir une fille que tu dois forcément l’épouser.

- En quoi le mariage serait une mauvaise chose ?

- Ne te méprends pas petit. J’adore les mariages, c’est au premier qui cessera d’aimer l’autre. Ajouta cyniquement Jack.

- Pas toujours. Commença Liam.

- Le mariage c’est le plus sûr et rapide moyen de perdre sa liberté Liam. Crois-moi. »

 

Liam qui renonça temporairement à en apprendre plus sur ses parents, se rapprocha de Jack.

« Pourquoi avez-vous une vision si sombre du mariage ? Moi je pense qu’il est merveilleux de rencontrer une personne que l’on aime suffisamment pour être prêt à tout pour elle. »

Jack grimaça tristement et reprit d’un ton moqueur.

« On jurerait entendre une jeune pucelle des beaux quartiers. Ou ton père. »

Liam se crispa instantanément.

« Vous ne l’aimez pas n’est-ce pas …

- Je ne vois pas de qui tu parles. Répondit Jack qui se leva brutalement.

- De mon père. A chaque fois que vous parlez de lui vous prenez ce ton cynique et méprisant. Pourquoi lui en voulez-vous ? Parce qu’à cause de lui vous avez dû dire adieu à votre rêve ? »

Jack se décomposa à ces mots et recula instinctivement.

« Mon rêve ?

- Oui. L’immortalité ! Que vous avez perdue lorsque vous avez fait poignarder le cœur de Jones par mon père. »

Le cœur de Jack reprit un rythme normal tandis qu’il répondait.

«  Oh, oui. Enfin depuis j’ai trouvé la Fontaine de Jouvence et je n’ai donc rien à envier à ce stupide, à ton père. »

 

Liam, peu convaincu, le suivit du regard tandis que Jack buvait à long traits.

«  Tu vois, il n’y a rien de plus important que la liberté mais les filles sont aussi … »

Échauffé par le rhum, Liam saisit Jack par l’épaule et le força à le regarder.

« Pourquoi !!! Pourquoi détournez-vous toujours la conversation !!! Pourquoi me fuyez-vous ? »

Troublé Jack fixa Liam, son cœur accéléra et il songea à quel point il lui ressemblait, son visage imberbe encadré par des boucles blondes, lui sembla soudain presque féminin.

« Pourquoi Jack ? Vous ne voyez pas que si je voulais vous connaître c’est parce que je vous admire. Parce qu’on m’a toujours dit que vous êtes un homme bien, un homme qui n’a jamais été récompensé comme il se devait ! » S’écria Liam d’un ton où perçait sa douleur de se sentir rejeté.

Jack frissonna à son discours. Le regard parti, il glissa machinalement une main dans les cheveux de Liam.

« Toutes les histoires ne sont pas vraies. »Murmura-t-il avec tristesse.

 

Troublé par leur soudaine proximité, Liam avança légèrement, son cœur cognait fort dans sa poitrine en sentant la main de Jack dans ses cheveux.

« Mais moi je suis certain que celle-ci l’est. Répondit-il. Et même si vous mentez souvent, j’ai confiance en vous Jack. »

Jack se passa brièvement la langue sur les lèvres, les mots de Liam faisaient écho à ceux qu’il avait jadis échangés avec Elizabeth, et il s’approcha de Liam. Leurs lèvres se frôlèrent.

« Je … » Commença Jack, les idées brouillées.

Liam le regarda une seconde. Il était si proche. Son esprit le ramena à la nuit précédente et il avança sa bouche vers celle de Jack.

Leurs lèvres s’épousèrent un instant et Liam sentit un plaisir intense déferler dans ses veines. Sur son cou, la main de Jack se crispa et il l’attira plus à lui tandis que leurs langues se rencontraient et se goûtaient avec lenteur. Jack soupira dans la bouche de Liam et s’abandonna un instant à la saveur douce du baiser avant de réaliser ce qu’il était en train de faire. Il embrassait un homme ! Pire, il embrassait le fils de Will et d’Elizabeth ! Complètement égaré et brutalement dégrisé il s’écarta rapidement et leva un doigt en direction de Liam.

« Je, ne m’approche plus… Sors d’ici… » Bredouilla Jack qui recula presque craintivement.

 

Liam lui lança un regard perdu. Il ne comprenait pas ce qui l’avait poussé à embrasser le pirate et rougit de honte en imaginant ce que l’autre devait penser. Troublé et les larmes aux yeux il s’écarta brutalement et se précipita dehors, laissant Jack seul avec ses souvenirs.

 

Chapitre 7                                                                                               Chapitre 9

Écrire commentaire

Commentaires : 0