Chapitre 23 : Kylo Ren


Exegol,

 

Le corps de Leia retombe, inerte, sur le sol. Je sens la souffrance de Rey faire écho à la mienne et je cherche sa main. J’ai besoin d’elle. Elle vacille et alors qu’elle s’écroule, je comprends qu’elle a épuisé ses ressources pour que je vive. Elle respire faiblement, elle ne peut pas se défendre et encore moins combattre. Elle a besoin de temps pour récupérer. Je me redresse, prenant appui sur ma jambe blessée et la douleur manque de m’arracher un cri. Sidious ricane.

 

« Vous êtes pitoyables, aucun de vous ne mérite de se tenir à mes côtés. Puisque vous m’êtes inutiles en vie, je préfère vous voir morts. »

 

Non… pas Rey. Il ne me l’enlèvera pas. Je m’interpose. Elle est inconsciente et je prends sur moi la puissance de Sidious. Son corps vieillissant a beau être en piteux état, ses attaques restent dévastatrices. Je pousse un hurlement sous la violence des Eclairs déchainés par sa Tempête et je me sens faiblir. Non… Je dois protéger Rey. Je me concentre et je la projette plus loin, à l’abri de la furie de Palpatine.

 

« Pauvre idiot… Tu ne fais qu’hâter ta mort, » grimace Sidious.

 

Je me concentre sur la Force et je m’efforce de le contrer. Je n’en peux plus. Je ne tiendrais plus bien longtemps. A travers la Force, je sens Rey, elle est faible mais toujours en vie. Ça me donne du courage.

 

Le laser d’un blaster frappe mon ennemi de plein fouet, le déstabilisant et je laisse échapper mon soulagement devant cette intervention providentielle qui me permet de reprendre un peu l’avantage. Je me tourne vers mon sauveur pour le remercier mais les mots meurent sur mes lèvres. Le regard que m’adresse l’ancien stormtrooper- FN-2187 ?-n’a rien d’amical.

 

« Ne t’approche plus de Rey. »

 

Son ton me déplait. Je ne supporte pas qu’on me donne des ordres. Cependant, j’ai lu dans l’esprit de Rey qu’elle le considère comme un ami, aussi je prends sur moi.

 

« Ecoute FN-2187, je sais que… »

 

La crosse de son blaster me cueille en pleine tête.

 

« C’est Finn, connard. »

 

La puissance de Sidious se déchaine sur moi au même instant et je perds pied.

 

 

 

***

 

Où suis-je ? Où est Rey ? L’humidité imprègne mes vêtements et je me lève à la hâte. Ma cuisse me brûle mais cela n’a plus rien à voir avec la souffrance intense de la blessure qu’elle m’a infligée. J’utilise la Force pour la retrouver mais je n’y parviens pas. Où est-elle ?

 

« Vous voilà de retour parmi nous, Ex Suprême Leader. »

 

Pryde.

 

Sa satisfaction est aussi palpable qu’écœurante. Cependant, je sais qu’il m’a toujours craint. Je mets autant d’autorité que possible dans ma voix.

 

« Où est Rey ? »

 

Pryde ricane avec mépris.

 

« Pour qui te prends-tu pour exiger des réponses ? Tu n’es plus rien, pauvre pantin, le Premier Ordre est mort. Le Dernier Ordre l’a remplacé. »

 

La situation est encore pire que je ne pensais. Pryde me hait et, avec lui aux commandes, je n’ai aucune chance de sortir d’ici et trouver Rey. Cependant… Il n’a jamais été sensible à la Force…. Je lève la main et je souris en le voyant se tortiller sous mon étranglement.

 

« A votre place, je ferais preuve de plus de respect pour l’apprenti de Dark Sidious. »

 

Mon cœur bat la chamade. Jamais je n’ai autant bluffé même si j’ai vu Han Solo à l’œuvre à de nombreuses reprises. Le souvenir de mon père engendre celui de Leia et je la revois, allongée sur le sol. Il l’a tuée. Sidious a tué ma mère. La haine monte en moi mais je m’efforce de me maitriser. Je ne dois rien laisser paraitre. Je dois faire semblant d’avoir définitivement basculé du Côté Obscur. Je dois les convaincre sans quoi je ne saurais jamais ce qui est arrivé à Rey. Je dois tout faire pour la retrouver. Elle est tout ce qu’il me reste.

 

Pryde s’étouffe, il est aux portes de la mort. En dépit de mon désir de le tuer, je le relâche. J’ai besoin de son intermédiaire pour parler à Sidious.

 

« Dites à Dark Sidious que son apprenti sollicite une audience, » je lui déclare d’un ton faussement aimable.

 

J’attends longtemps avant que deux Chevaliers viennent me sortir de geôle. Seulement deux ? J’ignore si je dois me sentir vexé ou me réjouir de la réussite de mon plan. Ils m’encadrent jusqu’à la salle où trône Sidious. La haine me submerge à sa vue.

 

« On me dit que tu présentes comme mon apprenti. De quel droit oses-tu t’octroyer ce titre ? »

 

Je le vomis.

 

« Il me semble être le seul prêt à le revendiquer. »

 

Sidious ricane. Je remarque qu’il n’est plus relié aux tuyaux qui le maintenaient en vie. Il semble avoir rajeuni. Comment est-ce possible ?

 

« Tu as perdu le combat contre Rey. »

 

Je déteste son air supérieur. Cependant, je dois trouver Rey. Je mets toute la morgue dont je suis capable dans ma réponse.

 

« Vraiment ? Vous ne m’avez pas tué et elle non plus, que je sache. Mieux, elle m’a donné une part de sa vie. Offrez la moi et je ferais en sorte qu’elle vous fasse allégeance. Comme vous avez pu le voir, elle ne peut rien me refuser. L'affection qu'elle me porte affaiblit ses convictions et la rend sensible au Côté Obscur. »

 

Chaque mot m’écorche la bouche. Mes yeux se posent sur l’endroit où ma mère a succombé et je retiens un soupir de soulagement en constatant que son corps n’est plus là.

 

« Tu t’es interposé entre Rey et moi. Tu t'es permis de te dresser contre ma volonté.

 

— Vous m'aviez dit que vous vouliez qu'elle nous rejoigne. Il fallait qu’elle soit persuadée que je suis de son côté afin que je puisse la convaincre.

 

— Peut-être bien… Ou alors, tu étais prêt à tout pour la sauver. Tu la désires, n'est-ce pas ?

 

— Je souhaite qu’elle combatte pour le Dernier Ordre, c’est vrai. La Force est puissante en elle et elle a assez de potentiel pour devenir un Seigneur Sith. Si vous me laissez m'en charger, il ne faudra guère de temps pour la faire basculer. A présent que la Résistance est morte, plus rien ne la retiendra. »

 

La rage m’envahit au souvenir de ma mère, de la façon dont il l’a tuée. Il me toise longuement.

 

« Tu me hais… rit-il. Tu tentes de le dissimuler mais je lis en toi comme dans un livre ouvert. »

 

Je soutiens son regard. Je sais que je n’ai pas le droit de flancher. Sidious finit par rompre le silence.

 

« Tant de colère, d’envie de vengeance, de passion et de frustration en toi…Tu as raison sur un point : tu es l'unique candidat pour me seconder. Tu es le seul survivant, le gagnant ultime. L’ancien stromtrooper n’avait pas les épaules pour me combattre. Quant à elle… Elle était trop faible pour me résister et elle est morte. Comme ta mère.»

 

Non… Rey… C'est pour ça que je que je ne parviens plus à la sentir dans la Force. Il l'a tuée. Mon cœur se brise. Je le hais plus que jamais. Il le sait mais il s’en moque. Il me toise avec une sorte de ravissement.

 

« Tu devais les suivre mais j’ai senti en toi un vrai potentiel, raison pour laquelle je t’ai épargné. J’ai décidé de te laisser une dernière chance. Je crois que, maintenant que tout ce qui te reliait à ton ancienne vie est mort, tu es prêt à devenir un Seigneur Sith. Quel sera ton nom, apprenti ? »

 

Les mots s’écoulent de ma bouche sans que je réfléchisse.

 

« Dark Kylo. »

 

Même si elle voulait que je sois Ben, elle ne m’appelait que Kylo, elle ne l’aurait jamais admis mais c’est mon obscurité qui l’attirait. A présent qu’elle aussi a disparu, je n’ai plus rien à perdre, plus rien à regretter. En son honneur, je ferais en sorte de faire payer tous les responsables de sa mort, qu’ils soient Jedis ou Siths. Le dernier sera Sidious. Une fois qu'il m'aura appris tout ce qu'il sait, je le tuerais. Et je m'assurerai qu'il n'ait aucune chance de revenir sous quelque forme que ce soit.

 

Mon nouveau Maître jubile :

 

« Sois le bienvenu parmi les Siths, Dark Kylo. »

 

 

 


Chapitre 22                                                                                                       Chapitre 24


Écrire commentaire

Commentaires: 0