Chapitre 12 Des pirates attaqués par d'autres pirates

Une fois sorti des draps et des bras de Jack, il fallut quelques minutes à Liam pour reprendre ses esprits. Le visage égaré, il traversa le pont et ignora les quelques hommes qui tentèrent de lui parler pour aller se réfugier dans la solitude toute relative de l’entre pont qu’il partageait avec le reste de l’équipage. Lentement, le jeune homme passa les doigts sur ses lèvres et rougit au souvenir des baisers fougueux qu’il avait échangés avec Jack Sparrow. L’expérience avait dépassé ses espérances au-delà de tout ce qu’il avait pu imaginer et son corps était encore plein du plaisir que Jack lui avait donné. Tout aurait pu être parfait si Jack ne l’avait pas chassé et si leur relation aussi plaisante soit elle n’avait pas été entachée par un parfum d’interdit et de déshonneur.

 

Liam songea que s’il avait été une femme on aurait dit de lui qu’il était une catin mais il était un homme et le qualificatif qui lui était réservé n’était pas plus honorable: sodomite. Perdu, il jeta un regard autour de lui, il s’attendait presque à ce que ses compagnons le lui jettent à la figure, sûr que le plaisir qu’il avait pris avec Jack se lisait sur son visage. Mais bien entendu personne ne fit attention à lui, tous trop occupés à se raconter leurs exploits alcoolisés ou sexuels de l’escale.

 

Avec un soupir, Liam se laissa retomber en arrière et ferma les yeux sans réussir à chasser le souvenir des mains rudes de Jack sur son corps. Son nez était encore empli de l’odeur de sel, de rhum et de sueur mêlés du pirate et ce souvenir réveilla son désir. Consterné par ce qu’il ressentait encore et par les nouveaux fantasmes que loin d’avoir assouvis, Jack avait fait naître, Liam se retourna en grognant. Le pirate le fascinait. Il n’avait jamais rencontré personne d’aussi intéressant, d’aussi exaspérant, ni qui l’attire autant. Il ne se faisait pas d’illusions sur Jack Sparrow, il savait par ce que sa mère lui avait dit et grâce à ce qu’il avait lui-même constaté que le pirate était menteur, tricheur en plus d’être incapable de s’attacher à autre chose qu’à son navire. Mais ce qu’il lui apportait valait bien tout cela. Jack l’avait protégé, il lui apprenait ce qu’était la vie de pirate, chose qu’il avait vainement attendue de Will, et par-dessus tout il lui avait offert ce plaisir qu’il ne connaissait pas. A présent il comprenait pourquoi, au sortir de la chambre conjugale, durant les premières semaines du retour de son père, sa mère arborait parfois cette expression rêveuse et détendue qui le faisait sourire lorsqu’il était plus jeune.

 

Liam se retourna sans douceur, il s’appuya lourdement sur son épaule blessée et étouffa un gémissement de douleur dans le tissu dont il se servait pour se couvrir. Il avait complètement oublié son épaule. En fait il oubliait beaucoup de choses lorsqu’il se trouvait avec Jack. A nouveau, son esprit le ramena au pirate et il se demanda avec inquiétude quelle serait son attitude envers lui le lendemain… Sûrement la même qu’à l’accoutumée, songea-t-il. Car de ce qu’il savait de Jack Sparrow il doutait que leur relation ne soit à ses yeux autre chose qu’un moyen d’apaiser ses tensions.

 

Ce en quoi il se trompait….

 

En effet, après avoir chassé Liam et avoir vu le jeune homme rougissant et encore bouleversé par le plaisir quitter sa cabine, Jack s’était proprement saoulé. Cette nuit-là, et ce malgré les nombreuses gifles qui s’étaient écrasées sur sa joue, il aurait pu, du la passer avec une fille. Sauf qu’il avait préféré la passer avec Liam Turner. Constat qui tranchait désagréablement avec ses habitudes qui ne le poussaient vers les hommes (ou les chèvres !) que lorsque son désir exigeait un assouvissement irrépressible et urgent.

 

Jack poussa un gémissement rauque et reposa sa tête sur ce qui lui tenait lieu d’oreiller. La vérité c’était qu’il désirait le jeune Liam. Autant qu’il avait pu désirer la mère de ce dernier. Parce que Liam lui tenait tête, n’hésitait pas à le menacer et qu’il était persuadé que le jeune homme ferait un bon pirate une fois débarrassé de la naïveté et de la maladresse qu’il avait sans aucun doute héritées de Will. Jack soupira lourdement et lança un petit regard vers le lieu de leurs ébats, les papiers qui jonchaient le sol lui rappelaient la violence de leur étreinte. Liam avait été tout ce qu’il aurait voulu que soit sa mère et lorsqu’il avait plongé ses doigts dans la masse de ses cheveux blonds, il avait pu croire un instant que c’était Elizabeth qu’il possédait ainsi, Lizzie qui gémissait sous lui et dont le corps appelait tout ce qu’il avait toujours voulu lui donner. Lizzie qui, si elle était encore en vie, le tuerait sûrement à nouveau pour ce qu’il avait fait à son fils.

 

Jack soupira et tenta sans succès de chasser le visage de Liam de son esprit, il sourit avec ironie en songeant que le jeune homme, contrairement à sa mère, était tombé de lui-même dans ses bras. Là où Elizabeth l’avait repoussé, Liam lui avait ouvert ses bras et Jack sentit grogner son bas ventre à l’idée d’y goûter encore. Rempli de ces pensées contradictoires, le pirate finit par glisser dans un sommeil agité, empli de rêves où se succédaient les visages d’Elizabeth et de son fils.

 

()()

 

Liam non plus n’avait pas pris beaucoup de repos lorsqu’il se décida à paraître sur le pont, le lendemain matin. Ses yeux cherchèrent instinctivement la silhouette de Jack tout en redoutant de se retrouver face au pirate. Ce qui se produisit quelques instants plus tard. Un peu rouge, Liam ouvrit la bouche pour parler avant de la refermer rapidement. Que dire à celui qui était à la fois son capitaine, son modèle et son amant de la nuit passée ?

 

Les mains de Jack s’agitèrent brusquement sur la barre en le voyant et le pirate lui fit un grand sourire sûr de lui.

« Alors Turner… Remis de ta soirée à la taverne ? »

Liam rougit légèrement et se força à soutenir le regard brillant de Jack.

« Oui.

- Bien dans ce cas, que dirais tu de reprendre le travail. J’ai hâte d’arriver à l’île des épaves et de réunir ce fichu Conseil. » Déclara Jack en se retournant.

 

Bouche ouverte, Liam sentit son cœur se serrer désagréablement dans sa poitrine devant la froideur dont Jack faisait preuve. Ainsi si donc c’était ça, le pirate allait faire comme si rien ne s’était passé durant tout le reste de leur voyage avant de se débarrasser de lui à la première occasion.

« Pas si je peux l’empêcher. Marmonna Liam pour lui-même.

- Tu disais ? Demanda négligemment Jack.

- Je disais que mon épaule me fait mal.

- Oh et bien demande à l’un des hommes de la regarder. Jeta Jack qui lui tournait toujours le dos.

- Et j’aurais à vous parler aussi Jack.

- Oh…

- J’peux prendre la barre capitaine. » Intervint Larry ce qui lui valut un long regard reconnaissant de la part de Liam.

 

Avec une grimace agacée, Jack fit signe à Liam de le suivre et tous deux se retrouvèrent seuls dans la cabine du pirate.

« Montre-moi cette épaule. » Ordonna Jack avec un reste de froideur.

Liam le fixa il sentit son corps se tendre à nouveau alors que le rythme de son cœur augmentait rapidement.

«  Dépêche-toi. On a pas toute la journée. » S’impatienta Jack en ne le voyant pas bouger.

Liam défit rapidement sa chemise et dévoila son torse.

« J’aimerais aussi parler de cette nuit… » Souffla-t-il en baissant les yeux avant de se forcer à les plonger dans ceux de Jack.

L’air faussement détendu, Jack examina l’épaule blessée et sourit presque en réalisant que la blessure de cette dernière n’était apparemment qu’un prétexte pour que Liam puisse lui parler.

« Ton épaule va très bien. Répondit Jack. Quand à cette nuit, et bien nous avions bu, j’étais là, tu étais là … bref nous étions là tous les deux et …

- Je n’ai aucun regret. » Le coupa brutalement Liam.

 

Jack sentit un goût amer affluer dans sa gorge en l’entendant et son cœur se serra. Pourquoi fallait-il donc qu’il lui ressemble autant ? Les mêmes mots, les mêmes expressions, le même regard où la confiance se teintait de réserve.

« Je vois. Et bien petit j’en suis content… Maintenant si on pouvait… Commença Jack en lui désignant la porte.

- Jack. » Souffla Liam qui s’approcha irrépressiblement de lui.

Sur ses gardes, le pirate bondit en arrière et mit ses mains en protection.

«  Une fois est plus que suffisante Liam. »

Liam le regarda à la fois brisé de se voir repoussé et perplexe devant la vigueur de sa réaction.

« Vous avez peur de moi …. Murmura-t-il. Pourquoi ?

- Que vas-tu chercher ? Je n’ai pas peur ! S’insurgea Jack.

- Bien sûr que si. Depuis le premier jour vous me fuyez, comme si, comme si je représentais une menace pour vous…

- Ce que tu dis n’a aucun sens ! Si je te fuyais, je ne t’aurais pas pris sur mon navire ! Et je ne t’aurais pas, enfin tu vois.

- Mais vous ne l’auriez pas fait si vous n’aviez pas eu besoin de moi pour récupérer le Pearl. Est-ce que je me trompe ? »

 

Jack grimaça une fois de plus et répondit.

« J’ai tendance à ne pas vouloir m’embarrasser. »

Liam le regarda avec attention et s’efforça de chasser la peine qu’il ressentait.

« Pourtant vous en avez encore envie je le vois bien. Mais la nuit dernière vous avez parlé, vous avez dit que ma mère… c’est à cause d’elle que vous me repoussez à présent ? »

Jack blêmit légèrement et prit un ton patient.

« Liam… Que je me tourne vers toi une nuit où la solitude et le rhum me font agir stupidement ne signifie pas que je te désire.

- Vous n’avez pas répondu à ma question.

- Parce que Lizzie n’a rien à voir là-dedans. Mon seul et unique amour est la mer mon gars. Désolé si tu t’es fait des idées.

- Non je ne m’en fais pas. » S’entêta Liam.

 

Jack soupira lourdement en reconnaissant l’air buté de Will sur les traits de son fils.

« Et je n’ai pas parlé d’amour Jack. Mais de désir. »

Cette fois, le pirate le regarda avec stupeur et revit son analyse précédente. Ce discours ressemblait plus à Lizzie qu’à Will sauf qu’en définitive elle ne l’avait pas suivi.

« Que veux-tu exactement ? Murmura Jack.

- Que vous soyez honnête avec moi. Autant sur mes parents que sur moi-même. Et j’ai, j’ai très envie de vous Jack. » Répondit Liam avec hardiesse en s’approchant encore.

 

La gorge sèche, Jack le regarda approcher inexorablement. C’est le genre de raisonnement qui mène tout droit dans l’estomac du Kraken, songea-t-il tandis que Liam retenait son souffle.

« Vous ne me devrez rien… » Murmura Liam en se penchant sur ses lèvres.

Avec un soupir, Jack glissa sa main sur la joue du jeune homme et l’attira à lui. Il le désirait. Et il était bien décidé à prendre tout ce qu’on lui offrait de si bon cœur, sans rien laisser….

 

()()

 

Quelques heures plus tard, Jack arpentait de nouveau le pont du Pearl, l’air insouciant et évitait soigneusement de s’interroger sur ce qui venait de se produire avec Liam. De son côté le jeune homme avait repris son travail, apaisé. Avec une conviction toutefois. Il n’avait pas l’intention de se laisser débarquer par Jack. Sans en comprendre tout à fait les raisons, le pirate lui plaisait. Peut-être parce qu’il était le héros de son enfance. Peut-être aussi en raison de la chaleur qu’il avait toujours perçue dans la voix de sa mère lorsqu’elle lui parlait de lui. Et peut-être aussi à cause de la chaleur qui montait dans le creux de ses reins à chaque fois qu’il croisait les prunelles sombres de Jack…

 

Liam en était là dans ses réflexions lorsque, depuis le nid de pie Ba’Onn poussa un cri d’avertissement.

« Navire droit devant. Avec des voiles noires…

- Le Pearl… Murmurèrent Jack et Liam simultanément tandis que le jeune homme se rapprochait de Jack.

- Il sort ses canons ! Hurla Ba’ Onn. Il se rapproche. »

Jack grimaça et se tourna vers Liam.

« Grimpe dans la chaloupe là-bas et tiens-toi tranquille.

- Quoi ??? Mais non je veux

- Pas de mais ni de non !! Que crois-tu que fera Barbossa s’il te voit !! Mets-toi là-dedans et ne fait rien de stupide. » Siffla Jack en le poussant.

 

Liam soupira, il se laissa entraîner et s’installa dans la chaloupe. Jack lui sourit et Liam leva les yeux au ciel.

«  Je ne ferais rien de stupide.

- Très bien. » Répondit Jack en se détournant.

Tandis que Liam se baissait, un coup violent le cueillit en pleine figure et il s’écroula dans la chaloupe. De son côté, Jack laissa retomber la rame dont il s’était servi pour le frapper et rabattit vivement une voile sur Liam, le dissimulant.

« Désolé petit. Mais je n’ai aucune confiance en toi. Surtout si tu tiens de ton père pour la stupidité et de Lizzie pour la rouerie… » Murmura Jack avant de se retourner vers celui, qui, à la barre de son précieux Black Pearl se préparait à aborder son navire.

 

()()

 

Hector Barbossa lança une moue méprisante à Jack, la main fermement posée sur la barre du Black Pearl avant d’atterrir d’un bond souple sur le navire de son vieil ennemi. Jack, arbora un large sourire faux aux lèvres et se tourna vers Barbossa.

« Oh tu t’es finalement décidé à me ramener mon navire. Trop aimable. » Commenta-t-il en souriant devant les saluts hésitants de Marty et Ragetti.

Barbossa se frotta la barbe d’un geste négligent et sourit avec cynisme.

«  Quel navire ? Je ne vois que mon Pearl ici. Et le prochain navire de ma flotte …

- De ta flotte ? Couina Jack

- Oui de ma flotte. Le Commodore Barbossa. Répondit ce dernier avec emphase. Tu vois je suis le conseil que tu m’avais donné sur la Muerta. Ajouta-t-il

- Mais c’est mon navire !

- Oh et bien considère qu’il ne l’est plus Jack. »

 

Jack jeta un regard autour de lui et tança vertement ses hommes.

« Et bien qu’attendez-vous ? Défendez le navire ! »

Un silence de mort lui répondit tandis que Barbossa le regardait avec ironie.

« Un problème Jack ? »

Le pirate choisit de l’ignorer et se tourna vers Larry.

« Toi ! Pourquoi n’obéis tu pas ? »

Larry haussa les épaules avec nonchalance.

« Bah vous avez volé ce navire, je vous ai suivi, il vole le navire je le suis. Déclara-t-il d’un ton nonchalant tandis que le reste de l’équipage l’approuvait d’un signe de tête.

- Tu vois Jack, c’est ce qui t’a toujours manqué en tant que Capitaine. Se moqua Barbossa.

- Mais moi je suis immortel ou du moins c’est comme tel. » Ne put s’empêcher de dire Jack.

Barbossa se crispa et le fixa.

«  C’est pour ça que tu vas me donner la carte qui mène à la Fontaine de Jouvence

- Non ! »

 

Pendant que le dialogue entre les deux hommes continuait, Liam ouvrit faiblement les yeux, une douleur lancinante derrière la tête. Son sang se glaça lorsqu’il reconnut la voix de Barbossa et le ton dépourvu d’aménité sur lequel il s’adressait à Jack. Lentement, Liam releva le coin de la voile qui le recouvrait et chercha un moyen de les tirer de là.

« Allons Jack soit raisonnable. Susurra Barbossa. Toi et moi nous savons que tu as perdu la partie. Déclara-t-il en posant sa main sur son épaule tandis que Jack roulait des yeux effrayés.

- Le conseil pourrait trancher en ma faveur… »

Barbossa éclata de rire tandis que Jack se détachait de lui d’un geste brusque.

« Oh c’est vrai, tu n’es pas au courant… Je suis doublement Seigneur à présent. Figure toi que Madame Turner, ce nom te dit quelque chose n’est-ce pas ? Et bien elle est finalement morte et son rejeton aussi.

- Quoi ? Fit mine de s’étrangler Jack

- Oui, son fils est mort dans des circonstances vraiment tragiques, pauvre petit… » Fit mine de s’apitoyer Barbossa tandis que Liam luttait de toutes ses forces contre l’envie de se jeter sur lui

 

Jack le regarda d’un air sombre et se rapprocha l’air de rien de la chaloupe dans laquelle se trouvait Liam.

« Ça ne fait pas de toi le Seigneur des Mers de Chine.

- Il m’a désigné. Il me faisait confiance. Se rengorgea Barbossa.

- Un manque de discernement sans doute. » Ironisa Jack.

Barbossa se rapprocha à son tour et poussa Liam à se repousser légèrement, le jeune homme se dissimula sous la voile qui le couvrait. Le cœur battant, il attendit, les mots de sa mère lui revenant en mémoire

« Attendre le bon moment Liam… Et ne pas le laisser passer, c’est ça le secret de Jack Sparrow.

- Mais quand est-ce qu’on sait que c’est le bon moment ? » Avait-il demandé naïvement

Elizabeth avait souri et avait entouré ses épaules de ses bras.

« Tu comprendras quand ce le sera… »

La main sur la garde de son épée, Liam attendit donc que ce soit le bon moment en espérant ne pas le laisser passer…

 

Pendant ce temps, la conversation entre Jack et Barbossa continuait de plus belle.

« Quel dommage que tu ne l’aies pas rencontré. Un charmant garçon, si semblable à son père et à sa mère aussi. » Continua Barbossa.

Sa réflexion amena un bref sourire sur les lèvres de Liam.

« Que vas-tu faire de moi ? Demanda Jack. Tu vas encore essayer de me tuer ?

- Voyons Jack, nous sommes entre gens civilisés. Tu te souviens de cette petite île où je t’avais laissé la première fois ?

- Elle est loin d’ici. Souligna Jack.

- Mais celle-ci ne l’est pas. Répondit Barbossa en désignant un point sombre à l’horizon. Et cette fois je doute qu’il y ait des tortues de mer pour te venir en aide.

- Qui sait ? Plaisanta Jack.

- Mais avant de te dire adieu pour de bon cette fois. J’aimerais savoir une chose.

- Quoi ? » Demanda Jack d’un ton rogue en roulant des yeux en direction de Liam.

La main sur la garde de son épée, le jeune homme s’apprêtait à bondir sur Barbossa lorsque celui-ci répondit

« Dis-moi Jack quel effet ça t’a fait de te voir, abusé, trahi par cette chère Madame Turner ? Après tout si tu t’es retrouvé au Purgatoire c’est uniquement sa faute non ? »

 

Choqué Liam suspendit son geste et attendit la réponse de Jack.

«  Je ne vois pas ce que tu veux dire …

- Allons Jack. Il n’y a que toi pour être assez sentimental et stupide pour se faire condamner d’un bai… »

Liam n’entendit pas la suite, cramponné à la chaloupe qui chutait vertigineusement, il serra les dents pour ne pas hurler et se retrouva trempé lorsque son refuge de fortune creva la surface de l’eau.

 

Sur le navire, Barbossa lança un regard las à Jack.

« Tu crois qu’avoir une chaloupe te permettra de rester en vie ? Mais il n’y a rien ici Jack. Déclara-t-il en sortant son pistolet.

- Je tente ma chance ! S’exclama Jack qui rangea son sabre avant de plonger sans hésiter dans les eaux agitées.

- Pauvre imbécile… Siffla Barbossa entre ses dents avant de se tourner vers l’ancien équipage de Jack. Toi là-bas ! »

Larry, un peu embarrassé fit un pas en avant.

« Tu prends la barre et tu nous suis ou alors tu rejoins l’ex Capitaine Sparrow !

- Je, je vous suis. Bredouilla Larry. Mais dites au sujet du …

- Pas de mais ! S’exclama Barbossa qui tira froidement dans la tête de l’homme. Tenez le vous pour dit. Les traîtres et les mutins n’ont pas leur place dans ma flotte. »

Tremblant les hommes, hochèrent la tête, n’osant répliquer. Barbossa s’éloigna d’un pas martial vers le Pearl et glissa au passage un mot vers un de ses hommes d’équipage à la mine patibulaire.

«  Tu deviens lieutenant. Sous les ordres du Commodore Barbossa. En attendant mieux. » Se réjouit Barbossa, qui se voyait déjà Roi de la Confrérie ou du moins en mesure de traiter en leur nom à tous avec Calypso.

 

Liam, grelottant et perdu, étouffa un cri de surprise lorsque la chaloupe oscilla légèrement sous le poids d’un nouvel occupant.

« Ne bouge pas. Souffla Jack. Ce vieux requin de Barbossa peut encore nous voir.

- Jack ! Qu’est-ce qu’il voulait dire… Commença Liam tout bas.

- Shhhhht !!!! » S’énerva Jack en commençant de toute évidence à ramer. Tout va bien et se déroule selon mes plans.

 

Caché sous la voile puante, Liam poussa un lourd soupir. Il ne voyait pas ce que Jack pouvait trouver de bien dans le fait d’être perdus au beau milieu de l’océan dans une chaloupe instable sans rien à boire ni à manger …

Chapitre 11                                                                                            Chapitre 13

Écrire commentaire

Commentaires : 0