Chapitre 5 : Rey


Dagobah,

 

 

 

Il m’apparait au moment où je m’y attends le moins et je referme les doigts sur mon sabre laser.

 

« Encore toi ! Qu’est-ce que tu veux ? »

 

Son visage se durcit.

 

« Si tu crois que ça me fait plaisir de me retrouver catapulté dans ton quotidien minable … »

 

Je me crispe à mon tour, mais l’occasion est trop belle pour que je la laisse filer :

 

« Pourquoi avoir détruit Corellia ? »

 

Je suis toujours persuadée que ce n’est pas lui mais j’ai besoin de l’entendre de sa bouche. Je veux qu’il me le dise, qu’il me confirme qu’il y a encore du bon en lui, que jamais il ne ferait une chose pareille.

 

« Je n’ai rien à voir avec l’éradication de cette planète même si je ne la déplore pas. »

 

Il est innocent, je le savais ! J’avais raison de croire en lui. Les révélations de Poe me reviennent à l’esprit.

 

« Que sais-tu sur le Dernier Ordre ?

 

Tout. »

 

Je raffermis ma prise sur mon sabre laser et je le toise.

 

« Qui se cache derrière ce nom ? »

 

A ma stupéfaction, il baisse un instant les yeux, comme s’il était désolé, avant de me fixer avec intensité.

 

« Si tu veux le savoir, rejoins-moi. Je te montrerai.

 

— Tu me crois assez bête pour tomber dans ton piège ? »

 

Un léger sourire joue sur ses lèvres.

 

« Tu as peur ? C’est bien… tu commences à comprendre que tu n’es pas de taille contre moi. »

 

Vraiment ?

 

Je me concentre sur notre lien et je me retrouve projetée à bord d’un destroyer. Devant moi, un casque à demi fondu. Mes yeux s’agrandissent en le reconnaissant, c’est celui de Dark Vador. Il est trop tristement célèbre pour que je me trompe.

 

« Une relique familiale ?

 

De quoi ne pas oublier l’héritage du sang qui coule dans mes veines », me rétorque-t-il du tac au tac.

 

Comme toujours lorsqu’il est question de famille je ressens un pincement au cœur et je me force à ne rien laisser paraitre. Je persifle :

 

« Dommage que tu ne tiennes compte que de la partie qui t’arrange. »

 

Un rire bref le secoue.

 

« Venant de toi, je trouve ça plutôt ironique.

 

— Pourquoi ? Parce que je ne suis la fille de personne ?

 

Non, à cause de la personne dont tu es la petite fille… »

 

Je ne comprends plus, depuis quand parle-t-il en énigmes, où veut-il en venir ?

 

Il avance vers moi et pose la main sur mon épaule. Je ressens sa chaleur sur ma peau et je me dégage d’un geste brusque, troublée par son contact. Une moue indéchiffrable déforme ses traits un bref instant puis, il recule.

 

« Tu prétends avoir des choses à m’apprendre alors fais-le. Ou alors est-ce une de tes ruses pour m’éloigner de mes amis ? »

 

Est-ce qu’il essaie de gagner du temps en me retenant à travers notre lien ? Sa flotte est-elle en embuscade, prête à l’attaque ?

 

« Ce n’est pas un piège, je n’aurais aucun intérêt à t’éloigner, tu n’es pas assez forte pour lutter contre mon armée.

 

— Donc la seule raison de ma présence ici est que tu cherches une personne auprès qui fanfaronner ? »

 

J’ai la satisfaction de le voir accuser le coup. Immédiatement, je m’en veux de ma cruauté. Appuyer sur sa solitude n’est sans doute pas le meilleur moyen de le ramener vers la Lumière. Je fais un geste dans sa direction avant de m’interrompre. Le toucher serait trop risqué. Même si j’en meurs d’envie.

 

Je reviens sur un terrain moins risqué :

 

« Je croyais que tu savais tout sur le Dernier Ordre.

 

Donc, la seule raison de ta présence ici est que tu cherches une personne pour t’informer ? Décidément, le réseau de la Résistance est tombé bien bas… »

 

Je me retiens pour ne pas sourire à sa répartie et je me contente de soutenir son regard. Je ne veux pas qu’il sache à quel point j’apprécie nos joutes verbales.

 

« Palpatine, » lâche-t-il.

 

Quoi ?

 

« Impossible, Palpatine est mort. Anakin Skywalker l’a tué quand il a repris ses esprits et rejoint la Lumière, tu le sais aussi bien que moi.

 

Il a survécu.

 

— Vraiment ? Et comment il a fait ?

 

Tu ne sais donc rien sur le pouvoir Sith ?

 

— Je sais que ce que tu décris est impossible.

 

Il est en vie, son corps est affaibli mais, crois-moi, son pouvoir est intact. Le Dernier Ordre c’est lui.

 

— Dans ce cas, je le trouverai et j’en finirai avec lui.

 

Tu n’y arriveras pas seule. Joins-toi à moi, en conjuguant nos puissances, nous le vaincrons. »

 

Tout en parlant, il s’est approché et je suis plus que jamais consciente de la proximité de son corps imposant. Si nous étions réellement face à face, il me suffirait d’un petit pas pour frôler ses lèvres… Mon cœur accélère à cette idée et je m’oblige à reculer.

 

« Jamais je ne rejoindrai le parti de Kylo Ren, en revanche, je pourrai m’allier à Ben Solo. »

 

Cette fois, il se crispe, le visage déformé par la rage.

 

« Cesse de m’appeler ainsi, Ben est mort.

 

— Non, il est encore là. Je t’en prie, mets fin à ta quête ridicule de pouvoir et à ton culte idiot pour Vador. Accepte l’héritage de ton sang, Ben, rejoins la Lumière. »

 

Il serre les poings avant de me toiser. Toute chaleur a disparu de son regard, remplacée par une froideur inhumaine.

 

« Et ton héritage à toi, Rey ? »

 

Encore une allusion cryptique à mes origines…Je ne comprends pas ce qu’il cherche à me dire.

 

« Tu ne sais vraiment pas qui tu es ? »

 

J’ai l’impression qu’un étau se referme sur ma poitrine et je vacille. Quelque chose m’échappe, quelque chose que je ne suis pas certaine d’avoir envie de connaitre.

 

« Personne, tu me l’as dit…

 

Tes parents n’étaient personne. Ton grand-père par contre … »

 

Une soudaine migraine me vrille les tempes. Je me sens faible, le monde tourne autour de moi et j’ai l’impression d’être sur le point de m’évanouir.

 

« Tu te souviens… Tu le refoules ou alors tu as subi une altération mémorielle mais au fond de toi, tu sais. »

 

Je me sens de plus en plus confuse. J’ai le cœur au bord des lèvres.

 

« Qu’est-ce que tu veux dire par là ? Que sais-tu sur mon grand-père ? »

 

Je me sens tellement mal que ma voix est réduite à un chuchotement quasi inaudible.

 

« Tu es une Palpatine, Rey. Le pouvoir Sith coule dans tes veines. Tu es née pour servir le Côté Obscur. »

 

Pendant une fraction de seconde, je me vois, entièrement vêtue de noir, un sabre laser rouge dans la main droite et la gauche dans celle de Kylo Ren. Non, jamais ! C’est une ruse, un piège, une manipulation mentale. Comment ose-t-il utiliser ma soif d’avoir une famille de la sorte ? La rage me submerge à cette pensée et je tends mes mains vers lui pour le repousser.

 

« Non ! Tu mens ! »

 

Des éclairs de Force jaillissent de mes paumes et Kylo Ren est projeté contre le mur.

 

Des éclairs de Force… Un pouvoir Sith.

 


Chapitre 4                                                                                                              Chapitre 6


Écrire commentaire

Commentaires: 4
  • #1

    Sprity24 (samedi, 21 mars 2020 08:48)

    Ton histoire est super-bien ! J'adore la réplique que Ben a sorti au sujet de Palpatine : "Le dernier ordre, c'est lui". C'est pas une référence à ce que dit Palpatine dans Star Wars 3 (ou le 2, je sais plus) qui est "Le sénat, c'est moi !" ?

  • #2

    Jess Swann (samedi, 21 mars 2020 18:16)

    Merci beaucoup pour ton commentaire ! Le premier sur cette fic (en tous les cas ici)
    Oui, en effet, il y a quelques petites références aux films (et uniquement aux films, je ne maitrise pas l'univers étendu ^^) par ci, par là
    ...
    J'espère que la suite de l'histoire te plaira tout autant

  • #3

    Sprity24 (dimanche, 22 mars 2020 09:47)

    Ah^^ Oui, ton histoire m'a beaucoup plu, d'ailleurs, elle n'est pas finie. Ah c'est bien ce que je pensais pour la référence :) Je ne connais pas très bien non plus l'univers étendu... Mais j'adore les films !

  • #4

    Jess Swann (dimanche, 22 mars 2020 11:04)

    Mon histoire continue, je poste un chapitre tous les deux jours environ
    Et en tout, il y aura 69 chapitres ^^