Mystic Forks, l'aventure commence

Bonjour tout le monde !

 

Après un long silence ( presque un mois) durant lequel je suis partie en vacances (et donc donné une place prépondérante à mon activité de lectrice/blogueuse) me voici de retour avec quelques nouvelles du chantier (comprendre le dossier "roman" de mon PC). Donc déjà, je tiens à préciser que si je reste aussi souvent silencieuse un long moment, c'est parce que... si je n'ai rien d'intéressant à dire eh bien... je ne dis rien.

 

Ceci étant dit, que se passe-t-il ?

 

Sur le tome 1 de la première époque de Le seigneur du miroir fumant, le manuscrit est en lecture chez l'éditeur qui m'envoie des nouvelles au fil de l'eau, pour l'instant, je ne détecte pas de blocages insurmontables, donc je reste optimiste :)

 

J'ai également commencé aujourd'hui même la rédaction de Mystic Forks, ma version contemporaine de Northanger Abbey ( après avoir passé près d'un mois sur la rédaction du synopsis).

 

Comme vous avez été sages, je ne résiste pas à l'envie de vous faire partager les premières lignes du roman. Attention, l'extrait est non corrigé, (et vous connaissez ma grammaire aléatoire )

 

« Ses mains se refermèrent autour de ma taille et, alors que ses lèvres s’inclinaient vers les miennes, j’eus la sensation d’avoir enfin trouvé ma place dans ce monde. D’être avec celui qui était fait pour moi. Sa bouche, étonnement chaude pour un vampire enveloppa la mienne et je me laissai sombrer dans ses délices. Le baiser dura longtemps, m’emmenant jusqu’aux cimes du désir… Pourtant, je n’avais pas encore atteint notre paroxysme, il nous restait un dernier acte à accomplir, une promesse de foi qui résumerait tout notre engagement. Je m’écartai doucement, m’arrachant à l’étreinte divine de ses lèvres charnues et inclinai ma tête de manière à lui présenter ma gorge.

 

Ses pupilles d’un bleu irréel sondèrent les miennes et je soutins son regard sans flancher : j’étais prête. Prête à lui offrir mon sang, prête à devenir sienne dans tous les sens qu’une telle chose revêtait. Je n’hésitai plus. Mon amour lut ma décision dans mes yeux et il sourit avec la désinvolture que je lui aimai tant. Alors, il… »

 

 

 

« Madeline ! Tu peux descendre, s’il te plait ? J’ai besoin de toi ici », cria ma mère depuis le rez-de-chaussée.

 

Je sursautai violemment et manquai de renverser le PC qui reposait sur mes genoux. Zut, pourquoi fallait-il toujours qu’elle m’appelle au plus mauvais moment ? J’adressai un regard de regret au chapitre inachevé de la fan fiction que j’étais occupée à lire et me résignai à descendre.

 

Voilà... j'espère que cela vous donne le ton et vous donne envie de lire la suite (quand elle sera écrite ^^)


Bonnes vacances à tous !

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0