Chapitre 69 : Kaydel


 

Exegol,

 

 

 

Poe est blême, il me serre de toutes ses forces contre lui et, aussi heureuse que je sois de le sentir à mes côtés, je sais que c’est simplement une manifestation de son soulagement.

« Nous avons gagné… Palpatine est mort, il est mort, répète-t-il comme s’il n’y croyait pas tout à fait.

— Ren l’a tué, souffle Rose. Je n’en reviens pas. »

Finn semble troublé mais il laisse exploser sa joie.

 

J’aimerais la partager mais je ne peux pas. J’ai encore à l’esprit l’image de ce jeune homme qui est apparu quelques instants à côté de Ben et m’a fixée brièvement avant de s’évaporer. Qui était-il ? Etait-il vraiment là ou alors ai-je rêvé ? Je regarde l’endroit où je l’ai aperçu et une boule remonte dans ma gorge. Ben serre le corps immobile de Rey contre lui. Mon cœur se brise à la pensée de la peine qu’il ressent. Certes, nous avons gagné, Palpatine est mort, mais à quel prix ?

 

Brusquement, Rey se redresse d’un coup, les yeux exorbités. Quoi ? Non, ce n’est pas possible, je l’ai vue mourir ! On l’a tous vue.

« Anakin ! » s’écrie-t-elle.

 

Anakin ? Anakin Skywalker ? Le père de Leia ?

 

Sans réfléchir nous nous précipitons vers eux. Ben la serre contre lui à la briser. 

« Tu avais juré », bafouille-t-il, en larmes.

Rey pleure ouvertement dans ses bras, elle aussi, et je me sens mal à l’aise. Nous ne devrions pas être aussi proches d’eux, en train de les regarder, ce moment leur appartient.

« Anakin était là, n’est-ce pas ? souffle Rey. Je l’ai senti détourner ma Force à son profit mais je n’avais pas compris que c’était lui… Jusqu’à ce qu’il me tire du vide. 

— Oui, il était là, c’est lui qui a combattu Sidious… Il, il s’est servi de mon corps pour le faire. Et après, il a, il a…

— Il a été absorbé par le néant, déclare Rey d’une voix blanche. Il l’a fait pour me ramener. Il a renoncé à continuer à exister dans la Force pour que je vive. »

 

Ben et Rey échangent un long regard puis posent leurs front l’un contre l’autre. Leurs doigts s’entrelacent et je détourne les yeux, me sentant définitivement de trop. 

 

Finn se racle bruyamment la gorge et je le fusille du regard. Est-ce qu’il n’a donc aucun cœur ? Est-ce trop lui demander de respecter leur intimité, ne serait-ce que quelques minutes, après ce qu’ils viennent de vivre ?

 

Ben se lève avec difficultés et tend la main à Rey. Elle la prend et il est impossible de ne pas remarquer sa faiblesse. Il enlace sa taille et il vacille lorsqu’elle s’appuie sur lui. Ben est aussi livide que Rey et les traits de son visage accusent sa fatigue.

 

« Je vais m’occuper de Rey », intervient Finn.

En guise de réponse, Ben lui adresse un regard mauvais tandis que Rey semble se raccrocher un peu plus à lui.

« Non, merci Finn. Je n’ai pas besoin de ton aide. Kylo est là. »

 

Nous les suivons alors qu’ils clopinent lentement jusqu’au Destroyer. 

 

Destroyer Steadfast,

 

Ben pénètre dans le bâtiment et Pryde se précipite vers nous. Oui, c’est vrai, il s’est éclipsé après nous avoir mené jusqu’à Sidious. Sans la moindre hésitation, Ben saisit le sabre rouge de Rey et le plante dans son corps.

« Changement de régime. Le Dernier Ordre est mort, Palpatine aussi. L’heure de l’Equilibre est arrivée. »

 

Finn sursaute tandis que Ben rend le sabre à Rey.

« Excuse-moi, ça faisait des mois que je rêvais de faire ça. J’ai pensé que le tien était plus adapté.»

Elle se contente de lui sourire et une fois de plus, nous nous sentons tous exclus par la force du lien qui les unit. 

 

Ben se tourne vers les soldats qui le fixent, incertains.

« Il n’y a plus d’Unique Leader. Pour l’instant, ce vaisseau et tout ce qu’il contient est sous mon autorité. Quelque chose à redire à ça ? »

Nien, à mes côtés, avale bruyamment sa salive. Je le comprends, quand Ben est de cette humeur, mieux vaut ne pas risquer de le contrarier.

« Je crois que Maitre Ben s’est montré particulièrement clair », commente C3PO, visiblement remis de ses émotions.

 

Nous les suivons dans un vaste appartement. Je me sens un peu mal à l’aise. J’ai le sentiment, une fois de plus, de m’imposer dans leur intimité.

 

Ben aide Rey à s’installer sur un siège moelleux et la recouvre d’une couverture avant de s’asseoir à ses côtés. Leurs mains se cherchent et leurs doigts s’entrelacent. Ils échangent un long regard puis, l’air résignés, ils nous font signe de les rejoindre.

 

« J’imagine que vous avez des questions urgentes à poser… » soupire Ben sans essayer de dissimuler sa lassitude.

 

Je reste silencieuse alors que mes amis déroulent le feu roulant de leurs interrogations, parlant tous en même temps. De temps en temps je sens les regards de Rey et Ben se poser sur moi, même si je ne pose aucune question. Je ne comprends pas pourquoi ils me regardent ainsi.

 

Rey commence par nous expliquer les raisons de sa pseudo trahison qui correspondent à ce que je soupçonnais déjà. C’était impossible qu’elle soit brusquement aussi indifférente au sort de Ben, je n’y ai jamais cru.

« Anakin nous a réellement aidé, explique Rey après que Ben ait résumé le combat.

— Même s’il s’est bien gardé de nous révéler l’intégralité de la prophétie ! rage Ben. Et il a bien failli basculer de nouveau. 

— Oui, mais il ne l’a pas fait et, à la fin, il s’est sacrifié pour me ramener… Il n’était pas obligé de le faire. Il aurait pu profiter de sa seconde chance », lui rappelle doucement Rey.

Ils échangent un nouveau regard rempli de tendresse et je suis de plus en plus mal à l’aise. 

 

« Nous devrions vous laisser vous reposer, je déclare. Après tout, il sera bien temps de parler plus tard, non ? »

Finn intervient.

« Et l’Equilibre alors ? Cette soit disant personne que vous vouliez trouver, c’était un mensonge aussi ? »

Ben et Rey marquent un temps d’arrêt.

« Non, commence Rey avec précaution. L’Equilibre existe bel et bien, mais nous n’avons plus besoin de chercher qui c’est. Nous pensions que vous aviez entendu… »

Elle me regarde avec incertitude tandis qu’elle répond. Ben me fixe également. Je suis troublée : pourquoi me regardent-ils tout le temps ainsi ? Est-ce parce que, contrairement aux autres, je garde mes questions pour plus tard ?

«  Nous étions trop loin pour entendre ce que vous disiez, explique Rose. Nous n’avons pas compris grand-chose. Hormis qu’à un moment, tu as semblé vouloir t’en prendre à nous », reproche-t-elle à Rey.

Je lui jette un regard stupéfait. Après ce qu’ils viennent tous les deux de vivre, après le sacrifice que Rey a accepté pour nous, comment peut-elle encore se comporter ainsi ?

« Désolée, s’excuse Rose au même instant. C’est juste que nous ne savions rien de votre plan. Et, tu m’as fait peur, Rey. J’ai cru que tu allais tous nous tuer.

— Je me suis fait peur à moi aussi, soupire douloureusement mon amie.

— Donc ? L’Equilibre ? s’obstine Finn. Vous savez où le trouver ?

— Oui. Palpatine nous a révélé son identité, répond Ben, hésitant. C’est… »

 

Poe se lève brusquement, nerveux et lui coupe grossièrement la parole.

« Je crois que ça peut attendre demain, vous avez eu une dure journée. Vous devriez tous les deux prendre un peu de repos. »

Rey le dévisage avec stupeur puis affiche une expression trahie.

« Tu sais déjà qui est l’Equilibre, n’est-ce pas ? En fait, tu es au courant depuis le début et tu n’as rien dit ! Tu étais prêt à nous laisser retourner toute la Galaxie pour rien !

— Je n’ai pas tout de suite fait le rapprochement, corrige Poe. Mais, quand vous avez parlé d’une autre descendance de Palpatine, j’ai compris. »

 

Ben serre les poings. Je ne comprends pas, pourquoi Poe n’a-t-il rien dit ?

«  Ecoutez, je sais que vous êtes furieux mais, avec cette histoire de sacrifice et votre instabilité à tous les deux… Je ne pouvais pas prendre le risque que l’un de vous deux s’en prenne à elle, se justifie Poe. J’ai fait ça pour la protéger. C’est ma mission, ça l’a toujours été. »

 

Finn fronce les sourcils.

« Quelqu’un pourrait nous expliquer, si ce n’est pas trop demander ? »

Pour une fois, je suis d’accord avec lui. Poe se tourne vers Ben et Rey.

« Laissez-moi quelques heures, ok ? C’est à moi de faire ça. S’il te plait, Rey, juste le temps de… Enfin, tu vois. Accorde-moi ça. »

 

Ben ne semble pas prêt à se montrer conciliant mais la main de Rey serre la sienne. J’imagine qu’ils ont alors l’une de leurs conversations privées

« D’accord, accepte-t-il finalement. Et maintenant, si vous pouviez tous avoir l’obligeance de sortir de cette pièce… »

En dépit de la politesse qu’il affiche, son ton est sans appel. Il est temps pour nous de les laisser se retrouver. Je ne peux pas leur en vouloir. Ils ont bien mérité d’avoir un peu de temps seuls. 

 

()()

 

« Incroyable cette histoire ! s’exclame Finn. Le retour d’Anakin Skywalker, vous y croyez, vous ? 

— En même temps, c’est vrai que tous les textes évoquant la Dyade la reliaient à la prophétie de l’Elu », rappelle Rose.

 

Je les écoute d’une oreille distraite, surprise par l’attitude de Poe. Il reste silencieux, soucieux, alors qu’au contraire, il devrait être le premier à se réjouir de notre victoire. Leia aurait été tellement heureuse et si fière de Ben ! Son absence me serre le cœur et je m’éloigne de la joie bruyante de mes compagnons. Je suis contente, oui, mais je ne peux m’empêcher de regretter que la Générale ne soit plus là pour voir ça. Je pénètre dans la première pièce venue, soulagée de pouvoir m’isoler.

 

Poe me rejoint.

« Kaydel, je dois, j’aimerais te parler, si tu as quelques minutes… »

Il est clairement embarrassé. Pendant un instant mon cœur bondit de joie à la pensée que peut-être que maintenant que tout est terminé, il… Mais mes rêves se brisent net lorsqu’il pousse R2 vers moi.

« Je crois qu’il est temps que tu voies ça… Je l’ai trouvé dans les affaires de la Générale Organa après que, enfin, après sa mort. Il y avait mon nom écrit dessus.

— Tu veux qu’on regarde ça, maintenant ? »

Je suis surprise. Qu’est-ce qui peut donc être aussi urgent ?

« Oui, si tu veux bien. Je n’ai déjà que trop tardé. »

Il semble vraiment mal et ses yeux sombres me regardent d’un air suppliant. Je ne peux pas refuser. Après un signe de Poe, R2 entre en action. 

 

La silhouette de Leia apparait dans la pièce. Cela a beau n’être qu’un hologramme, l’émotion me serre la gorge. C’est si bon de la revoir. Finalement, Poe a eu raison d’insister. La retrouver, même sous forme d’hologramme, alors que nous venons de gagner son combat de toujours est exactement ce qu’il me manquait pour être parfaitement heureuse.

Sa voix si familière s’élève et j’ai presque envie de fermer les yeux pour la savourer. Mais alors, je ne la verrais plus.

 

J’imagine que si quelqu’un visionne ça, c’est que j’ai fini par mourir avant de voir notre idéal triompher.

 

Oh Leia… Elle aurait tellement mérité d’être là, plus que n’importe lequel de nous.

 

Poe, j’espère que c’est bien toi qui as activé ce message. Je l’espère vraiment parce qu’en dépit de ton fichu côté casse-cou, je sais que tu es un homme de confiance. Et, à présent que Han est mort et que j’ai perdu Ben définitivement, je n’ai plus grand monde à qui me fier.

 

Poe avale sa salive et j’ai le cœur serré. Je savais que Leia se sentait seule mais je n’avais pas réalisé à quel point.

 

Il y a un secret que je n’ai jamais révélé à qui que ce soit. Mais, à présent que la Force est bouleversée par le retour de Palpatine, que Luke est mort et que Rey me fuit, je crois qu’il est temps pour moi de m’assurer que quelqu’un prendra ma suite si…quand je ne serais plus là.

 

Leia savait… Elle sentait qu’elle allait mourir. Elle a dû enregistrer cela peu de temps après le départ de Rey, lorsque nous pensions tous qu’elle se reposait dans sa chambre.

 

Rey n’est pas l’unique descendance de l’Empereur. La sœur de son père a elle aussi eu un enfant. Une fille, celle de Luke. Malheureusement, Maliane est tombée gravement malade et elle est morte alors que l’enfant avait à peine cinq ans. Nous étions amies, elle et moi, en dépit de tout ce que j’avais fait à son frère. Maliane était forte, raisonnable. Elle avait compris pourquoi il était impossible que Rey demeure auprès de sa famille. Lorsqu’elle nous a quittés, j’étais à ses côtés ainsi que Luke. Elle lui a demandé de prendre soin de leur fille, de s’assurer qu’elle ait une belle vie, loin de l’influence de Palpatine. Luke a promis, mais il ne le pouvait pas prendre sa fille avec lui, cela aurait été trop dangereux pour elle. Nous ne voulions pas risquer que quelqu’un découvre que Luke était son père et se serve d’elle pour l’atteindre. Alors, pour la protéger, Luke a renoncé à la garder avec lui et m’a demandé de veiller sur elle pour lui. J’ai accepté sans la moindre hésitation, après tout, c’était aussi ma nièce. Contrairement à Rey, il n’y avait aucun besoin de la cacher, elle ne présentait aucune disposition pour la Force. En fait, elle y est même insensible. C’est grâce à cela que j’ai pu la  garder près de moi en la faisant passer pour ma pupille. 

 

Un long frisson me remonte le long de l’échine. Non, je dois me tromper, mal interpréter, je ne peux pas être l’enfant dont elle parle.

 

Je l’ai élevée et je l’aime comme si elle était ma propre fille. Je suis tellement fière d’elle, elle est ma plus grande réussite. Mais, à présent que l’Obscurité se réveille et gagne du terrain, j’ai terriblement peur pour elle. J’ai la sensation qu’elle a un rôle à jouer dans tout cela mais j’ignore lequel. En revanche, je pressens qu’un grand danger la guette si elle se rend sur Exegol. Poe, tu dois me promettre de ne jamais la laisser y aller, sous aucun prétexte. C’est la dernière des Skywalker maintenant que Ben… nous a quittés. Je sais que ma requête va te sembler étrange, peut-être même disproportionnée mais je t’en prie, honore ma promesse à Luke et protège sa fille, protège Kaydel. Et surtout… fais en sorte qu’elle n’apprenne la vérité qu’en cas d’absolue nécessité. Cela la bouleverserait.

 

J’ai l’impression d’étouffer, je dois sortir d’ici. C’est impossible. Ils ne peuvent pas… M’avoir menti. Ils m’ont tous menti. Ma vie entière est un mensonge, même mon nom est un mensonge.

 

Poe s’approche de moi.

« Kaydel, je suis désolé de ne pas te l’avoir dit dès que j’ai su, laisse-moi t’expliquer. »

Sa main frôle mon bras mais je me dégage d’un geste brusque. Lui aussi m’a caché la vérité Il savait tout sur moi, il connaissait l’identité de mon père depuis des mois, mon lien de parenté avec Ben et Rey, et il ne m’en a jamais parlé !

« Lâche-moi ! 

— Kaydel… Il faut qu’on en parle. Je, à présent, nous savons qui tu es et ce que tu représentes pour notre avenir… »

 

Je refuse d’en entendre plus, je ne veux pas qu’il le dise. Je ne suis pas prête pour ça.

 

« L’Equilibre, Kaydel… C’est toi, murmure Poe. Tu es l’espoir de notre Galaxie, notre espoir à tous. »

Son regard est fiévreux et je sens un poids me tomber sur les épaules.

«  Non je ne veux pas que tu dises ça ! Vous vous trompez, ce n’est pas moi.

— Je sais que ça te bouleverse, moi aussi je l’ai été quand j’ai découvert qui tu étais et ce que tu incarnais… Mais, il n’y a pas d’erreur possible. C’est toi, Kaydel. »

Je ne supporte pas d’entendre l’espoir dans sa voix. C’est… trop. Je ne sais plus où en j’en suis, ni même qui je suis.

La main de Poe effleure mon visage et il m’oblige à le regarder.

  « S’il te plait, parle-moi, dis-moi ce que tu ressens. »

Il me supplie mais je ne peux oublier sa trahison. Il aurait pu me le dire bien plus tôt, il a eu une centaine d’occasions de le faire mais il a choisi de se taire. Il n’est peut-être pas l’homme que je pensais. Celui en qui j’avais une confiance aveugle. Je m’écarte de lui :

« Je n’ai rien à vous dire. Votre mission est terminée Général Dameron, je suis allée sur Exegol et visiblement rien de mal ne s’est produit. Vous n’avez plus à me protéger. Désormais, vous êtes relevé de vos fonctions, je suppose que c’est un soulagement pour vous de ne plus avoir cette charge ! »

 

Sans attendre sa réponse, je commence à courir. Je fuis le plus loin  que je peux, le plus vite que je peux. Les mots de Leia résonnent dans ma tête. La fille de Luke. J’ai envie de vomir. Depuis toujours, il m’a rejetée alors qu’il savait, lui. Il savait que j’étais sa fille et jamais il n’a eu un seul geste affectueux, un seul regard attentif pour moi. Tout ça parce que je suis insensible à leur maudite Force ! 

 

J’entends Poe m’appeler mais je ne lui réponds pas. Une mission, une charge, c’est tout ce que je suis à ses yeux. Quand je pense que je croyais que, durant les dernières semaines, nous nous étions rapprochés ! En fait, il se contentait d’obéir aux ordres de Leia et d’assumer la charge que Luke — je n’arrive pas à l’appeler mon père, impossible — a refusé.

 

De gros sanglots secouent mes épaules et je me recroqueville dans un coin. Je voudrais disparaitre.

 

« Leia aurait dû te le dire, »soupire Ben en se laissant tomber à mes côtés.

Je suis surprise de le voir.

«  Qu’est-ce que tu fais là ? Et comment tu m’as trouvée ?

— J’ai juste cherché le coin le plus sombre et isolé du Destroyer. Je me rappelle que c’est toujours dans ce genre d’endroit que tu réfugiais lorsque nous étions enfants.

— Tu devrais être avec Rey.

— Rey prend le repos dont elle grand besoin et, crois-moi, elle ne m’en voudra pas d’être là. Si quelqu’un peut comprendre ce que tu ressens, c’est bien elle. »

 

Nous restons silencieux un instant et Ben finit par reprendre la parole.

« Maintenant je comprends mieux la rage de Luke quand il a surpris notre piètre tentative de baiser, tente-t-il de plaisanter. Il ne devait pas apprécier de me voir roder autour de sa fille, sans oublier le fait que nous sommes parents.

— Arrête, il ne s’est jamais intéressé à moi, pas une seule fois. Il ne m’a jamais accordé le moindre regard, ni une seule marque d’affection ou de reconnaissance de mon existence. » 

Je sens des larmes brûler mes yeux et je me force à les contenir. Je ne peux pas me laisser aller devant Ben, pas après tout ce qu’il vient de traverser.

« Ce n’est pas pour autant que Luke ne t’aimait pas, murmure Ben. Il a tout fait pour m’empêcher de prendre le Cristal sur Mortis. Il avait peur que, Rey et moi, nous décidions d’éliminer l’Equilibre pour être ensemble. Je ne l’avais jamais vu comme ça, aussi inquiet, aussi fragile, il paraissait presque humain. »

Ses paroles m’apportent un peu de réconfort et Ben pousse un profond soupir.

« Ils nous ont tellement menti, à Rey, à toi, même à moi… J’imagine qu’ils pensaient bien faire mais…

— Ça fait mal… Tout ça à cause de leurs principes. Comme si les Jedis avaient toujours raison et les Siths toujours tort. C’est tellement plus compliqué que ça.

— C’est pour cela que tu es la parfaite incarnation de l’Equilibre », déclare soudainement la voix de Rey.

 

Nous nous retournons d’un même mouvement et elle me sourit avant de jeter un regard à Ben.

  « J’ai senti ton départ à l’instant où tu t’es levé. Aucune discrétion.

— Tu devrais être au lit.

— Pas quand je te sens t’inquiéter à ce point pour Kaydel. Pas quand elle a besoin de nous. »

Rey se laisse tomber à mes côtés.

« Comment tu te sens ?

– Pas très bien, j’admets. C’est difficile d’accepter que, pendant toutes ces années, mon père était là, vivant, mais qu’il ne s’est jamais donné la peine de s’intéresser à moi. Quant au reste… je ne sais pas quoi en penser. »

Rey m’adresse un regard désolé et Ben soupire.

« Encore un secret que Leia a gardé pour Luke. Mais ce que je t’ai dit est vrai, il était sincèrement prêt à tout pour te protéger. Ça n’excuse sans doute pas la manière dont il t’a tenue à l’écart, mais je suis certain que s’il a agi ainsi c’était pour te préserver. Pas par manque d’amour. Ça me fait mal de prendre sa défense, cependant, je suis persuadé qu’il t’aimait vraiment, même s’il se comportait comme un idiot avec toi.

— Je te crois, Ben, c’est juste… j’aurais préféré me souvenir de lui autrement que comme un homme indifférent. Je croyais qu’il me méprisait.

— Il a essayé de t’épargner. Je pense qu’il connaissait la prophétie et soupçonnait le rôle que tu y tiens, réfléchit Ben à voix haute.

— Il pensait peut-être réussir à t’éviter d’avoir à assumer une telle responsabilité en te dissimulant aux yeux des autres, poursuit Rey. Mais c’est impossible de lutter contre les desseins de la Force. »

 

Le poids sur mes épaules s’appesantit. Je sens la foi que Ben et Rey mettent en moi. Mais, je ne suis pas certaine d’en être digne. J’ai été incapable de voir clair dans le jeu de Poe alors qu’il m’est proche. Comment pourrais-je incarner quoi que ce soit ?

 

« La Force n’aurait pas pu mieux choisir, souffle Rey. Je sais que tu es juste et que tu ne te laisses pas gouverner par tes émotions. De tous, tu es la seule à m’avoir soutenue et à avoir compris ma relation avec Kylo. 

– C’est parce que j’ai toujours su que Ben était capable de mieux, je réponds machinalement.

— Kaydel… Je sais que c’est difficile pour toi mais j’apprécierais vraiment que tu ne m’appelles plus ainsi, déclare Ben. Je ne veux plus être Ben Solo, je suis Kylo Ren désormais. »

 

J’hoche la tête et nous restons un moment silencieux. 

« Je sais que tout ça te fait peur et que gouverner la Galaxie n’a jamais fait partie de tes ambitions, commence Ben avec précautions. Mais, tu ne peux pas te soustraire à tes responsabilités. Aucun de nous ne le peux.

— Tu ne seras pas seule, reprend Rey. Kylo et moi nous t’aiderons. J’ai conscience que ça fait beaucoup de changements, d’un seul coup. Crois-moi, je sais exactement ce que tu ressens. Découvrir que Luke était ton père, apprendre que ton destin est d’incarner l’Equilibre dans la Force et dans la Galaxie. Il y a de quoi être déstabilisée. C’est normal que tu aies besoin de temps, besoin de parler. »

 

Je ne sais plus où j’en suis. Je ne comprends plus. Pourquoi moi ? Et pourquoi Leia ne m’a rien dit ? Pourquoi Luke…

 

« Kaydel, Rey dit vrai, nous ne te laisserons pas assumer toute seule, nous t’aiderons, du moins si tu acceptes que nous le fassions. 

— Même si tu n’acceptes pas, corrige Rey. Quoi que tu décides, nous serons à tes côtés. »

Mon cœur se gonfle de reconnaissance. Jamais je n’aurais imaginé avoir un jour de tels amis. Non, ils sont plus que ça, ils sont ma famille. Le sang qui coule dans nos veines nous lie, tous les trois. Je sens la main de Rey, un peu froide, étreindre ma main gauche puis, avec un peu d’hésitations, Ben en fait de même sur ma droite. Sa paume est chaude, presque brûlante.

« Nous ferons face ensemble, » affirme-t-il.

Je sens des larmes me piquer les yeux mais je m’efforce de les contenir. Je n’ai pas assez de mots pour leur exprimer ma gratitude.

 

Nous restons ainsi, tous les trois pendant de longues minutes. Je suis heureuse de les avoir à mes côtés en ces instants difficiles, mais j’ai conscience de leur fatigue ainsi que de leur envie de se retrouver. Je me lève et je m’oblige à leur sourire.

« Je me sens mieux, grâce à vous. Merci. Ça va aller maintenant, retournez vous reposer et arrêtez de vous inquiéter pour moi. Profitez un peu l’un de l’autre, je ne veux pas être un obstacle entre vous. 

— Ce n’est pas du tout ainsi que nous te voyons, proteste Rey.

— Je sais que tu le penses, je lui réponds. Mais je suis sérieuse : repartez dormir. Je vais bien. »

 

Ben, non Kylo, adresse un sourire à Rey et elle le lui renvoie. Pas besoin d’être sensible à la Force pour comprendre qu’ils n’ont pas l’intention de dormir. Sa main dans celle de Kylo, Rey se tourne vers moi.

 

« Tu devrais parler à Poe.

— Pour quoi faire ? Sa mission est terminée, non ?

— Qui te dit que tu ne représentes que ça à ses yeux ? Moi, j’en doute… »

Je ne réponds pas et Rey soupire.

« Un jour, une amie m’a dit que si je n’essayais pas, je ne saurais jamais si Kylo éprouvait quelque chose pour moi. Je l’ai écoutée et je n’ai pas eu à le regretter. Quelquefois, il faut prendre des risques pour obtenir ce qu’on veut, Kaydel. »

Ils s’éloignent et, au bout d’un moment, je me décide à aller voir Poe. Rey a raison, il faut que je sache si quelque chose est possible entre nous, même si je redoute sa réponse.

 

()()

 

Lorsque je pénètre dans la pièce où je l’ai laissé, Poe lève immédiatement les yeux. 

« Où étais-tu ? Je t’ai cherchée partout !

— Avec Be – Kylo et Rey, j’avais besoin de faire le point. »

Poe est mal à l’aise. Il évite mon regard.

« J’ai eu tort de te cacher qui tu étais, j’aurais dû t’en parler dès que j’ai pris connaissance du message de la Générale Organa, mais…

— Tu ne voulais pas décevoir la confiance qu’elle avait placée en toi, je complète. Je comprends, Poe. C’est juste que… ça me fait mal d’apprendre que j’ai connu mon père toute ma vie et qu’il ne s’est jamais intéressé à moi.

— Il t’a confiée à sa sœur, relève Poe. J’imagine qu’il n’a pas pu se résoudre à t’éloigner complètement de lui, grâce à Leia il pouvait veiller sur toi à distance. »

Je soupire.

« Oui, tu as peut-être raison. Mais, j’aurais aimé, je ne sais pas, un signe… 

— Il a sans doute eu peur de te mettre en danger. L’enfant du Dernier Jedi et de la fille de Palpatine, ce n’est tout de même pas rien… Il a dû vouloir faire en sorte que tu aies une vie aussi normale que possible.»

Une fois de plus, la réalité me frappe de plein fouet. Si Luke était mon père, Palpatine était aussi mon grand-père. Ce qui me lie encore plus à Rey et Ben. C’est peut-être pour ça que je me suis toujours sentie aussi proche d’eux. 

 

Poe s’approche de moi et je lève les yeux pour le regarder.

 

« Je tiens à clarifier une chose une bonne fois pour toute. Tu n’as jamais été seulement une mission à mes yeux et encore moins une charge. Si tu veux tout savoir, le message de Leia m’a retourné et je lui en ai même voulu de mettre ce secret entre nous. Ca a tout compliqué.»

 

Mon cœur accélère et un bref espoir m’inonde. Mais, non, je me fais des idées, Poe ne s’intéressera jamais à une fille comme moi.

 

« La vérité, Kaydel, c’est que je t’admire. Tu es comme Leia, tu lui ressembles. Pendant tout ce temps, pas une seule fois tu n’as baissé les bras. Pas une fois tu n’as renié tes convictions, même si nous nous opposions tous à toi. En fait, sans ton soutien et l’aide que tu as apporté à Ren et à Rey, je doute que nous serions encore là pour fêter notre victoire. La Force a bien choisi, tu feras une dirigeante parfaite pour le nouveau monde qui se profile. »

 

J’avale ma salive.

« Je ne suis pas certaine d’avoir les épaules pour ça, Poe. 

— Mais, tu ne songes pas à te dérober, sourit-il. Je n’en attendais pas moins de toi. »

 

Nous nous regardons un long moment. Poe semble tendu, quant à moi, je ne sais pas quoi faire ou dire. Je l’aime tellement et depuis si longtemps que maintenant…

 

« Tu vas rester ? je lui demande, faute de mieux.

— Si tu as besoin de moi. 

— Je ne veux pas que tu te sentes obligé de le faire, si tu veux partir, je comprendrais. Mais, j’aimerais que tu restes. »

Poe sonde mon visage.

« Je resterai dans ce cas, déclare-t-il. Je crois que je devrais… te laisser te reposer, la journée a dû être éprouvante pour toi. »

 

Mon cœur se serre alors qu’il se détourne. Il est presque arrivé à la porte et je suis incapable de prononcer un mot. Contre toute attente, il s’interrompt et se retourne.

« Et puis merde ! »lâche-t-il.

Il franchit l’espace qui nous sépare et se penche sur moi. Ses lèvres sont à quelques centimètres des miennes et il prend une profonde inspiration.

« Je dois savoir, Kaydel. Est-ce que je me fais des idées ou est-ce que ? »

Je sens sa bouche effleurer la mienne et je l’attire brutalement contre moi. Nos lèvres se rejoignent. Enfin ! 

 

Naboo,

Un mois après,

 

 

J’ai rarement été aussi nerveuse. Je me sens empruntée dans la robe bleue pâle que Rose m’a forcée à revêtir, plus habituée aux uniformes confortables qu’à ces fichues tenues de gala. Mais, il parait qu’il le faut pour envoyer un message fort dans la Galaxie… Je ne vois pas ce qu’une robe peut faire pour ça, mais bon.

 

« Tu es superbe, commente Rey. Poe va être intenable. »

Je lui jette un regard agacé.

« Ça se voit que ce n’est pas toi qui doit porter ce truc. »

Rey se contente de sourire, consciente que j’envie sa tenue noire, sobre et confortable. 

« Tu te sens prête ? » s’inquiète-t-elle.

 

J’en suis malade à l’intérieur. Aujourd’hui, je vais m’adresser à la Galaxie dans un message qui sera diffusé partout et touchera tous les peuples… Si je suis prête pour ça ? Non. Mais je dois le faire. 

 

«  Tout se passera bien, me rassure Rey. Les gens te connaissent, ils savent l’implication que tu avais aux côtés de Leia. En plus, tu lui ressembles », ajoute-t-elle après un temps d’hésitation. 

Je lui adresse un pâle sourire, je n’ai jamais eu aussi peur de toute ma vie.

« C’est le moment ! » annonce Finn.

 

Je le remercie d’un signe de tête tandis que Rey se détourne instinctivement. Même s’ils entretiennent maintenant des relations cordiales, leur amitié n’a jamais réussi à se ressouder tout à fait. 

« Tu es certaine que tu ne veux pas lui parler avant que Rose et lui s’en aillent ? »

Rey secoue la tête.

« Non, j’aime beaucoup Finn et je l’apprécierai toujours mais il s’est passé trop de choses. Je lui ai pardonné mais je ne peux pas oublier. Et puis, je pense que sa décision de prendre de la distance est la bonne, surtout si Rose est avec lui. Vas-y, c’est à toi.»

 

Je prends une profonde inspiration et je m’avance dans la lumière. Je ne sais pas de quoi demain sera fait mais je suis sûre d’une chose : il n’y aura plus jamais de clivage entre Jedis et Siths, entre Côté Obscur et Côté Lumineux. Ce temps-là est révolu. La lutte entre les deux camps n’a apporté que la ruine et le malheur dans la Galaxie. Nous allons tous devoir apprendre à vivre avec les deux, que nous ayons la Force en nous ou pas. Ainsi, peut-être construirons-nous ainsi un monde plus juste, plus harmonieux. Alors que je m’apprête à commencer mon discours, je n’ai plus peur. Je sais que je ne serais pas seule. A quelques pas de moi, je sens le regard empreint d’affection de Poe. Je jette un coup d’œil à mes deux Gardiens de la Force. Le sabre de Vador illumine le visage de Rey d’un éclat rouge tandis que Kylo laisse pendre nonchalamment celui d’Anakin à sa ceinture. Grâce à eux, je suis certaine que nous réussirons, ils sont le parfait exemple d’une coexistence entre Lumière et Obscurité. 

 

Nous nous sourions puis je me lance. Les mots s’écoulent  avec fluidité de moi. Je n’ai pas besoin de réfléchir à ce que je vais dire, il me suffit de laisser parler mes convictions. Des acclamations saluent la fin de mon discours et je réalise alors que j’ai franchi la première marche. 

 

Je ne compte pas m’arrêter en si bon chemin.  Avec l’aide de mes amis, je vais créer un nouveau monde, un Nouvel Equilibre.

 

Moi, Kaydel Skywalker, née Palpatine…

 


FIN



Note de l'auteur : Voilà donc la fin… Et le véritable sens du titre de cette fic. L’ascension de Kaydel Palpatine

 

N’hésitez pas à me laisser une review sur cette fin ! 

 

Avant de vous laisser retourner à vos autres lectures, un grand merci à tous ceux qui ont aimé et/ou suivi cette histoire (et laissé des kudos, des étoiles ou autre^^) sur les différentes plateformes que je trolle ^^ à savoir FF Net (ma base), WattPad, AO3 et, bien entendu, mon site d’auteure.

 

Un immense merci à toutes les personnes qui se sont données la peine de me laisser un mot, un message privé, un commentaire : vos retours m’ont permis de m’améliorer et m’encouragent à poursuivre sur le fan dom.

 

Donc un grand merci à : MacickaMau (qui a vraiment tout décortiqué lol et qui m’a envoyé ses théories par MP), NoChaDaiSAlamander (même si j’écris des combats manga ^^) Clems17 (qui m’a involontairement inspiré le destin tragique de Chewie et avec qui j’ai beaucoup échangé en MP aussi) AlienorBlack (on aimera jamais Finn^^) Hela Stark (qui j’espère m’a pardonnée d’avoir malmené Rose), Froshye (qui déteste l’Equilibre mais adore Kaydel et qui a été surprise par mon Obi Wan),) Blondie (ou Miss Blondie ou Blondie Sky , sérieux si vous n’êtes pas la même personne toute mes excuses) qui n’aime pas trop Finn non plus (décidément ^^), Olympia ( Reylo forever), Ghostwoman (pour sa review qui m’a donné le sourire toute une journée), Beautiful Blass (qui avait remarqué la sagesse de Kaydel), Olimpia Cat (qui me suit depuis plus longtemps qu’il est raisonnable de le dire ici) , Nouns, Miss Ethel, Onmywave, Gahell, Softblossom, Rebecca Ferreira : merci pour vos encouragements et vos retours sur le Reylo !

Dark Vador 66 (pour tous ses commentaires sur Wattpad !) Reylo1008 (qui a pris l’histoire en cours), Spirty24 (qui est arrivé depuis mon site), jesaispasssss (qui est entré rapidement dans l’histoire)

MFA101 (qui like depuis le début), Gahell (que la psychopathie de Finn interroge), Moongrim (à qui j’ai mis plus de deux mois à répondre par manque de maitrise des notif et qui, visiblement est agacée par le retour de Palpapy ^^) Tara35 ( qui attendait que Kylo et Rey concluent enfin !), Hanabikenobi (qui aime le glauque !)

Et Sammy qui a commenté sur le Black Pearl (alors que ce n’est clairement pas le sujet du forum)

 

Voilà, je pense avoir cité tous les lecteurs commentateurs ! Si je vous ai oublié, je m’en excuse et sachez que c’est involontaire.

 

Sur ce, il me reste à espérer que vous avez aimé cette fic (si vous êtes arrivés jusque là, normalement oui, sauf si vous êtes maso) en dépit de ses nombreuses failles. Comme je l’ai dit, c’est ma première sur Star Wars et je pense ne pas être allée assez au bout de certaines choses et ne pas avoir assez développé certains aspects !

 

Si vous aimez mes fics, je vous invite à lire L’apprentissage de la Force (toujours sur le Reylo) qui je pense est plus fouillée et approfondie que celle-ci (il y a même des vrais combats au sabre laser ^^) elle est en cours de publication ( 10 chapitres en ligne) et mise à jour tous les lundi !

 

Sur ce, quoi qu’il en soit, merci de m’avoir lue, appréciée et/ ou commentée ! A bientôt sur une fic ou ailleurs !

 


Écrire commentaire

Commentaires: 0