Chapitre 14 Le Seigneur des Mers de Chine

Il fallut plusieurs jours à Liam et Jack pour parvenir enfin à l’île des Épaves, le pirate avait selon toute vraisemblance abandonné l’idée d’une arrivée pompeuse qu’il avait cultivée précédemment. Ce changement n’était pas pour déplaire à Liam qui était ravi de l’occasion de passer plus de temps seul avec son mentor et amant. Les deux hommes se comprenaient rapidement, uni par la complicité et le même sens de la piraterie que Liam avait hérité de sa mère.

 

Les nuits, de plus en plus chaudes et délicieuses, leur donnaient l’occasion de se découvrir plus encore et Jack avait repoussé loin de lui toutes les questions que son attirance pour Liam avait suscitées. A la barre du navire, Jack coula un regard brillant sur la silhouette longiligne de son jeune amant, le bas ventre brusquement durci à la vue de la croupe que le jeune homme, penché, lui offrait innocemment ou pas. La gorge sèche, Jack émit un sifflement rauque et songea une fois de plus qu’il était dangereux pour lui de s’approcher si près de Liam sans toutefois parvenir à se résoudre à mettre entre eux la distance que la situation aurait nécessitée.

 

Sentant le regard de Jack posé sur lui, Liam se retourna légèrement et lui renvoya un sourire lumineux qui fit mal à Jack. Une fois de plus c’était le même que Lizzie et dans son esprit leurs visages se superposèrent, lui souriant tous deux de la même manière. Lizzie lorsqu’elle lui avait dit adieu. Liam lorsqu’il venait le rejoindre le soir dans sa cabine, toute timidité disparue depuis leur nuit sur l’île au large de laquelle Barbossa avait abandonné Jack. Ce qu’Elizabeth lui avait refusé et qui l’avait obsédé des années durant et peut être même encore à présent qu’il la savait morte, Liam le lui offrait avec enthousiasme et sa bouche glissait sur le corps du pirate comme Jack avait si souvent rêvé que celle de Lizzie le fasse.

 

Cela faisait plusieurs semaines à présent que Jack passait ses nuits avec Liam et contrairement à ses habitudes, il n’était pas encore lassé du jeune homme, il le désirait un peu plus chaque fois qu’il y goûtait. Néanmoins une gêne persistait entre eux, un sujet qu’à présent, Liam n’abordait plus jamais avec le pirate. En effet le jeune homme qui avait été si curieux de l’histoire de ses parents prononçait maintenant à peine leurs noms et ne posait plus la moindre question à Jack à leur sujet. Bien entendu ce dernier ne s’en plaignait pas, il redoutait les questions acérées de Liam qui, il le savait, avait l’esprit vif contrairement à son père. De plus, il lui était pénible de parler de Lizzie et de l’échec qu’elle avait été pour lui, le seul ! Tout comme elle était la seule qui ait compté pour lui si l’on exceptait Liam pour lequel il ne savait toujours pas ce qu’il ressentait. Bien entendu, il le désirait, autant que sa mère et chaque jour un peu plus mais il évitait de se poser des questions sur lui-même et le jeune Liam, se contentant d’apprécier les moments qu’ils passaient ensembles.

Sortant son amant de ses réflexions, Liam s’approcha de Jack, le regard fixé sur l’ourlet de la bouche du pirate et plaça la main sur la barre du navire.

« Laisse-moi le manœuvrer… Susurra-t-il au grand plaisir de Jack.

- J’ai peur qu’il ne soit un peu gros pour toi. Souffla Jack.

- Il donne un peu de la gîte et son tonnage est, je le reconnais, assez imposant mais je pense pouvoir m’en sortir. » Répondit Liam en faisant glisser sa main le long du gouvernail, ses yeux dans ceux de Jack.

Le pirate lui lança un long regard tandis que la main de Liam désertait la barre pour glisser sur la bosse sans équivoque que formait son pantalon.

« Liam. » Souffla Jack en rejetant la tête en arrière tandis que la main du jeune homme pénétrait les replis de son vêtement.

Liam lui lança un large sourire avant de se pencher sur ses lèvres, leurs bouches s’épousèrent avec fièvre avant que le jeune homme ne se recule, l’air satisfait.

« Oui ? Demanda Liam qui s’agenouilla, sa langue frôlant le membre gonflé de Jack.

- T’arrête pas … » Gémit Jack en sentant son haleine chaude contre son sexe.

 

Le jeune homme commença à glisser sa langue le long de la hampe dure et chaude de Jack, ses lèvres en caressèrent les contours tandis qu’un râle rauque échappait à Jack. L’instant d’après la bouche tiède de Liam se referma sur son sexe et l’enveloppa totalement alors que Liam l’enfonçait en lui, ses mains crispées sur les fesses de Jack.

« Bugger… » Gémit Jack qui crispa sa main dans les cheveux blonds de Liam, ses hanches venant à la rencontre de la bouche à présent aussi experte que celle de la meilleure des catins de Tortuga.

 

A ses genoux, Liam continua lentement, il aspirait, suçait avec douceur, heureux de sentir les tremblements de désir de Jack dont les râles résonnaient au milieu de la mer calme qui les entourait. Finalement, au bout de caresses qui parurent aussi douloureuses que délicieuses à Jack ce dernier se lâcha dans un cri et sa semence se répandit dans la bouche de Liam qui gémit en réponse au plaisir pris par son amant.

 

Le cœur encore affolé, Jack baissa les yeux sur le jeune homme agenouillé entre ses cuisses et gémit de frustration en sentant son sexe se réveiller à nouveau sous la langue qui entreprenait de le nettoyer. Sans laisser le temps à Liam de reprendre ses esprits, Jack se baissa à son tour et le força à se retourner tandis qu’il déchirait son pantalon d’une main pressée.

 

Cette fois ce fut le cri de Liam qui perça le silence alors que Jack s’enfonçait en lui d’un coup de rein brutal.

 

Le regard voilé par le désir, Jack saisit le sexe de Liam à pleine main, le caressant avec violence et suivant le rythme des coups de rein qui l’enfonçait chaque fois un peu plus en lui.

«  Ohh Jack ! » Cria Liam tandis que dans la main du pirate, son sexe grossissait, le gland palpitant sous ses caresses.

Jack leva les yeux au ciel, alors que le plaisir l’envahissait de nouveau et sentit avec bonheur l’antre le plus secret de Liam se resserrer autour de sa verge au rythme des spasmes de plaisir du jeune homme qui maculait le pont de sa jouissance. Avec un dernier râle, Jack jouit à nouveau et sortit son sexe pour inonder les fesses de son amant qui poussa un petit soupir comblé en sentant la semence chaude de Jack sur sa peau.

 

Il leur fallut un long moment pour reprendre leur souffle et Jack, assis sur le pont, la tête en arrière finit par jeter un regard à Liam. Maintenant que son désir était apaisé, il grimaça en imaginant le spectacle qu’ils devaient offrir. Le Capitaine Jack Sparrow gémissant comme la dernière des catins sous les caresses d’un homme. Impossible… En tout cas pas pour le conseil. Le pirate frémit en imaginant la réaction des autres pirates, la manière dont Barbossa ou d’autres utiliseraient leur relation contre Liam. Et il ne voulait pas que d’autres sachent, qu’ils expliquent à Liam en quoi ce qu’ils faisaient étaient contre nature. Il ne voulait pas perdre Liam. Et il ne voulait pas que le jeune homme perde cette confiance qu’il avait en lui, ni qu’il s’éloigne de lui. Avec un sourire Jack caressa doucement la joue de Liam qui lui sourit à nouveau. Toujours de ce même sourire confiant qui était celui de Lizzie. Mais cette fois il ne ferait pas la même erreur, il ne perdrait pas le fils après avoir perdu la mère avant même de la posséder.

« Liam…. Tu sais, lorsque nous serons à l’île des Épaves. Il faudra garder nos distances. » Commença Jack.

 

Liam se rembrunit sur le champ, son cœur manqua un battement alors qu’il comprenait l’implication des paroles de Jack. Le pirate le congédiait. Comme il le faisait avec les catins qu’il prenait le temps d’une nuit. Liam détourna le regard et s’efforça de masquer ses larmes.

« Nous sommes des Seigneurs Pirates Liam, Expliqua Jack. Nous allons réaliser un plan qui nous permettra de récupérer le Pearl et…

- Ça toujours été ça n’est-ce pas ? » Le coupa Liam avec tristesse.

Jack le regarda sans comprendre.

« Récupérer le Pearl… Compléta Liam avec dégoût. C’est pour ça que tu as fait tout ça. Pour un morceau de bois sans âme et sans cœur comme toi. »

Jack blêmit et tendit la main vers son amant, cherchant comment lui expliquer mais Liam s’écarta.

«  T’inquiète pas. Pas la peine de mentir, je t’aiderai de toute façon. C’est-ce qui était convenu dans notre accord et contrairement à toi je n’ai qu’une parole.

- Liam… Je n’ai parlé que du conseil. Tenta Jack qui ne savait pas bien lui-même où il en était.

- Laisse tomber Jack. Rétorqua Liam qui se releva prestement et en boucla son pantalon. Tu me dois rien. C’est juste qu’un moment, j’ai cru, j’ai cru que tu étais différent de ce que ma mère m’avait dit sur toi. » Continua Liam avec tristesse, songeant que ce qu’il avait vraiment cru, c’était que Jack l’aimait.

 

A la mention d’Elizabeth, Jack se crispa et se releva à son tour, plus blessé qu’il ne le montrait.

« Bien si nous sommes d’accord…

- C’est le cas. Répondit Liam d’un ton froid.

- Alors une fois là-bas, tu ne te dévoileras pas tout de suite. Je te ferai passer pour mon second.

- Je croyais que je l’étais. Répondit Liam avec amertume. Il faut croire que sur cela aussi je m’étais trompé. »

Sans laisser à Jack le temps de répondre, Liam s’éloigna et masqua sa peine en faisant mine de s’occuper de cordages qui n’en avaient nul besoin.

 

()()

 

Quelques heures plus tard, les deux hommes engageaient leur navire dans la baie de l’île des Naufragés, Liam oublia pour quelques instants sa rancœur tant il était surpris du décor qui les entourait. Le souffle coupé, il découvrit l’amoncellement de navires échoués sur lesquels flottaient encore par ci par là les pavillons des pauvres bougres qui avaient été victimes de la soif d’or des pirates. Il se retourna vers Jack, qui, un pli concentré barrant le front, s’efforçait de guider leur navire au milieu des épaves et leur faisait franchir ce qui semblait être une forteresse.

 

Liam s’approcha instinctivement de lui et lui lança un regard angoissé.

« C’est sinistre. Il y a des épaves partout …

- Pourquoi croyais-tu que nous l’avons appelée l’île des épaves ? Ironisa Jack. Les pirates manquent cruellement d’imagination petit.

- Pas tous les pirates. » Maugréa Liam avant de pousser un cri de surprise.

En effet, à peine la barrière d’épaves franchie, le décor se modifia et la baie se transforma en un port où flottaient fièrement les pavillons des pirates les plus connus et redoutés. Les navires, tous plus armés les uns que les autres, reposaient sagement et Jack eut un sourire carnassier en apercevant son fameux Black Pearl parmi les navires pirates.

« Est-ce que tu es prêt petit ? » Demanda-t-il à Liam.

 

La bouche sèche et franchement intimidé par le paysage encore plus terrible que ce que lui avait décrit sa mère, Liam hocha la tête, oubliant sa rancune et sa peine.

«  Je vais prendre ça pour un oui… Grommela Jack en lui lançant un tricorne. Met ça, arrange toi pour qu’il couvre ton visage et tes cheveux. Et baisse l’ancre. »

Sans répondre, Liam obtempéra, ses yeux embrassèrent le décor sans parvenir à tout comprendre. Jack, la tête haute, s’avança vers le ponton et lança un regard à Liam.

« Ne dis rien et ne fais rien de stupide tant que je ne t’ai pas fait signe. Tout ira bien… » Ajouta-t-il gentiment en passant sa main sur le visage de Liam sans pouvoir s’en empêcher.

 

Un peu ragaillardi par cette marque de tendresse inattendue, Liam lui sourit faiblement avant de le suivre, son cœur battait la chamade à l’idée d’assister enfin à l’un de ces fameux conseils dont le dernier avait fait de sa mère une reine.

 

()()

 

Le nez de Liam se tordit désagréablement en sentant les odeurs de rhum, de sueur et de sang mêlées qui régnaient dans la salle du conseil. Devant lui, l’air nullement incommodé et la tête haute, Jack s’avança et planta son épée d’un air rageur dans le globe représentant la terre.

« Mes chers amis, veuillez me pardonner pour mon retard… » Commença-t-il en avançant au milieu de l’assemblée bruyante.

Liam, mal à l’aise, déglutit alors que les têtes se tournaient vers eux, un silence de mort s’installa là où l’instant précédent ce n’était que cris et brouhaha. Du coin de l’œil, il aperçut Barbossa verdir avant de grimacer en le voyant. Jack le vit aussi et leva moqueusement son tricorne à l’adresse de son vieil ennemi. Une femme âgée dont l’apparence révulsa Liam se tourna vers Barbossa.

« Je croyais que vous aviez dit que le Capitaine Sparrow était mort ? »

Barbossa grimaça et se fendit d’une révérence à l’égard de la femme.

« Je suis le premier surpris de sa présence Mistress Ching. »

 

Jack sourit à la cantonade et sembla ne pas s’apercevoir des regards de dégoût que son arrivée avait provoqué et reprit la parole.

«  Des braves bêtes ces tortues de mer. » Commenta-t-il à l’adresse d’Hector.

Ce dernier grommela dans sa barbe tandis que Jack prenait place autour de la table d’un air détaché et Liam se glissa derrière lui. Profitant du fait que personne ne semblait s’intéresser à lui, Liam observa les visages des pirates assemblés et constata avec surprise que peu d’entre eux ressemblaient à ceux décrits par Elizabeth. Barbossa semblant agacé, reprit la parole d’une voix forte qui couvrit les murmures que l’arrivée de Jack avaient suscités.

«  Puisque Jack a daigné se joindre à nous, je propose que nous invoquions sur le champ Calypso. »

 

Liam hoqueta de surprise à ces paroles et songea à quel point la dernière tentative de Barbossa de parlementer avec la déesse avait été désastreuse. Autour d’eux les seigneurs opinèrent vigoureusement et Barbossa ouvrit la bouche pour continuer.

« Un instant… Susurra Jack. Il me semble que nous ne sommes pas au complet. Il manque le Seigneur Swann. »

Liam sentit son cœur se tordre douloureusement en voyant les pirates cracher sur le sol à la mention du nom de sa mère, la main sur son pistolet il fit un pas en avant.

«  Pas maintenant. Lui jeta Jack à voix basse avant de reprendre d’une voix forte. Sans elle ou son remplaçant, le conseil ne peut décider.

- Le Seigneur Swann est morte et c’est tant mieux, cette chienne n’a eu que ce qu’elle méritait. Cracha un pirate ventripotent que Liam trouva sur le champ antipathique.

- Oh … Dans ce cas quelqu’un se doit de la remplacer. Commença Jack avec un sourire.

- Ne fait pas comme si tu l’ignorais Sparrow ! S’énerva Barbossa. Tu sais que son fils qu’elle avait désigné m’a désigné à son tour avant de mourir.

- Oui. Renchérit un pirate. Le Capitaine Barbossa nous a déjà expliqué tout ça alors ne perdons pas de temps. »

Tous se retournèrent vers Barbossa qui s’apprêtait à continuer lorsque Jack l’interrompit une fois de plus.

« Une minute… Hector tu dis que le jeune Turner est mort et que c’est pour ça que tu te trouves doublement seigneur ? »

 

Barbossa lui lança un regard dégouté et répondit.

« En effet… Maintenant si tu voulais bien…

- En d’autres termes si le jeune… euh. Fit mine de chercher Jack

- Liam. Souffla obligeamment Ragetti qui s’attira un regard noir de Barbossa.

- Oui Liam c’est ça. Donc si le jeune Liam était en vie il serait le Seigneur de la Mer de Chine. Insinua Jack.

- En effet. » Coupa Barbossa.

Jack lui fit un grand sourire et découvrit d’un geste théâtral le visage de Liam en lui arrachant son tricorne d’un geste qui les surprit tous y compris le principal intéressé.

«  Va planter ton épée petit … » Ordonna-t-il à Liam.

 

Barbossa ouvrit la bouche et serra les poings d’un air rageur tandis que tous les regards se tournaient vers Liam qui rougit brutalement. Profitant de l’indécision de ce dernier Barbossa reprit d’un ton condescendant

« Puis-je savoir ce que signifie cette mascarade Jack ?

- Une mascarade ? Oh non l’ami, ce jeune homme est le fils d’Elizabeth, celui à qui elle a légué sa pièce et que tu as laissé pour mort au large de Tortuga… Une sale habitude l’ami.

- C’est faux ! S’exclama Barbossa avec mauvaise foi.

- C’est lui !! S’écria en même temps Ragetti. C’est le petit ! » Ajouta-t-il, vigoureusement confirmé par le reste de l’équipage de Barbossa qui se retourna vers eux avec hargne.

 

Liam se dandinant d’un pied sur l’autre, fixa Jack ne sachant que faire.

« Tu dis que ce petit n’est pas Liam Turner ? Demanda Jack d’un air narquois.

- Il ne l’est pas ! »

Autour d’eux, les discussions reprirent de plus belle, les pirates cherchaient à trancher ce cas inédit dans la Confrérie. Finalement Mistress Ching se tourna vers Liam.

« Quel est ton nom ?

- Liam, Liam Turner. Souffla ce dernier se retenant de justesse de ponctuer sa phrase d’un madame qui eut été malvenu.

- Très bien Liam Turner. Nous t ‘écoutons. Es-tu réellement le fils du Seigneur Swann ? Et t’as t’elle légué son titre ? »

La bouche sèche Liam se tourna vers Jack qui lui lança un regard encourageant.

« Oui. Mentit-il d’une voix qui tremblait un peu avant de se reprendre. Oui. Affirma-t-il en avançant vers le globe pour y planter à son tour son épée.

- Arrêtez ! S’exclama Barbossa. Rien ne prouve qu’il est le fils de cette garce ni qu’elle lui a légué son titre.

- Oh … Parce que maintenant Elizabeth serait morte sans rien lui laisser… » Insinua Jack tandis que les pirates se tournaient vers Barbossa et attendaient sa réponse.

Barbossa se troubla légèrement tandis qu’autour de lui des voix mécontentes s’élevaient et faisaient rougir de plus belle Liam.

« Ce gamin n’a jamais navigué ! S’exclama un seigneur entre deux âges.

- Il n’a pas fait ses preuves ! Renchérit un autre.

- Plante ton épée ! » S’impatienta Jack à l’adresse de Liam.

 

Le jeune homme resta immobile un moment avant de s’éclaircir la voix.

« Vous, vous voulez dire que vous refusez la volonté de ma mère ? Et donc d’appliquer le Code ? » Demanda Liam d’un air incrédule.

Jack s’immobilisa à ces mots, brusquement crispé.

« J’avais dit rien de stupide. » Marmonna-t-il alors qu’un coup de feu explosait dans la pièce cessant sur le champ toute discussion.

Les pirates se tournèrent vers un coin de la pièce duquel provenait un pas pesant, celui d’un homme qui se rapprochait lentement pendant que Jack baissait la tête, espérant vainement passer inaperçu.

« Le Code c’est la Loi. Déclara une voix rauque, rompue au commandement. Quiconque le remet en question n’est pas digne de faire partie de cette assemblée. »

 

Ébahi, Liam regarda la silhouette imposante s’approcher de la table du Conseil, l’homme serrait entre ses mains ridées un lourd ouvrage à la couverture soignée. Le visage du nouvel arrivant portait les stigmates du temps et son regard était celui d’un homme qui avait tout vu et qui avait survécu à tout. Comme le reste de l’assemblée, Liam s’immobilisa en comprenant qu’il était en présence du Gardien du Code, Teague Sparrow, dont Elizabeth lui avait tellement parlé.

« Ôte-toi de mon chemin petit. » Déclara Teague qui écarta Jack sans ménagements.

A la grande surprise de Liam, Jack obéit sans rechigner, le visage fermé.

 

Teague laissa s’installer le silence, il toisa l’assemblée réunie et Liam constata avec surprise que même Barbossa gardait la bouche close même si le regard hostile qu’il lui lança était suffisant pour démêler les sentiments du vieux pirates. Avec lenteur, Teague se tourna vers Liam.

« Est-ce toi qui es responsable de tout ce raffut ? »

Liam rougit de plus belle mais affermit sa main sur la garde de son épée.

« Oui Mons.. Capitaine. » Se reprit-il.

Teague se tourna vers lui et examina son visage.

« Comment t’appelles-tu ? Et qu’est-ce qui te fait revendiquer la place du Seigneur Swann ? »

Derrière Teague, Liam aperçut l’air effaré de Jack et s’empressa de répondre.

« Liam Turner. Ma mère, Elizabeth Turner, Roi de la Confrérie est morte. En le faisant elle m’a désigné comme successeur ! » Dit-il d’une voix forte.

La colère grandit en lui en voyant de nombreux Seigneurs cracher à nouveau sur le sol à la mention du nom de sa mère.

« Le titre de Roi n’est pas transmissible petit. Selon le Code seul celui de Seigneur l’est, accompagné de la pièce de huit. »

Liam rougit et secoua la tête.

«  Je ne revendique pas la place de Roi mais celle de Seigneur des Mers de Chine

- Je vois. » Murmura Teague d’un air songeur en jetant un coup d’œil en direction de Jack qui lui fit son sourire le plus innocent.

 

A cet instant Mistress Ching se leva et se tourna avec déférence vers Teague.

« Capitaine. Il ne peut produire de pièces de huit …

- Mais elles ont été détruites lorsque Barbossa a libéré Calypso ! S’exclama Liam avant d’être réduit au silence par un regard de Teague.

- On ne peut accepter le fils de cette traîtresse, de cette catin qui a négligé ses devoirs envers nous durant plus de vingt ans ! » S’insurgea un Seigneur d’une voix de fausset.

Consterné, Liam vit de nombreuses têtes opiner vigoureusement à ces paroles. Sans en tenir compte, Teague se tourna vers Jack.

« Es-tu de cet avis gamin ? »

Jack eut un air traqué qui eut fait éclater de rire Liam s’il n’avait pas été aussi furieux de la manière dont sa mère était traitée et répondit en se déplaçant dans la salle.

« Et bien … Même si le Seigneur Swann ne s’est pas rendue aux précédents conseils…

- C’est peu de le dire ! S’écria Barbossa, tentant de renverser la situation.

- Je disais : Même si Elizabeth ne s’est pas rendue au Conseil, et même si c’est dur à admettre, elle …Elle nous a mené à une victoire décisive.

- Tu parles nous avons failli tous y passer ! S’exclama Barbossa. Et si cette, cette arriviste est devenue Roi c’est uniquement TA faute Jack. Si Turner n’avait pas été libéré, je jurerais que c’est ton rejeton que tu tentes de nous imposer ! »

 

Liam se troubla légèrement à ses mots et chercha le regard de Jack qui l’ignora délibérément

« Mais elle était Roi. Et elle a été un bon Roi. » Plaida-t-il.

Teague examina le Code d’un air pénétré tandis que les discussions reprenaient. Au bout d’un moment, il referma sèchement le Code et imposa le silence aux Seigneurs.

« Le Seigneur Swann a été bannie de la Confrérie. Annonça-t-il tandis que Liam se décomposait, perdu, la réflexion de Barbossa le taraudant plus que jamais.

- Mais… Objecta Jack d’une petite voix qui lui valut un regard assassin de son père.

- Tais-toi petit. Ordonna Teague. Le Seigneur Swann a été bannie en tant que Roi. Cependant ce qui s’applique à elle, ne s’applique pas à son successeur. Les Mers de Chine ont besoin d’un Seigneur comme cela l’a été de tout temps. C’est écrit dans le Code. Si elle a transmis son titre à ce jeune homme, nous devons l’accepter. »

Jack poussa un lourd soupir de soulagement tandis que Barbossa laissait échapper un juron qui lui valut une œillade noire de Teague. Liam, quand à lui le regarda sans comprendre tandis que Mistress Ching se levait et se tournait vers le jeune homme.

« Qu’il en soit fait selon le Code. Soyez le bienvenu parmi nous Liam Turner, Seigneur des Mers de Chine. »

 

Liam abasourdi, regarda les visages hostiles mais matés qui lui faisaient face sans bouger et Jack se précipita vers lui.

« Plante ton épée ! » Murmura-t-il à toute vitesse.

Avec un soupir, Liam planta résolument son épée dans le globe et revint prendre place autour de la table, tandis que Jack faisait un grand sourire ironique à Barbossa qui fulminait.

« Commencez donc le Conseil… » Suggéra Teague d’un ton de commandement.

Barbossa leva les yeux au ciel et reprit la parole tandis que Teague se retirait dans l’ombre d’où un air mélodieux s’éleva quelques secondes plus tard.

« Calypso est devenue incontrôlable. Elle détruit nos navires.

- A qui la faute ? Marmonna Jack, cette fois approuvé par ses condisciples.

- Je suggère donc que nous invoquions Calypso afin de trouver un accord avec elle ! S’exclama Barbossa, s’efforçant de dominer le brouhaha.

- Un accord ! S’exclama Jack, surpris.

- Toutes les choses ont un prix mon petit Jack. Susurra Barbossa. Je propose que nous voyions quel est celui de Calypso. »

 

Au bout de plusieurs heures de palabres épuisants, la décision fut finalement prise. A la grande surprise de Liam, les pirates se rangèrent à l’avis de Barbossa, ils allaient invoquer Calypso.

Chapitre 13                                                                                            Chapitre 15

Écrire commentaire

Commentaires : 0