Chapitre 10 A l'abordage

L’aube se leva sur une nuit qui avait été tourmentée et agitée tant pour Liam que pour Jack. Perdu dans ses souvenirs douloureux et dans le rhum le pirate avait fini par s’endormir tandis que la couche rudimentaire du jeune homme avait été soumise à dure épreuve au regard du sommeil agité de Liam.

 

Jack fut le premier à arpenter le pont, d’une part en raison de sa fonction de Capitaine, ce qui n’était pas négligeable, le Capitaine Sparrow ne pouvait décemment pas se terrer dans sa cabine, enfin si, mais non et d’autre part parce qu’à la faveur de la nuit il avait décidé qu’un tel dérapage était sans importance tout comme sans suite. Et donc sans conséquences non plus. Par ailleurs, il y avait tout de même un point positif dans tout ce gâchis. Liam n’oserait sans doute plus l’approcher durant un certain temps et par là même garderait ses questions pour lui, ce dont Jack ne pouvait que se féliciter attendu que les dites questions et le passé qu’elles remuaient sans pitié étaient sans nul doute responsable du trouble qu’il éprouvait à l’égard du jeune homme qui ressemblait tellement à sa mère. Un sourire satisfait s’étira sur les lèvres du pirate, finalement ce baiser était une excellente idée, un de ses meilleurs plans même s’il n’en avait pas eu conscience avant. S’enthousiasmant tout seul de son propre génie, car bien sur il ne pouvait s’agir que de ça, Jack se dirigea vers la barre en fredonnant et chassa d’un geste de la main l’homme qui barrait le navire.

 

()()

 

De son côté Liam était loin d’être dans de telles dispositions. Il avait beau faire, il ne parvenait pas à oublier la sensation à la fois douce et rude des lèvres de Jack emprisonnant les siennes. Jamais aucune personne ne l’avait bouleversé à ce point, ni attiré comme Jack Sparrow l’attirait. Toute la nuit, son corps tendu par un désir qu’il découvrait douloureusement l’avait maintenu éveillé, se nourrissant des fantaisies de son esprit dans lesquelles il se voyait agenouillé entre les cuisses de Jack et lui dispensait des caresses comme la catin qu’il avait surprise quelques jours plus tôt.

 

Complètement perdu à cause de ces sensations nouvelles, Liam se surprit à regretter amèrement l’absence de son père même s’il doutait d’avoir eu le cran d’expliquer à Will le désir qu’il ressentait pour un autre homme. En particulier lorsque cet homme s’appelait Jack Sparrow. En effet, Liam réalisait que si Jack paraissait détester son père, ce dernier le lui avait bien rendu, ce qui était sans aucun doute la raison pour laquelle le nom du pirate avait été banni de leur maison dès le retour de Will du monde des morts. Quand à Elizabeth, il ne savait pas trop ce qu’elle ressentait vraiment pour le pirate. Bien sûr elle lui avait toujours parlé en termes chaleureux, parfois même admiratifs de celui qui semblait avoir été un héros à ses yeux. Toutefois, elle lui avait également décrit un homme froid, sans cœur, un égoïste pour lequel seuls sa personne et son navire comptaient.

Mais, au fil de ses rencontres, Liam commençait à réaliser que sa mère lui avait apparemment menti sur plusieurs points de son histoire ou du moins avait une version très personnelle et partiale des événements. Seulement, à présent, il allait lui être difficile d’interroger Jack Sparrow à ce sujet tant il se sentait gêné au souvenir du baiser auquel il n’avait que trop bien répondu.

 

Liam soupira lourdement, il ne se décidait pas à sortir de sa cabine pour affronter le regard du pirate dont il entendait le pas lourd résonner sur le pont. Pas après ce qui s’était produit la veille. Encore tremblant d’émotion, Liam se laissa aller en arrière et observa le plafond tout en s’efforçant de chasser Jack de ses pensées. Sans succès. Lorsqu’il ne pensait pas à leur baiser, les souvenirs des paroles de sa mère lui revenaient en mémoire et toutes avaient trait au fameux capitaine. Le jeune homme ne parvenait pas à se décider lorsqu’au milieu de tant de phrases que sa mère avait dites, l’une le frappa brutalement.

« Jack Sparrow est malin. Très. Il trouve toujours le moyen d’embrouiller les gens pour les amener là où il le souhaite. »

 

Et si le baiser n’avait eu pour seul but que de l’éloigner de lui ? Et si Jack ne l’avait embrassé que pour faire diversion et instaurer une gêne entre eux ? Bien sur l’idée d’embrasser quelqu’un dans le but de mieux le manipuler était stupide mais après tout, de ce que sa mère lui avait dit, Jack Sparrow était prêt à tout pour obtenir ce qu’il désirait. Or, ses questions sur ses parents gênaient apparemment beaucoup le pirate, ce qui d’ailleurs restait inexplicable à ses yeux. Alors pourquoi n’irait-il pas jusque-là pour éviter de répondre à ses questions ? Oui, si sa mère avait dit vrai et il n‘en doutait pas à cet instant, le pirate était sans nul doute assez retors pour avoir imaginé un tel plan.

 

Sous le coup de cette révélation Liam se releva brutalement et se cogna durement la tête contre la poutre qui se trouvait précisément au-dessus de lui. Il poussa un gémissement de souffrance auquel répondit le grognement d’un des hommes qui avait pris le dernier quart la nuit dernière.

« Dis donc petit. L’apostropha l’homme. Tu crois pas que t’as déjà fait assez de bruit comme ça ? Si t’es malade tu le dis et on te débarque au prochain port. »

Liam lança un petit regard navré en direction de ceux avec qui il partageait l’entrepont et à qui il avait sans doute fait partager son insomnie.

« Non ça va. Désolé pour ça. » Déclara-t-il d’un ton navré.

L’homme lui lança un regard peu amène.

«  Tu sais petit, si ça te chatouille la nuit, t’aurais peut-être dû faire ce que le capitaine t’as dit de faire. Te payer une fille. A moins bien sûr que comme on l’pense tous les filles soient pas trop ton truc. » Insinua-t-il alors que les marins alentour éclataient d’un rire gras.

 

Cette fois Liam se sentit rougir à la fois de honte et de colère. Ainsi donc ses soupçons se confirmaient, Jack l’avait utilisé et l’avait fait passer pour un, un … Liam se leva avec vivacité, le regard sombre. Il n’allait sûrement se laisser manipuler par Jack Sparrow, foi de Turner.

« Garde tes réflexions pour toi. » Marmonna-t-il avant de se diriger vers le pont sous les rires.

 

()()

 

Une fois à l’air libre, Liam prit une grande respiration et éluda volontairement les insinuations de l’homme. Il n’allait pas se laisser écarter par Jack pas plus qu’il ne s’attarderait sur le trouble que l’homme provoquait en lui. Après tout, la raison pour laquelle il était à bord c’était pour devenir pirate et en apprendre plus sur son histoire et celle de ses parents. Rien d’autre.

 

Ramassant tout son courage et évitant de s’attarder sur les courbes si bizarrement appétissantes de Jack, Liam s’approcha de ce dernier. Il sentit sa colère redoubler en entendant le pirate fredonner la chanson que sa mère lui avait apprise lorsqu’il était enfant. Bien sûr, Jack n’était pas troublé lui. Au contraire, le pirate devait être assez fier de son exploit de la nuit dernière, fier d’avoir donné son premier baiser à un garçon qu’il savait, et de son propre aveu, puceau. Il savait que ça le troublerait, qui ne l’aurait pas été à sa place, et le pousserait à l’éviter. Sauf que Liam ne se laisserait pas faire.

«  Bonjour Jack. » Claironna-t-il trop fort, sa voix lui parut peu naturelle.

 

Liam vit les épaules du pirate se raidir alors que ce dernier se tournait vers lui avec résignation.

« Bonjour Liam. Répondit Jack une boule dans la gorge. Bien dormi l’ami ? Se força-t-il à ajouter.

- Mieux que vous ne l’espériez. » Grinça Liam, en colère.

Jack le regarda avec un air à la fois embêté et étonné.

« Je ne vois pas de quoi tu veux parler. Va prendre ton poste. Loin d’ici. Le congédia-t-il, pestant intérieurement contre l’effronté.

- Vous le voyez très bien au contraire. » Claironna Liam qui attira les regards vers eux.

Cette fois Jack se crispa ouvertement et fixa le jeune homme d’un regard noir.

« Je t’ai donné un ordre il me semble.

- Et moi il me semble que vous me devez une explication ou tout du moins des excuses sur ce qui s’est produit la

- Dans ma cabine Turner. Immédiatement. » Ordonna Jack d’un ton qui ne souffrait aucune discussion.

 

En colère, Liam se dirigea vers la cabine du pirate, lui-même peu désireux que les autres entendent leur conversation et se fassent encore plus d’idées fausses que c’était déjà apparemment le cas.

 

()()

 

Une fois à l’intérieur, les deux hommes se jaugèrent avec circonspection.

« Je peux savoir de quoi tu m’accuses ? Et qui plus est devant mes hommes ? Demanda Jack qui sourit brièvement de voir le jeune homme rougir.

- Vous m’avez embrassé pour faire diversion !!! »

Jack blêmit brutalement.

«  Pour faire diversion ? Et de quelle diversion tu parles ? T’aurais-je embrassé pour t’attacher au mât en attendant qu’une grosse bestiole visqueuse vienne te dévorer ???? » Fulmina Jack.

Liam secoua la tête, en colère que l’autre tente une fois de plus de l’embrouiller.

« Ne commencez pas avec vos fables !!! Je sais très bien pourquoi vous avez agi ainsi, ma mère m’avait prévenu de vos méthodes déloyales.

- Elle t’a parlé de MES méthodes déloyales ?! Ce n’est pas moi qui utilise ce genre de … D’expédients !!! » S’exclama Jack d’un ton guindé.

 

Liam le regarda avec étonnement. La colère du pirate était palpable et ne semblait pourtant pas feinte.

« Alors pour quelle autre raison hormis celle de me forcer à rester loin de vous m’auriez-vous embrassé ? » Demanda-t-il, son cœur bondissant brutalement à l’idée que le pirate puisse, lui aussi, en avoir eu envie…

Jack baissa les yeux, furieux après lui-même de s’être laissé embarquer sur ce terrain plus que glissant.

« Liam … Écoute. Je… » Commença Jack sans savoir quoi répondre.

Après tout que pouvait-il dire ? Qu’il en avait eu envie parce que Liam ressemblait tellement à Elizabeth qu’il avait envie de l’embrasser parce qu’il pensait encore à elle ? S’il disait ça, cela entraînerait une nouvelle série de questions auxquelles il n’avait nulle envie de répondre. Finalement le pirate choisit la seule voie qui s’offrait à lui.

«  … D’accord tu as raison, je pensais qu’ainsi tu me laisserais tranquille. Grimaça-t-il.

- Je le savais ! S’exclama Liam qui se força à refouler sa peine et sa déception. Mais vous voyez Capitaine Sparrow ça n’a pas marché ! » Cria-t-il avant de sortir, claquant brutalement la porte derrière lui.

 

Une fois seul, Jack fixa la porte avant de soupirer.

« Il va être invivable après ça… » Marmonna-t-il avant de sortir à son tour en affectant un air détaché.

Dehors, une foule d’yeux ronds le fixèrent ce qui attisa encore sa colère.

« Quoi ? Qu’est-ce que vous avez !!! Reprenez vos postes, le pont, les voiles, tout ça !!! » Cria-t-il, la main sur son pistolet.

 

()()

 

Quelques heures plus tard, la situation était toujours aussi tendue à bord. Jack était seul à la barre et il n’avait pas revu Liam depuis leur altercation ce dont il se félicitait. Soudain la vigie poussa un cri d’alerte.

« Bateau de la Compagnie !!! A tribord !! Que fait-on Capitaine ? »

Un léger sourire étira les lèvres de Jack. Un navire à piller. Juste ce dont il avait besoin pour se défouler.

« Armez les canons ! Tout le monde sur le pont ! On aborde !!! »

Les pirates sentant l’appel des richesses des cales de la Compagnie poussèrent un cri de joie et s’empressèrent d’obéir tandis que leurs couleurs étaient hissées et prévenaient leurs ennemis que leurs intentions étaient tout sauf pacifiques.

 

Liam, la tête entre les genoux dans la cale où il avait trouvé refuge pour y remâcher sa déception fut bousculé par Larry.

« Pousse toi petit, on aborde, le capitaine a dit chacun à son poste alors bouge toi. »

Liam leva un regard hésitant.

« Un … Un abordage ? Demanda-t-il l’esprit encore plein des horreurs qu’il avait vues et auxquelles il avait participé lorsque Barbossa avait attaqué son navire.

- Ouais un abordage, c’est-ce que les pirates font, gamin !! » Rétorqua Larry.

 

Sentant les regards hostiles des canonniers sur lui, Liam s’empressa de remonter, tremblant légèrement à l’idée de devoir tuer une nouvelle fois. Lorsque Barbossa avait attaqué son navire, il n’avait pas réfléchi et s’était rangé instinctivement du côté des pirates dont l’attaque avait été aussi soudaine que sanglante. Mais, à présent, la main sur son sabre, le jeune homme regardait avec malaise le navire ennemi se rapprocher inexorablement, tremblant à l’idée de trancher d’autres vies.

« Pas plus de dégâts que nécessaire. Ordonna Jack. On épargne ceux qui se rendent et on prend le butin. Pigé ? »

Liam poussa un soupir de soulagement, Jack avait parlé de reddition. Peut-être qu’impressionnés par leur pavillon et leur armement les autres se rendraient sans que le sang soit inutilement versé, du moins il l’espérait.

 

Ce ne fut pas le cas.

 

Une lutte acharnée et sanglante s’engagea entre les deux navires, Liam attrapa sans y penser un grappin pour se jeter à corps perdu dans la bataille. Sans relâche, le regard brouillé par un voile rouge, le jeune homme tranchait les membres, désarmait les ennemis qui semblaient prêts à le tuer. Épuisé par sa nuit sans sommeil, Liam finit par se trouver face un homme aux galons dorés qui lui lança une œillade écœurée.

« Sale pirate. Gronda-t-il. Tu crois que toi et tes semblables peuvent tenter de s’emparer du HMS Glory sans y perdre la vie ? »

Sans attendre de réponse de Liam, l’homme se rua vers lui, son épée rapide le poussa dans ses retranchements. Liam se défendit maladroitement, handicapé par sa fatigue et son manque d’expérience face à ce qui semblait être un combattant aguerri.

 

Avec un cri de terreur, le jeune homme dérapa sur une flaque de sang tandis que l’autre lui portait un coup à l’épaule. La douleur irradia instantanément son bras, Liam lâcha son épée et tomba à genoux au milieu du pont. Réprimant un sanglot de peur, la douleur redoublant d’intensité, il sentit la lame ressortir sans douceur de son épaule pour se diriger vers sa poitrine.

« Un pirate de moins. » Triompha l’officier.

Liam leva les yeux pour voir le visage de l’homme qui allait le tuer lorsque le cliquetis d’un pistolet armé retentit.

« Je ne ferais pas ça si j’étais toi. » Murmura Jack en appuyant le canon de son arme sur la tempe de l’homme.

L’officier aux galons dorés eut un bref sourire, il leva son épée et s’apprêta à la ficher dans le cœur de Liam. Jack poussa un soupir désolé alors que la tête de l’homme explosait dans un bruit qui parut assourdissant à Liam pétrifié par la terreur. Les yeux du jeune homme rencontrèrent brièvement ceux remplis d’inquiétude de Jack qui se penchait sur lui.

« Liam ? Tu vas bien ? »

Liam n’eut pas le temps de répondre et sombra dans l’inconscience, la main crispée sur son épaule dont le sang ne cessait de s’écouler.

 

()()

 

Il faisait nuit lorsqu’il reprit connaissance et cligna des yeux de surprise de se retrouver dans la couchette qu’il occupait sur le navire. Il tenta de se relever, s’appuyant instinctivement sur son bras droit tandis qu’une vive douleur lui faisait pousser un cri.

« Vas-y doucement. Lui intima le marin qui l’avait insulté le matin même. C’est pas une petite blessure. » Ajouta-t-il d’un ton où perçait un respect qui n’existait pas jusqu’alors.

Liam baissa la tête sur son torse nu et poussa un gémissement en le découvrant entouré de linges à la fraîcheur douteuse dont le tissu était rougi un peu en dessous de la jonction entre le torse et l’épaule.

«  Le ... L’abordage…

- Un beau butin. » Commenta l’homme avec un sourire satisfait.

 

Liam se passa la main devant les yeux et revécut le film des événements passés. L’officier, son épée levée puis l’explosion et le regard inquiet de Jack. Le pirate lui avait sauvé la vie. Tremblant de reconnaissance, Liam tenta à nouveau de se lever et réussit cette fois à s’asseoir.

« Eh non petit. Tu te reposes, ordre du Capitaine. » S’écria l’homme.

Liam secoua la tête avant de s’interrompre sous l’effet d’une nausée.

« Non ça va. Je … Où est Jack, enfin le Capitaine Sparrow ?

- Dans sa cabine, il arrose notre victoire.

- Je dois le voir. » Murmura Liam en se levant.

 

L’homme le regarda d’un air désabusé avant d’hausser les épaules.

« Avec une blessure pareille tu devrais rester au lit mais j’suis pas ta mère alors fais c’que tu veux. »

Liam lui adressa un bref signe de tête avant de se diriger vers le pont et son pas s’affermit un peu.

 

()()

 

Affalé à sa table de travail et occupé à compter les pièces sonnantes et trébuchantes qu’ils avaient récoltées, Jack répondit machinalement au visiteur d’entrer lorsqu’un coup léger fut frappé à sa porte.

«  Liam ? Dit-il d’un ton surpris en reconnaissant le jeune homme.

- Je ... Je voulais vous dire merci… Vous, vous m’avez sauvé la vie. » Murmura Liam qui tenait debout avec peine.

Jack évita son regard.

« Ce n’est rien.

- Mais bien sûr que si ! S’exclama Liam qui chancela.

L’air exaspéré, Jack lui désigna un siège de la tête et lui tendit la bouteille de rhum.

« Bois ça.

- Merci… » Souffla Liam avec reconnaissance avant de prendre une large rasade qui provoqua un sifflement surpris de Jack.

 

Liam garda la bouteille contre lui et lança un regard fiévreux en direction de Jack.

«  Sans vous je serais mort.

- Ne te fais aucune illusion petit. Si je t’ai sauvé c’est juste parce que j’ai besoin de ta voix au conseil pour devenir Roi et récupérer mon navire. Quant à la situation dans laquelle tu t’es retrouvé, avoue qu’il était stupide de t’attaquer à un Commodore dès ton premier abordage.

- Un Commodore ? Balbutia Liam qui s’efforçait de cacher sa déception face à l’indifférence de Jack.

- Oui, un Commodore, un emperruqué quoi ! Ne me dis pas que ta mère ne t’en a jamais parlé. Elle a pourtant une bonne pratique des Commodores. » Ne put s’empêcher de persifler Jack.

 

Liam but une nouvelle rasade et sourit en se rappelant du Commodore Norrington, l’homme que sa mère lui avait raconté avoir accepté d’épouser dans le seul but de sauver son père avant de reprendre sa parole.

« Si ... Si ... Je pensais pas que c’en était un c’est tout…

- C’est bien là le problème ! Si tu ne réfléchis pas un peu plus, si tu ne te sers pas de ta cervelle tu seras vite un pirate mort ! » S’énerva brusquement Jack.

Liam sourit faiblement en l’entendant et se souvint de l’inflexion inquiète de sa voix lorsqu’il était venu à son secours sur l’autre navire. Quoiqu’en dise Jack, il était sûr qu’il ne l’avait pas sauvé uniquement pour mener à bien ses plans.

«  Pourquoi vous faites ça ? Demanda Liam d’une voix pâteuse.

- Quoi encore ?

- Faire semblant d’être froid alors qu’au fond vous avez un cœur et êtes un homme bien. »

 

Jack se troubla légèrement et le fixa comme s’il était un fantôme.

« Je crois que tu as assez bu pour cette nuit Liam. Va te recoucher maintenant. »

Liam hocha la tête et essaya sans succès de se lever.

«  Je voulais juste vous remercier. Plaida-t-il en crispant ses doigts sur la table. »

Jack se détendit et lui lança un regard amusé en voyant ses efforts infructueux pour se lever.

« T’arrive pas à te relever hein …

- Non. » Rougit Liam, honteux.

Jack lui reprit la bouteille des mains et la reposa sur la table.

«  C’est pas pour les gamins ça, encore moins quand ils sont blessés.

- Pas un gamin. Rétorqua Liam dont la tête tournait.

- Je dois reconnaître que tu t’es bien battu. Concéda Jack qui se pencha vers lui. Aller je vais t’aider. » Déclara-t-il en passant son bras autour de sa taille.

 

Liam rougit en sentant la peau chaude de la main de Jack contre la sienne. Sa tête lui tourna un peu plus tandis qu’il sentait l’odeur de sel et rhum qui enveloppait toujours le pirate. Sans s’en rendre compte, il s’appuya un peu plus contre Jack qui se vit forcé de refermer son bras plus étroitement.

« Ça parait pas mais t’es drôlement lourd mon gars. Plaisanta faiblement Jack, brusquement troublé de sentir la peau nue de Liam contre lui.

- Désolé. » Marmonna Liam en tournant la tête vers son aide improvisé.

 

Jack, la gorge sèche, le relâcha brusquement.

« Tu crois que tu peux marcher tout seul ? » Lui demanda-t-il plus sèchement qu’il ne l’aurait voulu.

Liam se tourna légèrement en réponse et commença à avancer vers lui, le rhum lui montait de plus en plus à tête. Sa main tâtonna et chercha le bois rassurant de la table, Jack soupira.

« Faut croire que la réponse est non. Aller je vais te laisser mon lit le temps que tu dessaoules de toute manière je prends le premier quart. »

Liam le regarda avec reconnaissance tandis que Jack le poussait vers le lit moelleux qui lui parut brusquement un havre accueillant.

« Doucement. Grogna Jack. J’ai pas envie que tu rouvres ta plaie, les hommes blessés servent à rien. »

Liam sourit tout seul en l’entendant et se laissa allonger. Il sentit les mains de Jack glisser par inadvertance sur sa peau nue mais était trop épuisé pour s’en émouvoir.

« Merci Jack… » Murmura-t-il avant de sombrer dans le sommeil.

 

Jack le regarda un instant et siffla entre ses dents, plus troublé qu’il ne voulait l’admettre. Avec un soupir il remonta la couverture sur le jeune homme endormi avant de sortir sur le pont, pris d’un besoin brutal de respirer l’air frais de l’océan.

Chapitre 9                                                                                              Chapitre 11

Écrire commentaire

Commentaires : 0