Chapitre 13 Des maudits pirates

Jack ramait en silence et pesta intérieurement contre Barbossa en voyant le Pearl et le navire qu’il commandait quelques heures auparavant disparaître à l’horizon. Finalement il releva d’un geste hargneux la voile dont il avait recouvert Liam et lança un regard peu amène à ce dernier.

« Ça te dérangerait de m’aider ?

- Je ne sais pas … Est ce que ça fait partie de ton plan ? Ironisa Liam

- Liam, les meilleurs plans sont ceux qui laissent croire à ton adversaire qu’il a gagné. » Déclara Jack d’un ton sentencieux.

Liam leva les yeux au ciel, plus que jamais agacé par cette habitude qu’avait Jack de ne jamais admettre ses torts. L’air revêche il s’empara d’un jeu de rames et les plongea dans les eaux bleutées.

« Et quelle est la suite de ce si brillant plan qui nous laisse seuls au milieu de nulle part ?

- Si tu n’es pas content...

- Content ? Alors que nous sommes perdus en pleine mer ??? »

 

Jack le regarda d’un petit air navré et reprit avec un sourire.

« J’ai connu pire.

- Le Purgatoire par exemple. » Insinua Liam.

Jack sentit son souffle se bloquer et s’activa nerveusement sur les rames qu’il tenait.

« Dépêche-toi, j’aimerais atteindre cette île avant la nuit. Déclara-t-il en désignant un point à l’horizon.

- Pourquoi Barbossa a-t-il dit que ma mère t’avait tué ? Demanda Liam en reposant les rames dans la chaloupe.

- T’avais qu’à lui demander. Maintenant rame. On a pas toute la journée…

- Pas tant que tu ne m’auras pas répondu. »

 

Jack grimaça légèrement et s’activa un peu plus sans succès.

«  Je te l’ai dit, je ne sais pas ce dont cet imbécile voulait parler. »

Liam lui arracha brutalement les rames des mains et les serra contre lui.

«  Tu le sais très bien au contraire. »

L’air catastrophé Jack avança les bras vers Liam qui s’empressa de mettre les rames hors de sa portée.

«  Répond Jack.

- Barbossa n’est qu’un menteur ! Tu l’as très bien entendu dire que tu l’avais désigné comme successeur.

- Mais toi aussi tu es un menteur.

- Liam ! S’écria Jack d’un air offusqué. T’ai-je déjà donné des raisons de douter de moi ? »

Le jeune homme lui lança un regard éloquent.

« Lorsque tu as su qui j’étais, tu as dit que tu ne voyais pas pourquoi tu voyagerais avec le fils de ta meurtrière… »

 

Jack soupira lourdement et fixa le jeune homme.

«  Si je te le dis, nous nous remettons en route ?

- Évidemment. Susurra Liam. Je n’ai pas plus envie que toi de mourir ici.

- Rassurant. Grommela Jack.

- La vérité Jack…

- D’accord, je ne voulais pas te le dire parce que ta mère a l’air d’être, enfin elle compte beaucoup pour toi et je ne voudrais pas te décevoir en te révélant …

- Dis-moi simplement la vérité. » Articula Liam à bout de patience.

 

Jack lança un regard traqué autour de lui avant de se résoudre à avouer.

« Elle m’a attaché au mat du Pearl. C’est pour ça que je suis resté.

- Elle, elle a quoi ? Bafouilla Liam devant cette version qui différait radicalement de celle d’un Jack héroïque qui avait bercé son enfance.

- Elle m’a attaché et elle est partie. Maintenant si tu voulais ramer…

- Mais pourquoi a-t-elle fait ça ! » S’exclama Liam.

Jack haussa les épaules et tendit la main, un sourire engageant aux lèvres.

« Pourquoi a-t-elle dit que tu étais un héros ? Que tu t’étais sacrifié ?

- Peut-être parce que la charmante et dangereuse Miss Swann avait des difficultés à avouer avoir tué un homme. Persifla Jack.

- Toutes les histoires de ma mère étaient fausses. Murmura Liam d’un ton déçu. Elle m’a menti… »

 

Jack le fixa, le cœur serré par sa peine évidente.

«  Non juste celle-ci Liam.

- Comment a-t-elle pu faire ça ! Et comment as-tu pu te laisser faire ?

- Je … Commença Jack. J’ai été distrait…

Liam ouvrit la bouche avec ébahissement et réalisa que c’était la première fois qu’il entendait Jack reconnaître qu’il avait eu une faille.

« Distrait … Répéta-t-il.

- Oui c’est ça. Maintenant pour l’amour du ciel rame !!! »

 

Liam reprit les rames par automatisme et rassembla ses souvenirs. Sa mère lui avait toujours affirmé que Jack s’était sacrifié pour eux tous et parlait de lui avec admiration. Sauf lorsque son père était revenu. Et une fois que William avait été de retour, les sujets du Capitaine Sparrow et de leur passé de pirates avaient été soigneusement évités. Liam jeta un petit regard en dessous à Jack et s’attarda sur ses lèvres pleines qui réveillèrent les grognements de son bas ventre. Laissant son esprit dériver il se souvint de leur premier baiser et de l’accusation qu’il avait formulée contre Jack. Ainsi que de la défense de ce dernier. « T’aurais-je attaché au mât en attendant qu’une grosse bestiole visqueuse vienne te dévorer ? Ce n’est pas moi qui utilise ces méthodes… »

 

Liam poussa un glapissement alors que la vérité faisait jour en lui et il en lâcha les rames, comprenant que sa mère avait elle aussi goûté ces lèvres dont il lui semblait ne pas pouvoir se rassasier. Jack poussa à son tour un cri en voyant les rames poussées hors de leur portée par une vague plus forte que les autres. Avec de grands gestes, il se releva brusquement l’air catastrophé.

«  Mais qu’est-ce que tu fais ! Tu veux nous tuer tous les deux ?

- Tu l’as embrasée… C’est comme ça qu’elle a pu t’attacher. Déclara Liam d’une voix atone.

- Ce n’est pas vraiment le moment idéal pour parler de ça ! Grogna Jack en ramant de toutes ses forces vers les rames.

- C’est peut-être le seul. Répondit Liam sans faire un geste pour l’aider.

- Mais enfin qu’as-tu donc dans le crâne ! Tu ne te rends pas compte que nous risquons de mourir.

- Si. C’est pour ça que je veux que tu me dises la vérité. As-tu oui ou non embrassé ma mère ? »

 

Jack lança un bref regard vers les rames perdues avant de se retourner vers Liam.

«  Non. C’est elle qui l’a fait.

- Elle … Mais, mais non ! S’exclama Liam.

- Oh rassure toi tout ce qu’elle voulait c’était sauver son précieux Will …

- Mais tu t’es laissé faire ! Pire, elle a réussi à t’attacher. Murmura Liam le regard perdu.

- Liam, les rames … Glapit Jack.

- Pourquoi t’es-tu laissé faire !!! » S’exclama Liam qui ne savait pas s’il était plus en colère après sa mère pour lui avoir menti ou pour avoir embrassé un autre homme que Will, spécialement si l’homme en question était Jack.

 

Jack soupira et ses mains s’agitèrent en tous sens. Dire à Liam qu’il avait tellement désiré sa mère que mourir pour elle n’avait pas suffi à l’en guérir lui ferait à coup sûr perdre le jeune homme. Et il réalisa qu’il ne le voulait pas. Il ne voulait pas perdre Liam comme il avait perdu sa mère avant même de la posséder. Aussi le pirate sourit-il de son air le plus canaille et répondit.

«  Je suis le Capitaine Sparrow … Pourquoi repousserais je, une femme qui a succombé à mon charme ? Du moins c’est-ce que je pensais …

- Elle était fiancée !! A mon père ! S’insurgea Liam.

- Je suis un pirate. Répondit Jack en poussant un petit cri de victoire alors qu’il parvenait enfin à s’emparer des rames que Liam avait laissées échapper.

- Un pirate. » Répéta Liam d’un ton triste.

 

()()

 

Des heures plus tard, trempés de sueur et exténués, les deux hommes poussaient enfin leur chaloupe sur le sable chaud de la petite île aux abords peu accueillants qu’ils avaient rejoints. Depuis la révélation du baiser que Jack avait échangé avec Elizabeth aucun des deux n’avait osé parler à l’autre, Liam était profondément troublé et déçu par ce qu’il venait d’apprendre et Jack perdu dans ses souvenirs.

 

D’un commun mouvement, ils se laissèrent tomber sur le sable chaud et reprirent avec difficultés leur respiration.

« On ferait mieux de faire un feu … Finit par dire Jack.

- Et avec quoi !!!

- On a de la poudre, du rhum et du bois. Se borna à répondre Jack.

- Pourquoi l’idée de brûler du rhum me rappelle quelque chose ? » Demanda Liam d’un ton où perçait son amertume.

Jack ne répondit pas, il se contenta de ramasser du bois avant d’y verser une partie du rhum qu’il enflamma du premier coup.

« Un peu de rhum ? » Sourit-il gaiement en proposant la bouteille à Liam.

 

Ce dernier haussa les épaules et but une longue gorgée dans l’espoir chasser ainsi la vision de sa mère embrassant Jack.

 

Quelques gorgées et bouteilles plus tard, il y était parvenu et ne cherchait même plus à se demander pour quelle raison la chaloupe dans laquelle l’avait jeté Jack s’était avérée regorger de rhum alors qu’elle ne contenait aucunes provisions.

«  On est des pirates ! S’exclama Jack gaiement. Et un jour on sera les seuls pirates, les derniers ! »

Liam rit doucement à cette affirmation prétentieuse et se tourna vers Jack.

« Tu seras le Roi des pirates Jack. »

Jack lissa ses moustaches d’un air sérieux et Liam éclata de rire en le voyant faire.

«  Mais tout Roi a besoin d’un second … Déclara le pirate qui glissa son bras autour des épaules de son compagnon pour l‘attirer contre lui. Imagine Liam. Toi et moi arpentant les océans, terrorisant la Compagnie des Indes ! Le monde entier se rappellera de notre légende ! »

 

Liam se retourna vers lui, le regard embué par l’alcool et le plaisir indicible que le toi et moi de Jack avait fait naître en lui.

«  Oh Jack… » Murmura-t-il en l’attirant à lui.

Le cœur de Jack s’emballa alors qu’il posait ses lèvres sur celles de Liam et leurs bouches s’unirent dans un long baiser. Avec un soupir, il s’écarta et effleura de la main le visage de son jeune amant pour en chasser les mèches que le sel et la sueur y avait collés.

« J’ai envie de toi Jack. Lâcha Liam d’un ton aviné.

- Tu es saoul. Répondit Jack dont le pantalon se tendit à la vue du torse nu du jeune homme sur lequel se reflétaient les ombres des flammes.

- Pas assez pour ne pas te désirer… » Répondit Liam dans un soupir.

 

Jack soupira en réponse et glissa sa main dans les cheveux de Liam. Il laissa sa main redescendre le long de son cou avant de caresser le torse que le jeune homme lui offrait si clairement. Liam arc bouta son corps et sentit l’excitation grandir en lui à mesure que la main de Jack descendait sur son torse, effleurant son bas ventre. Lentement, le jeune homme glissa une main assurée dans le pantalon de Jack il caressa son sexe avant de défaire les braies qui le retenaient. Sifflant entre ses dents, Jack rejeta son visage en arrière, plus que jamais excité par la hardiesse maladroite de son jeune amant. Liam laissa sa bouche errer sur l’épaule de Jack, sa langue le chatouilla doucement avant de rejeter la tête en arrière, adoptant une posture détendue.

«  Viens Jack … »

 

Le sexe gonflé à exploser, Jack le fixa, il admira au passage le visage de Liam et réalisa seulement à quel point il était beau. Pas dans sa ressemblance avec Elizabeth, pas seulement, mais beau en tant que lui-même. Sous le choc de cette découverte, Jack ne réagit pas lorsque Liam se débarrassa de ses pantalons, dans une invitation aussi peu subtile qu’elle était explicite.

« Il n’y a que toi et moi… » Murmura Liam en recommençant à le caresser.

Jack gémit, et songeait que ce gamin sorti de nulle part était un vrai démon tentateur, pire que l’était sa mère, avant de sentir la langue de Liam effleurer son sexe tendu.

« Bugger. » Gémit-il.

 

Liam se contenta de lui sourire et entama un va et vient léger entre ses cuisses avant de s’interrompre, laissant un désir insupportable gronder dans les reins de Jack.

« Jack … Murmura Liam d’un ton alangui en guidant la main du pirate vers son endroit le plus intime.

- Je, j’ai rien pour faire passer. » Lâcha Jack, la gorge sèche.

Pour toute réponse, Liam accentua ses caresses sur son sexe.

« J’ai envie de toi … » Répéta-t-il.

 

Ce fut plus que Jack ne pouvait en supporter. Avec un gémissement rauque, il repoussa doucement Liam et le força à s’allonger dans le sable avant de venir sur lui. Il humecta légèrement ses doigts de salive et les introduit en lui. Sous Jack, Liam se cabra légèrement et écarta les jambes, se tortillant pour faciliter le passage de son amant. Jack se baissa vers son visage et l’embrassa passionnément, sa langue caressa la sienne tandis qu’il guidait son sexe en lui et le pénétrait d’une brève poussée. Liam poussa un long gémissement de souffrance et de plaisir mêlés qu’il étouffa dans sa bouche et Jack entama un va et vient lent, s’enfonçant plus profondément à chaque coup de reins. Contre son ventre, le pirate pouvait sentir le sexe de Liam qui était dur et gonflé, un liquide chaud s’échappant de lui à mesure que ses assauts se faisaient plus profonds. Finalement Jack sentit un liquide brûlant inonder son torse tandis que sous lui, Liam poussait un cri de plaisir qui l’eut fait rougir de honte s’ils avaient encore été à bord du navire. Alors que les spasmes de l’orgasme qui secouait Liam enserraient son sexe plus étroitement qu’aucune femme, Jack jouit à son tour, son cœur battant à tout rompre.

 

Une fois que ce fut terminé, Liam se pelotonna contre son amant et savoura sa présence à ses côtés pour la première fois après leurs ébats. Avec un soupir résigné, Jack glissa son bras autour de lui et songea que ce gamin devenait plus dangereux pour lui à chaque minute qu’il passait en sa compagnie.

 

()()

 

Le lendemain matin, rhabillés et les idées aussi claires qu’elles pouvaient l’être, les deux hommes aperçurent la silhouette d’un navire de la Compagnie des Indes au large de leur île et Jack lança un sourire complice à Liam.

« Tu vois, mon plan se déroule merveilleusement bien.

- On aura tout entendu. » Marmonna Liam tandis que Jack faisait des gestes frénétiques en direction du navire.

 

Quelques minutes plus tard une chaloupe abordait leur île et Liam grimaça en reconnaissant la livrée rouge de la Royal Navy qu’arboraient fièrement les soldats.

« Que vous est-il arrivé ! Demanda l’un des soldats en jaugeant avec méfiance les vêtements de Jack et de Liam.

- Nous sommes d’honnêtes marchands ! S’insurgea Jack. Mon fils et moi-même avons été lâchement et honteusement dépouillés par des pirates.

- Des pirates ! Et comment était leur navire ?

- Grand ! S’exclama Liam en ouvrant démesurément les bras et en roulant des yeux d’un air effaré ce qui lui valut un léger sourire de Jack

- Énorme. Renchérit ce dernier en fixant brièvement Liam dans les yeux.

- Mais à quoi ressemblait-il ? S’impatienta le soldat tout en leur faisant signe de monter en chaloupe.

- Bah à un bateau. Répondit Liam qui affecta un air stupide qui faillit faire éclater de rire Jack.

- Avec des voiles noires. » Compléta-t-il en prenant l’air effrayé.

 

Les soldats échangèrent un regard complice, persuadés d’être tombés sur deux débiles profonds.

« Le Black Pearl… Déclara laconiquement l’un d’entre eux. Vous n’êtes pas les premiers.

- Mais ils allaient nous tuer ! S’exclama Jack d’une voix aigüe. Vous devez faire quelque chose !

- On s’y emploie. Répondit l’un des soldats d’un air désabusé.

- Ils ont volé toutes nos marchandises. Improvisa Liam d’un ton geignard. Et notre navire! Et j’ai cru qu’ils allaient nous tuer ! » Pleurnicha-t-il.

Jack le fixa avec hébétude tandis que l’un des soldats glissait un bras rassurant autour des épaules de Liam.

« Tu es en sécurité maintenant petit. Lui déclara-t-il d’un ton pompeux tandis que Liam reniflait bruyamment.

- Merci M’sieur… Que Dieu protège les hommes courageux qui secourent les pauvres marchands comme nous de ces monstres ! » S’exclama Liam en s’inclinant.

 

Quelques minutes plus tard, Liam et Jack étaient confortablement installés dans une cabine, une tasse fumante entre les mains et munis de la promesse d’une visite personnelle du capitaine du HMS Douglass.

« Que Dieu protègent les pauvres marchands comme nous de ces monstres ? Glissa Jack tout bas, encore surpris de la comédie à laquelle s’était livré son jeune amant. Là tu dépasses tout ce que j’ai pu entendre. »

Liam lui lança un sourire lumineux qui fit mal à Jack et lui rappela brutalement sa mère.

« Mais j’ai son pistolet. Il ne s’est même pas rendu compte que je lui volais… » Déclara-t-il fièrement en exhibant l’objet de son dos.

Jack le regarda avec ébahissement cette fois.

« Mais où tu as caché ça ? »

Liam rougit légèrement mais garda son regard rivé à celui de Jack en faisant une petite moue désolée.

«  Bugger. Lâcha Jack. Tu sais que des fois, tu parais tellement fait pour être pirate que c’en est effrayant ? »

Liam rougit légèrement sans parvenir à cacher le plaisir que lui procurait la remarque de Jack.

« Ça m’est venu tout seul. Répondit-il.

- C’est bien ce qui m’inquiète… » Gronda à demi Jack.

 

Leur conversation fut brutalement interrompue par l’entrée du Capitaine, un homme mince et sec qui ne fut pas sans rappeler Norrington à Jack. Prévenu qu’il avait affaire à deux hommes à l’intelligence manifestement en dessous de la moyenne qui avaient réussi à se faire dépouiller de tout y compris de vêtements corrects, le capitaine se pencha sur eux et affecta un air bonhomme.

« Bienvenue sur le HMS Douglass ! Déclara-t-il d’un ton pompeux. Sachez que mes hommes et moi-même feront tout ce qu’il est possible pour récupérer les biens que ces sales pirates vous ont volés. »

Liam se leva brutalement, il poussa au passage le pistolet vers Jack et reprit son ton larmoyant.

« Lieutenant …

- Capitaine !

- Oh pardon, pardon Capitaine je m’excuse mais je suis si bouleversé, vous comprenez la recette de cette cargaison devait me servir pour, enfin pour Elizabeth… » Déclara gauchement Liam ce qui amena un sourire de sympathie sur les lèvres du capitaine.

Jack fronça les sourcils, l’arme au creux de la paume mais curieux de voir jusqu’où Liam était capable d’aller.

«  Allons petit, si ton Elizabeth t’aime vraiment elle ne va pas s’envoler. Déclara le Capitaine en songeant que certaines femmes étaient décidemment bien mal loties.

- Mais il y a cet autre garçon… » Se dandina Liam qui passa adroitement derrière le capitaine, lui coupant toute retraite.

 

Jack sourit en comprenant la manœuvre de son jeune apprenti et pointa brusquement son arme vers le capitaine tandis que Liam se précipitait sur son épée.

« Mais que se passe-t-il ? Commença le Capitaine complètement perdu en sentant la lame de sa propre épée dans son dos.

- Tu lui dis Liam ? Demanda Jack.

- Oh mais je t’en prie Jack, c’est toi le capitaine. » Répondit gracieusement Liam.

Jack eut un large sourire et pointa son arme sur le front du capitaine.

«  Il se passe que le HMS Douglass est désormais sous le commandement du capitaine Jack Sparrow et de Liam Turner. Déclara-t-il. Nous allons en informer l’équipage sur le champ.

- Mais c’est impossible ! Couina le capitaine.

- J’ai bien peur que si, désolé. Répondit Liam en appuyant un peu sa lame.

- Si vous voulez bien… » Commença Jack en le poussant vers la sortie.

 

Une fois dehors, le pirate raffermit sa prise sur le capitaine et colla son arme sur sa tempe.

« Couvre nos arrières Liam. Souffla-t-il avant de se pencher vers son otage. Capitaine, donnez l’ordre d’évacuer le navire ou c’est votre cervelle qu’on évacue. Déclara-t-il d’un ton aimable.

- D’accord… Murmura le capitaine. Rassemblement ! » Cria-t-il.

Jack ne put s’empêcher de sourire devant les regards ébahis des soldats, c’était le genre d’histoire qui resterait longtemps dans les annales…

« Dites-leur de monter en chaloupe…

- Aux chaloupes ! » Cria le capitaine, tremblant de rage.

 

Liam et Jack virent avec satisfaction les hommes grimper en chaloupe, Liam inspecta méthodiquement chaque coursive alors que leur nouveau navire s’éloignait des barques.

« Plus personne Jack ! » Cria-t-il.

Jack lança un sourire à l’adresse du Capitaine qu’il maintenait toujours en joue et l’amena contre le bastingage.

« Saluez les poissons de ma part … Lui souffla-t-il

- Quoi ??? Commença le capitaine avant de se retrouver projeté par-dessus bord. Vous me le paierez Sparrow !!!! »

 

Sans s’en préoccuper, Jack se dirigea vers la barre, rapidement rejoint par Liam.

« Elizabeth hein ? Demanda-t-il sans ressentir l’habituel pincement au cœur qui accompagnait le prénom de la pirate.

- La seule femme de ma vie… » Répondit Liam qui lui décocha un clin d’œil complice.

Jack lui sourit en réponse avant de reprendre un air strict.

« Bouge-toi Liam !! Les voiles, le cap tout ça !!! Le Conseil nous attend. »

Liam commença à s’agiter sur le navire sous le regard affectueux de Jack.

 

Sans s’être concertés, les deux hommes entonnèrent la chanson qu’Elizabeth leur avait apprise à tout deux.

« Des maudits pirates... » Fredonnèrent-ils en s’adressant un regard complice.

Chapitre 12                                                                                            Chapitre 14

Écrire commentaire

Commentaires : 0